FORUM FERME

Partagez|
 

 Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Lun 5 Jan 2015 - 6:08

L’ennuie est un sentiment bien étrange, qui pourrait facilement se rapporter à un poison. Lorsqu’il vous contamine, il ne cesse de se répandre dans tous votre système. J’ignore ce qu’il se passait ses derniers jours, j’avais l’impression que le temps s’était arrêté. Personne ne m’avait demandé de chercher quelques plantes, personne n’avait demandé d’escorte. J’avais été trop prévoyant, j’avais suffisamment de provision et je détestais gaspiller. J’ai toujours été de ceux qui s’ennuient trop facilement, il semblerait que cela soit pire depuis que ma sœur était rentrée au cercle. J’avais attendus le temps que mes provisions baissent et enfin je pouvais aller chasser.

Lorsque je suis parti, le soleil n’était toujours pas levé, seule la lune éclairait les plaines. On devinait pourtant que le soleil ne tarderait pas à pointer le bout de son nez. Bien que la neige fût tombée il y a quelques jours, elle s’envolait au moindre coup de vent. Avez-vous déjà pris le temps d’écouter le vent souffler entre les arbres? Le bruit est assez singulier, parfois cela crée une sombre mélodie, alors qu’à certaine occasion, ce son est presque envoutant, un peu comme si la nature elle-même tentait de nous parler. J’avais décidé de poser quelques pièges, manœuvre qui pourrait sembler singulier, mais j’assurais principalement ma sécurité. On m’avait parlé que certains animaux se montraient plus agressifs qu’à l’habitude.

J’avais choisi la chasse au petit gibier, je trouvais que cela représentait un certain défi, mais surtout, c’était plus facile à transporter. Bien des animaux avaient pris leur couleur hivernal, de ce fait ils devenaient difficiles à repérer. J’aurais facilement repéré de grosse proie, mais cela m’aurait posé deux problèmes. Elle se transportait mal et j’aurais eu trop de viande, si je ne voulais pas la perdre, il aurait fallu trouver un acheteur. Est-ce que je revenais une autre journée en traineau ou bien j’organisais une partie de chasse? Je n’avais pas vu Andrew depuis un moment, mais il voudrait probablement parler de Melody et je n’avais pas envie d’en parler. J’avais terminé pour aujourd’hui, cela me donnerait simplement une raison de revenir. Lorsque j’allais retirer mes pièges, j’eus une surprise, une personne semblait s’y intéresser d’assez près.

«Attention, je ne suis pas responsable des mains perdue»

En prononçant ses mots je commençais à m’approcher, apercevant un peu plus en détail la personne. Je ne crois pas qu’il ait un réel danger, elle semblait avoir gardé suffisamment de recul pour éviter tout accident, cependant au départ je ne le savais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Mar 6 Jan 2015 - 3:02

Le sol de la verdoyante forêt de Tirashan était parsemé de petites taches blanches en ce matin sombre de Firstfall. Le soleil pointait difficilement le bout de ses rayons par-dessus les arbres qui commençaient à perdre leurs feuilles et les petits monticules de neige semblaient s'accrocher aux brins d'herbes qui parsemaient le sol. Ysaliss avait passé sa nuit sur une haute branche de chêne, emmitouflée dans une épaisse pelisse qui, d'ordinaire, lui servait autant à se protéger du froid que du regard des gens. Elle savait que bientôt le temps se gâterait et que sa maigre protection ne lui suffirait plus, mais elle avait encore de la route à faire avant de rejoindre Val Royeaux et elle devait veiller à ne pas tomber à court d'or.

Elle avait été amenée jusqu'ici par une caravane en provenance de Kirkwall qui lui avait demandé ses services, la faisant voyager de sa ville natale jusqu’à Val Chevin avant de remonter vers le nord en direction du Pic d'Andoral. Cela lui avait fait perdre énormément de temps et ne lui avait malheureusement pas fait gagner beaucoup d'argent puisque le marchant avait troqué sa protection contre le 'confort' d'un voyage en charrette. La jeune marchéenne soupira. L'arrière d'une carriole bringuebalée sur les chemins criblés de nid-de-poule n'avait rien de confortable, son postérieur et son dos douloureux en témoignaient ; et la nuit qu'elle venait de passer sur cette branche rigide n'avait pas amélioré les choses. Mais il lui fallait économiser, c'était primordial.

"J'aurais bien le temps de vider mes poches dans les tavernes de la capitale." marmonna-t-elle en descendant de son arbre. "Si je l'atteins un jour…"

Après tout c'était aussi pour ça qu'elle se rendait dans la plus grande cité de l'empire d'Orlaïs. L'attrait de la foule massée où elle pourrait délester quelques bourses était la raison principale, mais le faste de Val Royeaux appelait son cœur de jeune femme à boire et manger sans compter. Beaucoup de poches allaient devoir être vidées pour de telles splendeurs. Elle se mit en quête de son premier repas de la journée et profita que le soleil ne soit pas encore tout à fait levé pour aller surprendre quelques herbivores. Posant son sac à dos au pied de l'arbre où elle avait campé, elle camoufla ses maigres effets personnels sous un tas de feuilles brunies avant de s'armer de son arc long et de son carquois puis de s'enfoncer un peu plus dans la forêt.

Prenant garde de ne pas s'attirer les foudres des dalatiens qui vivaient en ces lieux, elle finit par débusquer une jeune biche, trop occupée à tenter de dénicher un semblant de nourriture sous la neige pour la remarquer. Le gibier était certes gros, mais Ysaliss se dit qu'elle en vendrait peut-être un bon morceau sur le chemin de Val Royeaux. Elle avait besoin de manger et si elle pouvait se faire un peu plus d'argent par la même occasion, elle ne cracherait pas dessus. Avec force et grâce, la flèche de la jeune marchéenne atteignit sa cible, faisant tomber l'animal sous sa blessure mortelle. Rangeant ses armes, la jeune femme blonde alla se charger de son futur repas qu'elle porta jusqu'à l'arbre où elle avait caché ses affaires. La petite biche n'était pas bien lourde, mais pesait tout de même son poids et Ysaliss ne fut pas mécontente de retrouver son campement de fortune.

Alors qu'elle posait l'animal dans une flaque de neige pour le conserver le plus possible, elle remarqua un piège qu'elle n'avait pas vu jusque-là. Intéressée par la technique et la construction de l'objet, elle se mit à l'observer pour déterminer comment il avait été conçu, oubliant totalement le fruit de sa chasse. Alors qu'elle approchait une main curieuse, sans pour autant vouloir toucher l'ingénieux mécanisme, une voix dans son dos l'apostropha, la faisant sursauter. La jeune marchéenne se redressa alors vivement pour faire face au nouvel arrivant, légèrement embarrassée de s'être fait surprendre de la sorte.

"Je m'excuse, je ne voulais pas déranger votre piège, serah." lui dit-elle alors avec une petite moue avant de reculer vers sa propre prise. "Je me contentais d'observer sa facture."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Dim 11 Jan 2015 - 0:26

Je savais bien qu’une pelisse pouvait cacher bien des choses, les courbes féminines pouvaient en faire partie. Je m’étais imaginé qu’il s’agirait d’un homme, beaucoup plus habituer à voir des chasseurs que des chasseuses. Le seul indice que j’aurais pu avoir, était sa chevelure qui s’était dissimulé derrière une capuche rabaissée. Je ne doutais aucunement qu’elle possédait grâce et beauté, mais derrière ce long manteau, ses attributs c’étaient dissimulés, lui donnant une apparence androgyne. Maintenant que je la voyais de face, je n’avais aucun doute, il s’agissait d’une femme. La délicatesse de son visage était renforcée par ses joues rosies par le froid environnant.

Son minois était fascinant, il semblait exprimer douceur et rudesse à la fois. Si je doutais d’un quelconque danger de sa part, une proie non loin démontrait toute son agilité. J’aurais apprécié observer la bête de plus proche, cela m’aurait démontré tout son talent. D’où je me trouvais, je ne pouvais voir qu’une seule marque de flèches. Avait-elle réellement réussi cet exploit? Si tel était le cas, elle avait un talent que peu de chasseur avait!

La jeune demoiselle s’excusa de je ne sais trop quoi. Ses paroles semblaient dire une chose, mais ses gestes semblaient dire autre. Elle s’excusait de "déranger" mon piège, mais semblait plutôt s’excuser de s’être fait prendre. Cela n’avait pas de réelle importance, mais me laissait perplexe. Devais-je m’en méfié ou non? Elle semblait dissimuler sa véritable nature derrière une moue qui me rappelait celle d’une gamine de cinq ans. Je me demanderais presque celle qui gagnerait dans un concours entre ma sœur et cette jolie étrangère. Je dirais Melody, elle avait l’avantage de la jeunesse.

«De toute manière, je venais le désarmer», dis-je en parlant du piège. Inutile de se fâché pour une stupidité de la sorte, surtout dans ce cas de figure.

Si la jeune femme était intrigante par ses talents de chasse ou bien sa façon d’agir, c’était principalement sa manière de parler qui attirait l’attention. «Serah? », j’avais déjà entendus ce thème, cependant je ne me rappelais plus de la région où cela était courant. En général j’ai bonne mémoire, il se pouvait que cette impression de déjà-vu vienne d’une discussion dont j’avais été témoin. Curieux de combler cette lacune, je préférais demander. «Désolé, pourriez-vous me remémorer d’où cette impression est originaire? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Dim 11 Jan 2015 - 21:22

Alors qu’elle reculait vers le fruit de sa chasse, la jeune femme observa l’homme qui s’approchait en face d’elle. Il dégageait un charme qu’elle aurait qualifié de ‘sauvage’ mais pas déplaisant. Il ne sembla pas s’offusquer du fait qu’elle se soit intéressée à ses pièges et lui avoua même venir les désarmer. Elle le considéra avec surprise, la journée venait de commencer et il avait encore le temps d’attraper quelque chose dans ses collets. A moins qu’il ne les placés pour se défendre de quelques nuisibles. Dans ce cas, elle doutait que de telles créatures se manifeste à cette heure de la journée. Souriant à sa question, elle s’amusa de sa curiosité. Il ne devait pas croiser de marchéens tous les jours en Orlaïs et elle se doutait qu’elle aurait souvent à répondre à ce genre de questions. Cela ne la gêna pas outre mesure et elle consentit à éclairer sa lanterne.

"Des marches libres, serah." lui dit-elle alors, utilisant le terme à nouveau. "Il est vrai que vous ne devez pas l’entendre souvent."

Détournant son attention de l’homme face à elle, elle se baissa et retira la flèche qui se trouvait toujours dans le poitrail de l’animal qu’elle avait tué. Elle avait eu de la chance, les conditions de sa chasse avaient beaucoup aidé. Il n’y avait pas un brin de vent dans les sous-bois et sa flèche n’avait pas déviée. De plus la petite biche était parfaitement immobile à ce moment là et elle en remercia le créateur. Elle n’avait pas de quoi s’acheter ou fabriquer de nouvelles flèches. Aussi inspecta-t-elle celle qu’elle venait de récupérer et, voyant qu’elle pouvait encore servir, elle l’essuya sur sa pelisse avec soin avant de la ranger dans son carquois.

"Vous venez souvent chasser ici, serah ?" lui demanda-t-elle alors, lui jetant un regard curieux tout en se dirigeant au pied de l’arbre où elle avait passé la nuit.

Elle dégagea son sac du tas de feuille dans lequel il était caché et en tira une longue corde avant de revenir vers le butin de sa chasse. Elle n’avait jamais dépecé d’animal aussi gros, mais elle savait ce qu’elle devait faire. Elle avait eu l’occasion de voir son mentor s’occuper de telles manœuvres à de nombreuses reprises et elle savait que si elle voulait manger elle devrait s’en acquitter elle aussi. Elle attacha donc les pattes arrières de la biche à la corde, prenant soin de les tendre suffisamment pour pouvoir retirer la fourrure avec plus de facilité. Elle devrait une fois de plus charger l’animal sur ses épaules pour le porter près de l’arbre d’où elle venait et le pendre pour avoir un meilleur accès et savait que l’opération se révélerait difficile si elle portait toujours sa pelisse. Aussi la retira-t-elle et la posa-t-elle dans l’herbe, à un endroit où il n’y avait pas de neige, dévoilant ainsi son apparence complète. Elle faisait attention à bien garder le chasseur dans son champ de vision, ne lui faisant pas encore confiance et se pencha pour attraper la biche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Mar 13 Jan 2015 - 8:09

Alors, elle était marchéenne? Je crois avoir entendu dire qu’ils n’étaient pas très hospitaliers. J’ignore s’il faut se fier à ses propos, ce serait mettre tout le monde au même niveau. Pour le moment, je préférais garder deux choses en tête. On n’était pas dans sa cité, se montrer agressif serait extrêmement mal venue, mais aussi chaque royaume se croit supérieurs aux autres, Orlaïs en faisait même son point d’honneur. Je serais curieux de visiter les marches libres et découvrir s’ils sont à la hauteur de leurs réputations.

Maintenant que j’avais la provenance de cette expression, je me rappelais d’où je l’avais entendu. Lors d’un de mes voyages, un navire marchand c’était arrêté à Jader. Je n’avais pas pris le temps de discuter avec eux, mais je me rappelle avoir entendus ce mot : "serah". Cette fois-là encore cette expression m’avait intrigué. Étais-ce un navire marchéen ou bien avait-il simplement quelques membres de l’équipage à l’être? Je n’aurais probablement jamais la réponse, sauf si par chance j’apercevais de nouveau ce navire.

«J’avoue que cette expression n’est pas très courante dans nos régions. Je me souviens de les avoir attendus une fois à Jader et je crois que c’est tout»

Je suppose que cela lui importait peu, elle devait déjà savoir qu’elle n’était pas la première marchéenne sur ses terres. Après ce court échange, elle retourna vers l’animal qu’elle venait de tuer. La jeune femme ne semblait plus se préoccuper de moi. Penché sur sa proie, elle retira la flèche qui s’y logeait, l’inspectant avec minutie, elle finit par la remettre dans son carquois. J’avais déjà vu ce comportement dans le passé. Elle manquerait bientôt de flèches, si j’avais un doute sur cette hypothèse, il suffisait de le regarder pour comprendre. Après s’être préoccupé de son armement, elle me jeta un léger coup d’œil. Elle semblait s’intéresser de nouveau à personne, me questionnant sur ma présence : «Vous venez souvent chasser ici, serah ? »

«J’aime bien cet endroit, il y a un calme que j’apprécie»

Et lentement une valse commença entre nous, je pris une branche pour actionner le mécanisme de mon piège. Je remarquais qu’elle gardait un œil sur moi, bien que l’inverse était tout aussi vrai. Sa tâche était plus laborieuse que la mienne, elle commença tout d’abord par attacher la bête, je devinais par ses simples gestes qu’elle comptait dépecer l’animal ou sinon qu’elle avait des penchants discutables. Une chose qu’on devinait rapidement chez elle, était son indépendance, elle n’avait demandé aucune aide pour cette tâche complexe. Alors que je me disais que sa pelisse risquait d’être encombrante, je la vue retirer cet imposant morceau de tissus. Elle était courageuse, le froid n’était pas encore des plus mordant à cette époque de l’année, mais le temps était loin d’être clément.

«Et ses habits sont classiques des marches Libres? »

On devinait assez rapidement qu’elle n’était pas pudique. Comment dire... Ses vêtements ne laissaient pas place à une imagination fertile? Quoique si je voulais jouer les lubriques, il me laissait la possibilité d’imaginer la couleur de sa peau derrière ses vêtements. Quant à ses courbes, aucunement besoin de les imaginer, il était maintenant difficile de la confondre avec un homme.

Tiens je n’avais jamais réalisé à quel point j’avais de jolie bottes sou cet angle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Jeu 15 Jan 2015 - 16:37

Le jeune chasseur lui confirma indirectement qu'il n'était pas familier des marchéens, même s'il semblait en avoir déjà rencontré. La jeune femme hocha la tête tout en s'occupant de la flèche qu'elle avait utilisée pour tuer la biche. Une fois qu'elle eut finit l'inspection de la pointe et qu'elle l'eut rangée dans son carquois, elle relança la conversation, lui demanda s'il venait souvent chasser en ces lieux. C'était autant par politesse que par curiosité envers son interlocuteur. Elle restait tout de même méfiante et ne le quittait jamais complétement du regard même lorsqu'elle retourna vers son sac et en tira une longue corde avant de retourner vers son butin pour le préparer au dépeçage qu'elle allait lui faire subir. Une fois qu'elle eut attaché les pattes de l'animal, elle le chargea sur ses épaules, maintenant débarrassée de sa pelisse. Le chasseur quant à lui s'attela à démonter son piège pendant qu'elle lançait la corde par-dessus une branche assez haute pour pouvoir avoir un accès parfait à la bête. Alors qu'elle tirait fortement sur le cordage et faisait ainsi monter la biche dans l'air frais du matin, il lui posa une nouvelle question, s'enquérant de son accoutrement.

"Tout dépends de ce que vous appelez classique, serah." répondit-elle à sa question après avoir noué la corde à une autre branche pour empêcher sa prise de bouger. "Pour le commun du peuple ou les nobles, alors non, ils sont même plutôt excentriques. En revanche pour les voyageurs en quête d'aventures, ils sont fréquents"

La jeune marchéenne eu un petit sourire amusé alors qu'elle voyait le regard du jeune homme glisser sur ses formes avantageuses avant de tourner son regard vers ses bottes. Un léger rire monta dans sa gorge et l'observa alors qu'elle faisait maintenant le tour de l'animal. Sortant une de ses dagues de son fourreau attaché sur sa hanche droite, elle observa le fil de l'arme un instant. Elle était assez pointue et affutée pour ce qu'elle voulait faire et elle s'accroupie pour entreprendre de sectionner les pattes antérieures de la bête en enfilant son arme dans l'articulation qui se trouvait sous le poitrail. La dague glissa sans trop de difficulté entre les os, raclant sur ceux-ci dans un concert de bruits désagréables. Mais elle ne s'arrêta pas pour autant et parvint à faire ce qu'elle souhaitait assez facilement. Elle s'attaqua ensuite à l'autre patte qu'elle laissa choir sur le sol, aux côtés de la première. La jeune voleuse était restée silencieuse, concentrée sur sa tâche et, lorsque celle-ci fut finie, elle reporta son attention sur le chasseur.

"La chance vous a-t-elle sourit ce matin, serah ?"

Elle faisait référence à sa chasse bien entendue et, sans attendre qu'il lui ait répondu, elle commença à trancher la fourrure de la biche au niveau des pattes arrière. Une fois que cela fut fait, elle essuya sa dague sur le pelage de sa prise avant de la ranger temporairement, elle savait qu'elle en aurait encore besoin dans quelques instants, mais pour le moment le meilleur de ses outils serait sa force. Se débarrassant de ses gants de cuir, elle les plia et les coinça sous sa ceinture avant d'attraper la peau de la bête à deux mains et de tirer fortement dessus. Elle était plus difficile à détacher que celle d'un lapin mais ce n'était pas aussi compliqué qu'elle se l'était imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Dim 18 Jan 2015 - 23:13

Ses vêtements moulants n’étaient donc pas la dernière mode des marches libre, d’un certain sens je m’en doutais, j’avais maintenant la confirmation. Par ses propos, elle ne tarda pas à attirer mon attention, si j’avais bien compris les aventuriers portait plus fréquemment ce type d’accoutrement, ainsi que les voyageurs. Je me doutais bien que ses vêtements n’étaient pas une tenue de chasse traditionnelle, sur certains points elle ne semblait pas être pratique. Pourtant, j’avais croisé plus d’un voyageur et ils n’avaient pas l’habitude de porter ce type de tenue. Étais-ce différent dans les marches libres?

«Alors, dois-je vous considérer comme une aventurière ou bien voyageuse? Et de quel type d’aventuriers parlez-vous?»

J’étais curieux de connaître sa vision des choses, mais aussi de comprendre l’utilité de ses habits. Connaître son domaine pourrait m’éclaircir là-dessus ou bien au contraire rendre cela plus floue. En relevant les yeux je m’apercevais qu’elle n’avait pas terminé de dépecer l’animal. Je m’en doutais, je n’aurais eu qu’à écouter le bruit de ses pas pour le comprendre, de plus ce n’était pas une tâche facile: «Avez-vous besoin d’aide?» Demandais-je machinalement. J’avais une certaine expérience, si elle voulait de mon aide libre à elle d’accepter, sinon, je me sentirais moins goujat de l’avoir proposé.

Peu de temps après, elle me questionna sur ma chasse, rapidement mon esprit tentât d’interpréter cette question. Demandait-elle parce qu’elle ne voyait aucun animal, me narguant d’avoir fait une prise ou bien parce que je désamorçais mes pièges, signifiant qu’il avait une forte chance que je parte. Il avait aussi la possibilité qu’elle demande par simple politesse, c’était difficile à dire. De toute manière, ma chasse m’importait que peu. J’aurais bien sûr apprécié d’attraper quelque chose, mais l’importance était de me changer les esprits. Après avoir réfléchi à sa question, je lui donnais un semblant de réponse.

«Tout dépend de ce que vous considérez être de la chance. Si c’est d’avoir eu une chasse fructueuse, je dois avouer que non. Si c’est d’avoir ce que je désirais, c’est-à-dire changer d’air, là je dois avouer que j’ai eu ce dont j’avais besoin»

Ma réponse pourrait sembler étrange aux yeux de certaines personnes, mais un chasseur avertis sait qu’on n’a pas toujours de la chance. Certains chasseurs pouvait attendre des jours pour réussir à attraper quelque chose, lorsqu’on commençait à être sélectif, c’était encore pire. Était-elle chasseuse occasionnelle ou bien de manière plus courante? J’espérais qu’elle chasse régulièrement, sinon cela signifiait qu’elle avait eu d’autre type de cible pour se pratiquer ou qu’elle avait eu une chance extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Lun 19 Jan 2015 - 1:59

La question du chasseur la fit lever les yeux de son travail. C'était une question étrange et la jeune voleuse haussa tout d'abord les épaules avant de lui répondre :

"Considérez moi comme vous le souhaitez, serah, cela m'importe peu." lui répondit-elle en souriant. "De plus, la limite entre les deux catégories n'est pas assez nette pour qu'on la pointe du doigt avec précision. Ce matin j'étais une voyageuse et voilà que je tombe sur un chasseur dans une forêt peuplée d'elfes. Si cela n'est pas une aventure !"

Elle s'était adressée à lui de façon légère, comme amusée par sa façon de vouloir catégoriser les choses et les gens, mais il n'y avait aucune malice ou moquerie dans son ton. Contrairement à elle, il semblait chercher l'habitude autour de lui, un besoin de repères peut-être. Elle ne savait pas, mais ce qu'elle savait c'est qu'elle, à l'inverse, aimait les surprises et ne mettaient pas les choses ou les gens dans des boîtes. Il est vrai qu'elle était souvent déçue de se rendre compte que les gens étaient prévisibles mais elle ne désespérait pas de voir les choses changer. La question qu'il lui posa ensuite l'interpela. La jeune voleuse n'avait rien à prouver et savait qu'elle mangerait bien plus vite si elle acceptait l'aide du jeune homme aussi ne se fit-elle pas prier.

"Si cela ne vous gêne pas de vous salir les mains, serah, alors se serait avec grand plaisir." lui confirma-t-elle donc en faisant le tour de l'animal pour vérifier qu'il était bien attaché.

Puis, travaillant toujours alors qu'elle attendait qu'il la rejoigne, elle lui demanda s'il avait eu de la chance à la chasse. La réponse qu'il lui fournit la fit hocher la tête. Il avait au moins le mérite d'être honnête et cela lui plut. Elle lui sourit donc avant de lui dire :

"Si vous le souhaiter, nous pouvons partager cette biche. Je doute de pouvoir la manger à moi seule ou d'arriver à conserver les restes assez longtemps pour être en mesure de les vendre."

Désignant ensuite ses affaires au pied de l'arbre, quelques pas plus loin, elle ajouta :

"J'ai aussi un reste de bière dans une outre, qu'il me faut finir pour la remplacer par de l'eau. Peut-être pourriez-vous m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Mer 21 Jan 2015 - 7:20

Bien qu’elle ne donnait aucune réponse précise, si je faisais fonctionner mon cerveau, je pouvais comprendre certaines choses. Ses habits étaient un choix personnel, elle l’avait avoué si on faisait attention. Ses vêtements paraissaient farfelus dans notre région, mais ils l’étaient aussi dans les marches libres. Les aventuriers en portait plus souvent, mais n’était pas une norme, en ce qui concerne l’utilité, le lien entre son domaine et ses habits n’étaient pas nécessairement liés, puisqu’il s’agissait principalement d’un choix personnel. Pillard, marchand, chasseur ou assassin ne porterait pas nécessairement ce type d’habits qu’il ait ou non une utilité. Bien que j’appréciais sa réponse en ce qui concerne la différence entre aventurier et voyageur, j’étais déçus qu’elle ne réponde pas simplement. Cette question était un peu comme le teste du verre d’eau : «Votre verre est-il à moitié plein ou à moitié vide?» D’un certain sens, sa non réponse était sa réponse.

«Il existe une fine nuance entre les deux assez intéressante»

Elle tombait sur un chasseur dans une forêt peuplé d’elfes? J’avais parfois l’impression que leurs présences dans ses bois n’étaient que pure fabulation. Rien de plus qu’un banal récit qu’on racontait aux enfants pour les éloigner de cet endroit. Il faut dire que je ne les avais jamais réellement cherchés et selon le dire des gens, ils sont doués pour disparaitre. Ce petit rappel me donnais presque envie de m’enfoncer un peu plus dans les bois. Est-ce que je trouverais des traces de leurs présences? Ils ont une réputation qu’on pourrait dire peu flatteur, les gens qui seraient partis à leurs recherche ne serait pas tous revenue. Était-ce une bonne idée? Je ne préférais pas trop m’attarder sur les Dalatiens, j’avais l’impression que mes mots seraient mal interprétés, vaut parfois mieux se taire. Je passais à autre chose, proposant même mon aide pour dépecer l’animal. Aide qu’elle accepta. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j’en étais heureux, cela montrait qu’elle n’était pas trop fière pour accepter l’aide extérieur. Et me salir les mains pour reprendre ses dires, ne me dérangeait aucunement

«Ce n’est pas un problème»

Il est toujours intéressant de voir comment les gens travaillent, elle semblait avoir plus que de simple rudiment, alors certaines actions me laissaient interrogateur. Voulait-elle se musclé les bras? Elle semblait se compliquer la vie inutilement, il était bien plus facile de laisser la lame glisser entre la peau et la viande. Je pris ma dague gauche, pour ensuite détacher la peau plus aisément, répétant la tâche chaque fois que j’en avais besoin. La peau se détache avec facilité, c’était surtout lorsque je ressentais une légère résistance que j’utilisais cette technique. Pendant cette opération elle me fit une offre que je ne pouvais pas refuser, celle de partager cette biche, on découvrait sous sa peau une viande magnifique, aucunement grasse, le tire ne semblait pas avoir touché d’organe important, je connaissais bien des taverniers qui auraient payé chers pour cet animal. Cependant, elle ne semblait pas avoir quoique ce soit pour la transporter et le chemin n’était pas de tout repos.

«J’accepte volontiers votre offre, je crois que c’est plus le transport qui poserait problème. Cependant, si vous avez de quoi envelopper la viande, il suffirait d’un peu de neige et vous pourriez en récupérer quelques morceaux. Je ne sais pas si cela vous intéresse, mais je connais quelques personnes qui pourraient acheter la peau de l’animal. Je ne crois pas que vous en retiriez une fortune, mais c’est mieux que rien»

La peau était magnifique et n’avait pas été trop abimé, cependant ce n’était pas la mode actuelle. Les gens semblaient préférer les fourrures plus longues, ainsi que les couleurs unies. La dernière fois on offrait beaucoup plus pour une fourrure noire, plus tôt c’était les fourrures d’un blanc immaculé qui se vendait bien. Je ne me faisais plus avoir, je préférais les garder et attendre le bon moment pour les vendre. Est-ce qu’elle avait ce luxe? On verrait bien ce qu’elle déciderait.

Pour aller avec le repas, elle me proposait un peu d’alcool, intéressant, j’avais toujours préféré m’emporter de l’eau que de l’alcool durant mes voyages, la bière n’étant pas un bon moyen d’étancher sa soif. Quoique cela pouvait faire un bon accompagnement.

«Tout dépend de combien il en a, ma soif s’étanche assez rapidement»

Il ne devait pas y avoir beaucoup d’alcool dans une gourde et encore moins si elle n’était pas pleine. Je préférais tout de même demander. Il serait dommage que je tombe à l’eau ou que je perde soudainement le sens de l’orientation lors de mon retour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Lun 26 Jan 2015 - 18:43

Le chasseur consentit à lui venir en aide avant de lui dire qu'il acceptait volontiers sa proposition de partage et cela soulagea Ysaliss. Elle se voyait mal faire le chemin jusqu'à Val Royeaux avec une demi-biche dans son sac. Elle n'était même pas certaine que son barda puisse contenir le reste de l'animal. La jeune voleuse observa la technique du jeune homme, elle avait atteint une partie quelque peu résistante et n'avait pas vraiment l'habitude, plus familière du dépeçage de lapin. Les gestes étaient rapides et précis et la jeune femme prit quelques notes mentales au cas où elle aurait à répéter l'opération. Il l'informa que la fourrure de l'animal pouvait valoir quelque argent, rien de bien faramineux mais Ysaliss ne cracherait pas sur quelques pièces. Elle commençait à être un peu juste et il lui fallait encore faire route jusqu'à la capitale.

Le dépeçage avançait bien et la bête serrait bientôt prête. Alors que le jeune homme s'enquérait de savoir combien de breuvage il lui restait, la jeune femme délaissa leur ouvrage pour ramasser quelques pierres. Il faudrait faire un feu et elle espérait trouver du bois sec sans quoi la biche serait immangeable.

"Pas énormément, j'en ai bien peur. lui répondit-elle en rassemblant les plus gros cailloux qu'elle pouvait trouver. "Rassurez-vous, cela ne suffira pas à nous rendre ivre."

Ayant entassé assez de pierres, elle les disposa en cercle avant de s'essuyer les mains sur ses cuisses, plus par reflexe que par utilité car le cuir de son ensemble n'était pas le meilleur matériau pour l'aider à sécher et nettoyer la neige et la terre collées sur ses doigts. Se tournant à nouveau vers le chasseur, elle vit qu'il avait presque terminé sa besogne.

"Je vois que vous vous en sortez mieux sans moi." le flatta-t-elle d'un façon qui pouvait passer pour amicale. "Je vais en profiter pour aller chercher un peu de bois, en espérant qu'il ne soit pas trop humide."

Et sur ces mots, elle se mit en quête de branchages à quelques pas d'eux, évitant soigneusement les flaques de neiges et autres endroits trop sombres et donc humides.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Mer 28 Jan 2015 - 18:40

Je me demande si la jeune femme se rendait compte de l’étrangeté de ses propos, si elle avait aussi peu d’alcool, pourquoi vouloir partager. Difficile de savoir si cela était de la pure charité ou si elle désirait garder ses esprits. Bien que j’aie des doutes sur la seconde possibilité, elle aurait choisi de transporter de l’eau et non de l’alcool. Parfois il est préférable de ne pas trop se questionner : dépendance, paiement, impulsivité, il pouvait avoir plus d’une explication. Lorsque je prends un peu de recul, je dois avouer que ma question était assez stupide, rien ne m’obligeait à boire plus que de raison.

On pourrait dire de cette aventurière qu’elle semblait avoir un esprit pratique, alors que j’avais décidé de terminer le dépeçage de la bête, elle continuait les préparatifs. Elle avait choisi avec attention les pierres qui entoureraient le feu, du moins c’est ce que la logique supposait. Sinon notre jolie dame adorait placer des pierres en rond pour se divertir. Peut-être le plaisir de ce salir, dépeçage suivis des mains dans la boue, c’était aussi une possibilité. Il semblerait qu’elle soit encore saine d’esprit, puisqu’elle confirmait l’hypothèse du feu en parlant de branchage. Quoiqu’elle n’avait pas précisé que les branchages étaient pour un feu. Il serait hilarant de voir une femme collectionner les pierres ainsi que les branchages. J’imaginais la demoiselle s’écrier : «Mes précieux» lorsque je mettrais le feu.

Il est étrange de penser qu’on partagerait un repas, alors qu’on ne connaissait même pas nos noms respectifs. La situation semblait à la limite de l’intimité. On s’imaginerait presque deux amis partageant un repas, l’un préparant la bête et l’autre cherchant du bois pour le feu. On s’assoirait autour et discuterions probablement de tout et de rien, chose certaine je parlerais. Elle m’avait intrigué sur certains points, le mieux était de lui demander. Elle était partie alors que je terminais la préparation de l’animal, il suffisait maintenant de lui trancher la tête. Normalement pour une aussi grosse bête, j’aurais attendu de le dépecer en ville, cela me permettrait d’avoir un espace de travail convenable. Simplement pour préparer la peau il faudrait une journée, le salage, enlever la chair… Nous étions en hiver, l’état de putréfaction prendrait un certain temps. J’étendis la peau sur une branche il serait bien que le sang finisse de sécher. Lorsqu’elle revint, je décidais d’éclaircir certains points, dont un primordial.  

«J’oubliais: Bonjour, je me présente Kaylan et vous? » Ce fut avec humour que je fis les présentations, puis après l’avoir laissé parler je repris la parole «Je me demandais aussi, avez-vous des connaissances dans la préparation de la peau? Je ne crois pas que les artisans que je connaisse apprécierait de recevoir une peau encore charnus et la préparation est assez longue. D’ailleurs, où comptez-vous vous rendre? »

Si je voulais lui être d’une quelconque utilité, il était préférable que je sasse où elle se dirigeait. Si elle allait à Monfort, elle ne devrait pas aller voir les mêmes gens qu’à Val Royeaux. Et bien sûr, je connaissais moins de personnes. Alors qu’à Val Royeaux, je pouvais plus facilement trouver quelqu’un. Lorsque je saurais où elle allait, je serais en mesure de l’aider et probablement sur plus d’un point, je pourrais lui conseiller quelques endroits pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Ven 20 Fév 2015 - 3:39

Lorsque la jeune marchéenne revint vers le petit campement improvisé qu'elle mettait en place, le jeune chasseur s'adressa à elle, commençant par se présenter avec humour. Il est vrai qu'ils n'avaient pas débuté leur rencontre de manière commune. Alors qu'elle déposait les branchages au sol, dans un endroit pas trop humide, la jeune femme lui répondit en souriant.

"Enchantée, serah. Je me prénomme Ysabel mais vous pouvez m'appeler Ysa." lui dit-elle alors, ne lui donnant pas son vrai prénom.

Elle donnait toujours ce nom lorsqu'elle ne connaissait pas les gens et il était suffisamment proche de celui qu'elle portait vraiment pour que cela ne la gêne pas. Il lui était arrivé de se présenter sous d'autres prénoms et, lorsque les gens s'adressaient à elle, elle ne leur répondait pas, pensant qu'ils parlaient à quelqu'un d'autre. Ysaliss était un prénom cher à son cœur et il était sa plus grande richesse. Il lui venait de sa mère, morte en lui donnant naissance et c'était la raison pour laquelle elle rechignait de le donner à qui que ce soit.

Kaylan, puisque c'était son prénom, ne sembla pas s'apercevoir qu'elle n'était pas entièrement sincère avec lui et commença à lui poser des questions qui la surprise. Amusée, elle se prêta au jeu, lui répondant tout en disposant le bois de façon à ce qu'il prenne feu facilement, au centre du cercle de pierre qu'elle avait préalablement placé.

"J'ai bien peur de n'avoir aucune connaissance du sujet, serah." lui dit-elle avec une petite moue, bien plus honnête cette fois-ci que sur sa précédente réponse. "Mais je rencontrerais peut-être quelqu'un qui sera tout de même intéressé sur ma route. Je me rends à Val Royeaux."

Etrangement elle lui avait donné sa véritable destination. Mais la capitale était grande et il lui serait facile de se débarrasser du jeune chasseur en le perdant dans la foule si celui-ci se révélait de mauvaise compagnie. Pas que cela soit le cas à cet instant, mais parfois les gens se révélaient sous leur vrai jour après quelques jours de trajet et, s'il s'avérait qu'ils se rendaient tous deux dans la même direction, il était plus judicieux pour eux de faire route ensemble. Du moins tant qu'il ne se montrait pas indigne de sa confiance.

Val Royeaux n'était qu'à quelques jours de marche mais il y avait nombres de possibilité pour un brigand d'estourbir sa victime sur la route de la capitale et de cacher le corps dans un quelconque fourré. Ysaliss était bien sûr capable de se défendre, mais elle ne souhaitait pas baisser sa garde, préférant rester sur ses gardes plutôt que de terminer son voyage dans un buisson, les poches vides et la gorge tranchée.

Afin de ne pas lui montrer ses doutes, elle continua de lui sourire avant de lui demander à son tour :

"Et vous, serah ? Où vous rendez-vous ?"

Elle n'était pas particulièrement curieuse de la réponse, elle cherchait juste à faire la conversation et à se montrer polie. Tout en attendant sa réponse, elle continua de s'occuper de l'installation, allant chercher deux tiges de métal forgées en Y et qui serviraient de support pour l'une des plus grandes branches qu'elle avait récupérée afin d'en faire une broche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss] Jeu 26 Fév 2015 - 8:03

Il semblerait que la jeune femme s’appelait Ysabel, du moins c’est le nom qu’elle m’avait donné. Personnellement, je préférais le surnom d’Ysa, je trouvais que cela lui allait mieux. J’avais connus une Isabelle, de ce fait, il était probable que mon jugement soit biaisé. Elle avait un don particulièrement développé pour m’énerver, bien que je ne me rappelle plus trop du pourquoi. Notre jolie blonde ne semblait pas avoir ce talent, du moins pas encore, cependant je dois avouer qu’elle avait gagné énormément de point du simple fait d’avoir un arc et surtout de ne pas l’avoir pointé sur moi. Je sais, je suis un être étrange, mais je n’ai jamais apprécié me sentir menacé

Après avoir discuté avec elle, j’apprendrais que si elle avait des connaissances sur l’éviscération, la préparation de la peau n’en faisait pas partie. Elle restait optimiste malgré tout, il avait une faible possibilité de la vendre. Elle avait probablement raison, si elle allait vers Val Forêts, il est possible qu’un elfe s’y intéresse. Elle n’aurait pas une fortune, mais au vu du travail à faire, elle ne gagnerait probablement pas plus à Val Royeaux. On pourrait croire qu’il s’agit d’une arnaque, mais seulement le matériel est couteux et on ne parle pas du temps à mettre

« Je crois que certains elfes de Val Forêts pourrait être intéressé, c’est à environ une journée de marche, mais dans le sens inverse de Val Royeaux. Si cela vous intéresse Ysabel, votre destination est à environ deux semaines de marche ou bien entre sept à huit jours de cheval »

J’avais hésité à mentionner ma destination. Il avait quelque chose d’étrange dans sa voix. Un manque de confiance? Une fausse politesse? Je ne saurais pas comment l’expliquer, mais lorsqu’elle me demanda ma destination, elle semblait y être obligée. Suis-je paranoïaque? En fait, une simple intonation de voix me rappela un détail important, je ne la connaissais pas. En apparence, on pouvait sembler être de veilles connaissances, cela n’en faisait pas une vérité. Si elle m’accompagnait, ferait-elle une bonne ou une mauvaise compagnie? Difficile à prévoir, dans le pire des cas, j’aurais qu’à me débarrasser d’elle. J’avais un abri qui se trouvait à la moitié du chemin, je pourrais probablement apprêter la peau. Cependant, je préférais taire ce détail et me contentait de répondre à sa question: « Il semblerait que nous ayons la même destination! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss]

Revenir en haut Aller en bas

Une chasse peu fructueuse[PV Ysaliss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Arrêt à la taverne :: Archives :: Archives rp :: Chapitre I-