FORUM FERME

Partagez|
 

 ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Lun 5 Jan 2015 - 19:02

❝ sombres tractations ❞

☩ 5:11, FIRSTFALL, VAL ROYEAUX
La nuit s'abattait sur Val Royeaux. Capitale de l'empire d'Orlaïs, cela en faisait en soit l'une des plus grandes puissances de Thédas : véritable carrefour autant commercial que politique, Val Royeaux ne laisse que peu de gens indifférents. Mais pour Rhaegar, elle ne représentait pour l'instant que les promesses d'un feu bien chaud devant lequel il pourrait manger quelque ragoût, arrosant le tout d'une pinte de bière bien fraîche. Car perché sur le dos de son griffon Balerion, le jeune homme avait l'impression que le froid le transperçait jusqu'à la moelle, engourdissant ses doigts et ses membres. Le Garde des Ombres avait beau s'être paré de ses vêtements les plus épais, ils ne suffisaient pas à le protéger du froid régnant en altitude. Préférant ne pas plonger sur la capitale depuis les airs, afin de ne pas provoquer quelque remous diplomatique involontaire, le jeune homme, d'une pression des genoux, demanda à son compagnon de descendre lentement, en direction des imposantes portes de la cité. Richement illuminée, et surtout hautement surveillée, elles interdisaient l'accès à toute personne indésirée. Ayant remarqué son approche, deux gardes se détachèrent pour venir à sa rencontre, après avoir attendu que le griffon appose ses quatre pattes au sol. « Halte. Annoncez-vous, ainsi que le but de votre visite. » Si de journée les portes demeuraient ouvertes, laissant un flot continu de voyageurs et de marchands franchir l'imposante enceinte défensive, les choses en allaient différemment de nuit. Les portes étaient closes, et quiconque voulait pénétrer dans Val Royeaux se devait de fournir son identité ainsi que le but final du voyage. Le garde ayant parlé d'une voix haute se révéla âgé d'une trentaine d'années, une moustache aussi noire que la nuit et des yeux attentifs. Il savait que Rhaegar appartenait à la Garde des Ombres, du moins devait-il s'en douter : bien peu hormis ceux de cet ordre prenaient pour monture et compagnon les redoutables créatures ailées. « Je suis Rhaegar, Garde de la Garde des Ombres. Et voici Balerion, mon compagnon. » Ce disant, le jeune homme flatta l'encolure de son partenaire, avant de détacher les sangles et de se laisser agilement glisser à terre. S'avançant, il vit le deuxième garde, un jeune à peine sortit de l'adolescence, poser sa main sur la garde de l'épée pendant à sa ceinture. Imbécile, si je voulais ta mort tu le serais déjà, pensa le Garde. Sortant de l'intérieur de sa lourde cape un parchemin de nombreuses fois roulé, il le tendit au soldat à la moustache. « Je viens chercher Thorston, un voleur ayant décidé de rejoindre nos rangs. Et par la même occasion manger et boire en quelque taverne, et passer une bonne nuit de sommeil. » Ce disant il adressa un sourire plein de provocation au jeune soldat, qui ne manqua pas de lui répliquer par un froncement de sourcil mécontent. Il percevait clairement la moquerie dans la voix de Rhaegar, et ça l'énervait. « Bien, même si j'aurais préféré que vous arriviez de jour. » Reculant, il ordonna à son camarade d'aller ouvrir la petite portique, permettant d'entrer et de sortir de la cité sans avoir à débloquer les imposantes portes. « Mais votre anim ... compagnon, devra passer par dessus les murailles. » Ce qui arracha un autre sourire amusé à Rhaegar : en effet, Balerion ne passerait jamais sa masse imposante par la petite porte en fer forgé. Soit.

☩ UN PEU PLUS TARD
L'Ouest Danseur. Quel drôle de nom pour une taverne, pensa Rhaegar. Mais soit, la grande salle était bien remplie, un musicien jouait quelque mélodie en son centre, s'attirant les attentions des présents. L'ambiance y était animée mais calme, et mieux encore, un grand feu brûlait joyeusement dans son âtre de pierres, pour le plus grand plaisir du Garde des Ombres. Avant toutefois de d'arrêter à la taverne, Rhaegar avait trouvé dans un abattoir de quoi nourrir Balerion, qui reposait à présent sur le toit de l'auberge : mieux valait que le tenancier ne le sache pas, alors autant ne pas l'informer, après tout. Et au moins là personne n'irait tenter d'approcher Balerion, au risque d'y perdre une main, ou pire. Vêtu entièrement de noir ou de gris, une hache à simple tranchant à la ceinture, une autre, plus longue et imposante, et surtout à double-lames, cachée sous sa cape, Rhaegar se dirigea vers le bar, où il espérait pouvoir rapidement trouver à manger et à boire. Et avec un peu de chance cette taverne proposait même un lit sans puces en échange de quelques pièces trébuchantes. Oui, la soirée était au repos et à la boisson, Thorston pouvait bien attendre le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Mer 7 Jan 2015 - 7:38

La nuit était tombée sur Val Royeaux, mais la ville restait bien vivante. Une étrange rumeur circulait dans la cité, on parlait d’une créature dans l’enceinte, certains allaient jusqu’à préciser un griffon. Les histoires de soulon sont toujours distrayantes, mais mieux vaut ne pas trop s’y fier. Sinon, je serais un alcoolique et j’aurais tué je ne sais plus trop qui. Il a aussi l’histoire de Dame Jolianne qui aurait accouché d’une portée de chaton. Ou bien les gardes des ombres qui s’intéresseraient à un voleur de pacotille. J’ai entendus tellement de stupidité que je ne me rappelle plus de tout.

J’apprendrais cependant que certaines rumeurs peuvent avoir un fond de vérité. Sur le toit d’une taverne surnommer l’ouest Danseur, une étrange silhouette ce dessinait. J’observais les mouvements de cette ombre, analysais toute possibilité, avant de pouvoir sauter à une conclusion. La taverne ne m’intéressait pas, sa seule particularité était de se trouver à Val Royeaux. Seule cette ombre m’intriguait, on aurait dit un animal cherchant sa proie, soudainement ce qui semblait être une tête s’arrêta de bouger, comme si elle m’observait.

«Bouge-toi, on veut rentrer»

On me ramena gentiment à la réalité, certaine personne semblait désireuse d’entrer dans l’établissement. Je décidais de suivre le mouvement, il était évident que je n’apprendrais rien d’intéressant en restant immobile. J’observais les lieux pour me faire une idée de l’endroit. Une taverne tout ce qui a de plus ordinaire, le propriétaire aurait probablement besoin d’un décorateur. Hey merde, l’Orlésien en moi ressort, faudrait penser à dormir un peu. Parlant de dormir, il était probable qu’ils louent des chambres, un escalier semblait donner sur un étage supérieur. Je me dirigeais vers le comptoir, le meilleur moyen d’avoir une réponse était de demander.

«Excusez-moi, est-ce que vous avez des chambres? »

Comment savoir lorsqu’une personne ne vous porte aucun intérêt? C’est quand elle ne prend même pas la peine de vous regarder. J’aurais probablement dû commencer par demander une bière, juste à voir sa tronche on comprenait. Je l’avais probablement offensé, je n’étais pas là pour ses boissons de qualité, mais pour trouver refuge. En réalité aucune de ses réponses, mais il n’était pas obligé de connaitre ce détail. J’essayais d’imaginer quelques scénarios. Demander à boire suffirait pour me faire pardonner? Je pourrais aussi le baratiner en lui disant que sa bière était tellement bonne que je voulais boire jusqu’à plus soif, d’où le besoin d’une chambre. Il avait aussi une troisième probabilité, allez voir en haut lorsqu’il aurait le dos tourner.


Dernière édition par Kaylan Handerrian le Dim 11 Jan 2015 - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Mer 7 Jan 2015 - 11:07

Alors qu'il s'apprêtait à héler le tenancier, un autre homme s'approcha du comptoir. Rhaegar n'aurait en général même pas fait attention, après tout de nombreuses personnes se trouvaient à l'intérieur de l'établissement, la plupart pour manger, boire un verre ou tout simplement pour discuter de leurs journées de labeur en franche camaraderie. Mais cet homme en particulier prit place dans un espace libre justement à côté du Garde des Ombres, et le jeune homme remarqua immédiatement la grande taille de l'inconnu. Le dépassant d'une bonne tête, il avait tout du physique d'un bon guerrier : les épaules solides, une masse imposante, une musculature qui se devinait importante. Pour Rhaegar, qui basait son style de combat sur la vitesse et l'agilité (bon d'accord, avec sa grande et fine hache de guerre ce n'était pas toujours évident), affronter ce genre d'hommes était toujours intéressant. Cela lui rappela d'ailleurs le souvenir d'un de ses derniers entraînements, contre un Garde d'expérience prénommé Bjorn, grand et musclé, se battant avec une épée à deux mains. L'astuce contre ce genre de guerriers restait, pour Rhaegar tout du moins, de rester le plus proche possible d'eux. De cette manière leur énorme portée s'en voyait restreinte, leurs mouvements lents permettant à d'agiles combattants de se glisser sous leurs gardes. Le problème restait toutefois de réussir à s'approcher suffisamment sans se prendre un coup dans les entrailles. Ce grand inconnu serait-il un de ces combattants à la force redoutable ? C'était le genre de question que se posait parfois Rhaegar en apercevant un parfait inconnu, tentant de deviner quel adversaire il ferait.

Le nouvel arrivé interrogea alors le propriétaire d'une voix courtoise sur une éventuelle chambre pour la nuit. « Excusez-moi, est-ce que vous avez des chambres ? » Voyant là une occasion de faire connaissance, après tout cet homme cherchait tout comme lui un toit pour la nuit, Rhaegar fit tout signe au tenancier qui s'approchait, un homme au ventre imposant mais à la mine joyeuse. « Je suis également à la recherche d'une chambre pour la nuit ... » puis adressant un regard de son visage amué à l'illustre inconnu, il continua, toujours à l'attention du tavernier. « Et si vous pouviez nous amener de quoi boire et manger, c'là s'rait fort sympathique de votre part. » Après tout quoi de mieux pour discuter un peu qu'une bonne chope de bière mousseuse et un repas chaud, alors que les températures glaciales ne laissaient aucun répit une fois à l'extérieur ? « Bien messieurs, je vous apporte ça de suite. Allez donc vous installer à une table. Et pour les chambres, je dois bien en avoir une ou deux de libres. » Hochant la tête en souriant, Rhaegar reporta alors son attention sur l'inconnu, dont les cheveux bruns foncés encadraient un visage carré et d'aspect sévère. « J'espère que partager un repas avec un inconnu ne vous déplaît guère ? » Si l'idée ne l'enchantait pas, alors Rhaegar hausserait bêtement les épaules, attendrait son plat et irait s'installer seul à une table quelconque. Mais un peu de compagnie n'avait jamais tué personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Dim 11 Jan 2015 - 16:54

Il existe dans la vie des moments étranges, tel le fait de se faire inviter à manger par un inconnu qui vient tout juste de demander une chambre et d’accepter. Après mettre fait royalement ignorer par le tavernier, j’avais décidé qu’il n’aurait pas un sous de moi. Lorsqu’il m’aurait oublié, j’irais à l’étage et rester planter-là ne devais pas être le meilleur moyen d’y parvenir. J’avais repéré une table à l’écart, parfaite pour ce faire oublier, du moins c’est ce que j’espérais. Vous savez ce qui a d’intéressant avec les plans? Ils se passent rarement comme prévus, alors que j’allais me lever je réalisais une irrégularité dans les propos de mon voisin. Il demandait une chambre pour une personne, du moins c’est ce que ses dires laissaient sous-entendre et pourtant demandait un repas pour plus d’une personne.

Je n’avais pas réalisé immédiatement que j’étais le "nous" dont il parlait. Je m’étais retourné vers lui, légèrement intriguer, j’étais pourtant certain qu’il était seul. J’eus à peine le temps de réaliser qu’il s’adressait à moi qu’on devenait des nous, des messieurs et que je me retrouvais avec possiblement une chambre. Ce type avait gâché mon ébauche de plan merdique et pour cela il lui avait fallu qu’un : "nous"! Il posa enfin une question qu’il aurait probablement du poser plus tôt : « J'espère que partager un repas avec un inconnu ne vous déplaît guère ? » Étais-ce trop tard pour répondre oui? J’eus bien envie de réponde que je préférais passer à la chambre immédiatement, mais cette réponse me sembla extrêmement douteuse et à forte probabilité de mauvaise interprétation.  

«Pourquoi pas, je commençais à avoir faim. Bien sûr je paie ma part»

Dire que je m’étais promis que le tavernier n’aurait pas un sou de moi. Peut-être étaient-ils de mèches ses deux-là. Pourquoi se plaindre, le repas pourrait être intéressant, certaine taverne m’avait autrefois agréablement surpris. En plus, si je gardais l’esprit ouvert, je pourrais offrir mes services pour les fournir en viande, tout dépendant du menue. Avenant ce cas de figure, il y avait peu de chance que ce soit avec ce Tavernier que je négocie, je ne pouvais vraiment pas le blairer. Je gardais un faible espoir pour que par miracle cette soirée ne soit pas un véritable gâchis.

Il était temps de m’intéresser à mon interlocuteur, autrement la soirée ne pouvait être que mauvaise. L’une des choses que j’avais apprise sur lui était qu’il avait un côté leaders, difficile de savoir si cela était conscient ou non. Il ne m’avait pas réellement laissé le choix de lui tenir compagnie, il en avait laissé que l’apparence. Leaders ou contrôlant? Je suppose que je l’apprendrais rapidement. Il se pouvait aussi que la première impression soit fausse. Je devinais qu’il n’était pas de la ville, non seulement en raison de la chambre, mais aussi par ses habits. J’aurais pu croire qu’il était chasseur, mais il aurait probablement eut un arc. Guerrier, bucheron ou voleur? J’essayais de deviner sa branche ainsi que la raison de sa présence à Val Royeaux. S’il n’avait pas encore de chambre pour la nuit, il était fort probable que son arriver était récente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Jeu 15 Jan 2015 - 11:28

L'homme sembla hésiter quelques instants, mais sa réponse se révéla finalement positive. « Pourquoi pas, je commençais à avoir faim. Bien sûr je paie ma part. » Cette dernière remarqua arracha un sourire amusé à Rhaegar : ce n'était pas pour quelques pièces de plus qu'il allait se montrer avare, et il voulait bien payer le repas de cet homme si sa compagnie se révélait intéressante et joyeuse. De nature conviviale, le Garde des Ombres se plaisait à faire de nouvelles connaissances, ayant la chance de pouvoir voyager un peu partout dans Thédas, de connaître ses différentes villes et cultures. « Bien, allons donc nous asseoir. » Pointant une table au fond de la salle, le jeune homme joua des coudes pour écarter quelque buveur, afin de finalement se laisser tomber sur l'une des chaises en bois usé. En dépit de son bois visiblement terni par des années d'utilisation, la table était propre. La longue hache à doubles-lames toujours coincée dans son dos, Rhaegar la décrocha, préférant la poser contre le mur, là où personne ne pouvait s'en approprier sans lui passer dessus d'abord : et puis sa plus petite hache se trouvait toujours accrochée à sa ceinture, juste au cas où. S'adossant au dossier, il regarda son interlocuteur en attendant le repas. « Je suppose que vous n'êtes pas de la capitale ? » Après tout s'il se trouvait en quête d'une chambre pour la nuit cela pouvait sembler logique, mais Rhaegar préférait demander. Il ne cherchait pas à fouiner la vie de cet homme carré et à l'air bourru, après tout chacun avait ses raisons de se trouver où que ce soit, mais en regardant cet homme le guerrier de la Garde des Ombres avait l'impression qu'il n'était pas orlésien. Peut-être une simple observation, mais il préférait se fier à son instinct. Ce qui par contre n'avait aucun doute était que son compagnon de table ne faisait pas partie de la haute noblesse, tout comme lui. Voilà au moins un point commun !

A ce moment-là l'aubergiste se pointa devant eux, posant sur la table deux grandes chopes de bière à l'épaisse mousse blanche. « Voilà de quoi vous désaltérer en attendant le ragoût. Et pour les chambres j'ai deux pièces dans les combles, pas le grand luxe mais les lits sont propres. Quoique vous faudra baisser la tête. Santé ! » Sa remarque sur la taille du grand bonhomme arracha un sourire amusé à Rhaegar, qui se l'imaginait plié en deux pour ne pas se prendre une poutre dans la tronche. Bon voilà une bonne chose de faite, au moins il ne dormirait pas dans une écurie ou dans quelque bâtiment abandonné et douteux de la capitale, où il risquait de se faire égorger pendant la nuit. Soulevant sa chope en bois dans la direction de son interlocuteur, Rhaegar lui adressa un fin sourire. « Hé bien à la nôtre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan Dim 18 Jan 2015 - 17:33

Il se dégageait de cet homme quelque chose de désarmant, difficile à expliquer. Je détestais son sourire, il en dégageait un amusement des plus déroutants. Je désirais payer ma part, en quoi cela était étrange? On n’était aucunement des amis et il était peu probable que cela change en soirée. Je ne comptais pas me montrer désagréable, du moins pas intentionnellement, cela dépendrait probablement du type de personnalité qu’il appréciait. J’avais besoin de plus d’une soirée pour considérer une personne comme amie. Je détestais aussi son côté directif, il choisissait la place et dirigeait le pas en traversant cette foule. Je sais qu’une personne devait le faire et que la situation semblait indiquer qu’il devait être le leader, mais mon esprit de contradiction détestait. Et surtout aussi stupide que cela puisse paraitre, je détestais qu’il ait choisi l’endroit où je contais m’asseoir.

Lorsqu’on arrivait à notre place, il sembla se mettre à l’aise, déposant une longue hache qu’il avait dans le dos. Ce n’était pas le type d’arme qu’aurait un bucheron et l’équipement était trop lourd pour être un voleur. Il devait probablement être mercenaire. Qui ou quoi devait être sa cible? Si j’étais la victime, je ne crois pas qu’il aurait montré ses armes, sauf s’il voulait m’intimider. Dans ce cas de figure, c’est qu’il désirait probablement parler avant. S’il était bien mercenaire, ses victimes ne devaient pas se trouver dans des Tavernes, il n’avait pas l’armement pour des attaques en finesse. Je m’écrasais dans ma chaise, m’étirant légèrement, profitant d’un regard au plafond pour dissimuler un sourire. Je dois avouer que j’étais amusé par bien des choses, mon obsession passagère qui me couterait un plat, ainsi qu’une chambre, mais aussi de mon comportement enfantin qui m’avait fait détester chez lui tant de choses sans raison apparente. Il fut encore le premier à prendre la parole, par politesse je me redressais pour lui faire face. Il semblait avoir élaboré une théorie sur ma personne. Selon lui, je n’étais pas de la capitale. Avant même que je ne puisse répondre, l’aubergiste arriva avec des bières et même s’il était plus courtois et intentionné qu’au moment de mes premiers mots, je le détestais toujours. J’eus un léger rire lorsque mon compagnon de table me lança : « Hé bien à la nôtre ! », chaque fois que j’allais prendre la parole on finissait par m’interrompre.

«Pour en revenir à votre première question, je suppose que c’est la chambre qui vous a fait penser que je n’étais pas de Val Royeaux? Je suis bien d’ici, ça doit faire un peu plus de quatorze ans que j’y habite. De plus, mes parents en sont originaires»

Le barbare Orlésien, il m’arrivait parfois d’utiliser ce thème pour plaisanter. Je suis né dans les terres du sud, selon la plupart des Orlésiens, seul des barbares y habitaient. Malgré tout, je vivais en ville depuis de nombreuses années et mes parents en étaient originaires. Si mon interlocuteur semblait être curieux à mon égard, l’inverse était aussi vrai. Je profitais donc qu’on me laisse la parole pour le retourner la question.

«Et par curiosité, d’où êtes-vous? »

La bière était appréciable, je m’étais imaginé à un gout amer et sans réel saveurs, alors qu’on pouvait presque gouter le gout caramélisé de la boisson. Il avait parlé d’un ragout, j’étais curieux, j’espérais une viande à la hauteur de la boisson. En attendant que le repas arrive, je préférais me modéré, cela me permettrait de mieux me concentrer sur la réponse que me donnerait mon interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: ❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan

Revenir en haut Aller en bas

❝ sombres tractations ❞ rhaegar&kaylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Archives rp :: Chapitre I-