FORUM FERME

Partagez|
 

 CHAPITRE II ✥ l'appel de la garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: CHAPITRE II ✥ l'appel de la garde Sam 14 Fév 2015 - 19:23



Chapitre II
❝L'appel de la Garde ❞


Aux portes d'Orzammar
« Commandeur Jorgen. La naine releva le regard vers Tomen, le Garde qui venait de franchir les portes de son bureau. Un messager vient d'arriver, il apporte des nouvelles de l'expédition. Lança l'homme en s'approchant à grands pas de sa supérieure, lui tendant un parchemin qu'elle s'empressa de prendre et de décacheter. Cela faisait déjà un mois que le deuxième groupe avait été envoyé dans les tréfonds et finalement ils avaient réussis où les premiers avaient échoué. Le visage déjà grave de Duerin devint livide au fur et à mesure de la lecture du rapport. Rassemblez tout le monde. » souffla-t-elle en posant le papier sur la table d'une main tremblante. Sans demander son reste Tomen acquiesça et fit volte-face. La commandante se passa une main fébrile dans les cheveux en soupirant. Finalement ses visions s'étaient avérées être exactes. Depuis un moment déjà elle l'entendait ; l'appel des tréfonds. Elle pensait avoir encore du temps, mais l'arrivée d'un archidémon n'allait faire qu'accélérer les choses. Après avoir repris ses esprits, la naine se rendit dans la grande salle, là où ses compagnons d'armes avaient été réunis. « Mes frères. commença-t-elle d'une voix forte pour capter l'attention de son auditoire. L'heure est grave. Certains d'entre vous l'auront peut-être déjà ressenti, mais aujourd'hui je vous le dis ; un archidémon est à la tête des engeances qui s'en prennent désormais à Orzammar. Vous savez tous ce que cela implique. Il est de notre devoir de prévenir les populations, de les protéger et de terrasser ces créatures. elle marque une pause, laissant quelques instants à ses camarades pour assimiler ce qu'elle venait de leur dire. Nous aurons besoin de toute l'aide disponible. Un détachement sera envoyé à Orzammar pour prêter main forte aux nains et des recruteurs seront détachés aux quatre coin de Thédas, tous les volontaires capables de tenir une épée et prêts à se battre seront les bienvenues parmi nos recrues. Que les ancêtres veillent sur nous. »

Depuis quelques semaines déjà, les orlésiens peuvent remarquer une présence accrue de Gardes des Ombres dans leurs villes et villages. Il se raconte qu'ils recrutent à peu près tous les volontaires qui se présentent à eux à condition de savoir tenir une épée et de s'en servir. Dans le même temps, des troupes sont envoyées à Orzammar pour prêter main forte aux armées naines qui subissent les assauts répétés des engeances. Il y a peu, la Légion des Morts a perdu la Tranchée, sa forteresse et dernière place forte qui sépare la capitale naine des troupes ennemies qui sont désormais aux portes de la cité, gagnant chaque jour un peu plus de terrain. Certains murmurent que le vieux roi Aeducan a perdu la raison, qu'il veut faire évacuer la cité avant que la situation ne devienne incontrôlable.


Les bois maudits
Depuis l'épisode chaotique de la chasse aux mages du côté de Val Firmin, on rapportait régulièrement d'étranges événements allant du bétail retrouvé mort aux apparitions inexpliquées. Certains témoins affirmaient avoir vu des silhouettes rôder à l’orée de Rieubois. Les templiers locaux assuraient qu'il n'y avait rien à craindre, que ce n'était probablement que des voyageurs égarés. C'est une froide nuit du mois de Haring qu'un cri inhumain déchira le silence nocturne, alertant les habitants de Pontclair, petit bourg situé à côté de Rieubois. Les miliciens eurent à peine le temps de sonner l'alarme que déjà, une armée de morts déferla des bois pour s'abattre de plein fouet sur le village. L'attaque se déroula en un éclair, ne laissant que peu de chance aux habitants à peine sortis du lit. Au levé du jour ils étaient partis, aussi vite qu'ils n'étaient arrivé signant leur passage d'un ignoble charnier et quelques survivants qui avaient réussi à échapper aux monstres.

C'est à Val Firmin que les malheureux se rendirent en catastrophe pour aller quérir de l'aide auprès d'autorités plus compétentes. Selon les rapports et les déclarations des témoins, cet événement malheureux serait étroitement lié à ceux de la traque et des ruines elfiques se trouvant dans la forêt de Rieubois. Ne pouvant laisser ses gens dans une situation aussi critique, le duc de Val Firmin fit envoyer des troupes à Pontclair pour se débarrasser des créatures. Les hommes dépêchés sur place furent à leur tour attaqués à la tombée de la nuit et même s'ils étaient mieux préparés, ils subirent de lourdes pertes. Nul doute qu'il y avait quelques noires magies là dessous.

Le duc Beosen de Val Firmin fit appel au grand enchanteur Balnir Kars du Cercle d'Orlaïs pour lui venir en aide dans cette fâcheuse situation.


Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org

CHAPITRE II ✥ l'appel de la garde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Intrigues-