FORUM FERME

Partagez|
 

 INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 3 Mar 2015 - 12:33

Les bois maudits
Les traits sont tirés, les visages émaciés. Jamais encore les rues de Val Firmin n'avaient eu une allure aussi triste. Et pourtant, tous sont au courant que ce n'est que le début. Entre l'enclin annoncé et les créatures d'outre tombe ayant ravagé Pontclair, ce n'est plus qu'une question de temps pour que le véritable malheur ne s'abatte sur le duché de Val Firmin. Le duc a pourtant poussé un appel au secours dans l'espoir de venir en aide à ses gens. Il y a une semaine déjà que son messager est parti en direction de la tour de Montsimmard pour aller quérir l'assistance des mages. Il ne reste plus qu'à espérer qu'ils arrivent le plus rapidement possible. La ville a déjà subit deux assauts, toujours à la tombée de la nuit, depuis l'envoi du message, chaque attaque faisant à chaque fois plus de victimes.

Dans les environs, une odeur de chair brûlée plane. Les corps des défunts sont brûlés par crainte qu'ils ne se réaniment à leur tour. Les rues de Val Firmin sont bondées de réfugiés et l'ambiance lourde qui règne dans la ville déteint sur la plupart des habitants qui sont reclus chez eux. Les soldats sont partout et patrouillent pour essayer de rassurer les gens, mais est-ce vraiment suffisant ? Les rumeurs disent qu'Ysir, un capitaine de la milice a donné rendez-vous à tous les volontaires dans la taverne de la Belette qui danse, leur promettant à chacun une bourse d'or à qui voudrait bien défendre la cité si une nouvelle attaque se produisait.

Dans l'immédiat tout semble calme mais la fin de la journée approche à grand pas et tout le monde sait ce que ça signifie. Le calme avant la tempête.

Pour les elfes dalatiens : Il est à noter que les plus érudits d'entre vous (principalement les archivistes ou gardiens du savoir) peuvent avoir connaissance de l'existence des ruines elfiques qui se trouvent à Rieubois. (Plus d'informations seront fournies en privé à ces derniers s'ils le demandent, sachant que ça pourra apporter quelque chose de concret à l'intrigue), à vous de voir si du coup vous allez partager cette informations avec les shems ou non. Sachez juste que vous ne pourrez régler cette crise seuls.
Vous avez le choix de vous trouver dans les environs par hasard, ou alors les rumeurs des événements qui ont lieu dans le coin sont parvenues d'une manière ou d'une autres jusqu'à vos oreilles pointues, et vous êtes venus enquêter.

Pour le reste, vous avez le choix. Vous étiez déjà dans la ville lorsque ça a commencé à puer du cul, vous veniez visiter un proche/faire des affaires/visiter la maison close du coin ou je ne sais quoi, bref, à vous de voir :hehe:

Bref, dans les deux cas précédents : Vous êtes soit déjà sur place, soit vous arrivez quand vous le sentez.

Pour ceux qui viennent de la tour des mages : Un messager est arrivé à Montsimmard en apportant les nouvelles des événements de Pontclair, ainsi qu'une requête de la part du duc de Val Firmin. Rapidement, le premier enchanteur a réuni des volontaires pour aller aider les villageois. Dans la précipitation des préparatifs, malgré le fait que seuls les mages confirmés et templiers étaient supposés se rendre sur les lieux, certains auront pu se glisser dans la troupe sortante pour se rendre à Val Firmin (pas juste pour faire du tourisme, hein). C'est après trois jours de voyage fatigant à une allure poussée que mages et templiers, menés par le commandeur Briggs Cousland en personne, approchent enfin de Val Firmin qui ne se trouve plus qu'à quelques lieues de là. (Vous êtes donc encore sur le chemin pour le moment)

Informations
Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

Pnj présents dans l'intrigue Balnir Kahrs (Premier Enchanteur), Briggs Cousland (commandeur des templiers), mages confirmés, templiers, villageois

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emeric Hayes, Maria Deveraux, Harand, Adamus Thyssen,  Kaylan Handerrian, Edgar, Sorën Morinstal, Admaël, Hanael, Elorill, Heren, Eval Clairval

Voici également un petit plan histoire que vous situiez tout le fatra de manière convenable :hehe:

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 3 Mar 2015 - 16:18

Les bois maudits
« Mon propre fils, Archiviste ! »

L’homme enfouit son visage dans ses mains et fondit en larmes. Le cœur serré, Harand posa une main apaisante sur son bras. L’Elvhen avait beau être citadin, c’était vers les Dalatiens qu’il s’était tourné en désespoir de cause, retrouvant pour un temps la foi de ses ancêtres.
Panoriel avait retrouvé Harand au campement, à la demande de l’homme, et l’expression sur le visage de la jeune femme avait suffi à l’Archiviste pour comprendre la gravité de la situation. Il avait rassemblé ses affaires à la hâte : le bâton qu’il accrocherait sur son dos et une besace pleine d’herbes sechées, d’onguents et de baumes. Il avait aussi glissé une dague dans sa ceinture, au cas où. Il était un piètre combattant, mais une lame était toujours utile.
La plaie de l’Elvhen était superficielle, mais il y avait d’autres blessés, et Harand renvoya Panoriel  au campement requérir l’aide d’Elorill. Bien que la soigneuse s’occupât d’ordinaire des hahls, elle connaissait l’art d’appliquer des remèdes et des bandages. Il aurait besoin d’elle. Pour une fois, l’Archiviste mettrait de côté son aversion pour les Shemlens. Il y avait des innocents parmi ceux qui souffraient. Il ne pouvait tout de même pas les laisser mourir d’une infection par simple esprit revanchard.
Il resta quelques instants avec l’Elvhen, le temps d’apaiser sa souffrance, puis il prit congé. Dehors, l’air empestait la chair carbonisée. Déjà, des portes claquaient, des volets se fermaient, des serrures cliquetaient. Les habitants de Val Firmin se préparaient pour la nuit. Le regard d’Harand se porta vers l’est, en direction de l’endroit où les Varalasan avaient établi leur campement. L’horizon était déjà plongé dans la pénombre du soir ; si Elorill était en chemin, comme il l’avait demandé, elle arriverait ici juste à temps pour se barricader quelque part. Il espérait que la chasseresse aurait la bonne idée d’attendre jusqu’au lendemain avant d’envoyer la jeune fille en ville.
Pour lui, en revanche, il était déjà trop tard. Partir maintenant serait de la folie ; il lui faudrait demeurer là jusqu’au matin. Cette idée lui répugnait, mais il n’avait guère le choix, à moins de souhaiter se retrouver nez-à-nez avec un mort. Attendre sans rien faire, néanmoins, était au-dessus de ses forces. D’autres Elvhens sollicitaient déjà son aide pour venir en aide aux blessés. Nombre d’entre eux avaient été rassemblés à l’auberge par mesure de prudence, comme si s’entasser pouvait réduire les risques de mourir. Harand dirigea ses pas de ce côté, toutefois. Il serait au moins utile à quelque chose jusqu’au matin.
Les regards s’attardèrent sur son visage lorsqu’il pénétra dans l’édifice, mais il les ignora. Bien qu’il portât ouvertement son bâton sur son dos, les vallaslin sur son visage indiquait clairement ce qu’il était.

« Je viens soigner les blessés, et apporter mon aide, annonça-t-il sans ambages. Vous devriez songer à fermer les portes, à présent… »
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 3 Mar 2015 - 22:44

Intrigue 2 : Les bois maudits
Edgar était de très méchante humeur. Voilà près d'une semaine qu'il traquait la même cible, une capitaine mercenaire qui avait tué le précédent Corbeau envoyé pour la refroidir, avant de prendre la fuite. Comme il était le membre de la guilde le plus proche géographiquement à ce moment-là, on l'avait lancé à sa poursuite avant qu'elle ne disparaisse dans la nature. La femme en question avait tout fait pour le semer et y était presque parvenu à certains moments. Elle était sacrément douée et Edgar appréciait moyennement de se faire mener en bateau à travers Orlais alors qu'il s'efforçait de ne pas perdre sa trace. Si elle s'évanouissait dans la nature, il risquait de prendre un temps fou à la retrouver. Voilà longtemps qu'il n'avait pas eu autant envie de tuer. Quand il allait remettre la main dessus, elle allait regretter de lui avoir fait perdre ainsi son temps.

Pour couronner le tout, il avait perdu sa trace dans Val Firmin. Il était à peu près certain qu'elle était toujours dans la ville, et essayait probablement de profiter de la panique ambiante et des réfugiés pour se fondre tranquillement dans la masse. Edgar ne savait absolument pas ce qui se passait et il s'en fichait complètement. Il était concentré sur sa mission et il pouvait bien pleuvoir des cochards qu'il n'aurait pas dévié de son but. Cependant, après avoir traîné un peu dans les rues encombrées de gens à divers états de panique, il dut admettre que la fille s'était volatilisée. Il fut obligé de prêter un peu attention aux événements ambiants histoire de comprendre un peu la situation. Le prenant pour un réfugié, on lui résuma ainsi les problèmes de mort-vivants. Voilà qui allait être pratique ; nul doute que la confusion allait favoriser sa cible qui risquait dramatiquement de lui échapper. D'un autre côté, un mort de plus ou de moins, cela n'allait pas faire beaucoup de différence dans le chaos ambiant.

Il reprit sa traque à travers la ville. Elle n'allait pas s'en tirer comme ça. Avisant la première taverne venue, il y entra, un peu à court d'option. Elle était curieusement bondée ; sans doute un point stratégie sur la défense de la ville. Vu la situation, la mercenaire ne chercherait pas à quitter le ville avant le matin, sous peine de signer son arrêt de mort. Dans l'immédiat, il se mêla à la foule, essayant d'y disparaître pendant quelques temps. Il aviserait ensuite.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 5 Mar 2015 - 5:03

« Okay, on a un autre bûcher prêt à flamber par ici – oh attention avec cette torche! » Les ordres fusaient, confus, mais finissaient toujours par être obéis; la milice locale semblait apprécier qu’une figure d’autorité vienne leur prêter main-forte afin d’arranger les efforts de sauvetage. Les réfugiés avaient été accueillis sans hésitation, mais la bonne volonté des villageois ne suffisait pas à s’assurer que les opérations se passent sans anicroche. Evan était arrivé quelques jours auparavant – deux ou trois – suite à un message envoyé à la Chantrie de Val Forêt. Un autre templier l’avait suivi et ils avaient chevauché sans relâche afin d’arriver le plus vite possible sur les lieux.
Les affaires allaient plus rondement, mais la confusion régnait malgré le calme. La peur flottait dans l’air – et on ne pouvait pas leur en vouloir, à ces pauvres réfugiés et villageois qui savaient bien que l’Enclin avait été annoncé. Ils s’imaginaient être les prochains… et l’étaient peut-être.

Evan avait été informé que l’on avait appelé à l’aide le commandeur Cousland et d’une troupe de templiers – en attendant de recevoir des ordres officiels, il s’affairait, avec son collègue, à assurer la justice dans la répartition des denrées et supervisait les bûchers. Triste histoire, mais il était malheureusement l’une des seules personnes présentes à avoir une connaissance étendue de tels types de feux. « Faut mettre la torche entre ces deux bûches, » indiqua-t-il au paysan avait bien failli lui rôtir les sourcils, « et quand la paille prendra feu… non, pas comme… ah, laisse tomber. » Il avait arraché la torche des mains du fermier qui, les mains moites et tremblotantes, peinait à accomplir une tâche pourtant simplissime.

Il entama le brasier sans hésiter en ignorant le sanglot étouffé du villageois, davantage préoccupé par les bruits de sabots qui semblaient s’approcher du village.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 5 Mar 2015 - 19:17

Les bois maudits
« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée ... »

Admaël avait un mauvais pressentiment. Cela faisait quelques jours que le clan des Varalasan s'était établis non loin de Val Firmin quand une étrange malédiction frappa Pontclair. Aux vues des événements, le groupe était resté soudé et évitait la forêt des environs, mais Panoriel avait insisté pour se rendre à Val Firmin pour y constater les dégâts. Elle revint par la suite quérir l'aide de l'Archiviste car des elfes de la ville avaient besoin d'assistance. Tout d'abord méfiant, Admaël n'osa alors rien dire vu qu'Harand préparait déjà ses affaires. Il se contenta alors de garder le campement en attendant leur retour. Panoriel revint alors, mais sans leur chef. En effet, celui-ci était resté sur place et avait envoyé la chasseresse chercher Elorill pour ses qualités de premiers soins. C'est alors que le chasseur s'est interposé. C'était beaucoup trop dangereux de s'éparpiller ainsi surtout que la journée était déjà bien entamée et qu'ils savaient que les abominations ne sortaient que la nuit.

« Et laisser tout ses pauvres gens mourir ? Tu penses qu'ils le méritent Admaël ? Ils sont comme nous, des Elhvens qui ont besoin de croire que les leurs sont là pour eux ... Qu'en dirait Mythal si elle t'écoutait ? »

Admaël resta alors de marbre, ne sachant que répondre. La belle elfe savait parfaitement le prendre par les sentiments et la culture elfique lui était, étrangement, bien familière et utile dans ce genre de situations.

« Très bien. Mais c'est moi qui accompagne Elorill jusqu'à la ville et... Laisse-moi finir. Ton frère est ici, il va avoir besoin de toi. Hors de question que tout le clan se déplace. »

Quand il le voulait le chasseur pouvait être intransigeant et Panoriel opina alors du chef. Jamais elle ne laissera son jeune frère dans une pareille situation. Admaël se tourna alors vers Elorill pour qu'elle prépare ses affaires et ils se mirent en route. Le chasseur se tendait au fur et à mesure des pas qui les rapprochaient de la ville Shem. Il n'aimait pas les humains et bientôt il devrait en côtoyer plusieurs, un moment, durant une situation difficile. Il espérait trouver les ressources en lui et pria Mythal et sa bienfaisance, pour garder son calme et toute sa concentration pour l'avenir sombre de la nuit qui s'amenait à eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 5 Mar 2015 - 19:57

Qu'est-ce qu'il foutait encore là, sérieux ? Il avait pourtant eu sa dose d'événements bizarres à la con la dernière fois qu'il avait foutu les pieds ici. Surtout vu ce que les rumeurs racontaient. A tous les coups, y avait un branquignole qui était allé rouvrir les ruines et qu'avait laissé les bestioles sortir. Du coup ça causait une sacrée pagaille. En même temps, il avait pas grand chose de plus à faire en ce moment. Sa soeur était plus à la maison, et il pouvait décemment pas se pointer à la tour des mages pour demander à la voir. Surtout que d'autres ragots circulaient comme quoi ça avait pété aussi là-bas. Quand il avait entendu parler des troubles causés par des créatures maléfiques à côté de Val Firmin, il avait tout de suite fait le rapprochement avec les événements de la dernière fois. Pas besoin d'être bien malin pour ça en même temps. Peut-être était-ce sa bonne conscience -ou l'abus d'alcool qui lui faisait entendre des voix-, mais il fallait qu'il retourne sur place pour aider. Il avait donc plié bagage, embrassé sa mère en lui promettant d'être sage, embarqué Boulette sur son épaule puis il avait repris la route. Le temps qu'il arrive, les choses semblaient tendues. Il appris un peu plus tard que les créatures avaient détruit Pontclair et que Val Firmin accueillait désormais les survivants. Bref, ça puait du cul tout ça. Et pas qu'un peu. Bien sûr, lorsqu'il se rendit à l'auberge la plus proche, celle-ci était aussi bondée que le décolleté de la serveuse. Pas qu'un peu quoi. Là-bas, y avait un type qui rassemblait des gens et était prêt à les payer pour aider à défendre la cité à la tombée de la nuit. Maintenant qu'il était dans le coin, autant prendre le boulot. D'autant plus que y avait plus de chambre de disponible de toute manière.

Malgré l'air sérieux et détendu qu'il essayait d'adopter, il était nerveux. Les gens qui s'engageaient avaient-ils la moindre idée de ce qu'ils étaient sur le point d'affronter. Pour passer le temps, il buvait. Sans doute était-ce une mauvaise idée avant une nuit où il aurait besoin de tous ses sens, mais il avait pas vraiment d'autre choix. Enfin si. Mais une bonne bière c'était toujours bon pour le moral et ça l'empêchait de trop ruminer sur ce qui était sur le point d'arriver ?  A travers la fenêtre, il voyait le ciel se rougir, signe que le soleil partait pour laisser place à la pénombre de la nuit. Et aux créatures.

Déjà bien imbibé par l'alcool, Sorën piaillait à propos des ruines dans la forêt à qui voulait l'entendre. Il était à moitié étendu sur sa table, faisant de grands gestes en racontant ce qui était arrivé la dernière fois à son voisin qui était dans un état aussi triste que le sien.

▬ « J'te jure mon gars ! On a dû s'frayer un passage dans les tout p'tits couloirs et s'battre contre des foutus squelettes ! il déglutit en cherchant ses mots, n'étant plus bien sûr de ce qu'il avait déjà raconté ou non. T'sais qu'c'est là-bas qu'chu tombé sur Boulette ? demanda-t-il en affichant un sourire stupide et en désignant le petit écureuil qui était sur ses affaires par terre. Et d'puis, elle m'suit paaaaaaaar- hoquet, -tout ! Il jeta un oeil autour de lui, plissant les yeux en essayant de trouver quelque chose. Quoi ? Lui-même n'en savait rien. En tout cas j'ai pas envie d'refoutre les pieds là-bas ! Toi non plus ! il pointa du doigt le type en face de lui qui le fixait d'un regard vitreux. Pis toi non plus l'elfe tu veux pas ! » termina-t-il en pointant le dalatien, prenant visiblement la décision à sa place. Oui bon, il était bourré, du coup...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 5 Mar 2015 - 20:06

Les bois maudits
« Mon frère a toujours rêvé de voir le monde et maintenant c’est impossible »

La jeune femme ne s’était pas encore préparée pour la nuit, elle semblait être résignée à mourir. Elle regardait depuis des heures le lieu où avait brulé son frère. J’étais arrivé en début de journée, il m’aurait été facile de partir et pourtant j’en avais été incapable. La jeune femme était l’une de ses causes, ainsi que toute cette tristesse qui empestait, pire que l’odeur des cadavres calciné. J’avais l’impression qu’une série d’évènement tordu m’avait placé à cet endroit. Si on devait résumer simplement la chose, sous un coup de tête j’avais décidé d’aller voir ma sœur et maintenant je devais me préparer à affronter des cadavres ambulant.

« Que dois-je faire? »

Je ne savais pas quoi répondre à ses propos, j’ignorais même pourquoi elle me posait la question. Je suppose que le mieux fût de se cacher, cependant je ne crois pas que c’était la réponse qu’elle désirait. En fait, j’avais l’impression qu’il avait dans ses mots, un sens beaucoup plus profond qu’on pourrait le croire. Elle n’était réellement pas tombée sur la bonne personne si elle voulait une réponse pleine de sens.

« On s’en reparle demain matin »

Il parait que j’ai un humour merdique et pourtant si on porte attention, il peut être intéressant. Après cette courte discussion nos chemins se séparèrent, elle semblait se diriger vers la chantrie et moi à la taverne de la Belette. Tous les deux devions nous préparer à la nuit qui allait venir et survivre du mieux qu’on pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Ven 6 Mar 2015 - 15:49

Les bois maudits
Harand baissa les yeux vers le Shem qui le pointait du doigt. Affalé sur la table, le regard vague et la mine défaite, il avait tout de l'ivrogne, et pourtant l'Archiviste dressa l'oreille en percevant ses propos. Des squelettes, des couloirs ? Même si ce pouvait être les délires d'un homme trop imbibé d'alcool, il y avait une chance que ces borborygmes trouvent un fond de vérité. Oubliant pour un temps les blessés et les Shemlens aux visages effrayés, Harand traversa la salle pour rejoindre l'homme.

« Qu'avez-vous dit ? De quoi parlez-vous ? »

Il avait plaqué ses mains sur la table, peut-être un peu trop fort, mais cela suffirait peut-être à dissiper la brume dans l'esprit du Shem. Ce dernier exhalait une odeur rance de vieil alcool. Le Dalatien n'y prêta pas garde. S'il y avait une chance pour que cet homme eût réellement croisé d'autres morts-vivants, non loin de Val Firmin, ils tenaient peut-être là un début de piste. La ville ne tiendrait pas éternellement sous l'assaut. Les mages appelés en renfort ne parviendraient peut-être pas ici à temps, et Harand n'avait pas la moindre envie de mourir parmi les Shemlens. S'il y avait quelque chose à faire, autant le tenter, coûte que coûte. Il fallait trouver la source de ce mal ; là, peut-être, ils pourraient tenter de mettre fin à ces assauts. Mais pour cela, il lui fallait plus que quelques mots balbutiés par un ivrogne.
Il se pencha vers l'inconnu, l'obligeant à soutenir son regard. L'autre aurait presque pu pleurer des larmes de vin, vu son état, mais Harand devait à tout prix obtenir des informations. Il n'y avait pas que des vies humaines en jeu. Et quand bien même, l'Archiviste aurait-il pu laisser des morts-vivants assassiner des innocents ? Non. Bien sûr que non.

« Reprenez depuis le début, intima-t-il en fixant l'homme droit dans les yeux. Quand était-ce ? Où était-ce, précisément ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 7 Mar 2015 - 22:25

 

les bois maudits

Lorsque ses contacts de Val Firmin avaient refusé de glaner des informations à cause de certaines créatures maléfiques, Hanael avait soupiré, irritée d'avoir une rumeur mettre des bâtons dans les roues. Après avoir ordonné le messager de prendre congé d'un ton sec et décidé de se déplacer pour finir elle-même le travail, l'elfe se demanda s'il valait le coup de donner des coups de pied au cul et de pousser une bonne gueulante, car même si Hanael savait se montrer indulgente, elle ne payait pas ses contacts pour s'asseoir et discuter autour d'une bière.

Mais Hanael regretta bien vite son choix lorsque les créatures se révélèrent être bien plus dangereuses que quelques araignées. Peu rassurée, l'elfe avait, sur le coup, voulu faire demi tour, mais se rendit très vite compte qu'il était trop tard et, résignée, resta au village. Elle n'était pas encore prête à signer son arrêt de mort.

Les yeux observant le ciel, Hanael décida de ne pas s'attarder, du moins si elle n'était pas épuisée par la nuit, dont son teint d'encre commençait à grignoter l'horizon. Cependant, le repos ne semblait pas être possible, car en plus des créatures nocturnes, Hanael avait remarqué un templier.

Se tenant face à un bûcher qu'il avait embrasé, il n'avait pas remarqué Hanael. Elle en profita donc pour se fondre dans la masse de villageois paniqués, loin de l'odeur pestilentielle des corps brûlants, ses dagues camouflées dans les plis de sa robe.

L'elfe suivit le troupeau d'hommes et de femmes, et son regard fut attiré par une taverne bruyante. Elle entra, poussant la porte doucement pour ne pas attirer l'attention, et chercha une source de chaleur pour chasser l'humidité pesante de ses vêtements.

A l'intérieur, un homme ivre tonnait des détails sur des ruines, probablement elfiques, et une chose nommée Boulette. Bien que Hanael n'avait pas le même intérêt pour ses origines que le Dalatien qui intimait à l'ivrogne de répéter, elle prêta une oreille attentive.

Au moins, cette histoire lui fera oublier un instant les monstres et les templiers à l'extérieur.

code par roboticake
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 8 Mar 2015 - 0:22

-Espèce de petit inconscient ! Imbécile heureux ! Busard !

Heren morigénait sans ménagement un gosse de 14 ans qui était assis en face de lui, à une table de l'ivrogne. Le gamin s'était engagé dans la protection de la cité, alors que son père, garde de Val Firmin, était mort quelques mois auparavant. Il ne faisait pas le fier, il n'avait pas une grande expérience du combat et n'avait que des connaissances très simple dans le maniement des armes.
Il était terrifié par son acte et était venu demander conseil auprès de Heren, qui avait déjà combattu la nuit précédente.
Le maître d'armes était simplement de passage, avec sa disciple, Leena, mais ils s'étaient retrouvés coincés par la force des choses... qui prenait la forme de morts-vivants.
Heren était furieux ! Ce sale gosse, au lieu de rester avec sa famille, avait fait une ânerie monumentale. Il allait se faire tuer comme un crétin, cette nuit, et les siens seraient de nouveau endeuillés, non pas par la force des choses, ni la faute à pas de chance, mais par l'orgueil idiot

-Je voulais que mère soit fière de moi. Fit le gamin, peunot.
-Ses larmes sont loin d'avoir séchées pour ton père, abominable crétin, et toi, tu en rajoute ?! Fierté ? Elle va être démolie, oui ! Ton père savait se battre, lui ! Et toi ?
-Ben... il m'a entraîné et...
-Sublime ! Quand j'affronterai une horde de mannequins en paille, je saurai à qui m'adresser !

Heren donnait dans le sarcasme quand il s'énervait. Le petit était écrasé par le poids de sa bêtise. Son visage était blême, il semblait proche du point de craquer.
Le visage du demi-Elfe se radoucit brusquement. Il parla de sa voix douce et légèrement chantante :
-Calme-toi... Bon, va te reposer, on se retrouve ce soir près des remparts juxtant le bascloître, une heure avant le coucher du soleil, je vais essayer de t'apprendre 2 ou 3 trucs. Attention : je ne garantie pas que tu t'en sortiras, mais au moins, t'auras une chance.
-Vous défendez... le bascloître ?
-Ca te pose un problème ?
Le visage redevint dur.
-Euh... Non...
-Impeccable, file !


Le gamin se leva, quelque peu rassuré: il s'en sortirai... peut-être...
-Comment vais-je pouvoir dormir ? Sembla-t-il se poser à lui-même.
-Ne pense pas à la mort.
-Comment ?
-Pense à de jolies filles nues. Et ne me sort pas que t'es jamais allé te planquer dans les fourrés près de la rivière en été.
Fit Heren avec un sourire réconfortant.
Le gosse sourit à son tour, il se sentait beaucoup mieux. Il partit et Heren pu se consacrer à écouter ce que l'ivrogne d'à côté raconterait à l'Elfe portant des tatouages dalatiens sur le visage. Saleté de cœur en sucre! Dès que quelqu'un de bien se fourrait dans les ennuis... ce gamin n'avait pas réfléchi, mais c'était pas une raison pour le laisser se faire massacrer
Il cessa d'y penser. Il avait sommeil et rêvait de prendre 3 heures de repos, mais des infos étaient bonnes à prendre, surtout si elles lui permettent de passer à l'offensive contre ce danger ambiant, plutôt que subir, nuit après nuit. Les gars saouls sont parfois de bonnes sources d'infos, même s'il fallait avoir, le plus souvent, une excellente maîtrise du "mecbourré", langue obscure que chacun pratique à sa manière.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 8 Mar 2015 - 11:57

▬ « Qu'avez-vous dit ? De quoi parlez-vous ? Sorën leva des yeux hagards vers l'elfe qui s'était approché et sursauta lorsque ce dernier plaqua les mains sur la table. L'orlésien se retourna un instant histoire d'être sûr que c'était bien à lui qu'on s'adressait et à moins que les dalatiens n'aient la faculté exceptionnelle de s'adresser aux murs, oui c'était bien à lui. Il reporta son attention sur l'elfe, lui adressant un sourire stupide. Reprenez depuis le début. Quand était-ce ? Où était-ce, précisément ?
Shhhhhht ! Fit le mercenaire en essayant de placer un doigt sur sa propre bouche pour lui intimer de faire moins de bruit. Tout ce qu'il réussi à faire fut cependant de viser approximativement sa joue. T'vas faire peur à Bouleeeeette. Cette fois-ci, il fit un grand geste de main vers l'écureuil qui n'avait pas bougé d'un pouce. L'orlésien fixa l'animal un instant et se mit à ricaner quand elle lâcha un léger glapissement. T'peux lui raconter si tu veux. Sentant le regard inquisiteur de l'elfe sur lui, Sorën se redressa sur son tabouret et essaya de reprendre contenance. Posant un coude sur la table, il tenta une première fois de poser son menton sur sa main. Qu'il rata. La seconde tentative fut plus fructueuse. Là, au moins il resterait un minimum droit. Il s'éclaircit la voix et essaya de faire le tri dans son esprit. Au début fallait juste retrouver des mages. Il acquiesça légèrement en plissant les yeux. T'sais y en a qui s'sont échappés d'la tour l'aut' jour ! Continua-t-il simplement. Pis l'baron d'Pontclair y voulait qu'on lui r'trouve son gamin ! De sa main libre, il attrapa sa chopine et pris une rasade de la bière qu'elle contenait. Enfin, on s'est r'trouvés dans la forêt d'à côté là ! Et pis y a un templier qu'avait volé mon cheval... Il marqua une pause, incertain de la manière dont il fallait tourner ça. Enfin heu... Il a volé mon ch'val qu'une p'tite nenette m'avait piqué. Après que j'l'ai piqué à un type que j'sais pas qui c'est ! Il lâcha un ricanement approximatif. Bref le templier s'ramène à ch'val dans la forêt alors qu'on était sur l'point d'choper deux mages ! En énumérant les apostats évadés, il montra trois doigts au lieu de deux, c'était assez flou. Y a Al il a lancé un caillou sur l'gars, parce que hé, ils font pas bein leur boulot à la tour alors voilà. Du coup l'est tombé par terre en f'sant un foutu bruit d'feraille. Et pis BAM ! Il s'était redressé d'un coup et avait frappé des poings sur la table pour accentuer l'effet dramatique. La fourêt l'a tremblée, et paaaf on est toooous tombé dans z'un trou ! Il se rassit tranquillement sur son tabouret, ayant un peu le tournis d'un coup. J'ai eu une bosse pendant au moins... J'sais pas combien d'temps ! Du coup on est tombés dans l'trou, c'était des vieilles ruines toutes moisies là et dedans on s'est fait attaqués par des mecs tout maigres ! Et après on est sortis, et on a foutus des cailloux d'vant l'entrée pour pas qu'ils sortent de là ces fils d'engeances ! » Termina-t-il finalement en se laissant glisser sur la table, comme soudainement épuisé par son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 8 Mar 2015 - 14:54

Les bois maudits

Harand sentit toute couleur déserter son visage alors que son cœur manquait un battement. Malgré sa bouche pâteuse et l’odeur d’alcool rance qu’il dégageait, le Shem se révélait une source de renseignements valable – bien que les informations fussent terrifiantes. Des ruines, dans une forêt proche, il en connaissait. Il ne les avait jamais explorées, mais son maître lui en avait parlé autrefois : d’anciennes constructions elfiques au sein de Rieubois, à quelques lieues de Val Firmin, avalées par la terre. D’après le Shem, il y était allé après la fuite des mages de Montsimmard ; or, Aerin lui avait dit s’être enfuie depuis peu. La mésaventure de l’ivrogne remontait à quelques semaines, tout au plus. Peu de temps avant les attaques des morts sur Val Firmin…
La coïncidence paraissait trop horrible pour n’être que cela. Mais si cela s’avérait vrai, les conséquences d’une telle calamité pouvaient se révéler plus désastreuses encore. Ces Shems avaient réveillé des forces dont ils n’imaginaient ni la puissance ni la dangerosité. Sous les racines de Rieubois étaient enfouies des abominations qui auraient dû rester confinées pour l’éternité. À présent tirées de leur long sommeil, elles allaient se répandre, et quelques fourches et torches ne serviraient à rien. Val Firmin disparaîtrait de toutes les cartes avant peu. Mais le Mal, lui, ne s’arrêterait pas à une si petite victoire.
Harand déglutit et tâcha de reprendre contenance. Le moment était mal choisi pour perdre ses moyens.

« Manifestement, vos quelques cailloux n’ont pas suffi à les empêcher de sortir, annonça-t-il au Shemlen. Il est trop tard pour aller vérifier maintenant. Parfait : cela vous laisse le temps de cuver. »

Il chercha du regard l’homme qui espérait réunir des guerriers pour lutter contre les créatures, et s’adressa directement à lui :

« Combattre toutes les nuits ne servira à rien : tôt ou tard, vous serez submergés. Il faut traiter le problème à sa source, et cet homme, ajouta-t-il en désignant l’ivrogne du doigt, peut nous y conduire. Avez-vous requis l’aide des mages de Montsimmard ? Sans eux… »

Il secoua la tête et laissa sa phrase en suspens, bien que la suite fût tout à fait claire. Au milieu de tout ce tumulte, une seule chose lui apportait un relatif réconfort : les Varalasan n’avaient pas monté leur campement à Rieubois, mais de l’autre côté de Val Firmin, au cœur des bois du sud.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 9 Mar 2015 - 0:20

 

les bois maudits

Au fur et à mesure du récit, les traits du Dalatien se durcirent et Hanael réalisa, stupéfaite, que l'histoire de l'ivrogne n'était pas une aventure embellie mais quelque chose de vrai. Alors, pendant que l'autre elfe s'éloignât, s'adressant au recruteur d'un ton urgent, Hanael en profita pour se glisser près de l'homme saoul, s'appropriant une chaise un peu trop haute pour sa petite stature.

Facilement ivre, elle ne commanda aucune boisson, mais fit parvenir une pinte pleine à ras bord à l'ivrogne qu'elle observa un moment.  L'homme était déjà assez éméché, et n'avait pas besoin d'une autre pinte. Toute personne quelque peu prévenante ne l'aurait pas encouragé à boire, mais Hanael voulait attirer son attention afin d'obtenir plus amples détails sur ses aventures.

Si un imbécile alcoolique comme lui pouvait revenir en un seul morceau d'un face à face avec des morts-vivants, peut-être avait-elle une chance, se dit elle.

« Alors, t'as combattu des morts-vivants hein ? Constata Hanael, feignant sa pointe d'admiration. Ils étaient combien ? »

Mais avant qu'elle ne puisse obtenir une réponse, le recruteur, jusque là en pleine conversation avec le Dalatien, saisit son bras brusquement, la retournant pour qu'elle lui fît face. Hanael arbora un visage perdu, visiblement surprise.

« Désolé minette, mais entre les fermiers et les soldats qui désertent, on a pas trop de chance, du coup on a besoin de tout le monde, dit-il, loin d'être navré, avant d'ajouter dans sa barbe, pas sûr que le fils du garde fasse le poids longtemps. »

Hanael tenta de protester, de balancer un mensonge, une excuse toute faite pour échapper non seulement au combat, mais également à la vue des templiers. Malheureusement, dans ses mouvements soudains, ses deux dagues jusque là glissés dans sa robe s'étaient écrasés au sol dans un fracas, et avec, tous ses espoirs d'échapper à ce merdier.

L'une d'entre elle se retrouva planté à quelques centimètres d'un écureuil terrorisée, et Hanael offrit un sourire gêné après un moment marqué d'un silence absolu. « Oups ? »

Au moins, se dit la jeune elfe, ils n'allaient pas se douter de ses pouvoirs, au vu de son choix d'armes.

code par roboticake
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 9 Mar 2015 - 13:22

Le « mecbourré » , enchevêtrement obscurs de phrases que seul un enfant de 3 ans arrive à comprendre sans problème car pratiquant naturellement un langage semblable!
Mentalement, Heren s'efforça de traduire ce que l'homme passablement, voir sérieusement, saoul : une chasse aux mages qui aurait mal tourné, la découverte fortuite de ruines dans une forêt, des créatures humanoïdes dans ces ruines, agressives, et souffrant de malnutrition, de toute évidence.

Par contre, la réaction de l'Elfe était plus inquiétante. Quelque chose lui faisait peur. Heren lisait les signes du visage, les comportements, il connaissait ceux-là par cœur. Cet Elfe savait quelque chose, et ça ne serait surement pas une bonne nouvelle.

Il se leva de sa table, rejoignit le Dalatien et lui parla doucement, de sorte à ne pas être entendu par d'autres :
-Atisha, Falon. Faites attention aux mots que vous employez. Il en est que ceux qui combattent chaque nuit, et qui survivent, n'ont pas besoin d'entendre... pas en ce moment.
Cet homme, il se bat toutes les nuits depuis la première : Il est usé et seul son mental le maintient debout. Comme beaucoup, il ne tient que par les ficelles fragiles de l'espérance.
Balancer qu'ils vont crever quoi qu'il arrive, Ce n'est pas une...


Il ne prêta guère attention à la jeune femme qui venait de se faire recruter, jusqu'à ce que ses dagues tombent.
Une dague planquée, c'est de l'auto-défense, 2 dagues, c'est de la surineuse.
Décidément. Pensa-t-il. Même en mercenaire, faut que les ombres mouvantes de ruelles me rejoignent.
Il se détourna en priant pour que le recruteur ne l'affecte pas au bascloître : il aurait assez de soucis en face pour s'inquiéter de son dos, et Leena était affectée par les événements. Elle était jeune et il avait peut-être commis une erreur en la ménageant, parfois. Elle allait s'endurcir avec cette expérience, il la connaissait assez pour savoir qu'elle était plus combattive que n'importe qui, mais pour l'instant...
Il retourna à l'Elfe Dalatien, le regard grave :
-Le pauvre homme ivre... il n'a pas menti, n'est-ce pas ? Et vous savez de quoi il parle.
Son ton n'était en rien agressif, plutôt inquiet, mais calme et solide.
Heren n'était jamais vraiment agressif par nature. S'il avait enguirlandé le garçon l'instant précédant, c'est qu'il était nécessaire de le descendre au maximum pour pouvoir relever plus haut, une sorte d'élan mental : le gamin combattrait comme jamais il n'aurait combattu s'il s'y était pris autrement.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 9 Mar 2015 - 21:16

Le Shem lui avait à peine jeté un regard, avant de s’intéresser à une autre Elvhen. Il voulut le rattraper, mais un homme l’accosta soudain, intervenant d’une voix douce et grave. Harand lui accorda un bref coup d’œil, avant de l’examiner avec plus d’attention. Il y avait quelque chose d’étrange chez ce Shemlen, sur laquelle il ne parvenait pas à mettre le doigt, mais l’autre ne se laissa pas démonter par cet examen. Manifestement, il n’avait rien perdu de la conversation – curieux, au milieu d’un tel brouhaha.

« Je ne cherche nullement à effrayer ces gens, seulement à les informer de ce qui va se passer. Rester ici et combattre chaque nuit ne mettra pas un terme à ces attaques. Il faut retrouver les ruines dont ce Shemlen a parlé. C’est de là qu’ils viennent. »

Harand jaugea l’homme qui lui faisait face. Il paraissait raisonnable, et il avait employé des mots familiers. D’où connaissait-il l’elfique ? L’Archiviste plissa les paupières. Pouvait-il raisonnablement lui faire confiance, lui qui se présentait comme un ami des Elvhens ?

« Tout ce que cet homme a dit est vrai. Il existe une nécropole au fond de Rieubois, confia-t-il à mi-voix. Si  les défunts se sont réveillés, il n’en sortira pas quelques dizaines, mais des centaines, peut-être même plus. Quelqu’un doit les arrêter avant qu’il ne soit trop tard. »

Il taisait une partie de la vérité, mais il ignorait à qui il avait affaire, et comme le Shemlen le disait si bien, il ne servait à rien d’effrayer tout le monde pour l’instant. Ils auraient bien assez à faire lorsque les morts-vivants déferleraient sur Val Firmin. C’était même là leur priorité, pour le moment. S'ils survivaient jusqu'au matin, ils pourraient en reparler, et décider sous le soleil de plonger ou non dans des ténèbres plus profondes encore que celles qui les auraient encerclés durant la nuit.
Harand finit par se détourner et, d’une main ferme, saisit le bras du rustre qui molestait l’Elvhen. Il haïssait ces hommes, haïssait leurs manières, leur façon de se croire si supérieurs à ceux de son peuple. Il ne pouvait cependant pas le remettre à sa place comme il le méritait. Trop d’oreilles rondes, trop de danger, pour elle comme pour lui. Il usa de toute sa volonté pour conserver son calme tandis qu’il détournait l’attention de l’homme :

« Toute l’aide que nous pourrons réunir sera nécessaire pour tenir jusqu’au matin. Cette jeune personne me semble fort prévoyante : ces dagues aussi, nous serons utiles avant l’aube. Je suggère qu’elle les récupère, Shem. »
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 10 Mar 2015 - 6:22

La caverne était bondée, je suppose que c’était normal vu les évènements, entre les dépressifs et ceux qui venaient se porter volontaire, ce serait mauvais signe de voir l’établissement vide. Il semblerait que j’arrive au milieu d’une discussion palpitante, une histoire de ruine et de mort qui en sorte. Étrangement, je crus entendre une voie familière. Cette voix si agressante à mes oreilles, je ne pouvais pas me tromper, en plus, si certains disent que tous les elfes se ressemble, ce n’est pas l’une de mes croyances.  

« Tiens je connais ses magnifiques oreilles »

Je me permettais cette plaisanterie pestilentielle, après tout, je n’avais pas un arc pointer sur moi cette fois. Si les apparences ne semblaient pas être en ma faveur, j’avais fait certains efforts de politesse. Je lui avais laissé terminer sa discussion avec le second protagoniste. D’ailleurs, cela me permettait de porter un peu plus attention à la jeune fille qui venait d’être recrutée. Sa maladresse était inquiétante, du moins si ce n’était pas un jeu pour éviter d’être recrutée. Si la jeune elfe était représentative des autres recrues, il risquerait d’avoir beaucoup de mort cette nuit. Je revins aux bris de conversations attendues plus tôt, même si cela semblait être inutile

« Combattre toutes les nuits n’arrangera peut-être rien, mais nous donne parfois le temps de trouver mieux »

Dans l’ensemble il n’apportait rien de nouveau. Les morts dormaient paisiblement la nuit? On irait tous dans les ruines, mains dans les mains pour sauver le monde? La réponse apparaitrait-elle comme par magie lorsque nous arriverions aux ruines? Il était vrai que combattre sans relâche n’apporterait rien, mais devions-nous simplement refermer les ruines? Il apportait plus de questions que de réponses.

« Au fait, je suis volontaire »

Dis-je au recruteur avant qu’il s’énerve. Entendre que nous allions tous crever ne semblait pas être la meilleure façon de remonter le morale des troupes. Je revins par la suite aux autres, laissant entendre un soupire que je ne pus retenir. J’avais une question qui m’intriguait depuis mon arriver en ville : « Pourquoi Val-Firmin? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 10 Mar 2015 - 10:37

Les bois maudits
« « Mes parents habitent Val Firmin, je dois savoir comment ils vont… Si jamais ils… Oh par le Créateur je préfère ne pas y penser. Mais je dois y aller, je suis désolée Jain. J’aurais aimé t’en parler directement. »

Oh que oui, elle aurait aimé tiens, car depuis qu’ils avaient pris la route depuis Montsimmard pour se rendre dans le village de Val Firmin, la rouquine ne cessait de nicher son visage entre ses deux mains, se maudissant d’être aussi stupide. Un mot. Elle avait écrit un putain de mot, à un aveugle. S’il lui arrivait de parfois faire l’erreur dans un accès de sentimentalisme, dessinant ainsi quelques cœurs dans l’assiette du brun, ce n’était rien comparé à sa connerie du jour. Il allait la détester, en constatant qu’elle n’était plus là et qu’elle n’avait pas pris la peine de s’expliquer. Et si par miracle il trouvait tout de même le morceau de parchemin, que ce soit de lui-même ou parce que quelqu’un l’avait grillé avant, Eliana n’appréciait pas plus l’idée que quelqu’un lise ces quelques mots qu’elle lui avait adressés. Il n’y avait pourtant rien de bien compromettant, mais elle avait l’impression qu’avec elle, un simple bonjour prenait la forme d’une demande en mariage. En tous les cas, elle grommelait et s’insultait mentalement l’espace de plusieurs minutes, avant que l’inquiétude ne la ronge à nouveau. Les templiers et mages confirmés qui faisaient route vers la ville ne traînaient pourtant pas, imposant un rythme de voyage effréné depuis plusieurs jours désormais, faisant au plus vite pour venir en aide aux citoyens. Elle craignait pour la vie de ses parents, ce qui l’avait incité à se glisser dans le cortège de guerriers, alors même qu’elle n’y était pas invitée bien sûr. Si elle avait réussi à se faire discrète un long moment, ce fut à mi trajet que l’on se rendit finalement compte qu’elle n’était qu’une intruse au beau milieu de la foule. Il était toutefois bien trop tard pour faire demi-tour, personne n’avait de temps à perdre à escorter une jeune écervelée jusqu’à la tour, aussi fut-elle autorisée à rester tant qu’elle se tenait à carreaux. Et c’est ce qu’elle fit, docile et silencieuse, se faisant aussi petite qu’une souris.

Toutefois ce mutisme dans lequel elle s’était plongée vola en éclats dès lors que les contours de la ville et de ses alentours commencèrent à se dessiner devant elle. Eliana avait grandi ici, elle y avait vécu toute sa vie avant de commencer à travailler à la Tour et elle connaissait les lieux comme sa poche. Ce fut en tous les cas son inquiétude qui reprit le dessus, lui nouant gorge et estomac avec violence, ce qui ne l’empêcha pas de s’exclamer : « On y est presque ! Ô Créateur, faîtes qu’ils aillent bien » poursuivit-elle plus doucement. Elle était parfaitement au courant du danger qu’elle encourait en venant ici alors même qu’elle ne savait pas se battre, ce qui ne l’avait pas empêcher d’embarquer deux beaux couteaux de cuisine pour l’occasion qu’elle ne savait pas manier autrement que pour découper des animaux morts, ce qui témoignait d’avance de son utilité limitée. Courage ou folie, difficile de répondre et dans tous les cas elle se moquait bien de ce que l’on pouvait penser d’elle pour l’instant. C’est pas comme si elle criait à l’aide toutes les deux minutes et encombrait les guerriers tout de même. Mais bon, ça, ça viendrait après. Avoir vu une abomination au sein de la Tour n’était pas assez dissuasif et préparatif de ce qui l’attendrait aujourd’hui.  Eliana jeta un dernier coup d’œil aux membres du groupe et remarqua avec satisfaction qu’ils avaient tous accélérés l’allure, ce qui la rassura considérablement. Elle fut également soulagée de constater qu’aucuns bruits suspects ne semblaient émaner de la ville, témoignant du fait qu’aucune attaque n’avait lieu la journée. Et personne ne s’enfuyait en courant dans leur direction, ce qui était plutôt bon signe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Mar 10 Mar 2015 - 15:50

Une nécropole ? Par les Faiseurs ! Heren ne pu cacher le choc d'une nouvelle aussi sinistre. Il pinçait les lèvres en secouant la tête, ne sachant que penser.
Certes, la magie était à l’œuvre, sans contestation possible, mais une nécropole... des milliers de cadavres empilés les uns sur les autres... un potentiel d'armée phénoménal, effroyable !
Après ces quelques mots, l'Elfe partit en direction du recruteur pour défendre la jeune femme elfe recrutée avec tact et diplomatie.

Le jeune homme était dubitatif. Cet Elfe portait des tatouages typiquement dalatiens, ce qui ne laissait aucun doute sur son appartenance à un clan. Où étaient-ils ? Étaient-ils, au moins, à l'abri ? De par ses origines, la sympathie de Heren pour les Dalatiens était somme toute logique, même si la plupart ne le comprenait pas.

Il était crevé. Cela faisait près de 24 heures qu'il n'avait pas fermé l’œil. Il devait aller se reposer s'il ne voulait pas mourir cette nuit.

Un humain aborda Ysir en sus. Cela faisait beaucoup de monde autour du recruteur. Une surineuse incapable de fixer ses armes correctement, un Dalatien nerveux, en toute logique, un Humain s'y fourrant en plus, Ysir allait craquer.
Les 2 avaient fait connaissance à l'arrivée de Heren et Leena en ville. La situation était tendue, mais ils avaient de bons rapports.
Heren passa à côté de l'attroupement avec un discret, mais audible, pour ce groupe :

-Aaah ! Ysir ! Tellement beau que tous se jettent sur lui et les jouvencelles en perdent leurs dagues ! Quel tombeur ! Balancé d'un ton joyeux.

Ysir en resta muet et vit Heren lui sourire et faire un clin d'oeil... il éclata de rire :
-Va te coucher, Prof ! Tu commences à délirer !
-Je rentre au bascloitre m'offrir 2 ou 3 heures de sieste. Un roupillon ne me fera pas de mal. Tu devrais renseigner notre ami. Il désigna le Dalatien. Il peut nous aider, mais il lui faudra de l'aide. Paradoxal ? Moi ? Non !

Cela pouvait sembler idiot, mais la fatigue rendait parfois plus sensible à l'humour des plus basiques, voir bêtes... et ça détendait l'atmosphère. Ysir y serait plus réceptif après les tensions de ces derniers temps.

Il s'adressa à l'Elfe. Dareth shiral. Nous en discuterons demain, si nous sommes en état de le faire. Ou cette nuit, si vous préférez. Taper sur des morts qui marchent, c'est à mourir d'ennui. Un brin de causette égaye la routine, sous la clarté des yeux vitreux.

A ces mots, il sortit de l'auberge et pris la direction du Bascloître où l'attendaient le stress, la panique presque palpable, et sa disciple... et un couchage pour dormir ! Il était tellement fatigué que même un lit de clous aurait représenté un summum de confort.

Heren prenait la situation très au sérieux, mais il était d'un optimisme forcené. Ça a toujours été sa force : prendre les choses à leur juste valeur mais avec un sourire, ça ne faisait pas de mal. La plaisanterie est l'une des armes qu'il a toujours utilisé pour traverser les épreuves.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Jeu 12 Mar 2015 - 16:02

Les bois maudits
Magnifiques oreilles ? Harand se raidit. La voix ne lui était pas inconnue, et si elle appartenait bien à celui auquel il pensait, cette mésaventure risquait d’être très, très longue. Il se retourna lentement, pour découvrir le visage de Kaylan devant lui. L’Archiviste laissa échapper un soupir. Coincé dans une ville shem, des morts-vivants prêts à en raser jusqu’aux fondations, son clan peut-être en danger de mort, et maintenant ça ? Les Faiseurs avaient un curieux sens de l’humour.

« Thédas est décidément bien petit », grommela-t-il.

En réalité, voir un visage connu en ces lieux le réconfortait quelque peu. Bien que Kaylan eût un humour déplorable, et un surprenant entêtement à vouloir le déployer dans toutes les occasions, Harand connaissait sa valeur. Il l’avait déjà vu aider son prochain sans y chercher son intérêt. Qui, ici, pouvait se targuer de se comporter avec la même bienveillance ?
Il secoua la tête, croisant les bras sur sa poitrine. Tout le monde semblait se satisfaire de l’idée de combattre ces morts-vivants jusqu’à la fin des temps. Ces idiots ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez : ils finiraient par tomber d’épuisement tôt ou tard, s’ils refusaient de prendre le problème à bras-le-corps. Il se détourna à demi ; son pied nu rencontra un liquide glacé qui lui arracha une grimace de dégoût. Son instinct lui souffla qu’il valait mieux ignorer de quoi il s’agissait. Sa colère n’en fût pas amoindrie. Se battre pour des Shems, vraiment ?

« Par les Faiseurs… Ça se passe ici parce que ces créatures déferlent depuis Rieubois. Val Firmin est sur leur route, tout simplement. Quand elles en auront terminé ici, elles se répandront partout, et il sera trop tard pour y remédier. »

Il avait baissé la voix, cependant. Ils n’avaient pas tout à fait tort : si tout le monde prenait peur maintenant, il n’y aurait plus personne au petit matin pour s’enfoncer dans la forêt et plonger au cœur des ténèbres. Et ils avaient encore une longue nuit devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Ven 13 Mar 2015 - 19:59

les bois maudits
() Dehors.

J'avais oublié ce que ça faisait d'avoir une brise légère passée entre ses cheveux. De pouvoir toucher un arbre avec douceur. D'écouter le monde chuchoter ses histoires sans être obligé de les crier par-dessus les bourrasques, sur le toit de la Tour.

Je me sentais vivante, là où je n'aurais plus dû l'être.

Personne ne se faisait d'idée par rapport à ma Confrontation. Même si je n'avais aucune idée de la nature de ce que j'allais confronter en tant que tel, le simple fait qu'elle ait été repoussée en révélait beaucoup. Edwin avait dû négocier pour plus de temps de préparation, peut-être certains autres Templiers et un ou deux anciens mentors. J'étais à la fois blessée et soulagée.

Ça me stressait tellement. Mais peut-être que tout ça signifiait que leurs doutes sur ma nature de Maleficarum étaient peu à peu écartés. Je l'espérais de toute mon âme.

Et la guerre avait fini par frapper. Personne ne m'avait dit non, mais j'avais préféré y aller de mon plein gré quand personne ne regardait ― de plus, l'hiver grandissant m'était utile dans la mesure où le foulard que j'enroulai autour de mon visage passait comme une protection contre le froid (et non de l'identité). Je portais bien sûr les couleurs des apprentis, mais il y en avait certains (les plus prometteurs) qui avaient obtenu le droit de suivre l'appel du combat. Et quand on m'avait demandé dans la hâte quel mentor j'accompagnais, j'avais trouvé un mensonge approprié (comme toujours).

Si j'y allais, je courais la chance de débloquer mes pouvoirs à un moment critique.

Et puis des morts-vivants ! Des putain de morts-vivants ! C'était une occasion unique dans toute une vie. Je pouvais pas laisser passer ça. Mon imagination roulait à toute allure ; qu'est-ce qui avait pu créer ça ? La Souillure des Engeances, un sorcier maléfique, les vestiges d'une civilisation disparue vénérant les Anciens Dieux ? À mesure qu'on avançait dans les bois et la petite neige délicate qui tombait du ciel, je me repassais tous les contes, toutes les légendes de feu de camp, à la recherche de la nature du danger (j'avais entendu les jeunes mages s'en raconter pendant que je me tenais à l'écart ― fallait que je protège un minimum mes mensonges quand même ―, ils étaient tellement à côté de la plaque).

Trois jours de marche, et on était maintenant tout proches. Je sentais l'excitation me chatouiller les intérieurs, un mélange d'appréhension et de détermination me chanter des mélodies de puissance à l'oreille.

Je remontai le capuchon de ma capine en peau de renard. J'étais passée par ici en me rendant à la Tour pour la toute première fois. On était plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 22 Mar 2015 - 16:29

Le tueur parcourait les ruelles de Val Firmin, les sens aux aguets, mais l'esprit dans le vague. L'odeur des buchers funéraires était atroce. Heren était un « nez » : son odorat particulièrement développé, acquis accidentellement suite à une torture psychologique à l'âge de 6 ans, lui avait souvent été utile, lui sauvant parfois la vie.
Là, cet avantage se révélait un inconvénient horrible. L'odeur des chairs brulées était une véritable torture. Certains s'étaient quelque peu habitués à cette odeur. Il ne pouvait pas : elle lui infestait les narines.

Sa tête lui faisait mal. Les derniers combats l'avaient vidé, et il avait passé la matinée au chevet de sa pauvre disciple. Elle avait été sévèrement blessée et avait manqué de perdre son bras gauche.
Bah ! Elle était sauvée. Elle s'en remettrait avec le temps.

Il prêta plus attention à ce qui se déroulait autour de lui. Partout, la même tristesse, la même terreur, la même tentative de retrouver un peu de courage, vaine, inutile, inefficace.
Sanglé dans son armure de cuir, il passait pour un des quelques mercenaires ayant eu le courage d'affronter les horreurs... ou la bêtise de croire que ce serait « argent facile. »

Il passa devant un groupe de jeunes Elfes qui essayaient d'ajuster des armures de cuir entre eux. Il en écarta un en douceur qui s'échinait sur la fixation du plastron d'un de ses amis et tira les sangles qui lui posait problème sur son camarade.
« Comme ça ! Tu prends ici, et tu tires en continu jusqu'à ce que ça bloque ! Pas plus, sinon il va étouffer. C'est bon ? Ça ne bouge plus ? C'est vous, les petits nouveaux ? »
« Oui... euh ?... »
« Heren. Je m'appelle Heren. Bon, je vais aller dormir 2 bonnes heures. Retrouvez-moi ici, je vous expliquerai comment on combat les choses qui vont venir nous chanter une berceuse persuasive. »
« Bien ! »

Ils étaient angoissés. Il devrait non seulement les briefer, mais aussi les galvaniser. Ça s'annonçait compliqué.
Il pria pour que les berriers arrivent vite. Avant la tombée de la nuit.

Il tocqua à la porte d'une maison... d'une masure, en fait. Une Elfe d'une cinquantaine d'années lui ouvrit.
« Comment va-t-elle ? »
« Mieux, beaucoup mieux, mais je lui déconseille de combattre cette nuit : elle a perdu beaucoup de sang, elle ne tiendra pas sur la longueur. »

Il entra et s'approcha du lit où reposait sa disciple, le bras en écharpe, l'épaule enserrée dans des bandages bien serrés et il s'assit au bord.
« Salut, beau gosse ! » Fit Leena avec un sourire faible. Elle était épuisée, la pauvre. Elle avait souffert le martyre suite à ce coup de hache porté par un des morts.
« Salut, momie ! Ça te va bien, le blanc ! »
« Salaud ! Je vous hais ! »


Il fouilla dans ses affaires, sortit une boite qu'il lui tendit.
« Médicament pour la tête, ne dépasse pas la dose prescrite. »
Leena ouvrit prestement la boite et ses yeux brillèrent en découvrant un assortiment de pâtes de fruit et de nougat. Elle prit une mine boudeuse :
« J'aime pas ces parfums ! »
Heren éclata de rire : il savait que c'était bel et bien ses parfums préférés.
« Petite peste ! » Il se leva et prépara son couchage à l'autre bout de la pièce. Leena profita que son maître ait le dos tourné pour engloutir en vitesse une pâte de fruit. Délicieux ! Il avait du les payer un sacré prix.

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Sam 28 Mar 2015 - 23:30

Les bois maudits
La nuit tombe et au moment où les portent vont se fermer, une petite cohorte de mages et de templiers de la Tour arrivent pour prêter main forte aux habitants de Val Firmin. Après quelques minutes de négociations serrées, on les laisse entrer. Briggs Cousland en personne mène la petite troupe, et, accompagné du premier enchanteur Balnir Kahrs, il se dirige directement vers le capitaine des templiers de la Chantrie de Val Firmin afin d'organiser la défense du village face aux zombies. Mais on a juste le temps de faire un rapide compte rendu de la situation qu'on sonne l'alerte : les zombies sont en vue, et semble-t-il, il y a une brèche dans les murs de la ville qui leur permet d'entrer. La priorité est de passer la nuit, il faut protéger coûte que coûte la ville. Quelques ordres aboyés, les templiers de la tour et de la Chantrie de Val Firmin prennent position, ainsi que les mages, les volontaires tentant, eux, de se trouver une place.

L'ambiance est tendue, l'angoisse presque palpable, alors que les premiers cris de terreur se font entendre, bientôt suivis par d'autres, d'agonie, cette fois.

L'heure n'est plus à la discussion, mais à l'action. Les zombies arrivent de partout et semble arriver à entrer dans la ville par une brèche encore introuvable. Il faut survivre, c'est la priorité, et surtout, passer la nuit.


Informations
Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

A noter Les zombies ne sont pas comme dans ceux de The Walking Dead ou autre série actuelle, une morsure ne signifie pas une transformation iminente. Par contre, les morts risquent de se relever.

Pnj présents dans l'intrigue Balnir Kahrs (Premier Enchanteur), Briggs Cousland (commandeur des templiers), mages confirmés, templiers, villageois

Personnages participant Dyllant, Eliana, Jain, Emeric Hayes, Maria Deveraux, Harand, Adamus Thyssen,  Kaylan Handerrian, Edgar, Sorën Morinstal, Admaël, Hanael, Elorill, Clothilde de Gerfaut

Voici également un petit plan histoire que vous situiez tout le fatra de manière convenable :hehe:

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
avatar
Harand
peuple de thédas ∣ dalatien
peuple de thédas ∣ dalatien
InfosRACE : Elfe dalatien
AGE : 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Marches Libres
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Magie de soin, magie arcanique, magie elfique
MÉTIERS/OCCUPATION : Archiviste
HUMEUR : Inquiet
COULEUR RP : #009900
CÉLÉBRITÉ : Satō Takeru
INSCRIPTION : 03/02/2015
MULTICOMPTES : Tristan & Clothilde
MESSAGES : 1025
PSEUDO : Parveth
© crédits : Parveth
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 29 Mar 2015 - 0:23

Les bois maudits
Si on lui avait dit qu’il se retrouverait un jour aux côtés de templiers pour défendre des Shemlens, Harand aurait sans doute éclaté de rire, avant de tourner les talons avec un haussement d’épaules dédaigneux. Et pourtant il était là, à Val Firmin. Les mages de Montsimmard étaient enfin arrivés, et avec eux leurs gardes du corps et geôliers. Harand avait appris à les fuir depuis son plus jeune âge. En leur présence, il se sentait nerveux. Les templiers toléraient en général les Archivistes et leurs apprentis, à condition qu’ils ne restent pas trop longtemps au même endroit. Mais quand les évènements faisaient tourner l’atmosphère à la psychose, les saints guerriers chantristes n’y allaient pas de main morte avec les mages, quelles que fussent leurs origines.
Néanmoins, Harand ne pouvait tout de même pas laisser Val Firmin aux prises avec ce que les Elvhens avaient créé par leurs erreurs. Sans mages, cette horreur ne connaîtrait jamais de fin. N’en déplaise à ceux qui préféraient se bercer d’illusions, les morts-vivants continueraient d’affluer de Rieubois, raseraient la cité, son bascloître, sa Chantrie, et se répandrait sur le monde comme la peste.
Harand ne connaissait que peu de sorts offensifs – assez pour se défendre, ou pour se venger – mais il savait protéger, et il ne resterait pas en arrière tandis que d’autres risquaient leur vie. Durant un instant, il songea à son clan, à sa Première, propulsée en son absence chef des Varalasan. Le visage de la jeune femme s’imposa à son esprit ; il repoussa cette image et la sourde angoisse qui étreignit son cœur au même moment. Ils étaient à l’abri. S’il tenait, s’il réussissait à repousser ce mal, ils ne risqueraient rien. Il ne flancherait pas. Quand tout serait terminé, il les retrouverait.
Il avait suivi les volontaires, puis une poignée de mages et de templiers qui formaient à présent deux lignes devant lui. Ses doigts crispés sur la hampe de son bâton, il leva les deux bras. Le fourmillement familier lui apprit que le Voile était extrêmement fin à cet endroit ; la magie répondit aussitôt à son appel silencieux, circulant dans ses veines, jusqu’au bout de ses doigts. L’air vibra, seule manifestation physique du pouvoir qu’il venait d’invoquer. La protection ne résisterait pas éternellement, mais il la renouvellerait autant que possible. Il tiendrait, jusqu’à ce que le soleil se lève.
Il y eut un rugissement, un cri de guerre, quelque part devant lui. Le premier rang bougea ; le choc des lames retentit, déchirant le silence insupportable de la nuit. Les sorts suivirent. La foudre et le feu s’abattirent dans un fracas assourdissant. L’odeur de fumée se renforça, une poussière âcre se répandit partout, piquant les yeux et la gorge.
Harand serra les dents. Jusqu’à ce que le soleil se lève.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t488-harand http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t491-harand-archiviste-dalatien
avatar
Heren
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : 26 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du Sud
LOCALISATION : Ca dépend de la saison. Terres du Sud le plus souvent
ARME/MAGIE : Epée longue, combat à une main. Dagues de lancer
MÉTIERS/OCCUPATION : Professeur et tueur à gages
HUMEUR : Compliquée.
COULEUR RP : #0099ff
CÉLÉBRITÉ : Johnny Depp
INSCRIPTION : 01/02/2015
MULTICOMPTES : Yver de Kaflan
MESSAGES : 308
PSEUDO : MdA
© crédits : Harley
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Dim 29 Mar 2015 - 14:05

Heren s'était levé une heure avant le coucher du soleil. Même si dormir 2 petites heures était loin d'être excessif, ça allait beaucoup mieux. Son mal de crâne était passé, il pouvait raisonnablement en découdre. Leena observait son maître se débarbouiller et enfiler son armure. Affuté physiquement, blindé mentalement, il avait toujours ce calme qui la fascinait. Il savait ce qui l'attendait. Il avait peur, c'était certain, mais il faisait avec et rien dans ses gestes ou son visage ne trahissait cela.
Heren l'aida à enfiler son armure, puis l'embrassa sur le front, donna les dernières instructions de barricades à la vieille Elfe et sortit. Leena protègerait la soigneuse, se tenant prête à la mettre à l'abri si nécessaire. Elle était trop blessée pour se battre dehors et, Heren soupira à cette pensée, elle lui manquerait pour la bataille qui s'annonçait.

Heren rejoint le jeune imbécile qu'il avait engueulé dans la taverne quelques heures plus tôt. Celui-ci était aux côtés d'autres jeunes, Elfes pour la large majorité. Tous ressentaient une peur presque palpable. « Bon sang ! Ça va être un carnage ! » Pensa-t-il.
Il inspira un grand coup et parla d'une voix autoritaire, sonnant comme un carillon, claire et forte.
« Jeunes Gens qui allez côtoyer du cadavre, je vais rapidement vous dire ce qui a décidé d'entrer sans permission ici. Vous avez peur ? C'est bien ! J'ai peur, moi aussi. Seuls les fous et les suicidaires n'ont pas peur. Méfiez-vous de ceux qui se prétendent courageux parce qu'ils n'ont pas peur. Le courage, c'est de se servir de sa peur et de se renforcer avec elle.
Bien, parlons de nos amis les morts. La plupart sont des sortes d'Elfes momifiés, mais nous pouvons compter, parmi nos charmants invités, des Humains qui m'avaient l'air plus récents. Ils sont armés et dangereux, surtout en nombre.
Ils sont plutôt faibles niveau vitesse, mais ils compensent par une résistance aux coups assez impressionnante.
Le but du jeu va être de faire tourner leur tête comme des toupies de Golefalois et de la détacher du reste du corps. Bizarrement, la privation de tête les plongent dans un immobilisme définitif.
Bon, les règles à suivre :
1- L'endurance : Nous allons nous mesurer à eux toute la nuit, alors surveillez votre respiration, frappez vite et bien, pas de gestes inutiles.
2- Double-Dose : Si ça tombe sans que vous les ayez décapités, soyez généreux et flanquez un coup de plus pleine tête. Ça évite les mauvaises surprises.
3- Attachez votre ceinture : les braies qui tombent aux chevilles en plein combat, c'est la mort ridicule et peu glorieuse assurée.
4- Échauffement : un claquage, c'est douloureux, ça déconcentre, ça handicape mortellement et les autres ne se claquent jamais, eux.
5- Ne jouez pas les héros: On est là pour défendre des positions, pas pour mourir glorieusement dans un acte inutile en lâchant nos potes qui mourront aussi parce qu'on a fait le crétin.
6- Vous oubliez la règle 6... »

La règle 6 était: «toujours se tenir près de quelqu'un qui court moins vite que soi. Ainsi, lorsqu'il faut dégager, il retardera les morts-vivants. » Heren n'avait pas besoin de crevards à ses côtés.
« Allez, en position, je vous montre 2 ou 3 trucs utiles et comment on combat en binôme. Votre binôme, c'est votre seule chance de survie : il surveille les angles que vous ne pouvez pas surveiller, vous lui rendez la pareille. S'il vit, vous vivrez, s'il meurt, vous êtes mort. Vous ne lâchez pas votre binôme... »

Heren prodigua ses instructions jusqu'à la tombée de la nuit. C'était peu, mais les chances de survie des gamins étaient considérablement augmentées et apprendre leur avait remonté le moral.
Tous se mirent en place lorsque la nuit fit place au jour. Les premiers cris retentirent. Heren serra les dents, se nourrit de sa peur et dégaina son épée.
« Ça commence... »

_________________


"L'existence vous pose un problème parce que vous croyez que l'humanité se divise entre les bons et les méchants. Vous vous trompez, bien sûr. Il n'y a toujours que des méchants. Mais certains sont dans des camps adverses."
(Terry Pratchett)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits Lun 30 Mar 2015 - 23:36

Ils déferlèrent de partout, exactement comme on le leur avait prédit. La peau parcheminée se tendait sur leur os, improbables marionnettes qu’ils étaient, armées d’épées et d’arcs au tranchant presque intact. Clothilde sentit le frémissement de la magie tout autour d’elle. Avec un rugissement de rage, la templière frappa son bouclier du plat de sa lame ; le choc résonna dans la nuit, aussitôt repris par d’autres.
Le premier mort-vivant fondit sur elle. Sa vitesse la stupéfia. L’épée s’abattit, mais Clothilde leva son bouclier juste à temps. Le choc vibra dans son bras et son épaule. Avec un nouveau cri, plus rauque encore que le précédent, elle repoussa l’arme de son adversaire sur le côté et, dans le même geste, fendit l’air de sa propre lame. L’acier pénétra dans le cou, qui céda dans un craquement d’os brisés. La tête roula sur le sol aux pieds de la guerrière, mais cette dernière n’eut pas le temps de se réjouir. Un autre suivait, et des dizaines autour d’eux.
Au fond de son âme, Clothilde adressa une prière au Créateur. Elle ne pouvait pas mourir ici, merde ! Dix années s’étaient écoulées, et voilà que, par un hasard teinté d’ironie, elle retrouvait Evan. Ils marchaient vers la mort, accompagnant une cohorte de mages appelés pour sauver Val Firmin de la destruction, quand leurs regards s’étaient croisés par hasard. Elle avait vu ses yeux clairs s’agrandirent de surprise ; elle-même avait sans doute eu le même air ahuri sur le visage. Ils n’avaient pas pu échanger un seul mot, occupés qu’ils étaient à surveiller les mages qu’on leur avait assignés, mais elle n’attendait que cela depuis leur départ de Montsimmard. Par Andrasté ! Le Créateur avait un sens de l’humour particulier, tout de même.
La sueur coulait déjà sur son front, mais son gantelet lui interdisait tout geste pour l’essuyer. Son épée s’enfonça dans le flanc d’une de ces immondes créatures. À sa droite, un sort parfaitement maîtrisé en frappa une de plein fouet, juste au moment où ses dagues allaient perforer l’armure de la templière. Celle-ci n’eut pas le temps de se retourner pour remercier le mage de son intervention opportune. D’autres affluaient, aussi nombreux que des fourmis sur un morceau de tarte abandonné par terre. Il y avait quelque chose d’étrange à se retrouver là, à se battre aux côtés de ceux qu’elle combattait depuis toute sa vie – ou presque. Elle les connaissait presque tous, ces mages de la tour, envoyés pour sauver la ville de la destruction. Elle s’inquiétait presque pour eux, qui n’avaient jamais connu que la sécurité des murs du Cercle. Le déferlement de magie allait affaiblir le Voile, attirer les démons. Sauraient-ils résister à la tentation ?
D’un coup d’épaule, elle repoussa un autre cadavre. La puanteur envahissait l’air. Elle ne mourrait pas ici, ça non ! Elle tiendrait jusqu’au petit matin, et quand le soleil se lèverait enfin, elle retrouverait Evan, et ils évoqueraient leurs souvenirs du noviciat. Elle ne flancherait pas. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE 2 ☩ Les bois maudits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Val Firmin-