FORUM FERME

Partagez|
 

 Clothilde de Gerfaut ~ Templière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Clothilde de Gerfaut
chantrie ∣ templier
chantrie ∣ templier
InfosRACE : Humaine
AGE : 30
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Montsimmard
ARME/MAGIE : Épée et bouclier
MÉTIERS/OCCUPATION : Templière
CÉLÉBRITÉ : Jaimie Alexander
INSCRIPTION : 24/03/2016
MULTICOMPTES : Harand & Tristan
MESSAGES : 17
© crédits : Euh
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Clothilde de Gerfaut ~ Templière Jeu 24 Mar 2016 - 23:41


Clothilde de Gerfaut

NOM ☩ de Gerfaut PRÉNOM ☩ Clothilde AGE ☩ 29 ans RACE ☩ Humaine PROVINCE DE NAISSANCE ☩ Orlaïs, Val Royeaux RAISON DE LA PRÉSENCE EN ORLAIS ☩ - MÉTIER/RÔLE ☩ Templière RANG SOCIAL ? ☩ Chantrie, d’origine noble MAITRISE ☩ Epée et bouclier ALLÉGEANCE ☩ En tant que templière convaincue, Clothilde est loyale envers l’Ordre et la Chantrie. Elle défend aussi les valeurs d’Orlaïs. AFFINITÉS AVEC LES AUTRES RACES/FACTIONS ☩ Peu importe l’origine ou la race. Clothilde n’éprouve de mépris envers personne, pas même envers les mages. Cependant, ceux-ci obtiendront majoritairement sa méfiance. Même les impies Dalatiens s’attirent sa pitié – les pauvres devraient être convertis au plus tôt. Quant aux elfes des bascloîtres, ou serviteurs, elle a le plus profond respect pour eux, en mémoire de sa nourrice elfe. PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTÈRE ☩ Fière. Croyante. Ambitieuse. Appliquée. Rancunière. Confiante.

Tell me your story

« Le chemin est long, et mon corps fatigué »


Ah ! La p’tite Clothilde… J’m’en souviens comme si c’était hier ! J’la r’vois, avec ses nattes et ses robes – elle rev’nait toujours avec des trous d’dans, et fallait qu’j’les r’prise avant qu’sa mère s’en aperçoive. C’est qu’elle avait la bougeotte, la p’tite. Elle grimpait dans les arbres, dans l’verger. Une fois, elle est même tombée. J’me souviens : elle avait une bosse énorme, comme un melon, et elle a même pas chouiné ! Faut dire qu’elle préférait suivre ses frères plutôt que ses sœurs. Ah ! Ça ! Elle ressemblait pas vraiment à Alix ou à Hélaine ! Toujours fourrée avec le grand, Armand, et Lisandre, et le p’tit Étienne. Si elle avait pu, elle aurait porté des pantalons comme nous aut’ – mais elle était bien éduquée, attention, hein ! C’est moi qu’y veillait. Elle récitait ses prières matin et soir, et avant chaque repas, et elle allait à la Chantrie toutes les semaines. D’façon ses parents auraient fait un scandale si elle avait pas été Andrastienne, si vous voyez c’que j’veux dire… Enfin, c’tait une bien jolie gamine…
Mais elle a pas eu la vie facile, vous savez. Quand Lisandre a… vous savez, fait ces trucs magiques, la famille s’est repliée sur elle-même, comme un escargot. Faut dire que l’père rigolait pas avec ça. Un fils mage, vous imaginez ? Ça n’a pas traîné : le pauvre gamin avait à peine fait voler les tasses et les soucoupes que l’père écrivait aux templiers. Le gosse est resté enfermé dans sa chambre à jeûner jusqu’à c’qu’ils arrivent, et les autres avaient pas l’droit de moufter en attendant.
Pauvre Lisandre ! C’tait un tout p’tit bout de gamin, avec les ch’veux tout noirs, toujours à l’envers. Il avait toujours l’nez qui coulait – ça nous f’sait rigoler, nous aut’ ! Mais gentil et poli comme un p’tit prince.
Bref. Les templiers sont v’nus. Courtois comme i’ fallait, mais trop brusques pour le p’tit. Ils lui ont dit d’les suivre, même pas l’temps d’dire au r’voir à sa famille et à sa vieille nounou. L’pauvre gamin était terrifié, ça s’voyait sur son visage. Il aurait suffi qu’ils lui laissent un p’tit moment, juste pour faire un câlin, pour l’rassurer. Mais ils ont insisté, et il a pris peur. J’ai attrapé les p’tites et j’les ai serrées cont’ moi. Ça volait dans tous les sens : les chaises, les fauteuils, les bib’lots, tout, et vas-y que tout commence à flamber. Des serviteurs ont été touchés. C’tait horrible. J’les entends encore hurler. Pouf ! Des torches vivantes. Et puis la dame Mélisende… La mère des gosses, elle aussi, elle a été touchée. J’ai serré les p’tites pour qu’elles voient pas, mais j’crois qu’Clothilde a vu quand même.
Les templiers ont fait c’qui fallait, évidemment. On peut pas laisser un mage dev’nir une abomination, même un p’tiot. Même si Lisandre méritait pas d’finir comme ça… Ils ont pas eu l’choix. Y’avait eu trop de morts. L’maître a dit d’en parler à personne, mais on était tous trop terrifiés pour dire quoi qu’ce soit, d’façon. Beaucoup d’entre nous ont préféré partir. Moi, j’suis restée pour les p’tits, parce qu’ils avaient plus de mère et qu’ils avaient b’soin d’leur vieille nounou. Ils ont plus jamais été pareils après ça, vous savez ? Armand a arrêté ses bêtises de gamin, Alix est dev’nue la première dame de la maison. Hélaine et Clothilde sont dev’nues encore plus croyantes qu’avant. Et le p’tit Étienne, eh bah, l’pauvre… Il comprenait pas.


« Mais mon cœur se réjouit, ô Créateur, car Tu es avec moi »

Val Royeaux, 4:91 des Ténèbres, Cloudreach, 17

Monsieur le Comte,

C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai reçu et étudié votre missive. Comme vous le savez, l’Ordre des Templiers accueille avec bienveillance tous les volontaires qui désirent servir sous le commandement du Créateur. Je serais heureux de recevoir votre fille Clothilde pour un premier entretien, et déterminer si elle a, ainsi que vous le pensez, le potentiel pour intégrer nos rangs. Neuf ans est en effet un âge idéal pour faire ses premiers pas dans l’Ordre.
Toutefois, je me dois de vous avertir que nous surveillerons son développement avec une prudence toute particulière. Les évènements d’il y a deux ans ont démontré que la magie imprégnait le sang des de Gerfaut. Même si aucun de vos autres enfants n’y a à ce jour manifesté d’aptitude, nous ne pouvons nous permettre de négliger ce qu’il s’est passé. Par conséquent, et au cas où la jeune Clothilde me semblerait une recrue valable, je vous informe dès à présent qu’elle ne pourra prétendre à la chevalerie avant une période de sûreté de dix années. Si, au cours de ce temps, elle n’a montré aucune prédisposition pour la magie, elle deviendra officiellement Templière.
Soyez assuré qu’il me navre de devoir prendre ces mesures à l’encontre d’une jeune personne issue d’une respectable famille. La sécurité de l’Ordre, et de toutes les recrues qui partageront la vie de votre fille après son intégration, prime avant tout.
Si cela vous agrée, je vous recevrai, la jeune Clothilde et vous, au 12 du mois prochain dans mon bureau de la Chantrie de Val Royeaux, après le deuxième office du matin.

Comptant sur votre compréhension, et avec ma plus grande considération,
Templier-Capitaine Radec Ogden


« Accueille-moi dans Ta lumière, offre-moi Ton amour »

― Alors, lieutenant Sorrier, êtes-vous satisfait de vos recrues ?
― Elles sont très prometteuses, capitaine. Je suis certain qu’elles sauront s’acquitter de leurs devoirs avec diligence et abnégation.
― Bien, bien. C’est tout ce que nous leur demandons, n’est-ce pas ?
― En effet, capitaine.
― J’ai cru voir le nom de la recrue de Gerfaut parmi celles qui quitteront le noviciat demain matin.
― C’est exact. Voilà dix années que la recrue de Gerfaut a intégré l’Ordre, et le Templier-Capitaine a donné son accord pour qu’elle intègre les rangs des Templiers.
― Hmm…
― Si je puis me permettre, capitaine, la recrue de Gerfaut a montré depuis bien longtemps qu’elle était tout à fait apte à devenir templière. Pourquoi l’avoir maintenu au noviciat durant toutes ces années ? Parmi ses camarades, elle fait partie des plus appliqués, des plus capables. Elle surclasse haut la main toutes nos recrues féminines, et même certains hommes. Je ne comprends pas…
― C’était les recommandations du Templier-Capitaine Ogden, lieutenant. Il ne nous appartient pas de les discuter. À présent qu’elle a prouvé sa valeur, je ne doute pas qu’elle se montrera parfaitement digne de la confiance que nous lui portons.
― Je n’en doute pas non plus, capitaine.


« Je répandrai Ta parole… »

L’enfant s’accrochait aux jupes de sa mère, inondant le coton grossier de ses larmes mêlées de poussière. Clothilde se pencha en avant. Le garçonnet recula avec un cri plaintif ; la templière perçut un mouvement derrière elle, mais elle leva la main en un geste d’apaisement.

« Tu ne crains rien avec nous, promit-elle, employant sa voix la plus douce. Tu dois aller au Cercle pour apprendre à contrôler ta magie.
― Je ne veux pas quitter ma maman, pleurnicha l’enfant.
― Je le sais. Mais il n’y a pas d’autre solution. Si tu ignores comment contrôler tes pouvoirs, tu finiras par la blesser. Tu ne voudrais pas lui faire du mal ?
― Non…
― Alors viens. »

Elle tendit la main. Le garçon l’observa un instant ; au travers de ses larmes, ses yeux étaient rouges et gonflés, et la détresse qu’on y lisait ressemblait à toutes les autres. Les compagnons d’armes de la jeune femme auraient sans doute préféré utiliser la manière forte, comme ils le faisaient d’ordinaire. Clothilde savait par expérience que cela ne menait à rien. Mieux valait inciter les jeunes mages à prendre la bonne décision, plutôt que de leur forcer la main. Bien sûr, s’ils faisaient le mauvais choix, tant pis pour eux…
Sans un mot, elle inclina la tête pour questionner l’enfant. Il pressa son nez dans le jupon informe comme pour s’y moucher puis, reniflant et hoquetant, il posa sa minuscule paume dans celle de la templière et consentit enfin à lâcher sa mère. La femme réprimait ses larmes depuis le début de l’entrevue, une main pressée sur sa bouche. Elle leva les yeux vers Clothilde et hocha le menton. La templière saisit le remerciement qu’elle ne parvenait pas à formuler.
Oui, mieux valait que ça se termine ainsi.


« … et servirai Ta volonté »

Val Royeaux, 5:08 des Exaltés, Harvestmere, 6

Du Templier-Capitaine Briggs Cousland, commandant les Templiers du Cercle de Montsimmard
à la templière Clothilde de Gerfaut,

Par décision datée de ce jour, vous êtes assignée à la protection du Cercle de Montsimmard. Votre nouvelle affectation prend effet à compter du vingt-et-unième jour de Harvestmere.


« Dans les ténèbres, dans le froid et dans la douleur »

Montsimmard, 5:08 des Exaltés, Haring 12

Votre Grâce,

J’ai le regret de vous informer d’un décès survenu ce jour à la tour du Cercle de Montsimmard, au cours d’une Confrontation.
Le jeune Yaren, dix-sept ans, s’est présenté ce matin dans la Salle de la Confrontation. Les templiers Denling, de Gerfaut et Valois assistaient à la cérémonie, ainsi que le prévoit la procédure. Hélas, Yaren n’a su résister à la tentation et le démon s’est emparé de son esprit. Changé en abomination, il est aussitôt passé à l’attaque. La templière Denling a été blessée à la tête au cours de l’affrontement, mais ses jours ne sont pas en danger. Elle est actuellement soignée à l’hospice de la tour. La templière de Gerfaut a été contrainte de neutraliser Yaren, ce qu’elle a fait promptement et avec égards pour le malheureux.
Je vous serai reconnaissant si vous pouviez avoir une pensée pour le jeune Yaren au cours de votre prochain office, et recommander son âme au Créateur. Bien qu’il ait chuté, c’était un garçon bon et bienveillant, dont la perte nous afflige tous.

Grand-Enchanteur Balnir Kahrs


« Je me tiendrai au bord de l’abîme, forte de Ton soutien »

De la fumée, du sang, de la poussière. Ô Créateur, comment as-Tu pu laisser faire cela ? Je vois les corps de ces malheureux, désarticulés comme des poupées de chiffon, leurs yeux grands ouverts fixant le ciel enfin visible. Je tousse, je pleure. Mon cœur bat à se rompre. J’ai mal, partout.
Je titube jusqu’aux ruines béantes. La tête me tourne. Ma vision se trouble et des étoiles noires éclatent devant mes yeux humides. Je les vois courir au loin, fuir vers la liberté. Ils ont choisi l’apostasie à l’honneur. Je presse ma main contre mon flanc, sent un liquide poisseux et tiède couvrir mes doigts. Je presse, et j’ai mal, mais la vue de ces traîtres me tire la plus grande douleur.
Je les retrouverai. Je le jure par mon sang, ô Créateur : je ne connaîtrai pas de répit tant que je ne les aurai pas tous retrouvés. Et je jure aussi qu’ils n’auront pas le loisir de vivre en Apaisés.

« Et mon cœur se réjouira, ô Créateur, car Tu es avec moi »

Behind the screen
PSEUDO ☩ :laugh: AGE ☩ :laugh: COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? ☩ :laugh: FRÉQUENCE DE CONNEXION ? ☩ :laugh: CRÉDITS IMAGES ☩ :laugh:

Code:
✥ [i]jamie alexander[/i] - <span style="font-size: 10px;">[url=http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/u132]CLOTHILDE DE GERFAUT[/url]</span>

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1237-clothilde-de-ge http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1247-clothilde-la-templiere
avatar
Azénor
peuple de thédas ∣ apostat
peuple de thédas ∣ apostat
InfosRACE : Humaine
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Sur la route
ARME/MAGIE : Magie Entropique et de l'esprit
MÉTIERS/OCCUPATION : Apostat
CÉLÉBRITÉ : Daisy Ridley
INSCRIPTION : 25/05/2015
MULTICOMPTES : Uther de Verchiel & Shay Howard & Gareth & Rosélie
MESSAGES : 218
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Arté
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Clothilde de Gerfaut ~ Templière Sam 26 Mar 2016 - 20:08


Félicitation tu es validé(e) !
Maintenant que ta fiche a été validée, le staff va se charger de te donner ta couleur et ton rang. Ton avatar sera recensé dans les plus bref délais dans le BOTTIN et ton personnage sera ajouté aux REGISTRES. Puisque nous ne somme pas à l'abri d'une erreur, merci de vérifier que ton personnage est bien recensé dans tous les sujets et possède la bonne couleur et le bon rang.

A présent tu peux t'occuper de ta FICHE DE GESTION DES PERSONNAGES et de ton TE METTRE EN QUETE DE RP.

Pour toute question le staff est à ta disposition par mp ou sur la box si l'un de nous est connecté. On te souhaite un bon amusement sur le forum ! À très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas

Clothilde de Gerfaut ~ Templière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Présentations validées-