FORUM FERME

Partagez|
 

 vi ✥ guildes et factions de thédas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: vi ✥ guildes et factions de thédas Ven 22 Aoû 2014 - 16:20


Factions de Thédas

❝Les organisations officielles de Thédas❞


Sommaire


La garde des ombres

Création la création de la garde des ombres remonte au premier Enclin, alors que personne ne savait comment lutter contre les hordes d'engeances et l'invincible Archidémon Dumat. Cet enclin dura plus de cent années et certains pensaient la fin du monde réellement venue. Mais un groupe de nains, d'elfes et d'humains ne laissèrent pas le désespoir prendre le dessus et ils s'unirent à la forteresse de Weisshaupt pour fonder un Ordre à même de lutter contre cette terrible menace.

Ils ne reculèrent devant rien: reniant leurs titres, leurs terres et leurs patries, ces guerriers émérites allèrent jusqu'à boire du sang d'engeance pour les combattre plus efficacement. Cela devait également les rendre capables de tuer définitivement l'Archidémon, car ils avaient compris que lui porter un simple coup fatal ne suffisait pas : son âme s'échappait et prenait alors possession de la créature corrompue la plus proche pour mieux revenir par la suite. Ils découvrirent que les Gardes des Ombres étant corrompus par le sang d'engeance, si l'un d'eux tuait l'Archidémon, celui-ci tenterait alors de prendre possession du corps de son assaillant en vain. Dans le processus les deux âmes seraient détruites, mais par ce sacrifice l'Archidémon serait enfin vaincu.

Montés sur des griffons, devenus depuis leur emblème, ces guerriers rompus à l'abattage d'engeances font très vite parler d'eux et parviennent à unir des armées à travers tout Thédas; nul ne pouvait plus ignorer l'importance de la Garde des Ombres, tous les espoirs se tournèrent vers elle. C'est en -203 de l'âge de l'Ancien, au cours de la bataille des Plaines Silencieuses, qu'ils percèrent les lignes des engeances et mirent fin aux jours de Dumat.

Depuis ce jour, et même lorsqu'elle vient à être oubliée ou méprisée, la Garde des Ombres veille sur Thédas, ayant jusque là mis un terme à pas moins de trois enclins.

Recrutement et rituel de l'Union il n'est pas nécessaire de vouloir devenir un Garde des Ombres pour en devenir un, de même que vouloir en devenir un ne garantit pas l'acceptation dans la Garde. En effet, depuis le premier Enclin et la reconnaissance par tous les pays de Thédas de l'intérêt public de la Garde, les recruteurs de la Garde des Ombres peuvent parcourir tous les territoires des nains, elfes et humains à la recherche de recrues potentielles. Quand ils en repèrent une, peu importe son rang ou l'organisation à laquelle cette personne est rattachée, la Garde est libre de la recruter avec ou contre son gré en faisant valoir le Droit de Conscription. Ce droit donne même l'autorisation à la Garde des Ombres d'enrôler des prisonniers, condamnés à morts ou apostats.

La Garde des Ombres a également un arrangement avec la Chantrie lui permettant de recruter quelques mages dans les Cercles. Ces mages sont généralement recrutés lorsque qu'ils sont jeunes et intègrent la Garde à vie. Certains mages les envient car ils sont ainsi soustraits au contrôle des Templiers, peuvent se promener presque librement et ont un grand rôle au sein de la Garde. D'autres estiment qu'il s'agit juste d'une forme d'enfermement différente et espèrent ne pas faire partie de ces recrues.

Pour autant, la Garde des Ombres n'est pas qu'un repère de brigands, repris de justice en tout genre ou autres recrues enrôlées de force. Beaucoup estiment que c'est un grand honneur d'intégrer la Garde, notamment les elfes; en effet, indifféremment de sa race, son rang et son passé, tous les gardes des ombres sont considérés comme égaux entre eux.

La première chose que devra faire une recrue en intégrant la Garde est de prendre part à un rituel tenu secret : l'Union. Ce rite permet de tester la recrue et de lui donner le don/la malédiction des Gardes : la corruption des engeances. Les recrues sont généralement envoyées eux-même chercher le sang d'engeance pour leur rituel, sous la supervision d'un vétéran de la Garde. Ce premier test permet de savoir si la recrue a le courage et les capacités pour tuer des engeances.

Le sang d'engeance récolté est ensuite mélangé à une goutte de sang d'archidémon et avec un peu de magie et de lyrium le tout est rendu vaguement comestible. Une fois qu'une recrue a vu le rituel, il lui est impossible de faire marche arrière et elle doit le subir ou mourir. Le sang d'engeance étant un poison puissant et le sang d'archidémon rendant le mélange encore plus toxique, il n'est pas rare de voir les jeunes recrues mourir lors du rituel. Une personne capable de survivre à l'Union est considérée digne de l'Ordre.

Rapport avec les engeances le rituel de l'Union et la corruption permet à un Garde des Ombres de sentir la présence des engeances ou d'entendre l'appel de l'Archidémon pendant les enclins. Un don qui leur donne un avantage certain, mais les condamne également à mort. Les effets de la corruption ne sont que ralentits par le rituel de l'Union, un garde des ombres n'a donc qu'une vingtaine d'années à vivre devant lui (et à peine plus de dix lors des enclins) avant d'y succomber. Avant d'atteindre ce stade, les gardes commençant à s'apercevoir de ces symptômes disent que l'heure de l'Appel est venue. Ils se rendent alors dans les tréfonds pour remplir un accord passé de longue date avec les nains. Pendant un an, le Garde combattra avec les nains, puis, il se rendra seul dans les tréfonds pour un ultime combat à mort contre les engeances.

Cette mort est considérée comme noble par tous et, pour ceux qui croient au Créateur, il est dit qu'il n'existe pas de plus grand et beau sacrifice.

Hiérarchie de la garde les Gardes des Ombres ont beau être tous égaux, il n'en demeure pas moins une hiérarchie; cette dernière se base exclusivement sur l'ancienneté et l'expérience de ses membres :
▬ Les recrues les recrues ne sont pas encore des Gardes des Ombres à part entière car ils n'ont pas encore passé l'Union. C'est une période où ils doivent se faire à l'idée qu'ils abandonnent famille et patrie pour une vie dédiée à l'éradication d'engeances. Les recrues passent en général le rituel de l'Union quelques jours/semaines suivant leur recrutement. Ceux qui ne survivront pas à l'Union auront leur nom consigné dans les archives de Weisshaupt, en hommage à leur sacrifice.
▬ Les gardes toute recrue ayant passé avec succès le rituel de l'Union devient un garde. C'est évidemment le grade qui regroupe le plus d'individus au sein de l'Ordre. Les gardes peuvent dépendre d'un Garde senior, et sont tous dirigés par un Commandeur-Garde.
▬ Garde senior ce titre est attribué aux vétérans de l'Ordre et leur donne quelques privilèges. A Orlaïs, on les appelle "lieutenant-garde". Ils peuvent prendre le commandement d'un petit groupe et partir pour des missions importantes.
▬ Commandeur-Garde ou "Commandeur de l'Ordre", il est la plus haute forme d'autorité de l'Ordre pour une région. Ils dirigent leur branche de la Garde comme ils l'entendent et sans avoir de comptes à rendre à personne. Ils doivent tout de même faire un compte rendu-annuel au Premier Garde et peuvent être convoqué à tout moment à Weisshaupt. 
▬ Haut Agent il est le commandant des forces aériennes (griffons) et second du Premier Garde. Il est également le représentant public de la Garde de Weisshaupt et dirige le recrutement dans les Anderfels.
▬ Premier Garde il est à la tête de l'Ordre et vit à Weisshaupt, la forteresse de la Garde des Ombres. Il a un rôle plus politique que guerrier puisque les Commandeur-Garde dirigent leurs propres régions et se contentent de faire un rapport au Premier Garde. En temps d'Enclin, il est chargé d'unifier les Gardes des différents pays.


Cette faction accepte de nouveaux membre Oui Non



Galerie
Forteresse de Churneau
Commandeur-garde
Armure lourde de Garde
Armure légère de Garde


Les chevaliers orlésiens

Les chevaliers orlésiens sont une unité d'élite militaire de l'empire d'Orlaïs au service de l'Empereur. Seuls les nobles peuvent servir dans leurs rangs. Nombreux en Orlaïs sont les nobles voulant appartenir à l'Ordre des chevaliers tant pour le prestige que parce qu'il s'agit là d'un excellent ascenseur sociale pour les fils de petits nobles Orlésiens. On les considère comme les champions de l'empereur (ou impératrice) d'Orlaïs. L'Ordre ne compte parmi ses rangs que des hommes puisque les femmes ne sont pas autorisées à les rejoindre, bien qu'elles aient déjà pris les armes pour Orlaïs par le passé, lors des Enclins par exemple.

Les chevaliers sont réputés pour être braves et d'une loyauté sans borne pour l'Empire, répondant à un code d'honneur qui surpasse la valeur de leur propre vie. La trahison, désertion ou manquement à ce code est passible de la peine de mort, verdict que n'importe quel chevalier accueillera volontiers si il manquait à son devoir envers son seigneur. Ces guerriers sont honorés par nombre de gens et considérés comme d'excellents soldats mais ils ont également des droits illimités sur la paysannerie qui causent de nombreux conflits dû à la brutalité de certains d'entre eux. Les basses classes Orlésiennes ont tendance à craindre les chevaliers plus qu'ils ne les admire.

Entrainement L'entrainement des recrues se déroule à l'Académie des chevaliers de Val Royeaux; il est célèbre pour sa difficulté, sa rigueur et sa discipline ce qui en fait des éléments efficaces et implacables. En plus de l'histoire de l'Ordre, les élèves apprennent bon nombre de techniques de combat propres aux chevaliers, exercices de musculatures (dont l'un consiste à rester longuement attaché et suspendu pour entraîner le corps à ne pas s'engourdir) et gestion de leur souffle. Ils sont entraînés pour améliorer leur endurance et doivent se prêter à quelques exercices tels que escalader des arbres en armure lourde ou encore combattre en mêlée avec des armes alourdies. On leur apprend l'art de la cavalerie et la manière de prendre soin de leurs chevaux de bataille. Ils sont également entraînés à reconnaître bon nombre de blessures, douleurs et autres maux afin de déterminer en situation d'urgence lesquelles sont mortelles ou non. Ces entraînements d'une extrême rudesse leur confèrent un talent indiscutable au combat, tant en armure lourde que légère, avec tout type d'armes de mêlée (que ce soit épée, bouclier ou arme à deux mains) et même à cheval, ce qui en fait des adversaires redoutables.

Il n'est pas rare que l'on enseigne aux chevaliers de quelle façon les templiers luttent contre les mages ainsi que les techniques de la Garde des ombres contre les Engeances. Ils savent donc comment combattre les créatures magiques et les créatures de l'Enclin.

L'honneur est primordial pour un chevalier, à tel point qu'il arrive que l'un d'entre eux défende la vie d'un de ses ennemis pour empêcher une mort déshonorante. La torture ou l'apologie de la torture, même d'un adversaire, est également interdite. Rien cependant n'empêche le chevalier d'utiliser les faiblesses d'un opposant comme avantage tactique pour gagner une bataille ou un duel. Les duels font partie d'une coutume très importante chez les chevaliers et sont en général invoqués pour régler des contentieux entre membres de l'Ordre. Un Duel de chevalier se termine par la mort d'un des deux combattant. Traditionnellement, les deux duellistes se saluent de la mention "la mort avant le déshonneur" avant le début du combat.  

Hiérarchie des chevaliers
▬ Recrues les recrues ne sont pas encore des chevaliers à part entière car ils sont encore en apprentissage. Recrutés à tout âge même si on compte une majorité écrasante de jeunes dans les rangs, ils doivent subir un entrainement drastique à l'Académie des chevaliers pendant plusieurs années avant d'être sacré chevalier orlésien. Il est déjà arrivé qu'une recrue ne termine son apprentissage à cause d'une blessure grave ou même parce qu'il aura entraîné sa mort. Les recrues peuvent résider soit dans leurs familles respectives, soit directement à l'Académie. Une fois son entrainement terminé, la recrue devient chevalier.
▬ Chevaliers c'est le grade le plus commun et évidemment le grade qui regroupe le plus d'individus au sein de l'Ordre. En temps de guerre, le chevalier combat aux côtés de l'armée Orlésienne sous la bannière de l'empereur. Il s'occupe de la sécurité de Val Royeaux et de parfaire son entrainement le reste du temps. En temps d'Enclin, il peut arriver que l'on fasse appel aux chevaliers pour prêter main forte à la Garde des ombres contre les engeances.
▬ Sergents c'est le grade au dessus du simple chevalier. Les sergents sont soit à la tête d'une unité de chevaliers, soit des instructeurs à l'Académie, chargés de superviser l'entrainement des recrues. En temps de guerre ils sont sur le terrain avec le reste des troupes.
▬ Lieutenants au nombre de trois, ils répondent aux ordres directs du commandeur et sont chargés de transmettre les instructions aux sergents. Ils s'occupent de la répartition des groupes et aident leur leader dans l'élaboration des tactiques sur le champ de bataille.
▬ Commandant il est le leader unique de l'Ordre des chevaliers, résidant à l'Académie, le siège de l'unité à Val Royeaux et répond à l’autorité directe de l'empereur. Il a sous ses ordres la totalité du corps armé des chevaliers.

Condition de recrutement pour devenir chevalier, votre personnage doit nécessairement être un individu humain de sexe masculin faisant partie de la noblesse orlésienne (quelque soit son importance au sein de la cour). Il aura commencé comme recrue à l'Académie où il aura subit l'entrainement des chevaliers. Une fois jugés prêt et méritant au titre, il aura été sacré par le Commandeur des chevaliers en présence de l'Empereur lui même.

Autres détails en Orlaïs, un test final informel de la formation d'un Chevalier implique qu'il erre dans les rues, ivre, et teste sa lame en tuant quelques elfes citadins. La "Plume jaune" est le symbole des chevaliers orlésiens. Lorsqu'ils sont en société, ils portent en quasi permanence une armure complète dorée et un casque cachant l'intégralité de leur visage.

Cette faction accepte de nouveaux membre Oui Non



Les templiers

Bras armé de la Chantrie, l'Ordre des templiers a la réputation d'être stoïque et inflexible. Capables de dissiper et résister à la magie en sus de leurs puissantes aptitudes martiales, les templiers ont pour vocation principale de traquer les apostats, ces mages qui refusent de se plier à l'autorité du Cercle, ainsi que de lutter contre mages du sang et abominations. Si les mages vouent souvent une certaine rancœur aux templiers qui symbolisent la férule de la Chantrie sur la magie, les habitants de Thédas les considèrent comme des sauveurs et des guerriers saints, champions de toutes les vertus, armés d'une piété suffisant à protéger le monde des ravages de la magie impie. En réalité, l'Ordre recherche avant tout des guerriers chevronnés dotés d'une dévotion sans faille envers le Créateur, le sens moral n'étant pas le critère de choix principal : en effet, les templiers doivent faire preuve d'une certaine distance émotionnelle vis-à-vis de leurs missions, or la ferveur religieuse convient mieux à cette fin qu'un sens aigu de la moralité qui risque de les mener à contester certains ordres difficiles.

Les templiers tiennent leur puissance du lyrium, un minerai que l'on dit source de toute création. Tandis que les mages s'en servent pour leurs sorts et rituels, les templiers l'ingèrent dans son état brut pour améliorer leur résistance à la magie. L'utilisation du lyrium est régulée par la Chantrie, mais cela n'empêche pas certains templiers de souffrir d'une dépendance dont les effets comprennent paranoïa, obsession et démence. C'est en toute connaissance de cause que les templiers se soumettent à ce "traitement" au service de l'Ordre et du Créateur.

▬ Extrait du journal du Premier Enchanteur d'Orlaïs, 3:80 des Gloires.


Ordre militaire au service de la Chantrie, ils ont juré de protéger Thédas des dangers de la magie. Par l’ingestion de lyrium, minerai puisé par les nains et vecteur de magie, un templier devient capable dans une certaine mesure de dissiper la magie et d'inhiber les sorts. Il développe également une immunité considérable à la magie et peut donc garder sous contrôle les mages dont il est responsable. Considérés par la plupart des habitants de Thédas comme le rempart de leur monde contre les menaces de la magie, les templiers sont la plupart du temps bien vus du peuple.

C'est le rôle des templiers de repérer des signes de faiblesse ou de corruption chez les mages et, auquel cas, d'agir sans hésitation pour le bien de tous. L'une des tâches les plus importantes de l'Ordre se produit au cours du rituel de passage d'un mage. Pendant cette épreuve, un templier veille sur le corps du mage, prêt à le tuer si une possession démoniaque se produit. En outre, les templiers sont responsables de la recherche de nouveaux mages qui viennent d'avoir leur pouvoir afin de les faire entrer dans le Cercle. L'Ordre doit également poursuivre les mages qui parviennent exceptionnellement à s'enfuir par l'intermédiaire d'un phylactère contenant leur sang et qui permet de les pister.  

Hiérarchie des templiers l’Ordre est composé de plusieurs branches dont chacune est affectée à une communauté ou une région particulière avec des missions spécifiques à chacune d’entre elles. Cette affectation peut correspondre à un Cercle des Mages ou à une Chantrie individuelle.
▬ Novices les novices ne sont pas encore des templiers à part entière car ils n'ont pas encore prononcé leurs vœux. Recrutés jeunes en général, parfois de simples orphelins secourus par l'Ordre, les novices doivent faire leurs preuves à la Chantrie pendant quelques années et s'initier aux principes du Créateur ainsi qu'au maniement des armes avant d'être considérés comme prêts à rejoindre les templiers. Ils résident à la Flèche Blanche, siège de la Chantrie Orlésienne, à Val Royeaux.
▬ Templiers c'est le grade le plus commun chez les templiers et évidemment le grade qui regroupe le plus d'individus au sein de l'Ordre. Un templier peut être affecté à une Chantrie, auquel cas il sera chargé de repérer et conduire les nouveaux mages jusqu'au Cercle le plus proche, ou chasser les apostats et autres maléficients. Ils s'occupent de la protection de la Chantrie à laquelle il sont assignés et répondent aux ordre de la Révérende Mère locale. Si le templier est dans un Cercle, alors il vivra dans la tour des mages qui lui aura été assigné. Il sera chargé de garder plusieurs mages, d'assurer leur protection et de faire régner l'ordre. Il devra également être présent lors des confrontations pour s'assurer que le mage ne se change pas en abomination.
▬ Templiers Capitaines ils sont au nombre de 10, un par pays de Thédas, quatre dans les Marches Libres (chacun dans une des villes-Etats) et deux en Orlaïs, à Montsimmard et à la Flèche Blanche de Val Royeaux. Ils dirigent les templiers du Cercle qui leur est assigné. Ce sont eux qui sont chargés d'appliquer le droit d'oblitération dans leur tout si cela est nécessaire. Chacun réside dans leurs Cercles respectifs en compagnie des autres templiers.  
▬ Chef suprême il est le leader unique de l'Ordre des templiers, résidant à la Flèche Blanche, le siège de la Chantrie de Val Royeaux et répond à l’autorité directe de la Divine. Il a sous ses ordres la totalité du corps armé des templiers.


Recrutement les aspirants templiers sont recrutés selon deux critères primordiaux : leurs capacités martiales et leur dévotion au Créateur. Leur fidélité à l’Ordre ne doit pas être questionnable de même que leur capacité à obéir aux ordres de la Chantrie. En effet, au cours de sa vie, un templier est amené à remplir un certain nombre d’offices demandant de garder une distance émotionnelle entre lui et sa mission.

Après le recrutement, les novices sont entraînés à la Flèche Blanche selon des règles strictes. La majorité d’entre eux sont des hommes mais les femmes peuvent aussi faire partie de l’Ordre. La chasteté n’est pas exigée mais se marier ou avoir des enfants leur est déconseillé compte tenu du fait qu’il leur serait impossible de vivre avec leur famille. Dans des cas exceptionnels, les unions sont autorisées pour peu que le partenaire du templier ait les moyens de subvenir à ses propres besoins. En revanche, un(e) templier qui souhaiterait épouser un(e) de ses pairs ou un mage issu d’un cercle qu’il/elle surveille sera coupable de fraternisation et renié(e) de l'Ordre.

Templiers et lyrium leurs capacités à bloquer la magie est la conséquence d’une consommation de lyrium duquel tous les templiers confirmés sont dépendants. Un templier que l’on priverait de lyrium finirait par souffrir du manque, perdant la capacité de discerner le rêve et la réalité en l’espace d’un ou deux mois. Outre le fait de leur donner la capacité de bloquer la magie, elle leur permet de mieux résister aux pouvoirs des mages. Détenue par la Chantrie, certains suggère que cette substance est un moyen pour l’organisation religieuse de s’assurer le contrôle de sa force armée.

Autres détails l’Empire Tévintide dispose également de ses templiers chargés de gérer les mages qui iraient trop loin. Leurs pouvoirs sont tout de même réduits compte tenu du pouvoir politique détenu par les Magisters.

Cette faction accepte de nouveaux membre Oui Non



Galerie
La Flèche Blanche de Val Royeaux
Armure des templiers



Dernière édition par Andoral le Dim 23 Nov 2014 - 18:13, édité 35 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: vi ✥ guildes et factions de thédas Lun 8 Sep 2014 - 10:57


Guildes de Thédas

❝Les organisations officieuses de Thédas❞


La maison des corbeaux

Les Corbeaux d’Antiva est une organisation d'élite de voleurs et d'assassins, renommée dans tout Thédas et versée dans l'art du poison mortel et des attaques furtives. Ils disposent d'une influence politique majeure à Antiva et ont déjà été recrutés pour éliminer des membres de la noblesse et même de la royauté.

A l'origine, cette guilde était une branche de la Chantrie. Sa création remonte au jour où, dans les collines du nord de Treviso, un groupe de moines utilisèrent des herbes du jardin de leur abbaye pour empoissonner un Duc despotique, mettant fin à sa tyrannie de la seule manière qui leur était accessible.

Les Corbeaux emploient d’ordinaire des elfes à cause de l’attirance physique que les humains éprouvent pour eux. Ils achètent leurs recrues dans les marchés noirs aux esclaves ou dans les orphelinats puis les entraînent selon un procédé barbare impliquant parfois que les recrues s’entretuent, tout signe de faiblesse entraînant la mise à mort.

Une fois dans leur rang il est impossible de les quitter ou pire encore de les trahir, au risque de s'attirer leurs foudres, un contrat sur sa tête et être pourchassé par l'organisation. Le seul moyen de leur échapper est donc de leur faire croire à votre mort ou d'être suffisamment doué pour leur faire regretter leur rancune.  Selon leur "code d'honneur" les assassins n'ayant pas mené à bien leur mission paient leur échec de leur vie. La Maison des Corbeaux veille toujours à tenir ses moindres engagements, protégeant ainsi sa réputation et sa prospérité.

Il n'est précisé nulle part dans les règles de l'Ordre qu'il est interdit pour ses membres de fonder une famille. Cependant, l'obligation de garder leur statut secret et le fait qu'ils sont régulièrement sur les routes font que rares sont les Corbeaux qui en possèdent une. Il n'est pas interdit d'avoir des relations conjugales, que ce soit au sein même de la guilde ou ailleurs, mais si le conjoint se voit placé un contrat sur sa tête ou enfreint le code d'honneur des Corbeaux, toute tentative pour empêcher son exécution sera considérée comme acte de trahison.

Hiérarchie des Corbeaux
▬ Les apprentis Corbeaux généralement recrutés enfants, les nouvelles recrues de l'Ordre sont, les première années, placées sous la tutelle des maîtres Corbeaux à Antiva. On leur y enseigne l'art du combat, de la dissimulation et du poison jusqu'à ce que on les juge prêts pour accomplir des missions, généralement à l'adolescence. Cet âge atteint, ils ne sont suivis que par un seul maître chargé de parfaire leur formation sur le terrain, jusqu'à ce qu'ils atteignent eux-mêmes ce rang. Les appentis ayant un maître peuvent quitter le sol Antivan pour se rendre dans d'autres régions si leur contrat le leur demande.
▬ Les maîtres Corbeaux tout apprenti ayant terminé son enseignement au sein de l'Ordre devient maître. Il pourra alors exécuter des contrats seul en Antiva ou ailleurs et prendre des apprentis sous son aile pour leur enseigner la voie des Corbeaux. Les membres de l'Ordre les plus méritants peuvent, lorsqu'ils atteignent un âge avancé, être récompensés de leurs loyaux services en recouvrant leur liberté. Les plus chanceux et performant d'entre eux se voient même parfois remerciés par ceux (principalement les nobles) dont ils ont exécutés les contrats, se voyant offrir quelques richesses et parfois même une petite portion de terres.

Condition de recrutement les Corbeaux recrutent principalement chez les elfes mais les humains sont également acceptés, en petit nombre cependant. Votre personnage doit avoir un passé d’esclave ou être orphelin et avoir obligatoirement grandi à Antiva. Il aura résidé une grande partie de sa vie au siège des Corbeaux où il aura subit un entrainement très rude, ne commençant à exécuter de véritables contrats qu'au début de sa vie d'adulte (ou fin d'adolescence pour certains).

Cette guilde accepte de nouveaux membre Oui Non



La guilde des bardes

La guilde des bardes remonte à la création d'Orlaïs, à l'époque où l'empire n'était alors que des tribus tout juste fédérées. Elle a été crée par Jeshavis, cheftaine des clans unies, que l'on appelle encore "la mère d'Orlaïs" aujourd'hui.

A la cour d'Orlaïs où les intrigues et complots foisonnent, les bardes répondent aux besoins du "Jeu" de la noblesse. Ménestrels normaux à première vue, ils sont en réalité les membres d'un ordre très secret au service des nobles. Dès qu'il s'agit d'espionner un noble, de lui voler un objet de valeur ou de placer une preuve compromettante chez lui, les hautes sphères d'Orlaïs feront appel aux bardes. Ce sont des experts des arts musicaux et de la comédie très recherchés autant pour leurs dons artistiques que pour leurs capacités plus occultes. Ayant suivit un entrainement rigoureux, ils savent également se défendre, ce qui fait d'eux des adversaires redoutables. Ils sortent rarement d'Orlaïs mais lorsque c'est le cas, c'est toujours dans un but très précis.

"En tant que bardes, toutes les portes d'Orlaïs vous seront ouvertes et tous vos désirs se verrons réalisés à l'instant même où vous les aurez formulés. Vos services seront chers, mais rares et recherchés. Ceux qui ne pourront se les offrir n'auront qu'à implorer de ne pas vous déplaire et subir votre courroux.

Mais un jour, peut-être, vous vous éveillerez. Vous réaliserez que les sourires sont factices, qu'ils cachent mensonges et vengeances. Lorsque le moment de votre réveil aura lieu, vous réaliserez que vous avez passé votre vie entière à ne produire qu'un distrayant néant. Vous êtes emprisonnés dans la toile de vos propres supercheries et du Jeu dont vous ne pensiez pas n'être qu'un pion. Et s'il vous vient alors à l'idée de vous en défaire, vos frères et sœurs bardes ne tarderont pas à se ruer sur vous telle une meute de loups."

▬ Lettre signée de sœur Nightingale

Hiérarchie des Bardes
▬ Les apprentis bardes recrutés à tout âge, il est néanmoins assez courant que les bardes cherchent leurs nouvelles recrues chez les plus jeunes. Les nouvelles recrues sont, les premières années, placées sous la tutelle des maîtres bardes en Orlaïs. On leur y enseigne l'art de la comédie, de la musique, de la danse et du combat jusqu'à ce que on les juge prêts pour accomplir des missions, généralement à l'adolescence. Cet âge atteint, ils ne sont suivis que par un seul maître chargé de parfaire leur formation sur le terrain, jusqu'à ce qu'ils atteignent eux-mêmes ce rang. Les appentis peuvent avoir à suivre leur maître dans des réceptions et autres festivités de la noblesse et même être amenés à participer au Jeu, dans une moindre mesure évidemment.
▬ Les Bardes tout apprenti ayant terminé son enseignement au sein des bardes devient maître. Il pourra alors agir seul en Orlaïs et prendre des apprentis sous son aile pour leur enseigner la voie de la guilde. Ils sont tenus de participer au Jeu, et peuvent servir les intérêts d'un seul ou plusieurs nobles.

Condition de recrutement humains, elfes ou nains, les bardes acceptent les recrues de tout horizon. Votre personnage doit avoir été élevé en Orlaïs, siège de leur organisation. Il aura suivit un entrainement de plusieurs années auprès d'un maître barde chargé de lui enseigner les ficelles de leur art, jusqu'à ce qu'il soit jugé prêt par ce dernier.

Cette guilde accepte de nouveaux membre Oui Non



La légion des morts


"Nous avons survécu une nuit de plus, mes frères et mes sœurs ! Une nuit de plus pour accomplir notre vengeance sur ces Engeances qui nous ont volé nos terres ! Une nuit de plus pour répandre leur sang et entendre leurs cris de terreur et d'agonie !"
▬ Discours de Kaldric, dux de la Légion des Morts

"Repose en paix, mon frère. Il est maintenant temps de retourner à la Pierre, sous l’œil bienveillant du Premier Haut."
▬ Extraits du rite funéraire de la Légion des Morts


La Légion des Morts est une branche indépendante de l'armée naine, qui répond directement au roi d'Orzammar. Elle est considérée comme étant la plus dévastatrice et la plus intimidante des forces militaires naines, et tous attribuent cela au fait que les Légionnaires se considèrent déjà comme morts.

La Légion des Morts, contrairement à la caste des guerriers, accepte tout le monde. Peu importe le statut ou la caste d'origine. La plupart des gens qui rejoignent la Légion, le font pour laver leur honneur, ou régler leurs dettes. Bien peu le font pour la gloire.

Avant qu'ils ne quittent définitivement Orzammar et entre dans les Tréfonds, les Légionnaires organisent des funérailles symboliques, où ils disent adieu à leurs proches. Ces funérailles lavent le nom du nain, restaurant ainsi l'honneur perdu de sa famille. Suite à cet événement, les noms des Légionnaires sont transcris dans les Mémoires, les archives d'Orzammar, et ainsi considérés comme déjà morts. Ils se battent en permanence contre les engeances au plus profond des tréfonds, permettant ainsi de les garder le plus loin possible des portes de la cité d'Orzammar.

Quand un Légionnaire meurt, des secondes funérailles sont organisées pour leur retour à la Pierre. Si possible, les Légionnaires restants inhument leurs frères tombés au combat, dans des sarcophages scellés dans des tombeaux afin d'éviter que les cadavres ne soient dépouillés par les engeances.

Hiérarchie de la Légion des Morts
▬ Recrues les recrues ne sont pas encore des membres de la Légion des Morts à part entière car ils n'ont pas encore célébré leurs funérailles. C'est une période où ils doivent se faire à l'idée qu'ils abandonnent famille et patrie pour une vie dédiée à l'éradication d'engeances. Les recrues célèbrent en général leur "mort" quelques jours/semaines suivant leur recrutement.
▬ Les légionnaires toute recrue ayant célébré ses funérailles devient un légionnaire. C'est évidemment le grade qui regroupe le plus d'individus au sein de l'Ordre. Les légionnaires sont répartis par groupes et dépendent d'un tribuns de la Légion.
▬ Tribuns c'est le grade juste au dessus du légionnaire. Chaque tribuns a la responsabilité d'un groupe de légionnaires qu'il dirigera dans les tréfonds. Ils répondent aux ordres des légats.
▬ Légats au nombre de trois, ils répondent aux ordres directs du dux de la Légion des morts et sont chargés de transmettre les instructions aux tribuns. Ils s'occupent de la répartition des groupes et aident le dux de la Légion dans l'élaboration des tactiques sur le champ de bataille.
▬ Dux/chef de la Légion des Morts grand chef de guerre nain, il est le leader de l'organisation. Tous les membres de la Légion des Morts répondent à ses ordres, qu'ils soient directs ou indirects. Il est décrit comme un homme très présent, tant pour ses troupes que sur le champs de bataille. Il s'occupe lui même de la cérémonie d'entrée dans la Légion pour les nouvelles recrues. Si le chef de la Légion des morts vient à mourir, c'est un de ses lieutenant qui prendra sa place, généralement le plus ancien et expérimenté d'entre eux.

Condition de recrutement la Légion des morts recrute en grande majorité des nains, faisant fi des origines et castes. Votre personnage doit donc uniquement être un membre de la race des nains résidant à Orzammar (ou surfacien) pour rejoindre la Légion, qu'il appartienne aux hauts cercles ou qu'il soit roturier. Rien n'empêche les Humains et elfes de rejoindre l'Ordre si ce n'est que la plupart ignorent son existence. Cela reste néanmoins très rare de voire l'un de ces derniers dans leurs rangs.

Cette guilde accepte de nouveaux membre Oui Non



Le Carta

Le Carta est un puissant syndicat du crime chez le peuple nain. Né dans les profondeurs d'Orzammar, l'organisation a investi la surface et a étendu son influence dans quelques villes humaines. Bien qu'il n'agisse pas aussi ouvertement qu'à Orzammar, le Carta est toujours l'une des organisations criminelles les plus puissantes de Thédas.

Alors que de nombreux nains surfaciens entretiennent des liens - officieux mais respectables - avec leurs maisons issues des castes nobles et marchandes pouvant ainsi traiter avec Orzammar, ceux qui ne bénéficient d'aucune relation finissent par se tourner vers le Carta pour obtenir de l'aide. Cette organisation vend leurs marchandises au marché noir à Orzammar, tout en se gardant une part. L'essentiel de son personnel vient des laissés-pour-compte du système des castes naines, des parias qui n'ont souvent aucun autre choix pour survivre.

Hiérarchie du Carta le Carta est une famille hiérarchisée de manière pyramidale constituée de 5 échelons. Chacun d'eux répondent aux ordres de celui qui lui est hiérarchiquement supérieur.
▬ Les soldats le premier pas dans l'échelle de l'organisation, c'est donc le rang le plus bas et celui qui regroupe le plus de membres au sein du Carta. Les soldats sont organisés en plusieurs équipes chacune affiliée à un Capo; ils s'occupent des basses besognes comme par exemple les assassinats, cambriolages ou même simples intimidations.
▬ Les Capo ils sont le lien direct entre la haute société du Carta et les exécutants, ils s'occupent de gérer les affaires et remettent l'argent au chef de l'organisation. Ce sont les chefs de terrain : ils dirigent les soldats, récupèrent les profits et leur remettent leurs salaires.
▬ Les Adjudants Le Carta possède un immense territoire à diriger bien au delà d'Orzammar, c'est pourquoi son leader a nommé des adjudants comme représentants, qui peuvent prendre des décisions pour lui sur un territoire bien précis. Ils récoltent les fruits financiers des activités sur leur territoire et remettent son tribut au parrain. Ils ont une autorité immense sur leur territoire mais répondent néanmoins aux ordres du Chef de l'organisation. Ils peuvent être comparés aux Seigneurs exerçant leur pouvoir sur leurs fiefs mais toujours aux ordres du Roi.
▬ Le consigliere un rôle très important au sein du Carta, "Consigliere" n'est pas considéré comme un "grade", il peut être un simple soldat mais a comme mission de conseiller le Chef de l'organisation. Il fait office de bras droit et assiste le chef dans ses affaires. C'est un homme de confiance très respecté dans la Famille.
▬ Le Parrain il est le chef du clan et principal bénéficiaire de toutes les entrées financières et gérant de l'organisation. Dans le Carta, il est désigné par hérédité ou lorsqu'un second couteau monte les échelons jusqu'à arriver au sommet de l'organisation. Il détient le pouvoir sur son clan, ordonne à ses adjudants, capos et soldats. Il a une autorité incontestable dans son organisation.

Condition de recrutement   seuls les nains peuvent faire partie du Carta. L'organisation s'est infiltrée partout et a de nombreux visages à la surface et sous terre: honnêtes marchands, seigneurs de la caste des nobles ainsi que des membres respectables de la Guilde Marchande, couverture parfaite pour les milliers de contrebandiers, voleurs et meurtriers qui officient dans l'ombre.

Cette guilde accepte de nouveaux membre Oui Non


Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org

vi ✥ guildes et factions de thédas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Annexes-