FORUM FERME

Partagez|
 

 ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Lun 5 Jan 2015 - 23:13

❝ qui ne tente rien n'a rien ❞

☩ 5:11, FIRSTFALL, VAL ROYEAUX
La matinée s'allongeait déjà depuis longtemps lorsque Rhaegar trouva enfin où il pourrait faire patienter Balerion. Après tout pas question pour le jeune Garde des Ombres d'emmener son griffon de plus de deux mètres de long tel un vulgaire animal de compagnie. Et puis pas certain que ce dernier apprécie de se retrouver à l'étroit dans les cachots, précisément là où devait se rendre son compagnon. Le propriétaire d'un grand entrepôt de la capitale avait accepté, contre une certaine somme de pièces trébuchantes, de lui prêter les combles de son édifice, tout en s'assurant que le griffon ne manque pas de viande. Faisant comprendre à son partenaire qu'il devait l'attendre, et surtout ne pas causer de grabuge, Rhaegar pu enfin se mettre en route. Le motif de sa visite était on ne peut plus simple : un voleur du nom de Thorston s'était attaqué à la mauvaise maison, et se trouvait à présent sous la coupe d'un lourd châtiment. Rhaegar ignorait lequel, mais il pensait à une main coupée, quelque chose de joyeux dans le genre. Du coup l'homme croupissant depuis quelques temps dans un cachot avait demandé à s'engager auprès de la Garde des Ombres, s'esquivant ainsi à une punition sûrement méritée. Le temps que sa requête arrive à la forteresse de Churneau et que Rhaegar n'arrive avec Balerion, Thorston passait donc ses journées dans une geôle humide, attendant la visite d'un fameux Garde des Ombres.

Afin de rejoindre le baraquement couvrant les prisons de Val Royeaux, le jeune homme aux cheveux châtains mêlés de blond s'engageant dans un grand marché. Quel imbécile, pensa-t-il, pourquoi ne pas avoir demandé mon chemin au tavernier. Mais le mal était fait, et s'il connaissait le quartier où se trouvait son but, Rhaegar ignorait quels chemins emprunter pour y arriver rapidement. Et puis ce marché regorgeait d'étals et d'échoppes diverses, allant du forgeron itinérant au marchand de volailles. Après avoir refusé plus d'une fois un quelconque article, et toujours la main posé sur sa bourse afin d'éviter toute mauvaise surprise, Rhaegar s'engagea dans un quartier un peu plus tranquille. Ici ne pullulaient plus toute la marmaille de Val Royeaux, la clientèle semblant plus calme, plus aisée également. Nombre d'entre eux portaient d'ailleurs des masques, dont Rhaegar ignorait tous les motifs et significations. Des riches et des nobles, qu'en avait-il à faire ? Tout cela ne l'intéressait que peu, hormis quelle maudite ruelle il devait fouler pour arriver aux baraquements. « J'aurais dû emmener Balerion ... » Grimper sur le dos de son griffon aux plumes noires se serait révélé bien plus aisé, tout comme survoler la ville jusqu'aux prisons. Mais ensuite où aurait-il laissé son compagnon ? Rhaegar savait par expérience que les curieux avaient tendance à s'approcher un peu trop près de la créature ailée, et nombreux étaient ceux tentant une caresse. Chose jamais très sensée lorsqu'il ne s'agit pas de votre griffon. Un coup de bec et résultat : quelques doigts en moins. Voire plus si vous vous montrez particulièrement insistant. Alors allez tenter de dérober un griffon de la Garde des Ombres, et c'est bien votre vie que vous pourriez laisser aux griffes et aux becs de ces redoutables prédateurs. Mais le temps n'était pas aux regrets, et Rhaegar pas du genre à abandonner. Ne lui restait plus qu'à aborder un quelconque passant pour lui demander le chemin le plus rapide. Encore fallait-il savoir s'adresser à tous ces nobles, dans leurs habits coûteux et outrageusement travaillés, leurs masques compliqués et hors de prix, leurs manières pompeuses. Respirant un grand coup, il s'approcha d'une jeune demoiselle, du moins le lui semblait-il, ne sachant par quel titre l'aborder. Sa seigneurie, madame, sa grâce ? Il n'en avait fichtre aucune idée ! Ayant été élevé par un pauvre bûcheron dans une cabane en bordure de Combrelande, Rhaegar ne se sentait que très peu à l'aide en présence de la haute société, à laquelle faisait sans l'ombre d'un doute cette noble dame. Et puis dans son armure d'un cuir bouilli sombre, une cape grise lui enserrant les épaules et le protégeant du froid, le Garde des Ombres n'avait rien de très avenant. Bon au moins ses armes, une hachette à simple tranchant à la ceinture ainsi qu'une hache longue et à double-lames cachée dans son dos, demeuraient invisibles. Approchant donc sa "cible" par le côté, il l'interpella d'une voix totalement neutre. « Veuillez m'excuser, noble dame. Pourriez-vous m'indiquer dans quelle direction se trouvent les prisons ? » Qu'il n'était pas de Val Royeaux se remarquait au premier abord, même s'il conservait un accent typiquement orlésien. Et qu'il n'appartenait pas à la noblesse se voyait encore plus, même s'il se montrait poli et courtois. Lâchant un soupir, ce qui fit voleter de la buée devant son visage, Rhaegar se contenta donc d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Dorianna Thelvan
royauté & noblesse ∣ dame
royauté & noblesse ∣ dame
InfosRACE : Humaine
AGE : 23 saisons
CONTRÉE D'ORIGINE : Montfort, Orlaïs
COULEUR RP : #ff6699
CÉLÉBRITÉ : Miranda Kerr
INSCRIPTION : 03/01/2015
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 709
© crédits : Tumblr, Cranberry
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mar 6 Jan 2015 - 17:21


Le Seigneur Renaud Thelvan et sa femme n’avaient prévu que de passer une journée à Val Royeaux, mais les merveilles de la cité avaient su étirer leur séjour d’une nuit; ils repartaient donc, par une froide matinée, pour Montfort avec de nouveaux fauteuils dignes de la cour orlésienne, de nouvelles robes, des contacts et quelques épices. Contaminées par la mode de la capitale, les filles Thelvan portaient toutes un masque que leur mère avait choisi avec soin; ils étaient voyants et particulièrement désagréables à porter. Alors que Clara et Isabella, les cadettes, se pavanaient tels de paons autour de la calèche qui les ramèneraient bientôt vers le domaine familial, Dorianna et Milah se trouvaient plus à l’écart, admirant une dernière fois l’architecture de la cité. Albert, le plus jeune des enfants Thelvan, quant à lui, se tenait bien droit auprès de ses parents qui saluaient des amis de la famille, venu leur souhaiter un bon retour à Montfort.

- Vous n’avez pas dit un mot depuis votre retour de chez l’artisane, êtes-vous souffrante? avait murmuré Milah à Dorianna, afin de ne pas attirer l’attention de leur mère.
- Si je souffre, chère sœur, c’est du mal du pays…autant cette cité m’enchante, autant je m’y sens étrangère…et ce masque me pique le visage!

Les deux sœurs Thelvan échangèrent un sourire complice et Milah s’éloigna de sa sœur afin de prendre place dans la calèche qui n’attendait plus qu’elles. Dorianna leva les yeux vers le ciel et au moment où elle se décida à suivre sa cadette, elle fut interpelée par un homme qui lui demandait son chemin; ce dernier cherchait les prisons. Il parlait avec un accent orlésien, mais tout de sa personne laissait deviner qu’il n’avait rien d’un noble et pourtant, il se montrait poli et courtois, des qualités que bien des nobles avaient oubliées. L’homme était plus grand que Dorianna et était enveloppé dans une cape grise. De longs cheveux châtains tombaient sur ses épaules et lorsque la jeune noble leva les yeux vers le visage de l’homme, elle le reconnut. Bien que des années se fussent écoulées depuis leur dernière rencontre, jamais Dorianna n’aurait pu oublier ces traits; ils étaient le souvenir d’une enfance heureuse et d’un temps où le quotidien n’était pas pourri par les idées de mariage de Dame Thelvan. Visiblement, Rhaegar n’avait aucune idée qu’il venait d’aborder ainsi son amie d’enfance; le masque orlésien qui dissimulait partiellement le visage de la jeune femme devait y être pour quelque chose.

« Malheureusement pour vous, prince de la Garde, je suis aussi étrangère que vous dans cette cité… » dit Dorianna en tentant de cacher sa joie de retrouver son vieil ami. « …mais dites-moi, où se trouve votre griffon? ». Allait-il la reconnaitre à cet instant? Dorianna le souhaitait; après tout, ce ne devait pas être tous les jours qu’on attribuait le titre de « prince de la Garde » au jeune homme. Entretenant une correspondance depuis de nombreuses années, voir même, depuis leur toute première rencontre, Dorianna avait toujours attribué des titres à son ami, pour le taquiner. Enfant, il était le Baron des bucherons (parce que la rime était facile), plus vieux, il était le Marquis du désarroi (ça, c’était pour tous les maux de tête qu’il avait causé à Dame Thelvan) et depuis qu’il avait rejoint la Garde des ombres, il était le prince de celle-ci. Si la jeune noble n’avait pas revu son ami depuis longtemps, elle n’avait jamais cessé de lui écrire et ce dernier, de lui répondre.

Dorianna était si heureuse en cet instant qu’elle avait complètement oublié qu’à quelques pas seulement, sa famille n’attendait plus qu’elle pour partir de Val Royeaux. Il était même surprenant que Dame Thelvan laisse sa fille discuter ainsi avec un inconnu et pire encore si elle avait reconnu le jeune homme; à moins que la petite femme ronde soit persuadée que Rhaegar appartienne à la noblesse orlésienne…

_________________



   
Rise
"Ici ou ailleurs,
Si la vie est meilleure,
Je te suis sans peur,
Dans le tumulte de mon coeur."
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t410-dame-dorianna-th http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t420-dame-dorianna-thelvan#5064
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mar 6 Jan 2015 - 22:27

L'inconnue le dévisagea quelques instants, pendant lesquels Rhaegar ne se sentit pas le plus à l'aise du monde. Il savait que dans pour la noblesse d'Orlaïs, les apparences étaient plus importantes que tout, chacun cherchant à montrer sa richesse et sa position par le biais de vêtements coûteux et d'apparences raffinées. Ce qui n'était clairement pas le cas du Garde des Ombres, vêtu pour le voyage et quelque escarmouche pouvant survenir en chemin. « Malheureusement pour vous, prince de la Garde, je suis aussi étrangère que vous dans cette cité ... » Le surnom avec lequel l'inconnue s'adressait à lui ... le coeur de Rhaegar sauta un passage dans sa poitrine. Serait-ce possible, ici à Val Royeaux ? Car de toutes ses connaissances, une seule l'appelait de la sorte . Et malgré le masque cachant en partie le visage de la jeune femme, Rhaegar y devina une certaine satisfaction. « ... mais dites-moi, où se trouve votre griffon? » Le jeune Garde des Ombres connaissait désormais sans le moindre doute l'identité de cette noble dame : il s'agissait de Dorianna Thelvan, fille du Seigneur Renaud Thelvan de Montfort. Ils se connaissaient depuis leur plus tendre enfance, lorsque Rhaegar accompagnait son père au domaine des Thelvan pour y vendre les imposants troncs, fruit de son labeur. Dorianna et lui passèrent d'innombrables heures à jouer, à explorer tant la magnifique demeure du Seigneur que les quartiers populaires de Monfort. En cette époque insouciante Rhaegar avait reçu de son amie le doux surnom de Baron des Bûchrons, un titre de noblesse tout à fait approprié au jeune écervelé qu'il était alors. Depuis de nombreuses années maintenant ils échangeaient une correspondance relativement régulière, et avec l'âge le Baron se mua en Marquis du Désarroi, en honneur aux horreurs que sa présence provoquait à Dame Thelvan. Si depuis son intégration à la Garde des Ombres le jeune guerrier ne visitait Montfort que moins régulièrement, il y avait gagné une nouvelle appellation, celle du Prince de la Garde. Même si à le regarder ainsi, Rhaegar n'avait rien de royal, au contraire. « Dorianna ... » entre eux pas de grandes courtoisies de noblesse, du moins lorsque personne ne se trouvait à portée d'oreille. Et avec le bruit environnant, aucune chance que quelqu'un entende la voix posée de Rhaegar. « ... loué soit le Créateur. Quelle chance avais-je qu'il s'agisse de toi, derrière ce masque ? » En effet, le jeune homme n'en revenait pas. Val Royeaux devait être une des cités les plus peuplées de Thédas, sans doute là où se concentraient le plus de nobles. En abordant une dame masquée, signe de son appartenance à l'élite de la société, qu'elle était la chance qu'il tombe précisément sur une personne connue, alors qu'ils se trouvaient tous les deux à des lieues de chez eux ? « Te voir empli mon coeur de joie. Mais je doute que ta mère ne reste longtemps inactive lorsqu'elle remarquera qui je suis. » Car si pour l'instant il ne présentait que son dos à Dame Thelvan, et que sa cape grise, de bonne facture, empêchait de le prendre pour le premier gueux venu, le subterfuge ne durerait guère. Surtout si la noble mère de Dorianna se décidait à venir voir pourquoi sa fille ne rejoignait pas sa famille, visiblement sur le départ. « Tu quittes donc Val Royeaux à l'instant ? » Dans sa voix perça une note de tristesse, conscient qu'il ne pourrait sans doute pas passer un peu de temps avec son amie d'enfance : cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de lui rendre visite à Montfort ! Et maintenant que leurs routes se croisaient si loin de chez eux, voilà que le destin les séparait à nouveau !

(désolé c'est pas très long :miaw:)
Revenir en haut Aller en bas
Dorianna Thelvan
royauté & noblesse ∣ dame
royauté & noblesse ∣ dame
InfosRACE : Humaine
AGE : 23 saisons
CONTRÉE D'ORIGINE : Montfort, Orlaïs
COULEUR RP : #ff6699
CÉLÉBRITÉ : Miranda Kerr
INSCRIPTION : 03/01/2015
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 709
© crédits : Tumblr, Cranberry
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mer 7 Jan 2015 - 3:12


« Dorianna… » Il y avait si longtemps que la jeune dame n’avait pas entendu son prénom prononcé par son ami que sa voix résonnait à ses oreilles comme la plus douce des musiques.  Le jeune homme semblait partager la joie de Dorianna et si le masque de cette dernière n’avait pas été aussi désagréable à porter, la jeune noble se serait crue au beau milieu d’un rêve. « Pourquoi parler de chance alors que le Créateur lui-même a organisé cette rencontre? » s’exclama la jeune femme, un sourire illuminant son visage. « Si tes pas avaient été plus lents, ou les miens plus rapides, nos chemins ne se seraient jamais croisés! Nous devions quitter Val Royeaux avant la nuit, hier, mais père décida de passer la nuit à la capitale. Quelle chance! » prononça Dorianna d’une voix rapide, comme si elle craignait de manquer de temps pour parler à son ami. « Te voir emplit mon cœur de joie. Mais je doute que ta mère ne reste longtemps inactive lorsqu'elle remarquera qui je suis. » avait alors dit Rhaegar, ce qui eut pour effet d’effacer le sourire du visage de Dorianna; elle avait complètement oublié, pendant un instant, la réaction que pourrait avoir Dame Thelvan si elle reconnaissait le jeune homme. Se hissant sur la pointe de ses pieds, la jeune femme tenta de regarder subtilement par-dessus l’épaule de son ami afin de voir où se trouvait chacun des membres de la famille Thelvan. « Père parle à mère, qui semble agitée et Clara nous observe… » commença la jeune femme avant de poursuivre sur un ton plus douloureux : « …je devrai les rejoindre très bientôt… ». Dorianna se laissa retomber sur ses pieds et leva les yeux vers le visage de son ami. « Tu quittes donc Val Royeaux à l'instant ? » demanda, avec une pointe de tristesse dans la voix, le jeune Garde des ombres. La joie éprouvée quelques instants plus tôt laissait maintenant place à un sentiment horrible au creux de la poitrine de Dorianna; le destin était parfois si injuste. La jeune femme ouvrit la bouche pour parler, mais que pouvait-elle dire d’autre? Depuis leur plus tendre enfance, Dame Thelvan s’opposait à leur amitié, ce n’était pas aujourd’hui qu’elle changerait son opinion sur le jeune homme. Autrefois, il n’était qu’un enfant et elle l’accusait déjà de détourner sa fille du droit chemin…aujourd’hui, en homme fait et Garde des ombres de surcroit, elle craignait de voir sa fille souillée et l’honneur de sa famille bafoué.

***

Pendant ce temps, dans la calèche de la famille Thelvan, la petite femme ronde observait attentivement son ainée discuter avec le mystérieux inconnu.

- Pourquoi ne me laissez-vous pas aller à la rencontre de ce gentilhomme? S’il est un noble et qu’il s’intéresse à notre fille, nous devrions nous présenter à lui…
- Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un noble, mère…
- Que voulez-vous dire Clara?
- Sa chevelure est négligée…
- …et ils semblent beaucoup trop familiers…on dirait presque ils se connaissent…
- Ne dites pas de bêtises Isabella!
- Mère! Je crois que c’est le fils du bûcheron! Celui qui est devenu Garde des ombres!
- Albert, vous finirez par me faire mourir! C’est impossible que ce soit ce gueux, pas ici à Val Royeaux!

Le visage de Dame Thelvan s’était empourpré et elle avait porté une main à sa poitrine; se pouvait-il que ses enfants aient raison?

- Où allez-vous, ma chère?
- Je vais vérifier par moi-même l’identité de cet homme! Priez le Créateur qu’il ne soit pas celui que vous prétendez qu’il est, car il pourrait bien ne plus respirer lorsque j’aurai terminé avec lui…

Soulevant ses jupons, Dame Thelvan descendit de la calèche et se mit à marcher d’un pas lourd et pressé en direction de Dorianna et Rhaegar.

***

« Promets-moi, cher ami, de garder les engeances à distance et de passer par Montfort très rapidement…tes histoires me manque et… », la jeune noble ne termina pas sa phrase. À quelques pas, elle venait d’apercevoir sa mère qui avançait dans sa direction d’un air menaçant. Impulsivement et sans réfléchir, Dorianna saisit l’avant-bras de Rhaegar et le tira vers elle, au moment où elle tournait les talons en criant : « Cours! ». Elle ne se doutait pas qu’à cet instant précis, elle venait de franchir une limite non permise et qu’elle regretterait longtemps ce geste…

_________________



   
Rise
"Ici ou ailleurs,
Si la vie est meilleure,
Je te suis sans peur,
Dans le tumulte de mon coeur."
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t410-dame-dorianna-th http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t420-dame-dorianna-thelvan#5064
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mer 7 Jan 2015 - 9:44

Aucun doute, Dorianna semblait vraiment heureuse d'être tombée sur son ami. « Pourquoi parler de chance alors que le Créateur lui-même a organisé cette rencontre ? » par la partie visible de son visage, celle dont le masque ne cachait pas la beauté, Dorianna adressa à son ami d'enfance un sourire radieux. Que ne lui avait-il pas manqué celui-là, ainsi que le rire joyeux qui s'y voyait en général combiné ! Oui, en compagnie des Gardes des Ombres le jeune homme avait découvert une franche camaraderie, et lui-même étant de nature joviale, du moins la plupart du temps, il lui arrivait souvent de rire et de blaguer en compagnie de ses camarades. Mais là ... tout semblait plus innocent avec Dorianna, le ramenant à ses souvenirs d'enfance. « Si tes pas avaient été plus lents, ou les miens plus rapides, nos chemins ne se seraient jamais croisés ! Nous devions quitter Val Royeaux avant la nuit, hier, mais père décida de passer la nuit à la capitale. Quelle chance ! » En effet, le hasard aurait très bien pu leur jouer quelque tour, et faire que jamais ils n'eussent été au courant de la présence tant de l'un que de l'autre à Val Royeaux. Et ce même si Rhaegar y était arrivé au milieu de la nuit en compagnie de Balerion.

Mais malheureusement, l'allusion à Dame Thelvan ôta le sourire radieux du visage de Dorianna, qui savait parfaitement de quoi il en retournerait dans le cas où dame sa mère découvrait l'identité de cet homme vêtu de sombres habits. Plus petite que Rhaegar, la jeune demoiselle en profita pour se hausser sur la pointe des pieds, jetant un regard discret par dessus l'épaule drapée de gris. Ne voulant pas attirer l'attention, Rhaegar continua à tourner le dos au Seigneur Renaud et à sa noble épouse. « Père parle à mère, qui semble agitée et Clara nous observe ... » Rhaegar savait que Clara était l'une des filles cadettes de la famille Thelvan, tout en ignorant son âge exact : lors de ses allées au domaine, il passait le plus clair de ton temps avec Dorianna, préférant ne pas trop se mêler au reste de la famille. Car si l'aînée s'était toujours montrée amicale et s'étant rapprochée de lui au fil du temps, Rhaegar restait parfaitement conscient que la majorité de la noblesse ne réagirait pas de la même manière, préférait l'ignorer, le mépriser. Et puis moins il côtoyait la haute société, mieux il s'en tirait, à bien y réfléchir. Dorianna restait pour ainsi dire l'exception. « ... je devrai les rejoindre très bientôt ... » Rhaegar soupira, ne pouvant pas croire qu'après la chance révélée au moment de leur rencontre, le destin ne les force à se séparer à nouveau, quelques minutes plus tard seulement. « Le Créateur, dans sa grande bonté, peut parfois se montrer cruel ... » Rhaegar n'était pas le plus pieu des hommes, mais son père l'avait élevé en lui inculquant le Cantique de la Lumière, en la croyance du Créateur. « Promets-moi, cher ami, de garder les engeances à distance et de passer par Montfort très rapidement ... tes histoires me manque et ... » le jeune homme détestait ce moment là, le ton triste et mélancolique qu'il reconnaissait dans la voix de son amie d'enfance : il s'agissait là d'une séparation que Rhaegar trouvait plus brutale qu'elle ne devrait l'être. Sans doute à cause de la joie inespérée causée par cette rencontre inattendue. Alors qu'il s'apprêtait à dire quelque parole de réconfort, Dorianna lui attrapa vivement l'avant-bras, se lançant en courant dans la direction opposée à celle où elle aurait du se diriger pour rejoindre sa famille. « Cours ! » Et sans plus réfléchir, voilà que Rhaegar se mit à courir derrière Dorianna, ne cherchant même pas à voir la réaction de Dame Thelvan. Mieux valait ne pas vouloir le savoir, tout compte fait.

Un sentiment alors connu mais tellement peu de fois ressenti s'installa alors en Rhaegar, lui causant des fourmillements dans le ventre. Il avait l'impression d'être revenu de quelques dix ans en arrière, lorsque Dorianna et lui s'échappaient du domaine Thelvan pour se rendre dans les rues peuplées de Montfort. Sauf que normalement c'était lui qui tenait la main de son amie, l'entraînant dans de folles aventures. Aujourd'hui les rôles s'inversaient. Pendant de longues minutes Dorianna mena la course, emmenant Rhaegar à-travers un dédale de rues et de ruelles. Mais n'avait-elle pas dit un peu plus tôt tout ignorer de cette grande cité ? Si tel était le cas, alors il se pouvait bien que la demoiselle cherche tout simplement à semer sa redoutable mère ? Le sourire aux lèvres, Rhaegar força sa compagne d'aventures à ralentir, jusqu'à qu'ils puissent discuter. Instinctivement ils se déplaçaient non loin des murs, là où ils seraient moins visibles, se mêlant aux passants. « Tu ... tu as perdu la tête ? » Mais cela ne sonna pas comme une réprimande, au contraire Rhaegar parlait le sourire aux lèvres, trop excité encore pour penser aux conséquences que cet acte pourrait avoir pour Dorianna. « Tu sais que ta mère va faire retourner Val Royeaux jusqu'à qu'elle ne te retrouve ? » Un sourire malicieux, un ton où perçait une certaine note de défi. Si vraiment il le désirait, Rhaegar pouvait s'envoler avec Dorianna sur le dos de Balerion, et rien ni personne ne pourrait les arrêter. Mais les choses étaient rarement aussi simples, n'est-ce pas ? Et puis il n'était pas venu à Val Royeaux pour se promener, une mission l'attendait, une mission à laquelle il ne pouvait pas s'esquiver. Il lui fallait atteindre, d'une manière ou d'une autre, les prisons de la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Dorianna Thelvan
royauté & noblesse ∣ dame
royauté & noblesse ∣ dame
InfosRACE : Humaine
AGE : 23 saisons
CONTRÉE D'ORIGINE : Montfort, Orlaïs
COULEUR RP : #ff6699
CÉLÉBRITÉ : Miranda Kerr
INSCRIPTION : 03/01/2015
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 709
© crédits : Tumblr, Cranberry
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mer 7 Jan 2015 - 18:18


Dame Thelvan était à quelques pas de sa fille et de l’inconnu; très bientôt, elle saurait s’il s’agissait du gueux que Dorianna osait appeler « ami ». Priant très fort pour que ses enfants se trompent et qu’il soit en effet un noble, peut-être un peu négligé, mais tout de même un noble, Dame Thelvan aperçut brièvement le regard de Dorianna et ce qui se passa ensuite eu l’effet d’une attaque pour la petite femme ronde. Sa fille, une noble, se mit à courir, suivit de près par l’homme à la cape grise, afin de lui échapper. Cessant d’avancer, Dame Thelvan porta une main à sa poitrine, son cœur battait plus fort que jamais. Allait-elle mourir d’une attaque, ainsi en pleine rue de Val Royeaux? Sentant ses jambes devenir molles, la pauvre femme fut soutenue à temps par son époux qui venait de la rejoindre. La rage et la panique se mêlèrent à sa voix lorsqu’elle prononça quelques paroles incompréhensives, mais le Seigneur Renaud en saisit le sens. Il leva les yeux dans la direction que Dorianna et son ami avaient prise et les aperçut un instant, avant de les voir disparaitre. Rapidement, ce fut tous les enfants Thelvan qui arrivèrent auprès de leurs parents.

***

Dorianna courait sans savoir où ses pas la conduisaient, mais elle était au moins certaine d’une chose : ce serait loin de sa mère. C’était fou, insouciant, frôlant la méchanceté même, mais la jeune noble n’avait pas réfléchi aux conséquences de son geste et le sentiment qu’elle éprouvait au creux de son ventre, alors que son souffle devenait de plus en plus court, valait mille fois le courroux de Dame Thelvan. Rhaegar et elle étaient redevenus des enfants et les ruelles de Val Royeaux leur terrain de jeu. Sentant que son ami ralentissait derrière elle, Dorianna cessa de courir et tous deux s’approchèrent des murs, se mêlant aux passants. « Tu ... tu as perdu la tête ? » lui lança alors le jeune Garde des ombres, un sourire contagieux aux lèvres. Portant ses mains à son visage, Dorianna arracha le masque qu’elle portait toujours et le jeta au sol. Levant les yeux vers son ami, elle éclata d’un rire sincère avant de lui répondre : « Si je ne l’ai pas perdu il y quelques instants, je la perdrai lorsque ma mère nous retrouvera… ». La jeune noble posa ses mains sur ses joues rougies, semblant réaliser tout à coup ce qu’elle venait de faire. « Tu sais que ta mère va faire retourner Val Royeaux jusqu'à ce qu'elle te retrouve ? » lui dit alors Rhaegar. Dorianna se mit à secouer la tête doucement, le regard soudainement perdu. « Doux Créateur, qu’ai-je fait?...Tu as raison, très bientôt, nous aurons les gardes de la cité à nos trousses, je serai fort probablement battu et toi, elle voudra te faire couper la tête… » commença la jeune femme, sur un ton de panique. « Elle ne doit pas nous retrouver! ». La jeune femme se mit à regarder dans toutes les directions, comme si une solution miracle allait lui tomber dessus. « Les prisons… » murmura soudainement la jeune femme. « Il nous faut gagner les prisons…tu es un Garde des ombres, nous pouvons dire que j’en suis une aussi! Ils rechercheront une noble, pas une Garde! ». Le visage de Dorianna s’était à nouveau illuminé; devenir quelqu’un d’autre, pendant quelque temps, voilà qui l’excitait au plus haut point. Passant ses mains dans ses cheveux, la jeune femme se décoiffa puis elle baissa les yeux sur ses propres vêtements. « Je ne crois pas qu’une Garde soit en robe pendant une mission… ». Rhaegar était venu à Val Royeaux en mission officielle et pour la jeune femme, il serait facile de faire croire qu’elle était arrivée avec lui, mais le serait-il réellement?

(désolé, c'est très court :box: )

_________________



   
Rise
"Ici ou ailleurs,
Si la vie est meilleure,
Je te suis sans peur,
Dans le tumulte de mon coeur."
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t410-dame-dorianna-th http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t420-dame-dorianna-thelvan#5064
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Mer 7 Jan 2015 - 21:22

Portant la main à son visage, la douce Dorianna n'hésita pas à ôter son masque, le lançant à terre d'un geste désinvolte. Rhaegar haussa les sourcils, amusé : ce masque représentait la noblesse, la haute société. Qu'une femme de son rang se promène le visage à nu dans les rues de Val Royeaux ... un véritable petit scandale. Mais le rire de la demoiselle fit oublier, l'espace d'un instant, cet outrage aux règles et coutumes orlésiennes. « Si je ne l’ai pas perdu il y quelques instants, je la perdrai lorsque ma mère nous retrouvera ... » Pouffant de rire devant cette dernière remarque, Rhaegar préférait ne pas imaginer, pour l'instant, ce que ferait Dame Thelvan lorsqu'elle aurait à nouveau sa fille entre les mains. S'empourprant, une jolie couleur assaillant ses joues délicates, Dorianna continua, non sans avoir secoué doucement la tête. « Doux Créateur, qu’ai-je fait ? ... Tu as raison, très bientôt, nous aurons les gardes de la cité à nos trousses, je serai fort probablement battue et toi, elle voudra te faire couper la tête ... » cette dernière phrase arracha un rire sincère à Rhaegar. Dame Thelvan faire tomber sa tête pour la simple et bonne raison qu'il s'était depuis de nombreuses années lié d'amitié avec sa fille, et qu'il venait de la suivre en courant dans les rues de la capitale ? Jamais. Du moins pas depuis qu'il avait intégré la prestigieuse Garde des Ombres : la dame avait beau faire partie de la haute noblesse d'Orlaïs, elle ne possédait aucun pouvoir sur lui désormais, toujours dans le cas où le jeune homme ne se montrait pas coupable d'un quelconque crime. Ce qui n'était, clairement pas le cas aujourd'hui. « Ta mère n'a aucun pouvoir sur un Garde des Ombres n'ayant pas commis le moindre crime. » Sa voix était assurée, une certaine note de défi et d'amusement la teintant allègrement. « Elle ne doit pas nous retrouver ! » La panique perçant dans sa voix, Dorianna se mit à observer dans tous les sens, peut-être s'attendait-elle déjà à ce qu'une nuée de gardes n'apparaisse au coin d'une rue, cherchant la fille de Dame Thelvan. Nul doute que cette dernière influencerait fortement les autorités, maquillant peut-être la vérité afin d'obtenir un quelconque soutien. « Les prisons ... » son murmure se mua en certitude. « Il nous faut gagner les prisons ... tu es un Garde des Ombres, nous pouvons dire que j’en suis une aussi ! Ils rechercheront une noble, pas une Garde ! » Un sourire en coin se dessina sur les lèvres fines de Rhaegar. L'idée pouvait paraître stupide au premier abord, mais cela pouvait fonctionner. Oui il aimait la perspective que cette petite aventure était en train de prendre. Et puis sa mission devait à la base l'emmener du côté des geôles de la capitale, autant en profiter. « Tu as raison, par là. » Car pendant leur petite course déchaînée, Rhaegar avait reconnu une taverne connue pour son côté peu recommandable, la Souris Égorgée, où selon les rumeurs se rassemblaient toute une brochette de gens de mauvais augures. Et il était connu de tous que cet établissement se trouvait à quelques rues seulement des prisons. « Je ne crois pas qu’une Garde soit en robe pendant une mission ... » En effet, pas une seconde il ne serait imaginable qu'un guerrier de la Garde des Ombres, aussi femme soit-elle, se promène vêtu d'une robe. Il s'agissait là d'un problème à régler, puisque Dorianna s'était elle-même occupée de sa belle chevelue en la décoiffant d'une main énergétique. « Nous régleront ce problème plus tard, pour l'instant rejoignons les prisons. Je dois y voir un voleur, condamné à perdre sa main ou quelque chose dans le genre. Il veut rejoindre la Garde des Ombres. » Un échappatoire comme un autre, mais encore Rhaegar voulait attester de la bonne volonté de cet homme. Car si certains embrassaient leur cause avec vigueur et loyauté, d'autres ne le faisaient que pour s'échapper. Et le jeune homme espérait que ce prisonnier ne ferait pas partie de cette dernière catégorie. Alors qu'ils passaient devant un tailleur, Rhaegar s'arrêta, poussant gentiment Dorianna sous l'avant-toit. « Là, tu pourras trouver des habits plus adaptés. » Cuir souple, cuir bouilli, laines épaisses, ici nulle soie ou broderies. Uniquement des habits adaptés au voyage ou la vie de tous les jours, du moins pour le petit peuple. Quoique Dorianna devrait pouvoir y trouver des habits confortables et usuels, et qui au moins auraient le mérite de la transformer en femme du petit peuple. « Ne me regarde pas comme ça, tu pourras y trouver le déguisement parfait. Et puis je m'habille comme ça moi ! » Levant les yeux au ciel, qui se teintait d'un gris glacial, le jeune homme regarda son amie d'un air amusé. Si elle voulait vraiment continuer cette aventure, et elle le voulait, il le savait, Dorianna ressortirait d'ici peu totalement différente. Du moins physiquement. « Allez allez, on a pas tout le temps qu'on veut. Et trouve-toi un autre nom aussi. » Car pas question de présenter sa partenaire comme Dame Dorianna Thelvan, ils seraient démasqués avant même d'avoir pu faire deux rues de plus. Oui, Rhaegar aimait la direction que prenait cette journée, du moins il ne risquait pas de s'ennuyer !
Revenir en haut Aller en bas
Dorianna Thelvan
royauté & noblesse ∣ dame
royauté & noblesse ∣ dame
InfosRACE : Humaine
AGE : 23 saisons
CONTRÉE D'ORIGINE : Montfort, Orlaïs
COULEUR RP : #ff6699
CÉLÉBRITÉ : Miranda Kerr
INSCRIPTION : 03/01/2015
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 709
© crédits : Tumblr, Cranberry
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Ven 9 Jan 2015 - 22:52


Dorianna Thelvan connaissait Rhaegar depuis de nombreuses années et chacune de ses visites à Montfort s’était transformée en aventure pour la jeune femme, mais cette fois, elle s’apprêtait à vivre une réelle aventure et elle en était la responsable. Une boule d’émotions tournait dans son ventre; autant elle ressentait de la crainte face aux conséquences de ses actes, autant elle était excitée à l’idée d’aller à l’encontre des règles. Si la jeune femme s’était mise à paniquer, dans un premier temps, ne sachant pas ce qu’il adviendrait d’elle et son ami, ce dernier eu tôt fait de la rassurer en lui expliquant qu’en tant que Garde des Ombres, la noblesse orlésienne n’avait pas de pouvoir sur lui, à moins qu’il ne commette un crime grave, ce qui n’était pas le cas actuellement. Une idée avait alors germé dans l’esprit de la jeune dame : et si elle accompagnait son ami dans sa mission en prenant les traits d’une Garde des Ombres? L’idée, bien qu’enfantine, sembla amuser Rhaegar qui attira la jeune femme dans une direction lui étant inconnue, mais qui était celle d’une taverne que le Garde des Ombres avait aperçue pendant leur fuite. Ayant une confiance aveugle en son ami, Dorianna ne posa pas de questions sur leur destination, mais s’inquiéta de ne pas être habillé adéquatement pour cette aventure. À cela, le jeune homme répondit : « Nous réglerons ce problème plus tard, pour l'instant rejoignons les prisons. Je dois y voir un voleur, condamné à perdre sa main ou quelque chose dans le genre. Il veut rejoindre la Garde des Ombres. » avait alors dit Rhaegar à son amie pendant que tous deux marchaient vers la destination du Garde des Ombres. La jeune femme leva les yeux vers le visage de son ami; il n’était plus un enfant, mais un Garde des Ombres avec de grandes responsabilités et pourtant, les deux jeunes gens venaient de faire la preuve que malgré les titres et les responsabilités, on ne pouvait changer qui nous étions réellement; dans le cas précis, deux gamins heureux de se retrouver l’un et l’autre. « Si ce voleur, visiblement pour échapper à sa condamnation, veut rejoindre la Garde des Ombres, est-ce que cela signifie que n’importe qui peut se porter volontaire? …Une personne comme moi pourrait-elle rejoindre votre ordre? ». La question de la jeune noble se voulait une simple curiosité et non un réel désir de rejoindre l’ordre puisque, après tout, Dorianna n’avait rien des qualités nécessaires pour devenir une Garde des Ombres et elle en était consciente.

Soudainement, Rhaegar cessa de marcher devant l’échoppe d’un tailleur. « Là, tu pourras trouver des habits plus adaptés. » lui souffla-t-il en la poussant doucement sous l’avant-toit de celle-ci. Les habits présentés par le marchand n’avaient rien à voir avec les nobles robes de madame Lowan, de qui Dorianna s’était procuré la plus extravagante des robes de bal, selon les dires de Kaylan, l’homme qu’elle avait rencontré dans la demeure de l’artisane. Les matériaux de ces habits n’étaient pas tous connus de la jeune noble, mais elle reconnaissait le cuir et la laine. Les couleurs des pièces de vêtements avaient toutes le même ton et ne permettaient pas la fantaisie. Aucune pierre précieuse, aucune perle, ni aucune broderie ne venaient adoucir la dureté de ces habits et la jeune noble n’aurait su distinguer les vêtements de femmes de ceux d’hommes.  Cette dernière leva un regard interrogateur vers son ami auquel ce dernier répondit : « Ne me regarde pas comme ça, tu pourras y trouver le déguisement parfait. Et puis je m'habille comme ça moi ! ». Rhaegar leva ensuite les yeux au ciel avant de ramener un regard amusé sur la jeune noble. « Je…es-tu certain qu’ils ont des articles à ma taille? » avait-elle lancé, semi à la blague à son ami. Dorianna n’avait jamais porté autre chose que des vêtements ajustés pour elle, ou ajuster à l’aide de ceintures flamboyantes; acheter des vêtements qui ne lui iraient peut-être pas bien était une nouveauté, mais c’était également fort amusant. « Allez allez, on n’a pas tout le temps qu'on veut. Et trouve-toi un autre nom aussi. » lui dit alors Rhaegar, insistant un peu plus pour que la jeune noble trouve le costume idéal. Dorianna leva le menton et tourna les talons, s’enfonçant plus en avant entre les étals de vêtements de voyageurs. Rapidement, le marchand, un homme d’un certain âge à la longue barbe blanche s’approcha d’elle afin de découvrir comment il pouvait aider cette noble, car c’était bien ce qu’elle était, dans son humble échoppe. D’où Rhaegar se trouvait, il lui était impossible de comprendre clairement les paroles de son amie et du marchand, mais il dut remarquer qu’à un moment, tous deux tournèrent les yeux dans sa direction. Le vieux marchand délaissa la jeune noble un instant et revint avec une pile de vêtements qu’il lui tendit. Dorianna ouvrit sa bourse et constata qu’elle n’avait pas suffisamment de pièces pour payer tout cela. Après avoir échangé de nouvelles paroles avec le marchand, elle tourna les yeux vers Rhaegar et lui fit signe d’approcher en lui lança d’une voix forte : « Mon ange, j’aurais besoin de ton aide un instant! ». Lorsque son compagnon d’aventure et ami fut suffisamment près d’elle, Dorianna ajouta : « N’ayant pas les pièces nécessaires au paiement de ces articles, je viens d’échanger tout ce que je porte en ce moment contre ces marchandises, mais je dois procéder à l’échange immédiatement…voudrais-tu utiliser ta cape pour me cacher? » avait-elle dit d’un ton des plus naturel du monde.

La jeune noble avait très vite compris que si elle ne voulait pas être retrouvé par sa mère, elle devait jouer le rôle d’une autre personne et ce, d’un bout à l’autre, sans laisser paraitre au marchand que l’idée de se dénudée ainsi, sous le toit d’une échoppe, cachée simplement par la cape de son ami, la faisait trembler de tout son être et qu’elle aurait préféré pleurer que de le faire. Dorianna n’avait pourtant pas d’autres solutions, n’ayant pas l’argent nécessaire pour payer son costume, le marchand avait accepté un échange, mais ne lui faisant pas confiance, il n’acceptait pas de laisser la jeune femme partir avec ses nouveaux articles et revenir lui porter son paiement plus tard; ce qui était parfaitement justifié.

_________________



   
Rise
"Ici ou ailleurs,
Si la vie est meilleure,
Je te suis sans peur,
Dans le tumulte de mon coeur."
©️ Joy
   
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t410-dame-dorianna-th http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t420-dame-dorianna-thelvan#5064
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna Jeu 15 Jan 2015 - 11:16

(désolé pour le retard :huhu:)

Juste avant que le Garde des Ombres ne lui indique la boutique du tailleur, Dorianna posa une question des plus pertinentes, qui arracha même un sourcil hautement haussé à Rhaegar. « Si ce voleur, visiblement pour échapper à sa condamnation, veut rejoindre la Garde des Ombres, est-ce que cela signifie que n’importe qui peut se porter volontaire ? ... une personne comme moi pourrait-elle rejoindre votre Ordre ? » Voilà donc comment piéger Rhaegar, dans un sens. Car oui, tout le monde, quel que soit sa race, son rang social ou sa quelconque affiliation, pouvait être appelé à servir sous les bannières de la Garde des Ombres, même si en réalité les choses se montraient un peu plus compliquées que ça. Après avois mit de l'ordre dans ses idées, le jeune guerrier commença son explication. « Il n'est pas nécessaire de vouloir devenir un Garde des Ombres pour en devenir un, et vouloir le devenir ne garantit pas l'acceptation. Les recruteurs de la Garde des Ombres peuvent parcourir tout Thédas à la recherche de recrues, peu importe son rang, son sang, sa race ou l'organisation à laquelle il appartient. Quand ils en repèrent une, la Garde des Ombres est libre de la recruter avec ou contre son gré en faisant valoir le Droit de Conscription. C'est ce droit qu'a exigé ce voleur, puisque même les prisonniers, condamnés à morts ou apostats peuvent s’enrôler. » Marquant une petite pause, comme si les paroles ne voulaient plus sortir, oh qu'une bonne bière bien fraîche aurait arrangé tout ça, pensa le jeune homme, il précisa néanmoins. « Mais je dois encore décider si ce voleur en vaut la peine ou pas ... » Après tout n'intégrait pas la Garde des Ombres le premier imbécile croisé au détour d'un chemin, et si lors de ses premiers recrutements, en compagnie de partenaires plus expérimentés, Rhaegar ne voulait pas prendre part à cette décision, celle-ci impliquant trop de choses pour la personne jugée, cela ne lui faisait plus rien désormais. Il avait côtoyé la mort et les engeances en compagnie de frères et soeurs d'armes, et il préférait pouvoir compter dessus que d'avoir peur de se faire poignarder dans le dos. Donc oui, il n'hésiterait pas à condamner le voleur à perdre sa main s'il ne le jugeait pas digne d'intégrer son prestigieux Ordre. Adressant un petit clin d'oeil à Dorianna, il continua d'une voix plus malicieuse. « Donc oui, tu pourrais aussi devenir Garde des Ombres. » Après tout n'avait-elle pas agit rapidement lorsque sa mère s'approchait, tel un danger imminent ? D'accord, elle ne possédait aucune compétence martiale, mais tous les membres de la Garde des Ombres n'étaient pas des combattants.

« Je ... es-tu certain qu’ils ont des articles à ma taille ? » Soupirant, mi-amusé mi-anxieux tandis que le temps passait, Rhaegar hocha la tête positivement, poussant gentiment la demoiselle à l'intérieur. Ne voulant pas trop s'approcher, Rhaegar s'appuya contre le mur, afin de pouvoir de manière relativement discrète observer les allées et venues dans la ruelle. Il vit à un moment deux gardes passer au croisement, mais visiblement ils patrouillaient tranquillement, n'ayant pas l'air de chercher quoi que ce soit. Et pendant ce temps Dorianna discutait avec le tailleur, un homme relativement âgé, à la longue barbe blanche parfaitement entretenue. Regardant Dorianna lorsque celle-ci le héla, réclamant son aide, le jeune homme se rapprocha rapidement, curieux : en quoi pouvait-il lui être utile ? « N’ayant pas les pièces nécessaires au paiement de ces articles, je viens d’échanger tout ce que je porte en ce moment contre ces marchandises, mais je dois procéder à l’échange immédiatement ... voudrais-tu utiliser ta cape pour me cacher ? » Manquant de s'étouffer, Rhaegar toussa plusieurs fois sur le côté, sa tête prenant sûrement la même couleur qu'un piment anders. Était-elle devenue folle ? Même s'il n'était pas l'homme le plus pudique de Thédas, Rhaegar savait que ce que voulait faire Dorianna tenait du sacrilège : la noblesse orlésienne ne montrait même pas son visage en public, alors la jeune demoiselle voulait tout simplement se dévêtir au milieu de l'échoppe d'un tailleur, seulement protégée par la vieille cape d'un Garde des Ombres ? « Tu as définitivement décidé que nous allions perdre nos têtes ... » Et puis Dorianna représentait un peu l'idéal féminin de tout homme naturellement constitué : jeune, belle et agréable à regarder, avec un visage fin et un sourire radieux. Oui, Rhaegar l'aiderait, après tout avait-il le choix ? Il s'était embarqué dans cette aventure avec Dorianna, et revenir en arrière ne faisait pas partie de ses options. Un sourire un brin gêné aux lèvres, le Garde des Ombres dégrafa sa longue cape, laissant apparaître la longue hache à doubles-lames attachée dans son dos. « Là. » Indiquant à Dorianna une allée de la boutique où il pourrait aisément la cacher, il tandis les bras en tentant sa cape, de manière à créer un mur gris entre elle et le monde. « Que le Créateur me pardonne ... » se murmurant plus à lui-même, à voix basse, Rhaegar se demandait où cette journée allait le mener. Nul doute qu'il pourrait en tirer une excellente histoire, et qu'il en rirait en compagnie de Dorianna pendant bien des années, encore fallait-il réussir. Aller aux prisons voir ce voleur, décider s'il en valait la peine ou pas, récupérer son griffon, toujours dans les combles d'un grand entrepôt, et quitter Val Royeaux. Si le voleur l'accompagnait alors il faudrait partir à cheval, du coup les quelques pièces d'or suffiraient sûrement à acheter une ou deux montures de basse qualité. Tant de choses à ne pas oublier, à improviser selon le moment, et tout ça pendant qu'une charmante demoiselle se changeait à quelques pas de lui seulement !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna

Revenir en haut Aller en bas

❝ qui ne tente rien n'a rien ❞ rhaegar&dorianna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Arrêt à la taverne :: Archives :: Archives rp :: Chapitre I-