FORUM FERME

Partagez|
 

 INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 31 Mar 2015 - 3:04

Evan ajusta son casque sur sa tête, la fente cruciforme lui permettant à peine d’apercevoir l’envahisseur, la vue occultée par la fumée des bûchers et la pénombre handicapante. Alors que s’abattait sur l’ennemi – qu’il avait le malheur de croiser de nouveau, après les événements de la traque aux apostats – il songea qu’ils avaient été bien négligents d’omettre une brèche qui les précipiterait encore plus rapidement à leur perte.
Oubliées les techniques offensives qu’il se targuait de si bien maîtriser – aussi ironique puisse cela être, son rôle en ce moment était de protéger les mages, qui causaient des dégâts massifs aux morts-vivants. Ils n’avaient jamais demandé à se frotter ainsi à la mort, et pourtant ils étaient là – les templiers, eux, la côtoyaient à chaque jour, entre les renégats et le reste de leurs assignations qui, parfois, étaient bien plus mortelles que ce qu’ils auraient pu imaginer.

Une volée de cheveux foncés frôla son visage, puis s’éloigna dans un grand coup de lame. Il n’aurait jamais cru croiser de nouveau Clothilde, et le fait qu’ils n’auraient peut-être même pas la chance de s’adresser de nouveau la parole le torturait. Elle avait été son amie – sa meilleure amie, même, s’il oserait dire – pendant tout le temps de leur noviciat, simplement pour bêtement perdre contact après avoir quitté la Flèche Blanche. Son regard s’éternisa un peu trop sur la fougue et l’énergie sauvage de la templière – et il en paya le prix. Une main griffue s’abattit dans son cou, seule partie vulnérable et dépourvue d’amure ou de cotte de mailles, lui arrachant un râle de douleur; son assaillant eut tôt fait de retrouver ses compères à terre, un coup de pied bien placé en prime. Il n’avait guère le temps de constater l’étendue de la blessure. De toute façon, l’adrénaline avait annihilé tout le mal qu’il avait pu ressentir à l’instant où les griffes de la créature s’étaient enfoncées dans sa chair.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 2 Avr 2015 - 9:02

Combien de temps s’était-il écoulé depuis le début des combats ? Une heure avait-elle passée, ou seulement quelques minutes ? Combien de morts-vivants étaient déjà tombés ?
Harand leva la main gauche, pour la dixième – ou centième ? – fois de la nuit. La barrière perdait en puissance à chaque nouvelle invocation : elle tenait quelques secondes et, au moindre choc, se dissolvait comme si elle n’avait jamais existé. L’Archiviste s’épuisait. À chaque sollicitation, la magie s’affaiblissait, signe qu’il ne tarderait pas à flancher. Certains mages, très jeunes, avaient déjà regagné l’arrière de la ligne, cédant la place à leurs camarades plus alertes. Le Dalatien aurait dû faire une pause, lui aussi. Il ne servait à rien de tomber, à bout de forces, au beau milieu de la bataille. Personne ne se soucierait d’un Archiviste. Ou, pire encore, sans doute profiterait-on de son inconscience pour le mettre aux fers et l’expédier à Montsimmard.

Un cri de douleur, une chute, à deux pas du Dalatien – une templière, frappée à l’abdomen d’un coup d’épée. Harand baissa les yeux vers la Shem. La femme n’était pas morte. La lame avait entamé l’acier de son armure et son sang coulait déjà, rouge et brillant à la lueur des torches. La blessure était sérieuse. La templière avait besoin de soins immédiats, et le mort-vivant levait déjà sa lame sur l’Elvhen.
D’un mouvement de la main, Harand traça un ancien glyphe dans l’air, à hauteur de poitrine de la créature. Celle-ci fut projetée en arrière et atterrit aux pieds d’un templier, qui abattit son épée sur son cou. Sans attendre, le guerrier reprit son combat, stupéfiant de puissance et de courage. Le regard d’Harand croisa celui de la femme étendue non loin de lui. Une Shemlen de moins, templière de surcroît, n’était-ce pas une aubaine pour lui ? Celle-ci appartenait au Cercle de Montsimmard. Peut-être était-elle l’une de ceux qui avaient arraché Aerin à sa vie à Val Forêt et qui l’avaient gardée prisonnière à la tour durant toutes ces années. Peut-être se délectait-elle de l’emprise qu’elle avait sur les mages… Pourquoi utiliser ses dernières forces pour la sauver ?
Il poussa un soupir agacé et s’agenouilla près de la Shem. La jeune femme se battait pour Val Firmin. La nuit était loin d’être terminée, et si les choses se passaient comme Harand le craignait, il leur faudrait encore des lames vaillantes pour pénétrer au cœur de Rieubois le lendemain. Templière ou pas, Shem ou non, cette guerrière leur serait aussi utile que tous ceux qui se tenaient encore debout pour l’instant. Il inspira longuement, rassemblant les dernières bribes de magie encore présentes en lui. Le Voile était si ténu, si fin, qu’il redoutait de voir les démons surgir à tout moment. Une pâle lueur émeraude s’échappa de sa paume, posée sur l’armure de la Shemlen.

« Merci ! » soupira la templière lorsque la blessure se fût refermée.

Harand ne répondit pas. Les combats faisaient rage autour de lui, mais une chape de plomb paraissait être tombée sur ses épaules et il fut incapable de se relever. Il tourna les yeux vers l’horizon. Pas une seule lueur rouge sur l’orient.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 2 Avr 2015 - 15:47

Le maître d'armes était satisfait dans le drame ambiant. Ses « P'tits Gars » se débrouillaient bien : ils avaient intégré la technique de combat en binôme et s'appliquaient avec un courage qui allait au delà de ses espérances. Le jeune homme faisait virevolter sa lame, tranchant les morts-vivants qui se présentaient à lui en omettant les règles élémentaires de politesse en duel :
« aucun salut, aucune présentation effectuée comme il se doit, vous ne prenez même pas la peine de faire appel à des témoins. Votre inconvenance me consterne ! » Fit-il en décapitant une momie un peu pressante. « Voilà, Jeunes Gens, ce qu'il ne faut pas faire : peu importe que l'on soit mort ou vivant, le respect de l'étiquette se doit d'être de rigueur ! »
Sa désinvolture naturelle avait pris le dessus. En combat, Heren prenait les choses avec détachement et tournait la situation en dérision. C'était sa manière de ferrailler : jasant et tranchant, provocateur impénitent.
Il réglait sa cadence, évitant de trop se fatiguer. La sueur sur son visage témoignait de l'intensité de ses assauts, mais son sourire, éternel, ses conseils lancés avec conviction et ses phrases assassines, bien que vaines, démontraient qu'il avait de la ressource. Il ne flanchait pas, ses gamins, galvanisés par sa résistance, mirent plus d'entrain. Par 2 fois, les lames des ennemis lui avaient éraflé le bras et un coup de masse, heureusement bien accompagné d'un geste réflexe, lui avait prodigué un massage des omoplates dont il se serait bien passé. Rien de bien grave, mais les chocs avaient été douloureux
« Souvenez-vous : A : prise le fer, B : trancher tête : vous neutralisez, vous décapitez. Coordination et vitesse. 2, ne restez pas sur place ! 7, arrière, vous soufflez, 8, comblez le vide de 7 ! Toi ! Qu'est que c'est que ce revers de lame ? C'est moi qui t'ai appris ça ? Cours de rattrapage demain ! »
Il prodiguait ses leçons sans cesser de se battre, il avait donné des chiffres à ses binômes, ne voulant pas perdre son temps à apprendre les noms. D'autant plus qu'on s'attache, quand on connait les noms: déconseillé.
Les « P'tits Gars » redoublèrent d'effort, comme pour en finir rapidement, sinon, le maître d'armes allait continuer à les abreuver de critiques et cours, aucun élève n'aime les cours, même quand ils sont utiles.
Au fur et à mesure que les minutes avançaient, Heren se sentit en difficulté, même s'il ne le montrait pas. Rapide, précis, il consommait beaucoup de forces à esquiver et se projeter vers l'avant, n'étant jamais statique : son escrime parlait dans le mouvement. Elle était plus adaptée aux duels qu'aux combats de masse, il devait faire avec.
Leena lui manquait à un point qu'il n'aurait cru possible. La jeune bretteuse lui aurait permis de souffler de temps en temps en le relayant. L'image de ses grands yeux bleus lui empli l'esprit quelques secondes. Il tiendrait bon. Si ce n'était pas pour lui, ce serait pour elle.
Il accueillit avec bonheur les miliciens venus en renfort et, d'un geste, ordonna à ses gamins de se retirer pour les laisser tenir les positions. A l'arrière, il débriefa rapidement.
« Soufflez, buvez, mangez rapidement un peu de pain de noix : faut reprendre des forces, ça va être encore long. » Il arrivait à parler tout en reprenant son souffle, tout en pansant ses plaies. « Ca va ? Toi, plus haute, ta garde, bon sang. Et toi, quand tu prends le fer, bloque à la base de lame, sinon ton ennemi peut la retirer. T'as failli faire tuer ton binôme 3 fois ! Toi ! oui, toi ! Je te vois encore une fois taper aux côtes et c'est moi qui te tue ! Ça ne leur fait strictement rien ! Et ta lame risque d'être coincée. Résultat : un aller simple pour les Faiseurs.
C'est bon, tout le monde ? On y retourne ! Soyez accueillant : offrons à nos invités surprise une nourriture riche en fer ! »

Certains étaient tombés. Il avait fallu les décapiter pour éviter qu'ils ne grossissent les rangs des ennemis, mais les pertes étaient moindres que ce que Heren redoutait. Les blessés étaient évacués vers les soigneurs qui faisaient au mieux. Ses gamins tenaient bons. Le jeune homme eu un sourire : il était fier d'eux, il était fier de combattre à leurs côtés, et ils le lui rendaient bien.
Il y eu des tapes d'encouragement et un nouvel assaut commença.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 2 Avr 2015 - 22:32

« Evan ! »

Elle s’était laissée distraire une seconde par le cri de douleur de son ami, mais celui-ci avait déjà repris le contrôle de la situation. Elle le vit renverser le mort-vivant et reprendre le combat avec la même vaillance. Il était fort – il l’avait toujours été, depuis les premiers jours à la Flèche Blanche. Quelle idiote !
L’épée de la créature avait produit un son cristallin en frappant contre son armure. Il avait empli les oreilles de Clothilde, juste avant que la douleur n’explose dans tout son corps. Elle poussa un cri aigu avant de s’effondrer. Des étoiles noires éclatèrent devant ses yeux tandis que le souffrance irradiait dans son ventre, terrible, insupportable. Elle ferma les paupières, les rouvrit aussitôt. Sa main chercha l’ouverture dans l’armure, mais ses doigts se mirent à trembler lorsqu’elle sentit le contact tiède du sang sur sa peau. Elle allait mourir. La blessure était profonde, elle le savait, et personne ne lui porterait de soins au milieu de la bataille. Elle allait mourir ici. Elle n’avait même pas pu parler à Evan !

Étendue sur le sol, Clothilde leva les yeux vers le ciel d’encre. Son regard embrumé croisa celui d’un mage. L’espace d’un instant, elle ne vit que le tatouage sur son visage, la ramure d’un arbre dont les branches se perdaient dans ses cheveux de jais. La templière voulut gémir, implorer. Elle demeura muette. C’était un Dalatien, mais il se battait aux côtés des mages de la tour. Dans sa semi-conscience, la jeune femme se demanda ce qu’il faisait là. Les Dalatiens ne se mêlaient pas des affaires des humains, d’ordinaire, et ne se battaient pas du même côté qu’eux – encore moins quand ils portaient un bâton de mage et que leurs alliés étaient des templiers.
Elle remua les lèvres. Aucun son ne sortit de sa gorge. Mais le Dalatien détourna le regard, et elle crut qu’il allait l’abandonner là sans lui porter secours. Clothilde reposa sa tête sur le sol. Elle allait mourir.
Une douce chaleur l’envahit soudain, reléguant la douleur à une vague et lointaine sensation. La templière releva les yeux. Le Dalatien se tenait au-dessus d’elle, une main posée sur son armure, et c’était cette paume qui soulageait sa souffrance.

« Merci », soupira-t-elle, soulagée.

Elle se redressa sur les coudes mais, entravée par son armure, ne put observer la blessure. Elle savait pourtant ce qu’il avait fait. À présent, il demeurait à genoux près d’elle, à bout de forces, tandis qu’elle se sentait mieux que jamais – et bien vivante, ce pour quoi elle pouvait le remercier. Mais le Dalatien avait puisé dans ses dernières ressources pour la sauver. Au milieu des combats, il ne survivrait pas plus de quelques secondes.
D’un geste vigoureux, elle saisit le bras de l’elfe, le passa autour de ses épaules et le hissa sur ses pieds.

« Vous allez vous reposer avec les autres. Revenez quand vous vous sentirez mieux ! »

D’un hochement de tête, il acquiesça, et Clothilde le traîna hors de la mêlée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 4 Avr 2015 - 21:54

Fenrir avait entendu des rumeurs sur Val Firmim et de ses morts vivants, mais il ne les croyaient pas et pensait que c'était juste des humains qui s'étaient déguisés en mort. Il ne pensait pas qu'il irait là bas pour son travail de mercenaire. Il avait besoin d'argent et quand il entendu dire d'une compagnie de berriers avait besoin d'homme pour les accompagnes jusqu'à village et de les aider contre une forte sommes, il pensait de c'était de l'argent facile jusqu'à qu'il arrive à sa destination.

Quand sa compagnie qui comptait environs une cinquantaine d'homme et lui arrivèrent sur les lieux, la nuit était tombée et on ne pouvait même pas voir la lune comme les nuages et le brouillard avait envahir le ciel. Malgré la distance qui séparait les mercenaires de la ville, on pouvait entendre le bruit des combats et le souffle des morts vivants. L'alvar regretta de s'être engager dans cette bataille, mais il n'avait plus le choix, il se battra et survivra sinon il mourra. Le guerrier dégaina son épée et allait rejoindre la ville quand il entendit le capitaine des berriers appelez tout le monde. Le géant rejoignis les autres mercenaires et écouta ce que disait le capitaine.
C'était un humain de bonne taille mais qu'il arrivait seulement au menton de l'Alvar. Il attendit que tout le monde le regarde et quand ce fut le cas il dit avec force :

- Combattants, nous sommes arrivés à destinations et la bataille à déjà commencer. Il est temps pour nous de les rejoindrez et de massacrez ces foutus morts vivants. Nous allons leurs montrer à ces templiers et a ces mages qu'ils ne peuvent rien faire sans notre aide alors allons les aider. POUR LA GLOIRE ET LA RICHESSE !!

Après avoir dit cela, les mercenaires et les berriers se mirent a acclamer le capitaine, il n'avait que Fenrir qui avait gardé le silence. Il se mit à marché vers le commandant et lui dit :

- Chef, nous ne savons pas s'il reste des survivants.

- C'est pour cette raison qu'il ne faut pas perdre de temps en bavardages.. Si je t'ai pris c'est surtout grâce à ton rapace il va nous permettre d'envoyer un message aux défenseurs pour leurs remonté le moral et nous on fait le reste.

-Je comprends mieux, mais je doute que ça va faire quelques choses.

Fenrir siffla avec ses doigts et aussitôt un magnifique rapace se posa sur son bras, Le capitaine donna à l'alvar un petit morceau de papier. Fen accrocha le message sur l'un des pattes de l'oiseau et lui dit d'allée à Val firmim. Puis l'humain ordonna l'assaut sur les morts vivants et le géants les accompagne en première ligne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 5 Avr 2015 - 16:29

Une nouvelle fois, ils se lancèrent au combat. Les  jeunes Elfes et Humains marchaient vers l'assaut avec un courage chargé d'espérance : tant qu'ils tiendraient, leurs familles seraient sauves. Ils tiendraient coûte que coûte.
Ils se déplaçaient rapidement, 2 par 2, chacun épaulerait son partenaire, chacun en assurerait la survie.
Le groupe, emmené par Heren. Celui-ci ordonnait les dernières vérifications d'équipement, balançait les tactiques tout en marchant. C'était bien ficelé, ça tiendrait!
Ils passèrent de part et d'autre d'une templière qui attira l'attention du maître d'armes. Certes, elle était plutôt mignonne et, s'il y avait un peu moins d'activités nocturnes sanguinaires, il aurait tenté de faire connaissance avec grand plaisir mais là, il avait surtout remarqué qu'elle aidait l'Elfe Dalatien qu'il avait rencontré quelques heures auparavant à marcher. Celui qui connaissait l'existence de nécropoles dans Rieubois. Il semblait mal en point, perclus de fatigue, mais nulle trace de sang sur lui... du moins, pas qui lui appartenait.
« Fesses en feu d'Andrasté ! L'Archiviste ! » s'exclama-t-il en se retournant avant d'indiquer la direction d'où le groupe venait. « Par là, vers l'infirmerie ! C'est sécurisé ! Protégez-le, jolie damoiselle ! J'ai besoin de lui vivant ! Désolé de ne pouvoir discuter plus avant de vos poèmes favoris, j'ai des amis un peu morts qui n'ont pas compris que leur rôle consiste à rester immobile, comme tout mort qui se respecte ! Et profitez en pour manger un petit peu. Buvez, aussi : eau légèrement salée pour vous réhydrater rapidement. Il vous faut reprendre des forces : vous m'avez l'air d'avoir pris un sacré coup. »
Heren avait remarqué l'armure de la jeune femme avait de gros dégâts au niveau de son ventre. Un coup pareil aurait du la tuer. Résistante, la petite !
Il salua et rattrapa ses jeunes. A l'approche des hostilités, la marche s'accéléra, devint course et ils se ruèrent dans la mêlée comme la foudre.
Jouant de sa lame, il constata qu'une momie qui se ruait vers lui avait du être une Elfe, de son vivant. Au vu des os des hanches par rapport à ceux des épaules, la taille, aucun doute possible. Il ne pu s'empêcher de plaisanter : « BELLE-MAMAN ! Vous êtes passé nous voir ? Il ne fallait pas ! ». Il rigola intérieurement à la remontrance qui aurait suivi une telle blague si Leena avait été présente.
Il esquiva un premier coup de taille de la mort-vivante, pivota dans son dos lorsqu'elle tenta un revers. « Aah ! L'âge, ça joue des tours, hein ? On devient sourd, on perd la vue ! Mais je cause, je cause, vous n'avez que ça à faire ? Adieu, Belle-Maman ! » La tête de la momie vola. Instinctivement, Heren sentit une présence néfaste dans son dos et fit volte face... juste à temps pour parer la hache d'un autre mort.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mer 8 Avr 2015 - 0:16

La taverne avait été changée en infirmerie de fortune, et déjà s’y entassaient les corps des blessés. Des mages s’affairaient autour des malheureux. L’un d’eux, que Clothilde connaissait pour avoir déjà discuté avec lui au Cercle, se précipita vers elle à son arrivée.

« Je n’ai rien ! » l’interrompit-elle alors qu’il se penchait déjà vers son ventre.

Il la regarda d’un air incrédule, et elle désigna du menton le Dalatien pendu à son épaule. L’elfe n’avait pas dit un mot depuis qu’elle l’avait soulevé de terre pour le conduire ici. Les mots de l’homme qu’ils avaient croisé résonnaient encore dans l’esprit de la templière : ce mage était un Archiviste, un chef de clan. Que faisait-il au beau milieu de Val Firmin, parmi les humains ? Durant un instant, elle avait réellement cru qu’il la laisserait mourir là, mais il s’était ravisé. Ça n’avait peut-être pas été qu’une simple impression. Pourquoi s’était-il avait-il changé d’avis, alors ?
Elle l’aida à s’asseoir et s’accroupit à ses côtés. Peu importait ses raisons : le Dalatien lui avait sauvé la vie, ce qui signifiait qu’elle avait une dette envers lui. D’un geste de la main, elle rappela le mage de Montsimmard. Ce qui faisait défaut à l’elfe, elle pouvait le lui fournir, et tant pis si ça venait de sa propre réserve. Il avait usé de ses dernières forces pour soigner sa blessure. Sans son intervention, elle se serait vidée de son sang et de ses tripes dans la boue, pour une simple erreur de débutante. Elle pouvait bien sacrifier une journée de satisfaction pour ranimer ses forces – surtout si, comme l’autre l’avait dit, cet Archiviste pouvait s’avérer utile plus tard.

« Du lyrium, expliqua-t-elle en lui présentant la fiole apportée par le mage. Buvez, ça vous fera du bien. »

Il la regarda sans mot dire, au travers de ses longs cheveux bruns. Il y avait de la méfiance dans ses yeux verts, peut-être même, plus simple et plus franche, de la haine. Clothilde haussa les épaules. Les Dalatiens étaient tous les mêmes, à imaginer les humains comme la lie de Thédas. Comme toujours, Clothilde prétendrait qu’elle n’agissait pas par bonté d’âme, et comme toujours, ce serait un pieux mensonge. Elle était meilleure que ce qu’elle prétendait. Meilleure, en tout cas, que ce qu’imaginait cet elfe.

« C’est un distillat. Les templiers en prennent pour résister à la magie, mais sur vous, l’effet sera stimulant. »

Sans attendre sa réponse, elle prit sa main et posa la fiole au cœur de sa paume. Il en ferait ce qu’il en voudrait. Dehors, les autres se battaient toujours. La nuit était loin d’être terminée ; chaque combattant, chaque mage comptait autant que ses voisins.
Clothilde avala une rasade d’eau fraîche et quitta la taverne sans plus se soucier du Dalatien. Une potion de lyrium contre une vie, ça ne réglait pas sa dette, mais elle trouverait sans doute une meilleure occasion plus tard. Les combats se poursuivaient avec une rage sans cesse renouvelée. Le regard de la jeune femme s'attarda un instant sur l'homme aux dagues – « fesses en feu d’Andrasté », vraiment ? Le blasphème incongru lui arracha un sourire amer et, avec un cri voué tant à effrayer ses ennemis qu’à se donner du courage, frappa son bouclier du plat de son épée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 9 Avr 2015 - 16:53

Les bois maudits
Les heures s’égrènent. Les morts-vivants semblent toujours plus nombreux, mais après une éternité de combats acharnés, l’horizon rougeoie enfin. L’alliance des volontaires, des mages et des templiers, renforcés par une troupe de mercenaires arrivée à point nommé, a tenu bon. Les pertes sont néanmoins nombreuses. Il a fallu décapiter les victimes pour les empêcher de se changer en morts-vivants à leur tour ; les blessés, eux, s’entassent à la taverne, et les bras manquent pour panser les plaies et distribuer les remèdes. Dans les rues, au milieu du charnier, les guerriers encore debout titubent de fatigue. Les habitants de Val Firmin n’osent pas sortir de chez eux.
C’est une victoire en demi-teinte. Tout le monde sait qu’à la nuit tombée, les créatures reviendront avec la même férocité. Mais l’épuisement et la peur pourraient bien avoir raison des derniers restes de courage. Briggs Cousland, Balnir Kahrs, le capitaine des templiers de Val Firmin et Ysir se réunissent déjà pour trouver une solution définitive à ce problème... et ce, avant la prochaine nuit.

C’est le moment, pour certains d’entre vous, de révéler ce qu’ils peuvent savoir. Il n’y a pas de temps à perdre en palabres : Val Firmin ne résistera pas à une nouvelle attaque.


Informations
Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

A noter Les zombies ne sont pas comme dans ceux de The Walking Dead ou autre série actuelle, une morsure ne signifie pas une transformation imminente. Par contre, les morts risquent de se relever.

Pnj présents dans l'intrigue Balnir Kahrs (Premier Enchanteur), Briggs Cousland (commandeur des templiers), Ysir, mages confirmés, templiers, villageois

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emeric Hayes, Maria Deveraux, Harand, Adamus Thyssen,  Kaylan Handerrian, Edgar, Sorën Morinstal, Admaël, Hanael, Elorill, Heren, Clothilde de Gerfaut, Evan Clairval, Fenrir Briseos.

Voici également un petit plan histoire que vous situiez tout le fatra de manière convenable :hehe:

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Ven 10 Avr 2015 - 16:14

Partis ! Ils étaient enfin partis ! L'aube ! Le soleil bienvenu ! Heren tomba à genoux. Il avait le souffle court, ses muscles étaient endoloris, ses blessures au bras gauche et à la cuisse le lançaient, son épaule était en souffrance à force d'avoir frappé, encore, encore, et encore.
Il lui fallu un effort presque surhumain... pour s'assoir. Il cherchait sa respiration, reprenait le contrôle de son cœur. Il leva les yeux pour contempler les dégâts. La mort s'était offerte une orgie à se flanquer l'indigestion du siècle. Ses « P'tits Gars » avaient bien tenu. Une quinzaine de survivants sur quarante. Il eu un sourire, malgré la tristesse des pertes. C'était... perturbant d'avoir la gorge nouée par le souvenir de ceux qui étaient morts et être, en même temps heureux pour ceux qui avaient survécu.
Ils n'avaient pas le niveau quand il les avait pris en main. Il leur avait juste montré comment tenir, et il s'attendait franchement à ce qu'il n'y ai aucun survivant parmi ses jeunes. Ils avaient fait preuve d'un courage magnifique !
Il posa son regard sur le jeune idiot qui était étendu, les bras en croix, le regard figé vers le ciel, inerte, immobile.
« T'es pas mourru, petit. T'es pas mourru. » Fit-il avec un sourire triste.
Le garçon tourna les yeux vers le maître d'armes, hésita franchement entre sourire et pleurer. « File voir ta mère. Serre-la dans tes bras... et évite les conneries à l'avenir. »

Il se leva péniblement, le visage crispé par la douleur générale et marcha lentement vers la Templière qui avait aidé l'Archiviste. Les Templiers avaient souvent un comportement imbécile vis-à-vis des Archivistes Dalatiens : ils les rangeaient fréquemment dans le même sac que les apostats, et certains poussaient le bouchon à ranger le tout dans le même sac que les maléficiens. Celle-là, au moins, faisait preuve de jujotte et savait distinguer le tout... à moins qu'elle sache faire fi de ses préjugés et s'allier avec « l'ennemi » quand cela était nécessaire, enfin, il l'espérait. Il avait commit l'erreur de révéler que l'Elfe était un Archiviste et, pourtant, elle ne l'avait pas laissé tomber. Certains auraient parlé de comportement honorable. Heren se foutait pas mal de l'honneur. Il estimait juste qu'elle était, au mieux, une personne bien, à défaut, une personne intelligente.
En plus, elle était mignonne, ce qui ne gâchait rien.

« J'ai admiré votre façon de soumettre des arguments tranchants face aux problématiques. Vous savez tailler dans le vif du sujet avec aplomb et entrain. » Sa manière de féliciter était toujours peu orthodoxe. Il parlait avec une voix douce et chaleureuse, mais où l'on sentait une fatigue extrême Il tenait à peine debout. Il tendit la main : « Je suis Heren. Merci infiniment d'avoir aidé cet Elfe, tout à l'heure. Nous avons besoin de lui, de ce qu'il sait. »

Il devait parler à l'Elfe. Il devait savoir ce qu'il y avait dans ces nécropoles. Certes, il y avait des cadavres, mais aussi autre chose... autre chose de dangereux... et, Heren en était persuadé, l'Archiviste avait une idée de ce à quoi ils avaient affaire. Peut-être même, cela le jeune homme se contentait de l'espérer, il avait la solution pour arrêter tout ceci.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 11 Avr 2015 - 14:29

C’était fini. Clothilde restait là, incapable d’esquisser le moindre geste, les yeux vagues. Les derniers morts-vivants étaient tombés, et il n’en sortait plus de la moindre ruelle de Val Firmin. L’aube, enfin, s’était levée.
La templière balaya les alentours du regard. Des corps jonchaient le sol : ces créatures sorties de ses pires cauchemars, mais aussi ses compagnons d’armes, des mages, et d’autres que la jeune femme ne connaissait pas. Elle sentit son estomac se contracter. Les combats amenaient toujours leur lot de morts, mais elle n’en avait jamais vu autant en un seul endroit. Si elle avait su conserver son sang-froid et sa hargne durant toute la nuit, l’horreur de la réalité la rattrapait maintenant avec une telle violence qu’elle eut grand peine à réprimer son envie de vomir.
Les paroles de l’homme la tirèrent de son hébétude, et elle tourna les yeux vers lui. Ses mots lui arrachèrent un sourire bienvenu.

« Vous ne vous en êtes pas trop mal tiré non plus, remarqua-t-elle. Ce que vous avez fait pour ces gens, les encourager, les superviser, c’était... bien. Je m’appelle Clothilde, ajouta-t-elle en serrant la main qu’il lui présentait. Clothilde de Gerfaut. »

L’elfe... Elle se rappelait l’avoir vu revenir au combat moins de quelques instants après elle : la potion de lyrium avait dû faire son effet. De nouveau, elle regarda autour d’elle, s’intéressant cette fois aux survivants du carnage, et finit par retrouver l’archiviste. Il était agenouillé près d’un blessé – un autre elfe, à ce qu’il semblait – sur le ventre duquel il avait posé sa main gauche. Clothilde posa les doigts sur son armure. Sans l’intervention du mage, elle n’aurait pas survécu à la nuit. Elle lui devait des remerciements en bonne et due forme.

« Il est là-bas. »

Elle tendit la main vers l’archiviste, quand une silhouette derrière lui attira son attention. Cette fois, son cœur se serra de soulagement.

« Veuillez m’excuser », souffla-t-elle.

Ses pieds jusqu’à présent immobiles réagirent enfin. D’un pas vacillant, titubant entre les corps étendus sur le sol, Clothilde parcourut la distance qui la séparait du Dalatien. Elle passa devant lui sans même le regarder et tendit la main. Il était là, debout, comme les autres. Il avait survécu.

« Evan ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 13 Avr 2015 - 5:26

C’est uniquement lorsque le soleil, filtrant entre les arbres à l’horizon, éblouit le templier qu’il réalisa que le calvaire qu’ils vivaient tous était achevé. Pour l’instant…
Il s’était laissé porter par la vague jusqu’à l’auberge, épuisé, la douleur causée par le coup de serres qu’il avait reçu en plein cou lancinante et omniprésente. Si Evan avait pu l’ignorer jusqu’à maintenant, son esprit maintenant libéré de cette urgence, de la nécessité de combattre le terrible déferlement de morts-vivants, il ne pouvait faire autrement que de serrer les dents et d’espérer que ce n’était pas trop grave. Conquis par la fatigue, il avait déposé son casque et son épée dans un coin, lâchant un soupir. Dire que ce serait sans doute à refaire…

Une voix familière avait itéré son prénom et il s’était retourné, lentement malgré la surprise – décidément, l’épuisement avait des effets nocifs sur ses réflexes pourtant généralement aiguisés. Le joli visage de Clothilde, encadré de boucles noisette, n’avait guère changé depuis leur dernière rencontre, soit plusieurs années auparavant. Il l’aurait reconnue entre mille.
Evan étendit les bras afin d’y étreindre la templière, la soulevant dans un entrechoquement d’armures qui réveilla ceux qui, même piqués sur leurs deux jambes, cognaient déjà quelques clous. Il la reposa doucement par terre avant de poser une main sur ses cheveux, un sourire à la fois fatigué et soulagé sur les lèvres. « Je me disais bien que ce serait trop bête qu’un de nous deux morde la poussière alors doit bien y avoir, quoi, dix ans qu’on ne s’est pas vus? » Il exagérait peut-être un peu – ou peut-être pas, en fait. « Rien de cassé? »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 13 Avr 2015 - 18:03

Le soleil commençait son ascension, la nuit avait été interminable, le premier cri avait annoncé l’horreur qui allait suivre. Je laissais s’échapper un léger soupire, j’avais l’impression d’avoir été d’aucune aide. Je déteste la nuit, non par peur, simplement parce qu’on ne discerne pas très bien nos ennemis. Entre les dagues et l’arc, j’avais une forte préférence pour l’arc, après tout, je maîtrisais beaucoup mieux, pourtant sous l’assaut des morts vivants j’avais du rapidement changer d’arme. L’archiviste n’avait-il pas dit que la seule raison de leurs présences était la proximité des lieux avec Rieubois? J’avais de plus en plus de doute, après tout ils avaient réussi à trouver une brèche dans les murs, avait fait des attaques méthodiques, attaquant parfois même à plusieurs et cela sans se nuire. Tenter d’immobiliser leurs ennemis pour ensuite l’attaquer me semblait presque un comportement humain.

J’observais mon bras droit, quelques égratignures s’y trouvaient, ainsi qu’une longue marque rouge, j’avais cru à un moment que cette créature allait me broyer les os. J’avais parfois trouvé irritant d’être gaucher de nature, mais en cette soirée j’en remerciais le créateur, ainsi que la dame dans les cieux. J’aurais peut-être survécus s’il m’avait agrippé le bras gauche, mais j’en doutais légèrement, je savais parfaitement que je n’avais pas la même habileté de ma main droite. Qu’ils soient conscients ou non, dirigés par un être maléfique ou simplement animée par une ancienne malédiction, j’avais l’impression qu’on avait fait une erreur en les considérants comme de simple mort. On aurait dû les considérer comme des ennemis.

« Il faut trouver les failles dans les murs et les boucher, si on a le temps, on creusera des tranchées et de construire des tours de guets. On va poser des pièges à pression autour de la ville, ils ont beau être mort, ils seront moins rapides avec un pied en moins. On ne sait pas ce que la nuit nous réserve, alors on doit se préparer »

L’archiviste avait raison sur un point, on ne pouvait pas se contenter d’attendre qu’ils reviennent. Je me dirigeais en direction des blessés, le dernier endroit où je l’avais vu, avec une templière d’ailleurs. Elle semblait partir, sans même se soucier de lui, personnellement, cela ne me dérangeait aucunement. Un mage qui sauve une templière, je dois avouer que je ne m’attendais pas à cela, surtout lorsque j’avais observé la scène. J’avais l’impression qu’il l’aurait préféré morte, même si cela n’était que l’espace d’un moment, si j’avais raison, il était possiblement meilleur que je ne le pensais. Je dois avouer que sa présence ici démontrait chez lui un homme au grand cœur, même s’il ne le montre pas toujours.

« Autre le fait d’avoir une grande gueule tu as un plan? Après tout c’est toi qui a parlé de retrouver des ruines »

Il avait aussi parlé d’un shem’, donc un humain avait trouvé ses ruines en premier lieu. Était-il encore en vie? Combien de personnes connaissaient les lieux? J’observais légèrement l’archiviste, était-il suffisamment en forme? Il aurait été préférable que je me souci de cela avant de le harceler, maintenant il était trop tard pour jouer au gentil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 14 Avr 2015 - 14:56

Les bois maudits
Lorsque les premiers rayons du froid soleil d’hiver avaient enfin effleuré son visage, Harand avait songé à se laisser tomber au sol, pour ne plus en bouger jusqu’à ce que la fatigue s’estompe. Ses bras et ses jambes lui semblaient de coton. Son esprit embrumé peinait à se focaliser sur ce qui l’entourait – mais peut-être sa conscience tentait-elle juste de le préserver des atrocités qu’il avait vu toute la nuit durant. Appuyé sur son bâton de noisetier, il attendait, sans savoir quoi exactement.
La cohorte de morts-vivants était vaincue. Pour une journée encore, Val Firmin survivrait. La clarté du matin rendait l’atmosphère étrange, presque incongrue après la bataille. L’Archiviste avait bu la moitié de la fiole de lyrium donné par la templière. Le regain d’énergie avait été immédiat, et le mage avait pu reprendre le combat, avec plus de prudence, néanmoins, pour mieux économiser ses forces. Il n’avait jamais affronté autant d’ennemis à la fois. À choisir, il préférait protéger les autres qu’ôter la vie – même à des créatures qui, techniquement, n’étaient plus en vie depuis longtemps. Ses sorts n’avaient hélas pas pu sauver autant de guerriers qu’il le souhaitait : bon nombre gisaient désormais sur le sol, à jamais immobiles.

« Hahren »

La voix le tira de sa torpeur. Harand tourna vivement la tête, pour croiser le regard baigné de larmes d’un jeune Elvhen. Comme si l’on avait ôté un poids de ses épaules, l’Archiviste le rejoignit en hâte. C’était un mage, issu de Montsimmard, à ce qu’il semblait. Ses mains serraient avec désespoir une plaie béante sur sa jambe ; il perdait beaucoup trop de sang, beaucoup trop vite.

« Ne t’inquiète pas, da’len », dit doucement Harand.

Il tira la fiole de lyrium et en vida le contenu entre ses lèvres. Presque aussitôt, la magie lui parut crépiter dans ses veines, vive et chaude, ranimant les forces qui lui manquaient. Il apposa sa main sur la blessure, et le garçon rejeta sa tête en arrière tandis que le soin faisait son effet. Mais le Dalatien retira sa paume avant que la blessure ne fût tout à fait refermée, et sourit lorsque le jeune Elvhen le regarda, l’air inquisiteur.

« Ta vie n’est plus en danger. Nous te donnerons des soins pour cette blessure et tu guériras. Il me faut conserver des forces pour les autres. »

Le garçon acquiesça d’un hochement de tête et, après avoir posé sa main sur son épaule en signe de soutien, Harand se releva et regarda autour de lui. Des blessés, il y en avait beaucoup ; certains s’en sortiraient avec des cataplasmes et des bandages, d’autres mourraient si l’on n’usait pas de magie. L’Archiviste se hâta vers le suivant – une Elvhen, là encore, qui se confondit en remerciements lorsqu’elle put à nouveau parler. Les soins du Dalatien se dirigeaient instinctivement vers ceux de son peuple. Chacun lui rendait grâce dans l’ancienne langue, la plupart avec un accent si terrible qu’on peinait à reconnaître les mots, mais l’intention lui réchauffait le cœur.
Puis il rencontra un premier Shemlen. Durant un instant, comme avec la templière, il hésita, avant de finalement s’accroupir à ses côtés. Ce n’était qu’un jeune homme, qui n’avait sans doute rien fait pour mériter de mourir ainsi. Personne ne méritait de mourir après une telle nuit. Le Shem le remercia avec la même politesse que les autres, et Harand se laissa fléchir. Sans plus regarder ni les oreilles ni la tenue, le Dalatien offrit ses pouvoirs pour sauver des vies.
Il s’affairait auprès d’un Elvhen lorsqu’une voix familière l’interpella, et la dureté des mots lui fit froncer les sourcils. Sans même regarder Kaylan Handerrian, l’Archiviste acheva sa tâche, assez longtemps pour que les paroles cinglantes qu’il envisageait de prononcer lui semblent déplacées.

« Un plan ? répéta-t-il en se levant, faisant enfin face au Shem. J’en ai un, oui : nous devons retrouver la nécropole cachée au cœur de Rieubois et la sceller à nouveau, avant que ces créatures ne reviennent. »

Il hésita un instant, puis désigna le carnage avant de poursuivre :

« Le mal qui se cache dans ces ruines anéantira cette ville et ses alentours si personne ne fait rien. Vous sentez-vous capable d’affronter quelque chose de pire encore que cela ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mer 15 Avr 2015 - 14:46

L’étreinte réchauffa Clothilde jusqu’au plus profond de son âme. Elle ferma les paupières pour ne plus rien voir de ce qui l’entourait, louant mentalement le Créateur pour leur avoir permis de se retrouver après toutes ces années – et surtout d’avoir survécu assez longtemps pour savourer ces retrouvailles. Les bras d’Evan réveillaient des souvenirs qu’elle n’imaginait pas si vivaces.
Lorsqu’ils se séparèrent, son regard noisette chercha l’azur de celui du jeune homme. Un sourire soulagé étira ses lèvres. Il était bien là, aussi beau que dans sa mémoire, peut-être même plus, à présent qu’il était un homme et non plus un adolescent. Son corps et son visage s’étaient affermis. Les années de service l’avaient endurci, à l’exception de ses yeux et de son sourire, qui restaient les mêmes qu’autrefois. Clothilde rit en sentant sa main sur ses cheveux. Après cette terrible nuit, la joie de ce matin d’hiver était presque inespérée.

« Tu sais pourtant qu’aucun mort-vivant ne m’arrive à la cheville, plaisanta-t-elle. Et si tu étais mort, je serais allée te chercher de l’autre côté pour te ramener. »

Elle ironisait, mais elle avait réellement craint pour lui. C’était cette peur qui avait failli causer sa perte, lorsqu’elle avait entendu le cri de douleur de son ami et qu’un mort-vivant, profitant de son inattention, l’avait éventrée. Son inconscience la mortifiait toujours. Cette erreur était digne d’une novice, pas d’une templière confirmée.
La blessure qu’il portait au cou saignait toujours, cependant, et Clothilde se rapprocha d’Evan pour l’examiner.

« Je vais bien, répondit-elle en fronçant les sourcils. Mais toi… »

Les contours irréguliers de la chair tranchée rendaient les profondes griffures préoccupantes. Du bout des doigts, Clothilde effleura la peau d’Evan. Les serres ne paraissaient pas avoir touché la carotide, mais son ami saignait trop pour prendre une telle blessure à la légère. De plus, la créature qui avait fait ça était un mort-vivant, en pleine décomposition. La plaie risquait de s’infecter si elle ne bénéficiait pas de soins immédiats.

« Ce n’est pas joli, dit-elle sans détour. Il faut faire soigner ça, et je connais justement la personne qu’il faut pour ça. »

Prenant le bras d’Evan, elle l’entraîna vers l’endroit où elle avait aperçu le Dalatien pour la dernière fois, mais le mage était déjà en pleine conversation avec un homme qui le prenait à parti. Ils évoquaient des ruines, quelque part à Rieubois, et si Clothilde devait en juger par l’expression et le ton de l’elfe, ce qu’ils venaient de vivre avait été une partie de plaisir, en comparaison de ce qui les attendait encore. Cette idée lui arracha un long frisson, et une coulée froide glissa le long de son échine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 16 Avr 2015 - 14:27

Heren s'était rapproché de l'Archiviste lorsque qu'un Humain lui parla d'une manière assez directe. Il s'arrêta un instant pour réconforter une de ses P'tits Gars qui pleurait son frère, élève d'un jour du maître d'armes, tombé avec bravoure après plusieurs heures de combat. Cette tristesse lui serrait le cœur. Il s'étonnait lui-même, il s'étonnait depuis des années : un tueur impitoyable, un monstre qui poussait le sadisme à sourire à ses victimes avant de les envoyer dans l'autre monde, et pourtant, il avait une compassion sincère pour la détresse d'autrui.
Il avait observé du coin de l’œil les retrouvailles bruyantes entre les 2 Templiers : les armures, ce n'est pas très pratique pour s'enlacer ! Il eu un petit sourire et pensa à Leena. Il avait envie de la voir, de la rassurer sur son état de santé, de se rassurer également. Mais cela devrait attendre.
Il se dirigea de nouveau vers l'Archiviste.
Il n'avait pas entendu avec précision la réponse de l'Elfe à l'Humain, il était trop pris par ses pensées, mais il se rappelait de ce que l'Elfe lui avait dit dans l'auberge, la nécropole de Rieubois.
Il avait saisi que ce mage envisageait d'aller dans cette nécropole. Ces momies étaient des cadavres anciens d'Elfes. La plupart devaient être des gens biens, de leur vivant. Cette force, cette magie, ou quoi que ce soit d'autre, les dévoie, salit leur mémoire. Il fallait arrêter ça.

Heren se sentit anormal. Comment pouvait-il penser ainsi ? Lui, un tueur, ose parler de mémoire, de lutte contre le mal, alors qu'il était un de ces éléments maléfiques : il vivait de sa capacité à supprimer la vie d'autrui, tout de même. Il gageait que cela venait du fait qu'il considérait tout cela comme contraire à l'ordre naturel des choses.
Un assassin est toujours soucieux que l'ordre naturel : vous naissez, vous vivez et, quand on vous tranche la gorge, vous mourrez et vous allez nourrir les asticots. Un mort qui ne reste pas tranquille, ce n'est pas naturel et ça fait mauvais genre.

« Archiviste ! » Il interpela l'Elfe de sa voix calme et douce, mais son regard était déterminé et presque froid. « Cette nécropole. Il est hors de question pour moi de laisser cela continuer alors, si cela ne vous dérange pas, je vous accompagne afin de voir ce qu'il s'y passe et arrêter tout cela, si nous sommes toujours vivants, bien sûr.
En fait, même si cela vous dérange, ça ne changera rien au fait que je vous accompagne tout de même.
J'aurai juste une question : savez-vous où elle se trouve ? En connaissez-vous l'accès ? Car retourner tout Rieubois risque de nous prendre tellement de temps qu'on trouvera des morts marcheurs à Ghislain avant d'avoir trouvé ces ruines.
Je sais que ça fait 2 questions, mais on ne va pas ergoter là-dessus. J'en ai une troisième, d'ailleurs : avez-vous une idée de comment combat-on la source du problème ? »


Il remarqua que les 2 Templiers se rapprochaient. Il espéra que la jolie combattante n'avait pas changé d'avis au sujet du mage Elfe et que le blond guerrier n'était pas du genre "Magie hors du Cercle? A mort!". Il ne voulait avoir à combattre des compagnons d'armes, car c'est ce qu'ils avaient été tous, cette nuit, mais quiconque tenterait de faire du mal à cet Archiviste devrait d'abord tuer le maître d'armes: il était, pour l'instant, la seule chance que Heren connaissait de stopper tout ça et il ne laisserait aucun imbécile superstitieux tout foutre en l'air par pure débilité mentale.
Sur ses gardes, il demeura tout de même optimiste : cette jeune femme ne semblait pas du genre à agir n'importe comment... et Heren espérait qu'elle sache choisir ses amis.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 18 Avr 2015 - 22:14

Les bois maudits
Harand croisa les bras, agacé. Le clan s’était arrêté aux abords de Val Firmin uniquement pour récupérer des vivres, avant de repartir vers le nord. Il avait accepté de se rendre au village pour soigner les Elvhens du bascloître, mais les évènements l’entraaînaient dans une direction qui lui déplaisait de plus en plus. Trop de templiers aux alentours, en premier lieu, et encore plus de Shems. La seule chose à laquelle il aspirait à cet instant, c’était de retourner au campement pour retrouver les siens, et s’assurer enfin qu’ils n’avaient pas eu à subir les assauts des morts-vivants durant la nuit. Ses entrailles se retournaient à cette pensée.
Mais on lui réclamait des informations qu’il répugnait à donner. Lorsque les Shems apprendraient la vérité sur Rieubois et ses ruines, ils crieraient à l’hérésie elfique. On accuserait les Elvhens de tous les maux de Val Firmin et d’Orlaïs, on les traînerait dans la boue avant, une fois de plus, de les passer par le fil des épées pour les éradiquer une bonne fois pour toutes.

« Je ne connais pas l’accès à ces ruines, dit-il d’une voix sèche. Les histoires évitent de mentionner comment on se rend dans un endroit maudit – ce qui permet d’éviter que ce genre de catastrophe ne se produise. Bien sûr, les Shemlens ne se sentent pas concernés par tout ça. Ils piétinent un ancien temple et s’étonnent de réveiller des choses qui auraient mieux fait de rester oubliées. »

D’autres invectives lui venaient aux lèvres, mais il préféra les ravaler. Ses pouvoirs menaçaient de se tarir à chaque instant, il était épuisé, seul et entouré de templiers : le rapport de force était quelque peu inégal. Et malgré son aversion pour les Shems, tous ceux qui vivaient à Val Firmin et aux alentours ne méritaient pas de mourir ainsi, et encore moins les Elvhens qui peuplaient le bascloître. Pour eux, Harand était prêt à faire l’effort de collaborer.
Portant une main lasse à son front, il tâcha d’apaiser son esprit et de rassembler ses souvenirs. La version de l’histoire qu’il avait entendue ne mentionnait pas d’accès aux ruines, ni le chemin qui y conduisait. En revanche, il avait rencontré quelqu’un qui savait comment s’y rendre et pénétrer à l’intérieur.

« Il y avait un Shem, à l’auberge. Celui qui buvait… Il disait être tombé dans les ruines et s’en être échappé, et avoir bloqué la sortie. S’il n’est pas mort cette nuit, alors il pourra nous y mener. Quant à ce qu’il y a là-bas… »

Harand plongea son regard dans celui de l’homme qui lui faisait face. Lui semblait prêt à se fier à son jugement, et à le traiter en égal et non en « oreilles pointues ».

« Je peux vous en dire plus, mais avant… » Ses yeux passèrent de l’homme en noir aux templiers qui approchaient. « Je veux votre parole qu’une fois tout ceci terminé, je pourrai rejoindre mon clan sans être inquiété par quiconque. Personne ne tentera de m’envoyer au Cercle : je repartirai libre et serein. Je n’attends rien de moins que cela. »
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 18 Avr 2015 - 23:44

Fenrir était en train de boire une chope d'hydromel à la grande place de Val firmim, la salle était rempli de blesses et de soigneur. L'alvar regarda sa main gauche tremblait sans pouvoir s'arrêter. Il n'aurait pas pensé que cette nuit allait être aussi éprouvant physiquement et moralement. Lui et les mercenaires sont entrés dans la ville en passant par la brèche qu'avait fait les morts vivants. Le combat fut violent et sans pitié. L'alvar arrivait à contenir assez de morts vivants avec sa force et son bouclier pour soulager un peu les mercenaires, mais ils étaient tellement nombreux qu'ils durent se résoudre à se replier. Une fois qu'ils sont entrés dans la ville, ils se dirigèrent vers les forces alliés pour pouvoir mieux survivre. Puis, ils combattirent jusqu'à que le soleil se lève pour qu'ils puisent enfin goûter à la victoire.

Il regarda les templiers et les mages en train de se préparer pour la prochaine attaque. Il se disait pour lui-même que tout était fichu. Il finit de boire sa chope et alla à la taverne pour voir le chef mercenaire qui se fit soigner comme il fut blessélors de la bataille. Il remplis sa chope et en pris une autre au comptoir avant d'aller voir le mercenaire. Celui-ci était allongé sur le sol prés d'un mur. Quand il vit l'alvar venir vers lui et lui fit un petit sourire et lui dit

-Ce n'était pas la peine que tu me rens visite. Je ne suis que ton employeur.

-Peut être, mais une fois que je suis engagé, j'ai pour habitude d'être sympa avec mon employeur.

-Je vois... sinon, tu peux me passer l'une de tes chopes

-Pas de problème. A votre santé

Fenrir donna l'un des chopes au blessé et l'aida a mettre celui-ci contre le mur. Puis ils burent en même temps leurs chopes. Le géant le laissa et alla repartir dehors. Il regarda les rues et il vit les nombreux cadavres qui jonchent le sol. Il siffla pour appeler son rapace quand il entendit que quelqu'un avait trouvé une solution. Il se tourna d'où venait les voies et il vit que c'était un groupe de gens donc un elfe et deux templiers. Il entendit dire que l'elfe savait d'où venait le problème et que tout venait d'un humain qui est allé dans un lieu maudit et qu'il pourrait les conduire à l'emplacement du lieu. Fenrir se leva et alla à leurs rencontres. Il voulait sauver sa peau tout en respectant son contrat mais, s'il devait subit un autre assaut des morts vivants il est sur de laissé sa peau dans cette cité. Quand il rejoignit le groupe, il leur dit :

-J'ai entendus ce que vous avez dit... Si vous voulez mon avis faut mieux laissé l'elfe nous guidé pour d'ensuite nous destructions ce problème le plus rapidement possible, mais si nous échouions, il faudrait qu'on laisse quelque en arrière pour les guidé et achever le travail. En ce qui me concerne je peux vous aidés avec ma force et sur mon rapace

Après avoir dit cela, le rapace de l'alvar descendit du ciel et se posa sur son épaule. Le géant caressa les plumes de son amie à plume et sortir de l'une de ses bourses un peu de viande qu'il donna à l'oiseau. Puis, il repris la parole :

-S'oubliait de me présenter, je me nomme Fenrir Briseos, mercenaire alvar à votre service.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 19 Avr 2015 - 3:00

Les bois maudits
Heren écouta les paroles de l'Elfe avec attention. Si l'Archiviste ignorait l'endroit, cela allait être problématique. Le visage du professeur devint grave. Intérieurement, il frisait le désespoir mais essayait de conserver son sang-froid. Il sentait ses dernières forces s'étioler mais son interlocuteur fit mention de l'homme à l'écureuil.
L'homme saoul? L'espoir revint brusquement dans les yeux. Mince! Le maître d'armes espéra brusquement que celui-ci était resté à l'abri. Avec de la chance, il avait passé la nuit dans l'auberge à cuver tout l'alcool dont il s'était imbibé. Il fallait le retrouver. Bon sang! Ils en étaient à placer leurs espoirs sur les souvenirs d'un homme dont Heren espérait qu'il sache distinguer un arbre d'un autre arbre.
Empathique, Heren ressentait brusquement le malaise de l'Archiviste. il suivit discrètement son regard. Les 2 Templiers qui approchaient! C'était ceux-là qu'il regardait.
Il comprenait l'inquiétude de l'Archiviste. Elle était naturelle: le rapport Archiviste-Apostat un peu trop rapide de ces gens était gênant, que ce soit pour un Dalatien ou pour un Sudéen. Dans les Terres du Sud, la tradition shamanique est tellement ancrée que la Chantris n'avait pas d'influence, donc pas de tour de Cercle, pas de Templiers.

Un véritable géant se joint à l'assemblée. Il avait des allures de colosse pour un petit humain comme Heren, mais cela lui importait peu pour l'instant. Il admira néanmoins le magnifique oiseau de proie posé sur son épaule quelques brèves secondes.
Il salua celui qui se nommait Fenrir d'un hochement de tête et regarda de nouveau l'Elfe.

Il lui avait demandé de donner sa parole qu'il pourra rejoindre les siens une fois cette affaire terminée.
L'idée d'empêcher un Archiviste de retrouver son clan était une véritable insulte pour Heren. La liberté était la chose la plus importante pour le maître d'armes, surtout concernant les Dalatiens: sa mère était de ce peuple. Bien qu'il soit Humain, ainsi en était-il des enfants nés d'un couple Elfe-Humain, Heren estimait les Elfes comme ses égaux à part entière et détestait d'autant plus les considérations abjectes de la Chantrie vis-à-vis des Dalatiens. Cette façon de ne pas accepter les traditions des autres le froissait au plus haut point: tant que ces traditions ne font de mal à autrui, où était le problème? Le problème était que, comme partout, l'envie de dominer, même sous couvert de bonté, n'a jamais quitté les gens de pouvoir.

Il eu un sourire rassurant.
"Na revas, vous la conserverez. Vous avez ma parole. Je ne peux vous promettre que vous ne serez pas inquiété, mais je vous garantie que celui qui commettra cette erreur ne vivra pas assez longtemps pour regretter sa bêtise."
Il parlait avec sa voix étonnement douce pour quelqu'un qui parle d'expédier des gens en Enfer.
"Mon nom est Heren. Vous semblez épuisé. Nous le sommes tous. Il vous faut prendre un peu de repos et vous restaurer. Je sais que le temps presse mais nous ignorons ce qui nous attend là-bas et, surtout, en quelle quantité. Il vaut mieux être en état de nous battre."

Il surveillait discrètement les Templiers, espérant ne pas s'être trompé sur le compte de la femme. Pour le blond, il ne savait pas. L'homme semblait de prime abord sympathique.
Heren ne se fiait jamais au prime abord.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 21 Avr 2015 - 1:39

Evan laissa un sourire éclairer son visage. Même après une longue nuit presque sans le moindre répit, Clothilde trouvait le moyen d’alléger son âme. « Trop sympa quand même, » fit-il dans un petit rire. Il ne doutait pas des bonnes intentions de sa collègue – après tout, ils avaient été proches pendant de si longues années que même après avoir été séparés pendant une bien trop longue période, c’était comme s’ils ne s’étaient jamais réellement quittés.
Lorsque la templière allongea ses doigts vers sa blessure, Evan eut un mouvement de recul instinctif. Il finit néanmoins par laisser Clothilde frôler la plaie encore sanguinolente, les dents serrées par réflexe. Si Evan ne comptait pas s’en faire outre mesure – il avait vécu pire, et il y avait fort à faire avant la nuit – il se laissa porter docilement, non sans murmurer un « oui chef » à moitié amusé.

Il entendit à demi la conversation entre les deux hommes – l’un ostentatoirement dalatien, l’autre un humain qu’il n’avait jamais eu la chance de croiser. Ils évoquaient ruines et nécropole, ce qui n’augurait rien de bon… ceci dit, c’était logique, considérant la horde de morts-vivants qui déferlait sur eux. La mention de quelqu’un qui était ‘tombé dans une ruine’ lui mit la puce à l’oreille. « J’y étais dans ces ruines moi, » marmonna-t-il, comme à lui-même, incertain. Ceci dit, pas mille personnes dans les derniers mois ne s’étaient retrouvées coincées dans un souterrain-crypte-tombe, mais il préférait garder une certaine réserve. À la question du dalatien-guérisseur, il hésita, jetant un coup d’œil à Clothilde. L’autre humain s’était néanmoins empressé d’intervenir, l’assurant que rien ne lui arriverait : Evan lui décocha un regard mauvais. S’il pensait qu’il se tiendrait entre des templiers et un apostat sans en subir les conséquences, il se trompait amèrement – or, là n’était pas le temps de causer quelque conflit. Tout gringalet qu’il était, l’humain était une paire de bras supplémentaire à leur effort de guerre.

« L’Ordre n’a jamais été inclémente envers les Archivistes dalatiens, » se contenta-t-il de dire. « Vous pourrez retourner à vos occupations, quelles qu’elles soient. » Ce n’était certainement pas la douce indignation de l’humain qui l’avait fait changer d’idée – il avait simplement itéré ce qui en était réellement. Si, en pratique, l’Archiviste était un apostat, l’Ordre des templiers n’était pas non plus insensible aux autres cultures et mitigeait ainsi son intervention auprès des dalatiens. Évidemment, les règles pour les maléficiens s’appliquaient – mais ça ne semblait pas être le cas.

Puis il réalisa. L’elfe était archiviste. Clothilde l’avait emmené à lui… « Par contre, Clothilde, » fit-il en écarquillant les yeux. Il était surpris d’elle – qu’elle l’emmène spontanément vers un mage pour qu’il soit ausculté. « Pas question que je me laisse soigner par la magie. Je m’en sortirai très bien. » Un peu d'eau et de savon feraient sans doute l'affaire...

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 21 Avr 2015 - 7:15

Il semblerait que le plan soit de foncer tête la première dans le nid des morts vivants et cela en étant épuisée. En gros, un plan infaillible! Ensuite, on se contentait de sceller le tout et d’oublier ce qui venait de se passer. Combien de temps cela allait durer? J’étais probablement pessimiste, mais si les ruines avaient été ouvertes, il semblait inévitable qu’un jour elles s’ouvrent à nouveaux. Avait-on d’autres choix? L’archiviste semblait vouloir "m’engager" pour cette mission suicide, du moins sa question semblait aller dans ce sens. Étais-je capable d’affronter pire que ce soir? Je suppose que le seul moyen de le savoir était de vérifier.

« Les gens s’entretuent pour une question d’argent, les morts décident de s’en prendre aux vivants et on annonce un enclin. Il me semble qu’être capable ou non n’est pas réellement une question, il aura pire que ce soir. »

On peut dire que le Dalatien était vraiment populaire, un certain Heren vint presque immédiatement à lui. Un brave type qui me sauva bien de la salive en posant des questions que je désirais poser et plus encore. Malheureusement, il ne posa pas la question qui me tenait particulièrement à cœur : Savait-il comment sceller les lieux? Dans toutes ses questions, il eut une réponse qui me fit légèrement rire, l’origine de ses informations.

« Désolé, je me disais simplement que notre vie était entre les mains d’un soulons »

Deux personnes en armure étincelante semblaient venir vers nous, on reconnaissait facilement le blason des templiers. Leurs présences semblaient déplaire à l’archiviste, je pouvais facilement comprendre la raison de ce malaise, les mages "libres" ne sont pas appréciés des templiers. L’homme en noir offrit rapidement son aide à l’elfe, il veillerait à ce qu’il revienne vers son clan. Il avait quelques choses d’intrigant chez lui, il semblait avoir un respect hors norme, mais il n’avait pas tort, mieux valait que l’archiviste retourne vers les siens. Il était préférable qu’ils aient un guide, sinon les choses pouvaient rapidement dégénéré. L’un des templiers pris la parole, selon ses dires, il connaissait l’emplacement des ruines.

« Vous parlez bien des ruines de Rieubois? »

On ne sait jamais avec les templiers, ils ne sont pas réellement connus pour leur vivacité d’esprit. Je fus tout de même surpris de préféré l’information d’un templier à n’importe qui d’autre. Mercenaire, templier et autre, en peu de temps nous semblions devenir une foule, je décidais de faire comme d’autre avant moi, c’est-à-dire me présenter : « Pour en revenir aux présentations, moi c’est Kaylan Handerrian! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 21 Avr 2015 - 22:26

Clothilde ignorait ce qui se tramait entre ces hommes, mais une chose était sûre : chacun d’eux s’était battu de toutes ses forces pour protéger Val Firmin. Cette nuit, alors qu’ils ne se connaissaient pas, qu’ils avaient chacun emprunté un chemin bien différent pour venir ici, ils avaient affronté le plus terrifiant des maux ensemble, oubliant leurs opinions divergentes et leurs origines si variées.
Elle avait toujours pensé que les Dalatiens devaient être amenés dans la lumière du Créateur. Les elfes vénéraient de faux dieux et un passé qu’ils enjolivaient à leur guise, mais la vérité devait leur être enseignée. Les mages, quant à eux, devaient vivre au sein du Cercle, tant pour la sécurité des autres que pour la leur. Pourtant, ce matin-là, elle doutait du bien-fondé de telles pensées. L’archiviste lui avait sauvé la vie. Il avait hésité – elle avait parfaitement vu son regard – mais il avait passé outre leurs différences pour guérir une plaie qui l’aurait tuée, s’il n’était pas intervenu. À présent, la templière voyait de la méfiance dans son regard, peut-être même plus. De la crainte. De l’effroi. Il y avait de quoi. Val Firmin regorgeait de chevaliers dévoués à la Chantrie, prêts à envoyer n’importe quel mage à Montsimmard.
Mais ce matin, cet elfe était différent des autres. Ses actes lui accordaient un rang nouveau dans l’estime de la jeune femme, et elle pressa le bras d’Evan pour lui enjoindre de rester calme. Les paroles de son ami dépassèrent néanmoins ses espérances. Elle hocha la tête avec résolution et renchérit :

« Vous avez ma parole également. »

En réalité, si le Templier-Capitaine décidait de faire enfermer cet elfe, personne ne pourrait s’y opposer : ni Evan, ni elle, ni cet Heren qui semblait si prompt à défendre l’archiviste, ni même le colosse qui les avait rejoints et leur proposait soudain l’aide de ses bras. Les chantristes uniraient leurs forces et finiraient par le capturer – ou le tueraient – et ils seraient bien obligés de l’accepter. Le nombre aurait raison de leurs bons sentiments. Clothilde ne le souhaitait pas, cependant, et elle espérait qu’ils pourraient oublier leurs griefs pour mettre un terme à cette invasion, ensemble. Naïf, sans doute. Nécessaire, sûrement.
La réaction d’Evan ne la surprit guère lorsqu’il s’opposa aux soins que pourraient lui prodiguer le mage. Ses doigts s’égarèrent sur le trou béant laissé dans son armure. La veille, elle aurait sans doute répondu la même chose que son ami. Désormais... elle ne savait plus vraiment.

« Tu devrais au moins le laisser regarder », grommela-t-elle.

Il avait dit quelque chose, néanmoins, qui détourna soudain son attention. Son regard se porta sur le templier.

« Attends, tu étais dans ces ruines ? Tu sais où elles se trouvent ? Mais... si nous y allons, que risquons-nous d’y trouver, exactement ? D’autres morts-vivants ou... pire ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 21 Avr 2015 - 23:15

Les bois maudits
Une terrible migraine sourdait déjà entre les tempes d’Harand, et l’Archiviste sentait qu’il n’était pas prêt de s’en débarrasser. Il avait trop usé de ses pouvoirs. La magie frémissait encore dans ses veines, mais il lui faudrait du temps pour recouvrer son état normal – du temps qu’on ne lui laisserait pas le loisir de prendre, évidemment.
Il aurait pu tout abandonner maintenant : le jour venait de se lever et les morts-vivants avaient déserté Val Firmin. C’était le moment de partir, de rejoindre le clan et de filer vers le nord sans demander son reste. Il s’agissait probablement de sa meilleure idée. Et bien sûr, cela non plus, on ne le lui permettrait pas. Lui-même ne se le permettrait pas. S’il fuyait maintenant, cela ne ferait que retarder l’échéance. Les morts-vivants anéantiraient cette ville, puis la suivante, et celle d’après... ils reviendraient toujours plus nombreux, puisant de nouveaux alliés parmi leurs ennemis tombés. Tôt ou tard, les Varalasan connaîtraient eux aussi le danger, et il ne supporterait pas que ceci arrive par sa faute.
L’homme en noir lui assura cependant son soutien et, contrairement à ce qu’il imaginait, les deux templiers également. Harand les regarda tour à tour, mi-surpris, mi-méfiant. Il ne faisait aucune confiance aux Shemlens, mais pour l’instant, il n’avait guère le choix.

« Si vous êtes allé là-bas, alors vous pourrez nous y conduire. Nous gagnerons un temps précieux. »

Il porta son regard du templier à la femme qu’il avait soignée, et son regard se durcit encore.

« On raconte que ces ruines sont celles d’un temple, dédié à un faux dieu. Un homme égaré crut les mensonges et les promesses d’un démon, auquel il offrit son corps en guise de vaisseau. Alors le démon exigea des sacrifices. De la peur et du sang naquirent ces monstres qui nous ont attaqués. Les ténèbres se répandirent sur Rieubois, sur les terres alentours ; la mort frappa partout. Alors des Archivistes s’unirent pour arrêter le Nécromancien. Ils se rendirent dans les bois et le combattirent, mais sa puissance était devenue telle qu’ils ne purent le terrasser. Dans un ultime effort, ils réussirent à blesser le vaisseau ; il se retrancha dans le temple pour ourdir sa revanche. Les Archivistes en appelèrent aux forces de la Nature. La terre répondit à leur supplique et le sol s’ouvrit, dévorant le temple, son maître et ses ouailles, et ceux qui l’avaient vaincu. »

Harand marqua une courte pause. Il omettait de dire à qui était dédié le temple, et qui avait mené cette folie. Mais ils n’avaient pas besoin des détails de l’histoire. Il leur fallait juste savoir ce qui les attendait là-dedans, et la magie du sang et de la mort suffisait amplement à peupler leurs pires cauchemars.

« Durant de longues années, les Premiers des Archivistes tombés surveillèrent Rieubois, pour s’assurer que le Nécromancien ne revenait pas. Mais le temps efface la mémoire. La paix force à relâcher l’attention. Peu à peu, ils abandonnèrent la forêt, mais nous avons gardé la mémoire de cette histoire. Ce qui se cache en ces ruines, ce ne sont pas seulement des morts-vivants : c’est un démon dans le corps d’un homme, un démon qui s’est repu de la mort et du sang, et qui attendait sa libération. »

Une seule question se posait à présent : si des Archivistes dalatiens n’avaient pu venir à bout de ce monstre, en auraient-ils, eux, la puissance nécessaire ?

« Mais je crois que vous avez raison, conclut-il en reportant son attention sur Heren, cet étrange Shem qui témoignait de respect envers un Archiviste, et qui parlait l'ancien langage. Avant d’aller affronter cette créature, nous aurons besoin de repos. Tous. Quant à ceux qui ont besoin de soins, il y a suffisamment de mains à l’œuvre dans l’auberge pour ne pas avoir à supporter celles d’un Archiviste, même lorsqu’il n’use pas de magie. »

Ses mots visaient ostensiblement le templier. Avec un dernier regard en direction de celui-ci, Harand voulut se détourner pour regagner l’auberge, mais ses jambes refusèrent d’obéir. Appuyé sur son bâton posé au sol, il poussa un long soupir et ferma les yeux un court instant. Juste un court instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 23 Avr 2015 - 15:48

Heren avait remarqué le regard noir que lui avait lancé le Templier blond.
L'Ordre n'a jamais été inclément... ? Bon sang, à qui voulait-il faire croire ça ? Le maître d'armes détestait être pris pour une oie blanche, et prendre un Archiviste pour un naïf était également une erreur. A moins que ce blondinet le croit sincèrement... que c'était gentil, presque mignon.
Heren avait un plan : l'Archiviste était essentiel, et ils seraient sans doute obligé de régler la question, d'y aller en petit comité, une douzaine de personne, tout au plus, pour être rapides et mobiles. Sans compter qu'aucune attaque en force n'était envisageable car il fallait des bras pour défendre Val Firmin.
Une poignée pour sauver une ville. Un plan quasi suicidaire, mais jouable !
L'Archiviste était obligatoire et le plan était simple : S'ils s'en sortaient, il fallait que l'Archiviste ne revienne pas à Val Firmin mais rejoigne directement son Clan... Heren avait bien l'intention de l'aider à cela.

La jeune femme avait motivé Heren dans une certaine confiance, l'homme non.
Et il était hors de question de l'Elfe finisse à la Tour des Mages, quitte à déclencher une guerre civile en manipulant la population de Val Firmin. Elle était fragile, une cible facile pour un expert en psychologie doté d'un orateur redoutable qui avait posé ses jalons et gagné la confiance de la milice et du Bascloître.
Heren n'aimait pas trop la deuxième solution sur le plan éthique. Tactiquement et comme pied de nez à la Chantrie, par contre, elle était bien plus drôle. L'éthique étant sa priorité et ne voulant pas causer de morts inutiles, la première serait donc la prioritaire.

Il eu envie d'envoyer bouler le Templier mais ne le montra pas et s'abstint de le faire. Il se contenta de sourire à l'homme en réponse à son regard. Un sourire confiant, presque gentil...

L'Archivise parla de la légende liée à ces ruines. Le souci avec les légendes dalatiennes, c'est que ça n'en sont pas !
Le mal était pire que ce que le jeune Humain avait imaginé. C'est effrayant, mais il était hors de question de reculer.

Il vit l'Elfe flancher, il allait perdre connaissance. Prompt, Heren le rattrapa et le soutint. Malgré son petit gabarit, cela ne semblait lui causer aucun effort.

« Il suffit, Archiviste. Il faut vous reposer, vous n'arrivez même plus à tenir debout. Je vous emmène chez Tamalia, ma disciple s'occupera de vous. »


Il regarda les autres. « Il nous faut reprendre des forces. Soignez-vous, restaurez-vous, dormez un peu. Je propose que ceux qui se sentent d'en découdre avec un mal incommensurable nous retrouvent à l'entrée de l'auberge dans 3 heures.  Templiers... »
Il regarda les 2 avec un sourire :

« Il est heureux de savoir que l'Ordre sait faire preuve de discernement, et je gage que la plus haute autorité représentant les Templiers à Val Firmin sait promouvoir cette tradition avec dignité et grandeur. Néanmoins, notre ami a dit quelque chose qui me perturbe : les Archivistes ont été obligés de s'y mettre à plusieurs. Si vous pouvez trouver un mage ou 2 prêts à appuyer de leur force, je crois que ce ne sera pas de trop, qu'en dites-vous ? »

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mer 29 Avr 2015 - 14:33

Clothilde avait senti un poids lui sombrer au fond de l’estomac au fur et à mesure que le Dalatien racontait son histoire. Des morts-vivants, elle pouvait encaisser. Elle aurait dû se douter de la suite, mais son esprit avait naïvement occulté toute logique, sans doute pour la préserver. Elle déglutit avec peine. Sa main se crispa sur le bras d’Evan : de la magie du sang. Bien sûr ! Comment aurait-il pu en être autrement ? Les morts ne se relevaient pas tous seuls. Il leur fallait de l’aide, et quel meilleur moyen de ranimer les cadavres que d’user du plus obscur des pouvoirs ?
La templière garda le silence un instant. Les mages qui se servaient de la magie du sang comptaient parmi les plus puissants. Si le Dalatien disait vrai et qu’un seul homme avait su ramener tous ces morts, ses capacités étaient bien supérieures à celles des mages de la tour. Comment pourraient-ils vaincre un tel adversaire ?
Elle tâcha de dissimuler son trouble, mais elle savait n’avoir jamais été douée pour jouer la comédie. Son visage était un livre ouvert. Acquiesçant au judicieux conseil d’Heren, elle entraîna Evan en direction de l’auberge pour trouver un guérisseur. Si son ami refusait les services d’un mage, ou simplement que celui-ci regarde la blessure, il lui fallait tout de même recevoir des soins, et vite. Ils devaient également prendre du repos. Malgré le danger et la terreur qu’elle éprouvait, Clothilde savait qu’elle se rendrait aux ruines avec les autres. Un tel mal ne pouvait être ignoré. Ils auraient besoin de guerriers aussi sûrement que de mages.
Une fois à l’intérieur, elle trouva une place à Evan au milieu des blessés, et interpella une femme qui s’affairait auprès d’un autre guerrier. Son sang rouge vif imbibait une compresse de fortune enroulée autour de sa jambe.

« Je viens dès que possible, la coupa la guérisseuse improvisée. Il y a des cas plus graves. »

Clothilde maugréa mais ne la retint pas. La femme avait raison. Evan ne mourrait sans doute pas de sa blessure, et malgré toute l’inquiétude que la templière éprouvait, son ami n’était pas prioritaire.
À présent que l’excitation du combat retombait, la fatigue se faisait ressentir. Clothilde sentait ses bras et ses jambes plus lourds que jamais, son armure l’insupportait et elle mourait de soif. Avec efforts, elle se fraya un passage jusqu’au comptoir et vida un bol d’eau. Lorsqu’elle revint près d’Evan, elle lui en apportait un qu’elle posa dans ses mains.

« Bois, conseilla-t-elle. Je vais chercher de quoi nettoyer ta blessure. »

Elle aurait dû dormir, mais le temps manquait. Si personne ne pouvait s’occuper de son ami, elle s’en chargerait. Il faudrait aussi réunir d’autres templiers, et des mages, pour organiser l’expédition dans la forêt, et prévenir le Templier-Capitaine, et prévoir la défense de Val Firmin au cas où ils échoueraient. Tant de choses à faire… Elle soupira en essorant le linge dans le baquet d’eau glacée. Seulement trois heures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 30 Avr 2015 - 15:10

Les bois maudits
Trois heures, c’est en effet très court pour convenablement se reposer, mais guerriers et mages n’ont pas le choix. Briggs Cousland et Balnir Kahrs ont eu vent des ruines ouvertes à Rieubois et en sont venus à la même conclusion : il faut se rendre dans la forêt et éradiquer le mal qui s’y cache, au plus tôt. Ceux qui se sont déjà rendus dans les bois sont approchés par les templiers, qui essayent de localiser l’emplacement des ruines, ou au moins une entrée permettant d’y pénétrer. Ceux qui ont relaté l’histoire contée par les Dalatiens sont interrogés, afin d’obtenir tout renseignement utile à la mise hors d’état de nuire du nécromancien.
Trois heures s’écoulent, trop vite au goût de certains. Puis templiers, mages et volontaires en état de se battre commencent à se rassembler sur la grand-place de Val Firmin. Briggs Cousland prend la parole devant tous. Il exhorte au courage, à la détermination, à la grandeur d’âme. Il évoque les innocents désespérés, et le Grand Enchanteur relaie ses paroles avec autant de conviction. Leurs mots résonnent au plus profond de chacun des guerriers avec un écho inattendu.

Enfin, la troupe se met en branle vers la forêt. Les lieux sont étrangement calmes ; ici, les mages peuvent percevoir l’extrême finesse du Voile. L’air est chargé d’ancienne magie. La végétation ne laisse rien transparaître des terribles évènements, passés ou présents, qui se sont déroulés ici, comme si les cadavres avaient laissé intacts branches et fourrés sur leur passage.
Un éclaireur revient tout à coup en courant et s’entretient moins d’une minute avec le Templier-Capitaine. Celui-ci donne alors l’ordre de suivre l’homme, qui conduit la troupe jusqu’à un vaste fossé, qui s’ouvre, béant, vers les ténèbres des profondeurs. L’entrée des ruines.

Tout le monde s’attend à trouver le pire dans ces ruines : si les morts-vivants se sont extirpés de cet endroit, il en reste assurément bien d’autres. Leur sinistre maître est lui aussi quelque part dans ce trou obscur.

Il n’y a pas d’autre solution. Pour empêcher les morts de revenir, il faut éliminer le nécromancien. À vous de découvrir de quelle façon.

Informations
Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

A noter Les zombies ne sont pas comme dans ceux de The Walking Dead ou autre série actuelle, une morsure ne signifie pas une transformation imminente. Par contre, les morts risquent de se relever.

Pnj présents dans l'intrigue Balnir Kahrs (Premier Enchanteur), Briggs Cousland (commandeur des templiers), Ysir, mages confirmés, templiers, villageois

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emeric Hayes, Maria Deveraux, Harand, Adamus Thyssen, Kaylan Handerrian, Edgar, Sorën Morinstal, Admaël, Hanael, Elorill, Heren, Clothilde de Gerfaut, Evan Clairval, Fenrir Briseos.

Voici également un petit plan histoire que vous situiez tout le fatra de manière convenable :hehe:

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Val Firmin-