FORUM FERME

Partagez|
 

 C'est quand le pire arrive que les vrais amis se manifestent feat.Aerin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: C'est quand le pire arrive que les vrais amis se manifestent feat.Aerin Sam 20 Juin 2015 - 16:26

✥ Date, mois, année 5:11 des Exaltés, Haring, le lendemain du départ de Harand pour Val Firmin
✥ Lieu Camp dalatien
✥ Moment de la journée en milieu d'après midi
✥ Autre cela fait déjà une nuit que Harand est parti dans la forêt et le camp commence à s'inquiéter
« C'est quand le pire arrive que les vrais amis se manifestent »



Cela fait déjà une journée et une nuit qu'Harand est parti à Val Firmin et dans le camps flotte une tension palpable. Si j'ai bien tout compris, cela concerne une histoire de morts revenus à la vie dans la forêt, autrement dit rien de très réjouissant. Assis sur la chaise en bois de mon petit commerce, je taille nerveusement un bout de bois en me mordillant la lèvre. Je sais que je ne devrai pas, mais des tonnes de questions se bousculent dans mon esprit. Et si il ne rentrait pas ? Si il lui était arrivé quelque chose là bas ? Que deviendrait le clan ? Je ne veux pas perdre ma nouvelle famille, c'est totalement hors de question. Un frisson me parcoure des pieds à la tête et je suis incapable de déterminé si il est causé par le froid de la neige qui tombe doucement entre les branches des arbres ou par les idées noires qui m'assaillent. Je pousse un long soupire et laisse tomber mon début de sculpture et mon canif à mes pieds pour me prendre le crâne entre les mains. Je frotte rageusement mes cheveux roux. Ça me rend fou de me sentir aussi impuissant ! Harand n'est pas que l'archiviste du clan dont je fais désormais partie : c'est également celui qui m'a accueilli parmi les siens alors que je commençai à perdre espoir. C'est un homme bon qui se préoccupe toujours du bien du clan avant du sien. Et surtout, c'est mon ami, mon meilleur ami.

Dépité, je relève le menton, las et jette un regard sur le camp. Mes yeux s'arrêtent alors sur Aerin, la jolie apprentie d'Harand. Je sais que mon ami en pince méchamment pour elle et j'ai toujours soupçonné que ce soit réciproque. L'état dans lequel se trouve la belle blonde en ce moment me conforte dans cette idée. La pauvre, c'est déjà difficile pour moi, je n'ose même pas imaginer ce qu'elle peut traverser. Bon, c'est le moment de se réveiller Paiven. Je ne peux décemment pas la laisser seule dans cette état. J'ai beau m'inquiéter comme un fou aussi, il faut que je prenne sur moi et que je m'occupe de distraire Aerin.

Je me lève de ma chaise, range rapidement mes articles dans mes caisses et m'élance en direction de l'apprentie archiviste en courant.

« Aerin ! je l'appelle en secouant la main dans sa direction. »

Elle se retourne vers moi et l'air triste sur son visage me foudroie d'un coup. C'est la première fois que je la vois dans un tel état et ça me brise sincèrement le cœur. Je lui adresse un petit sourire, le plus apaisant que j'ai en stock et pose une main réconfortante sur son bras en lui proposant :

« Je viens de fermer la boutique, il fait trop froid pour que les clients décident de sortir et je commençais à ne plus sentir mes mains. Du coup, si tu veux on peut se balader un peu tous les deux : la forêt est vraiment belle en hiver et j'ai plein d'histoires amusantes à te raconter qui datent de ma vie au bas-cloître. Alors, partante ? »

Je lui tends mon bras pour conclure et lui souris gentiment en attendant qu'elle le prenne. Parce que j'espère vraiment qu'elle le prendra. J'en ai autant besoin qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas

C'est quand le pire arrive que les vrais amis se manifestent feat.Aerin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Archives rp-