FORUM FERME

Partagez|
 

  CHAPITRE III ✥ plus dure sera la chute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: CHAPITRE III ✥ plus dure sera la chute Sam 11 Juil 2015 - 23:05



Chapitre III
❝ Plus dure sera la chute. ❞


Le bouclier de Thédas
5:12, Drakonis.

« Orzammar, Jader, et maintenant, Lydes… »

Duerine Jorgen passe une main lasse sur son visage. Bien que la charge de Commandeur-Garde soit un honneur, elle aurait préféré ne jamais avoir à connaître d’Enclin. Les villes d’Orlaïs subissent l’une après l’autres l’assaut des Engeances, et la Garde des Ombres peine à enrayer la propagation du mal. Les Orlésiens ne les aident pas : on les tient pour responsables de ce qui est arrivé. Alors qu’ils ont risqué leurs vies, alors qu’ils ont combattu de toutes leurs forces pour sauver les nains, on leur reproche aujourd’hui de n’avoir rien pu faire pour la cité d’Orzammar. Malgré les preuves de l’Enclin, les portes se ferment maintenant devant les Gardes.
Jader a été évacuée in extremis. Ses habitants se sont réfugiés sur des bateaux et ont pris la mer vers le nord, espérant trouver le salut sur des terres encore épargnées par l’Enclin, mais ce n’est que partie remise. Les rumeurs rapportent déjà la corruption qui a envahi la cité portuaire. Les Engeances quittent les Tréfonds et occupent peu à peu la surface. L’afflux de population amène la famine, et la révolte gronde contre l’Impératrice, que l’on accuse d’avoir vidé les réserves de nourriture pour son sacre fastueux.
Dépourvus de cause à défendre, les Légionnaires des Morts ont joint leurs forces à la Garde des Ombres. Les recrutements se poursuivent. Les volontaires à l’enrôlement se présentent au compte-gouttes ; chaque paire de bras est bonne à prendre, mais la réalité de l’Enclin dissuade désormais les candidats à la mort.

Mais c’est maintenant la sécurité de Lydes qui est en péril. Les Engeances approchent de la ville, et il n’est pas question de laisser la population sans défense. Un contingent de deux cents hommes attend là-bas ; ceux qui ont survécu à Orzammar devront leur prêter main-forte sans délai. Les griffons auront leur rôle à jouer dans la bataille, et tous devront mettre un coup d’arrêt à la propagation de la corruption. Jusqu’à ce que l’Archidémon se montre enfin…




Vérité divine
« … parce que ce sont les mages, qui sont responsables de cette infamie ! Les mages, et les elfes, les impies qui refusent de croire en la parole du Créateur ! Allons-nous les laisser s’en tirer à si bon compte, ou allons-nous demander le légitime châtiment qu’ils méritent ? Allons-nous laisser tous ces meurtres impunis ? »

La révérende-mère ne peut achever son sermon : déjà la foule explose, d’approbation, de liesse, de colère. Fidélia acquiesce, impassible. Son regard acéré scrute ses ouailles, et bien que la satisfaction inonde son cœur, elle ne se réjouit pas, car la mission que lui a dévolu le Créateur importe trop pour faire preuve de fierté. Après les évènements qui ont failli mener à la destruction de Val Firmin, elle a longuement réfléchi aux sources possibles de ces problèmes, et à leur solution. Leur origine n’était pas compliquée à trouver : magie et hérésie ne font jamais bon ménage. Et si ce sont bien là les racines du mal, alors il n’y a pas à tergiverser.
Il n’a guère fallu de temps à Mère Fidélia pour conquérir Val Firmin. Les habitants de la ville sont pleinement acquis à sa cause et nombre d’entre eux la suivent désormais dans sa marche vers l’est. Aujourd’hui, ce sont les templiers de Montsimmard qui boivent ses paroles et brandissent leurs poings en réponse à ses harangues. La révérende mère pose sa main sur son cœur en signe d’humilité. Elle ne remarque pas certains visages dubitatifs, d’autres franchement inquiets. La majorité la soutient. Rien d’autre n’importe.
Bientôt Fidélia marchera sur Verchiel, où se joue un second drame rapporté par les rumeurs orientales. Les nains ont quitté leur royaume souterrain. L’Enclin est là. Débordés de réfugiés, les duchés ne tiendront pas longtemps, pas s’ils doivent lutter contre les engeances, la famine et la vacuité de Celevina. Les annums, fêtes religieuses d'importance, ont été négligés cette année, et le désespoir de tous est palpable. Encore un signe, s’il en fallait, qu’il est temps pour chacun de se tourner vers le Créateur et Sa Prophétesse. Mère Fidélia se redresse et observe la foule. Il est temps d’en finir avec l’hérésie.

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org

CHAPITRE III ✥ plus dure sera la chute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Intrigues-