FORUM FERME

Partagez|
 

 INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Ven 5 Déc 2014 - 23:03

Le prix de la liberté

L'ambiance est lourde, poisseuse, malsaine et le grand hall a subitement des allures de tribunal. Il y le banc des accusés avec Kilian, pointé du doigts comme étant un coupable parfait ; parce son air renfrogné et perpétuellement rêche a toujours intrigué, parce que ses recherches l'ont mené à aborder de lien la magie du sang, parce que les deux semaines d'enquête des Templiers ont mené à lui. Il y a Balnir Kahrs à la défense, Briggs Cousland à l'accusation. Kilian se tient assis entre deux templiers, le dos un peu voûté et l'air désemparé. Ses yeux verts d'eau balayent la masse assise devant lui, comme s'il cherche un point de contact, un repère. Du soutien, sa main tremble, agitée d'un tic nerveux. Plus pâle que jamais, il semble sur le point de s'effondrer. Tous les mages de la Tour sans exception ont été réveillé et tout le monde se retrouve dans le Grand Hall et le silence oppressant. Personne n'ose prendre la parole après ce qui vient d'être déclaré. Parce que pour son acte de trahison, pour avoir permis à tant de maléficiens de s'enfuir et avoir causé ce massacre au sein de la Tour, Kilian sera apaisé sur le champ et Cousland espère bien faire un exemple afin d'éviter un autre carnage du genre.

Vous êtes avec les autres mages, assis dans la foule. Vous connaissez Kilian, ce quarantenaire, mage confirmé et en général discret sur ses occupations, ce passionné par ses recherches sur la magie entropique. Vous avez déjà constaté que malgré ses apparences revêches, il se révèle en réalité quelqu'un de particulièrement intéressant pour peu qu'il soit disposé à vous répondre. Et s'il a toujours affirmé que les Cercles devraient se séparer de la Chantrie et avoir leur autonomie, jamais il n'a parlé de partir et a au contraire toujours maintenu que les Cercles ont leur utilité : protéger les mages, mais aussi leur permettre de se plonger dans leur études, de côtoyer d'autres mages, d'apprendre ; bien loin du discours d'un maléficien désireux de s'enfuir. D'un autre côté, les preuves apportées par le Chevalier-Capitaine semblent irréfutables.

Gardez le silence ou osez protester, si le sort de cet homme semble réglé, les récents événements à la Tour ont chamboulé le maigre équilibre qu'il y régnait. Peut-être est-ce le moment de faire entendre votre voix ?

Informations
Ce tour de jeu durera jusqu'au 12 décembre. Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. Ne vous massacrez pas joyeusement immédiatement, par contre. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

Pnj présents dans l'intrigue Briggs Cousland, Balnir Kahrs, Kilian, des Templiers.

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emrys Morinstal, Hadrian Saberor, Jain, Rosélie, Sigrid.

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 6 Déc 2014 - 6:56




ARE YOU, ARE YOU COMING TO THE TREE
WHERE THEY STRUNG UP A MAN, THEY SAY MURDERED THREE?
SUZANNE COLLINS, THG

On nous a réveillés pour qu'on y assiste tous, mais je ne dormais déjà pas. J'en ai été incapable ― sans cesse, rien que le souffle lent de la mort qui plane de plus en plus dans l'air renfermé de la tour. Et j'ai peur. Je n'ai pas envie de l'admettre, et je ne l'admettrai peut-être à personne, mais j'ai tellement, foutument peur. Mon corps est déjà alerte, mes yeux ouverts, mais mon esprit est fatigué et j'avance d'une démarche maladroite, ivre, fantomatique, disparue ; on nous dirige vers la salle où tout va se dérouler. Là, quand je le vois, son âme m'agrippe la mienne à la manière d'un noyé. Je n'ai pas envie de pleurer, mais déjà, rien que voir Killian au centre de tout le monde et dont certains murmurent déjà le nom comme celui d'un criminel, j'ai les yeux qui piquent. "Allez vous faire mettre," chuchoté-je sans désir de me faire entendre. De toute façon, on m'écoute jamais. Mon regard reste figé sur Killian, les autres ne le méritent pas ce soir : je ne l'ai pas vraiment connu, mais j'ai quand même grandi avec lui en un certain sens. Avec lui dans le décor. C'est mon oncle, c'est mon cousin germain, c'est un autre membre de la famille qu'on nous impose quand on franchit les portes de Montsimmard. Et il est là, au centre. On l'humilie. On le traite en mendiant qu'on a jamais croisé de sa vie. On veut le tuer et je ne suis même pas sûre si on a des preuves.

Je crois bien des histoires dans ma vie.
Mais celle-là fait battre le sang à mes oreilles.





Dernière édition par Dyllant le Jeu 11 Déc 2014 - 17:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 6 Déc 2014 - 13:39

Le prix de la liberté

Les nouvelles allaient bon train au sein de la tour, et le moindre évènement prenait des proportions parfois démesurées. Eliana avait pourtant pris l’habitude de cette ambiance et se plaisait parfois à en apprendre plus que les mages eux-mêmes, faut dire que les ragots allaient bon train dans les cuisines et cela avait le don de souvent la faire rire. Souvent. Mais pas cette fois. Car un mage allait être jugé aujourd’hui, la nouvelle de son procès s’étant répandue si vite qu’elle avait à peine eu le temps de dire "cochard" que tout le monde avait été réuni pour assister à la scène. Mal à l’aise, comme à chaque fois que les templiers décidaient du sort d’un des individus résidant à la tour, cela ne l’avait pas empêcher de se faire une petite place à l’intérieur même du grand hall, se tenant suffisamment éloignée pour ne pas être embêtée par de quelconques mages qui estimeraient qu’elle n’avait pas sa place ici et pour éviter d’être renvoyée aussi sec aux cuisines. Ses prunelles fixèrent ainsi le dénommé Kilian, ce dernier semblait mort de peur, si désemparé que ce spectacle lui souleva le cœur. Se mordillant la lèvre inférieure, elle chercha bien vite une connaissance du regard, afin de pouvoir poser la question qui lui brûlait les lèvres.

Elle capta ainsi la silhouette ô combien familière de Jain et, discrètement, elle se faufila jusqu’à lui sans un bruit avant de se glisser à ses côtés. Connaissant bien évidemment les quelques… problèmes visuels qu’il possédait, bien qu’il lui arrivait parfois d’oublier ce détail quand elle était absorbée par quelque chose, la rousse lui effleura la main du bout des doigts comme en guise de signal. Ce n’est que moi. Et afin de lui offrir un indice supplémentaire quant à son identité, elle prit la parole, lui demandant ainsi dans un souffle soucieux. « Tu crois que Kilian a quelque chose à se reprocher ? Il… Il ne me semblait pas bien méchant. » Mais que pouvait-elle bien en savoir. Elle avait certes eu le plaisir d’étudier la magie via le nombre incroyable de bouquins qui régnaient ici, mais en étant dépourvue de celle-ci, beaucoup de choses lui échappaient encore. Comment reconnaître un bon mage de celui s’adonnant à des activités bien plus maléfiques et méritant donc son châtiment ? Elle peinait à comprendre, mais peut-être Jain serait-il en mesure de lui offrir une réponse. Elle se fiait à son avis lorsqu’elle-même était dépourvue d’une opinion fixe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jain
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
InfosRACE : Elfe
AGE : Entre 25 et 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie spirituelle
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage confirmé
CÉLÉBRITÉ : George Blagden
INSCRIPTION : 27/11/2014
MULTICOMPTES : Alaric & Khaani
MESSAGES : 169
PSEUDO : beulayte
© crédits : beulayte
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 6 Déc 2014 - 15:12

La gorge sèche, les mains moites, ses yeux balayent la scène, tentent d'accrocher quelque chose. Tous ces gens. Leurs esprits forment une massent, compacte, étouffante. Une aura énorme, elle balaye les murs, leur donne consistence, une densité nouvelle pour lui. Et au milieu des regards, Killian. Un homme qu'il a toujours connu sans que jamais il ne sorte du paysage; une silhouette parmi tant d'autre qui peuplait son quotidien. Bientôt, il ne le verrait plus.

La peur avait saisit son être, l'appréhension sa poitrine. Il pense à Hiccup, Aerin, Nastya, ceux qu'il a connu ici même entre ces quatres murs et qui aujourd'hui n'y sont plus. Parce que, idiots, ils avaient fuit. Ils avaient fuit et avaient laissé les autres là, prisonniers de ces pierres dans des conditions plus dures que jamais. Putain d'égoïstes. Qu'adviendra-t-il d'eux s'ils venaient à être retrouvés ? au pilori comme Killian. Ça, ou la mort. Comme si différence il y avait.

Une main frôle la sienne, douce, effleurant à peine sa peau. A peine a-t-il tourné les yeux vers cette présence nouvelle qu'elle s'annonce d'elle même. Eliana ? "Ils t'ont appelée aussi ?" s'interroge-t-il alors qu'il tourne ses yeux dans sa direction. A quoi bon lui faire subir ce spectacle à elle ? A quoi bon leur faire subir à eux tous ? "J'en sais rien", souffle-t-il tout bas, il lui offre un demi sourire affligé. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de lui parler autrement que pour échanger quelques banalités. "Est-ce que ça change quelque chose au fond." Ses yeux retournent d'eux-même sur Killian, il sait que la vérité n'est ni blanche ni noire, qu'il peut-être un homme bien et un mage dissident. Il sait que lui-même pourrait un jour être à sa place. Celle d'un révolté. C'était ce qu'Hiccups et les autres étaient devenus, après tout.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t317-jain-blblblbl-ce
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mar 9 Déc 2014 - 17:07





   
   
   


pay with blood and fire


Elle vivait dans la peur depuis les événements de la Tour. Elle n'avait participé à la fuite des mages, mais elle n'avait jamais caché qu'elle désirait en avoir fait de même. Elle craignait donc qu'on l'accuse pour servir d'exemple. Car elle ne doutait pas que quelqu'un payerait pour l'inaptitude de la Chantrie. Lorsqu'on l'avait réveillé, elle tremblait tout en tentant de n'en rien montré. Persuadée que c'est elle qu'on emmenait à l'échafaud, elle fut rassuré de voir les couloirs s'emplir de tous les mages restant. À moins que ce ne fut pour qu'elle ait un public.

Lorsqu'ils lui indiquèrent de s'asseoir parmi les apprentis, elle poussa un soupir de soulagement. Peut-être n'allaient-ils faire qu'un rappel à l'ordre... Et puis elle vit Killian, que tous pointaient d'un doigt accusateur ou empathique. Un sentiment égoïste lui fit remercier les Cieux que ce soit lui et non elle qu'on accusait. La peur passée, c'était maintenant la colère qui emplissait son coeur. Killian était innocent, elle n'en doutait pas une seule seconde. Le sort qui lui était réservé la fit frémir. Elle espérait que quelqu'un dise quelque chose, lui donne ne serait-ce qu'une occasion de montrer les crocs. Ils ne pouvaient plus subir le courroux injuste de la Chantrie. Quelle vie était-ce que d'avoir une épée de Damoclès sans cesse au dessus de la tête ? Elle chercha Dumar des yeux et fut heureuse de ne pas le voir. Elle observa les visages de ses pairs. Elle y voyait la peur, la colère et l'inquiétude, sentiments propices à un soulèvement. Il fallait agir maintenant. Si personne n'allait le faire, elle s'avancerait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mer 10 Déc 2014 - 3:23

Il y a cette peur sournoise, qui s'est logée en toi et ce poids dans la poitrine qui la comprime. Il y a cette impression de suffoquer et cette envie de pleurer qui ne te quitte pas. Il y a ce silence pesant dans la Tour et cette ambiance lourde. Il y a cette angoisse sourde dont tu n'arrives pas à te débarrasser depuis deux semaines et ce goût amer dans la bouche ; celui de la déception.

Tu n'as pas eu la chance de connaître longtemps la Tour avec ses rires, ses sourires et sa bonne ambiance, puisqu'à peine deux mois après ton arrivée, c'est le chaos qui a pris la place de la bonne humeur. Toi, tu n'as rien compris, tu es juste restée figée, terrifiée alors qu'autour de toi, mages et templiers s'affrontaient. Tu es restée prostrée, à attendre que la tempête passe. Quand ils sont venus vous chercher, tu ne dormais pas, tu étais étendue les yeux grands ouverts. Tu ne dormais plus à nouveau, tes cauchemars cette fois envahi de ceux que tu as vu être massacrés, et surtout, ce que peut faire cette magie que tu crains plus que tout. Cette magie qui court dans tes veines et que tu peines à maîtriser. Et ça donne ce sentiment confus et lourd qui te broie les entrailles.  

Vous voilà assis, tous réunis dans le grand hall. Tu es assise non de Jain et Eliana, à côté de toi d'autres apprentis. Et comme tous, tu as les yeux braqués sur la scène qui se déroule en face de vous. Toi, tu ne connais pas ce type, tu ne l'as jamais vu. Et surtout, tu ne sais pas quoi penser de cette mise en scène qui te paraît trop surjouée pour être crédible. « Ils vont vraiment l'apaiser devant tout le monde ? », demande-tu, vaguement nauséeuse à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Jeu 11 Déc 2014 - 14:44

Le prix de la liberté

Intérieurement, la rouquine fut soulagée et satisfaite de constater qu’il l’avait reconnu. Il mettait parfois un peu de temps et bien qu’elle ne lui en voulait jamais, ou presque, elle ne pouvait que se réjouir de le voir trouver du premier coup. Elle ne commente pas toutefois, ne s’autorise pas même un sourire qu’il ne saurait -de toute manière- voir. Cela ne l’empêche pas de secouer la tête en signe de négation, instinctivement, alors que son compagnon témoignait de sa surprise en la sachant dans les parages. Eliana s’expliqua dans un souffle, peu envieuse d’attirer l’attention. « Non je… Je voulais voir. Je passe ma vie ici et je ne veux pas la passer en fermant les yeux sur ce qu’il peut se passer. Donc je suis venue, ça me semblait… Normal. Soudainement, elle n’en est plus très sûre. Ou plutôt, elle est persuadée que ses réflexions sont logiques et son attitude justifiée, pourtant elle craint que cela ne plaise pas à l’homme à ses côtés. Elle en profite donc pour le questionner sur la condition de Kilian, curieuse de connaître son opinion, mais elle ne peut être qu’affligée par ce sourire qu’il lui offre. D’instinct, elle retourne lui serrer la main, tant par affection que par compréhension, par besoin que par envie de proposer une forme de soutien. Elle ne le lâche pas cette fois ci et a le réflexe de détourner brièvement le visage pour masquer le rouge de ses joues.

La cuisinière a toutefois conscience que le moment ne s’y prête pas et retrouva bien vite son sérieux, d’autant plus qu’elle venait désormais de croiser le regard d’Emrys, fixant Kilian et les templiers qui l’entouraient. Eliana ne parvint qu’à la plaindre en son fort intérieur, connaissant déjà les difficultés de sa camarade à accepter sa magie, alors si en plus elle devait assister à ce genre de spectacles… Il y avait de quoi être effrayé. La rouquine tenta ainsi de la gratifier également d’un sourire qui se voulait rassurant avant de reporter son attention sur le brun. Hésitante quant à la façon de formuler les choses, la jeune femme se jeta finalement à l’eau et souffla dans un murmure à peine audible, son regard se posant de nouveau sur l’estrade face à elle. J’espère qu’ils s’en sortent mieux… Dehors. » Tous ceux qui étaient partis, tous ceux qui leur manquaient, même Aerin, qu’elle avait pourtant envié pour sa relation avec Jain. Elle espérait que, contrairement à Kilian, eux allaient bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jain
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
InfosRACE : Elfe
AGE : Entre 25 et 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie spirituelle
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage confirmé
CÉLÉBRITÉ : George Blagden
INSCRIPTION : 27/11/2014
MULTICOMPTES : Alaric & Khaani
MESSAGES : 169
PSEUDO : beulayte
© crédits : beulayte
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Jeu 11 Déc 2014 - 15:24

"J' espère qu’ils s’en sortent mieux… Dehors." Visage fermé, il ne dit rien. Ne rien répondre, c'était mieux que de dire que pas lui. Lui, il espérait qu'ils en chient bien. Que la vie à l'extérieure était bien plus pénible et funeste qu'ils ne l'avait jamais imaginée. Parce qu'il n'y avait aucune raison qu'ils soient les seuls ici à trinquer pour eux, pour leurs conneries, parce qu'ils avaient envie de voir le Créateur sait quoi dehors. Par leur faute, la cause des mages venait de faire un pas énorme en arrière, une régression que peut-être ils n'arriveraient jamais à récupérer. Fini les rares visites accordées de leurs proches, les lettres qu'il étaient possible de leur envoyer de temps à autre. Toute la Tour devait payer pour les bévues de quelques inconscients qui ne s'étaient même pas demandé ce que leurs actes pouvaient causer. Nan, vraiment, il les adorait, mais qu'ils aillent se faire foutre.

Mais Eliana, elle, était d'une gentillesse rare, d'une compassion précieuse. Elle semblait vraiment se préoccuper pour eux. "T'en fais pas, je suis sûr que oui." fit-il donc comme pour la rassurer, sentant ses paroles sonner fausses car au fond il n'en savait foutrement rien. Il aurait aimé accompagner la parole d'un geste réconfortant, passer une main sur son épaule dans un geste fraternel, mais n'osa pas. Ni l'endroit ni le moment n'était le bon.

"Et vous vous basez sur quelles preuves, au juste ?" la voix venait de retentir derrière lui, calme, grave et inflexible, elle avait rompu le bruissement de murmures qui avait envahit les lieux quelques secondes, puis ce dernier repris de plus bel, plus soutenu cependant. La tension montait.

Cette voix, il la reconnue comme étant celle de Guntram. Sans se rappeler des traits exacts de son visage, il se souvenait de lui comme d'un homme massif et imposant du haut de sa carrure chétive d'elfe de 10 ans. Il avait été son professeur il fut un temps. Un temps aujourd'hui révolu. "Vous nous entassez tous ici pour assister à un procès sans prendre la peine de nous mettre au parfum."

Se détachant de la jeune cuisinière, les doigts crispés contre ses paumes, ses ongles attaquaient sa peau. Il voulait parler, soutenir son ancien instructeur, mais l'appréhension verrouillait ses lèvres. Il se savait déjà douteux aux yeux des templiers qui regardaient d'un mauvais oeil son affection pour l'Immatériel. Maintenant que deux de ses amis proches faisaient partie des fugitifs, Jain était plus suspect que jamais.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t317-jain-blblblbl-ce
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Ven 12 Déc 2014 - 22:15

Le prix de la liberté
Alors que la plupart des mages présents dans le grand hall préfèrent garder le silence, par peur, par crainte de représailles, certains osent enfin protester face à cette mascarade. Les murmures s'intensifient après l'intervention de Guntram. On ne lui a jamais connu d'affinités particulières avec Kilian, mais quiconque a côtoyé le professeur peut lui accorder sans hésiter une intégrité sans limite. Et s'il intervient et remet en question ce simulacre de procès, c'est que définitivement quelque chose ne tourne pas rond. L'ambiance déjà tendue en devient électrique, quand d'autres se joignent au professeur pour exiger des explications.

D'un signe de tête, Cousland permet à ses templiers de se se déployer et lui qui souhaitait éviter une nouvelle esclandre ouvre en grand les portes de la colère. "C'est ça ! Vous n'avez que la violence à opposer à ceux qui osent l'ouvrir ?" braille une mage. "Depuis quand n'avons-nous plus le droit de parler, dans la Tour !" complète un autre. La confusion règne parmi les Templiers. Obéir à l'ordre donné par Cousland signifie mettre le feu aux poudres et la situation est suffisamment complexe comme ça. De toute part, les protestations des mages s'élèvent, mécontents d'être tous mis dans le même panier pour quelques uns qui ont réussi à fuir et à provoquer une telle pagaille.

Finalement, l'irréparable arrive lorsqu'un mage et un templier en viennent aux mains, et que ce dernier envoie le mage au tapis, assommé violemment. Oublié, le procès de Kilian, c'est l'heure pour les vieilles rancunes de refaire surface. Kahrs tente de se faire entendre et de raisonner Briggs, il est encore temps de calmer les tensions.

La tension est à son comble. Quel parti prenez-vous ? Car c'est bel et bien le temps de se décider et de réagir, il pourrait être trop tard, bientôt.

Informations
Ce tour de jeu durera jusqu'au 19 décembre. Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. On y va doucement dans le massacre. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

Pnj présents dans l'intrigue Briggs Cousland, Balnir Kahrs, Kilian, des Templiers, Guntram (mage confirmé de la Tour)

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emrys Morinstal, Jain, Rosélie,  Sigrid.

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Dim 14 Déc 2014 - 21:29

Le prix de la liberté

Il ne le pensait pas. Elle peinait à en comprendre les raisons, se demandant ce qui pouvait prendre le dessus chez le jeune homme : en voulait-il aux autres de s’être enfuis, mettant ainsi les mages de la tour dans une position délicate dont ils semblaient aujourd’hui encore faire les frais, ou bien était-il peut-être déçu de ne pas avoir pu les suivre ? Eliana l’ignorait, n’ayant jamais osé aborder la question avec lui, voyant bien que ce n’était pas forcement quelque chose de plaisant. Alors elle garda le silence, détournant les yeux pour fixer le sol, se plongeant dans ses réflexions jusqu’à ce qu’une voix ne lui parvienne depuis le fond de la salle. Elle ne connaissait pas cet homme, tout du moins pas particulièrement, la rouquine n’étant pas mage elle n’avait guère le loisir d’apprendre à connaître personnellement tous les professeurs du cercle. Cela ne l’empêchait pas d’être suffisamment perspicace pour voir le respect que semblaient lui témoigner la plupart des personnes rassemblées ici. La conversation attire l’attention, rappelle que la situation actuelle n’a rien de banale… Au contraire, cela semble injuste, extrême, spontané. La cuisinière se crispe, tant en voyant que Jain faisait de même depuis un moment déjà, qu’à cause des protestations qui commençaient désormais à s’élever, féroces. Ça allait mal se finir, elle le savait, le sentait. Cela lui déplaisait, la jeune femme détestant les conflits d’une telle envergure, d’autant plus qu’elle ne pouvait pas prendre position. Que pouvait-elle savoir après tout ? Elle n’était pas mage, ni templier, comment sa voix pouvait-elle avoir une quelconque importance alors qu’elle ne pouvait se vanter que d’avoir lu quelques bouquins ? Elle ne savait que faire.

Et comme prévu la situation s’envenima, lorsqu’un templier et un mage en vinrent aux mains et que le second se retrouva assommé sur le moment, violemment. La rouquine sursauta et se releva soudainement, par réflexe, choquée de constater que tout cela allait décidément bien trop loin. Si certains cherchaient à ramener le calme, d’autres criaient déjà un peu plus pour faire part de leur indignation. Et ce fut spontanément qu’Eliana se mêla à eux, hurlant contre le templier qui avait assommé le mage. « Non mais ça va pas ! C’est pas possible de rester civilisé ici ?! Vous vous sentez malin peut-être ?! L’azur de ses yeux étincelait désormais d’une lueur indignée. A tel point que peu lui importait les conséquences de ses propos, au point qu’elle s’avance vers les concernés en même temps qu’elle s’exclame, agacée. Le templier en question finit par l’observer, avant de souligner l’évidence dans un froncement de sourcils : Qu’est ce que vous faîtes ici ?! Vous n’êtes pas mage ! Vous n’avez rien à…   Rien quoi ? Rien à dire ? Rien à faire ici ? Je vis ici moi aussi mon bon monsieur, je suis autant concernée par ce qui peut se passer dans cette salle que n’importe qui ! Mon avis aura peut-être même plus d’importance, vu votre façon de traiter ceux qui pratiquent la magie ! » Elle s’emballait, scandalisée qu’elle était. Ce fut en concluant ainsi sur un regard furieux qu’elle en vint à se demander si ce qu’elle faisait n’envenimait pas la situation. Cela lui faisait peur… Elle ne voulait pas dégrader encore plus la situation des mages, craignait que Jain en vienne lui aussi à estimer qu’elle avait fait un mauvais pas qui lui coûterait un peu plus. Valait-il mieux de se taire ? Soudainement ébranlée par cette possibilité, la rouquine préféra par conséquent ne rien rajouter de plus, baissant même les yeux, détournant le regard en se mordant la lèvre. Le templier pouvait bien se venger de la manière qui lui convenait désormais, ça ne l’inquiétait pas. Sa seule préoccupation était celle-ci désormais : avait-elle ou non bien fait de parler ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mer 17 Déc 2014 - 14:09

Tu sens en toi ce quelque chose de poisseux qui cherche à s'exprimer, tu le sais que c'est lié à ton angoisse sourde qui te vrille les entrailles depuis quelques temps, et cette peur oppressante qui te comprime la poitrine. Mais tu sais surtout ce que c'est : magie. Une de ces manifestations incontrôlées de cette magie balbutiante qui vit en toi et que tu ne sais pas contrôler. Et alors que la tension se fait électrique autour de toi, que tout le monde se lève et y va de son avis, que tout le monde crie et hurle pour se faire entendre, toi, tu te tasses sur ton banc et tu essaies de respirer profondément. Tu essaies de te souvenir des exercices que tu as longtemps pratiqué avec Hiccups ou Aerin, mais penser à l'un ou l'autre n'arrange en rien ton état. Du regard, tu cherches un vague soutient, mais personne ne semble prêter attention à toi. Et tu sens cette boule chaude dans ta poitrine qui gonfle et qui grossit. Ta respiration se fait courte alors que tu te lèves et va en sens inverse. Il faut que tu quittes cette salle, tu le sais, c'est vital. Mais le templiers qui garde la porte n'a pas bougé malgré les événements et t'arrête brusquement. « Je… il faut que sorte... » tentes-tu d'expliquer. Mais il te renvoie d'où tu viens sans ménagement. C'est alors que tu vois le coup partir, ce templier assommer violemment ce mage. Un hoquet de surprise passe tes lèvres, et la digue qui contenait encore ta magie se brise.  L'effet est plus impressionnant que dangereux alors que les éclairs sortent de tes mains pour se perdre dans le plafond de la salle. Un grondement puissant semble exploser et vrille tes tympans alors qu'une foudre artificielle tombe non loin de toi et projette en arrière sans que tu ne le veuilles réellement le templier qui t'as empêché de partir quelques instants auparavant. Et puis de la même façon que ta magie s'est déchaînée sans que tu ne puisses la contrôler, l'effet cesse brusquement. Et te laisse pantelante.

Tu vois Eliana, là-bas, en train de se disputer avec un Templier et Jain non loin d'elle, plus crispé que jamais. Le jeune homme t'intimide. Tu l'as très peu côtoyé avant les événements de la Tour, mais c'était un ami de Hiccups. Depuis la fuite des mages, il semble encore plus renfermé, bougon et la seule fois où tu as tenté d’amorcer le dialogue avec lui -tu voulais juste parler un peu de Cups et être sûre que tu n'es pas la seule à qui il manque cruellement- il t'a renvoyé brutalement. Et vite, bien trop vite, l'air se met à nouveau à crépiter autour de toi.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jain
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
InfosRACE : Elfe
AGE : Entre 25 et 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie spirituelle
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage confirmé
CÉLÉBRITÉ : George Blagden
INSCRIPTION : 27/11/2014
MULTICOMPTES : Alaric & Khaani
MESSAGES : 169
PSEUDO : beulayte
© crédits : beulayte
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mer 17 Déc 2014 - 15:40

Le brouhaha le rendait sourd, l'agitation aveugle; difficile de dissocier quiconque de la masse lumineuse à laquelle il faisait face, difficile d'entendre quoi que ce soit dans ce charivari de complaintes. Même Eliana y allait de sa pierre, protestant contre cette situation qui semblait intolérable à tous. Eux, les mages, étaient maltraités, brimés, persécutés. Soit disant. Alors il s'en voulait. Il s'en voulait de s'en foutre. Qu'est-ce qui clochait chez lui bon sang ? pourquoi n'allait-il pas à s'insurger comme les autres ? pourquoi, lui, n'avait pas redire sur sa vie, leurs vie à tous, qu'il trouvait plus que confortables ici. Pas facile pour lui de comprendre ce qu'ils avaient à envier aux gens dehors. Une vie régit par l'argent, la faim et le travail ? un quotidien entouré d'ignares à subir, près à en venir aux fourches et aux torches à la moindre étincelle magique ?  En quoi leur jugements à eux, aussi abusifs soient-ils, étaient plus intolérables que ceux perpétrés dehors, où l'ont vous pendait au moindre faux-pas.

Une vie "libre", soit disant. Il laissait ça aux autres.

Son attention aurait dû être portée sur Eliana, s'assurer que l'homme à qui elle tenait tête ne s'en prendrait pas à elle pour quelques mots de trop; mais elle était ailleurs, concentré qu'il était sur cette silhouette non loin autour de laquelle crépitait l'Immatériel. Il sentit le Voile faible, poreux, et quelques secondes s'écoulèrent avant que la foudre ne frappe. Elle l'aveugla, sans mauvais jeu de mot, si bien que son réflexe primaire fût de fermer les yeux, évidement en vain. Etourdi par cette détonation, il mit quelques instants à reprendre ses esprits alors que tout autour, le chaos régnait en maitre. Et à peine l'orage était-il passé que le phénomène menaçait encore. Merde, mais c'était pas le moment pour ce genre de connerie ! grognant, il se hâta de rejoindre le perturbateur, saisissant sans douceur ce qu'il identifia comme son avant bras.

"Arrête !" lui somma-t-il, tout inconscient qu'il était de l'état de terreur de sa comparse, jusqu'à ce qu'il ne la sente trembler sous ses doigts. A la taille de son poignet, il identifia sa cible comme une femme, ou peut-être un jeune adolescent, sans savoir pour autant de qui il s'agissait. Peut importe, il en avait ras le bol de ceux venus ici pour foutre la merde, c'était vraiment pas le moment de faire des blessés ou de tenter le suicide. Les Templiers ne se feraient pas prier pour arrêter eux-même cette nouvelle tempête naissante, d'un tranchant d'épée s'il le fallait. Resserrant sa poigne, ses lèvres tordues d'un rictus de colère, une vague d'énergie émana du bout de ses doigts, balayant l'importune pour faire taire sa magie. Son énergie et elle toute entière disparurent alors de son champs de vision. Il ne la lâcha pas, souffla un peu de cet effort qu'il avait dû faire, avant de finalement s'inquiéter. "... Calme toi, ça va." fit-il pour la jeune femme, son agressivité retombée.

_________________




Dernière édition par Jain le Sam 3 Jan 2015 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t317-jain-blblblbl-ce
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Jeu 18 Déc 2014 - 19:42

Convoqué, sommé d’être présent : aucun choix. C’est une bien étrange sensation que d’être forcé d’aller assister à une chose qui gme glace le sang. Kilian je le connais, et si je n’ai jamais été proche de lui, nous nous sommes toujours plutôt bien entendus. Il fait partie de ces personnes que je respecte sincèrement et voilà qu’on nous annonce qu’il est coupable et qu’il va être apaisé. Difficile d’y croire. Très difficile de croire qu’il a pu faire partie de ce complot qui a permis à certains mages de prendre la fuite. Lui qui a toujours dit, comme moi, que les Cercles sont utiles, nécessaires, pourquoi aurait-il pris autant de risque pour une chose en laquelle il ne croyait pas ? Cependant, alors que je suis dans un coin de la pièce, au milieu des autres mages et habitants de la Tour, je ne parle pas de cette pensée qui est la mienne, je ne dis rien quant au doute qui m’étreint. De la lâcheté ? Non, pas vraiment, c’est juste que je n’ai aucune preuve qu’il n’est pas coupable, je n’ai que mon instinct et ce ne sera suffisant pour personne. La tension est palpable alors oui, je préfère me faire. Pourtant, mes entrailles sont nouées à l’idée de ce qui se préparer et j’en ai la nausée. Je ne comprends pas pourquoi on nous a ordonnés, à tous, de venir. Nous n’avons pas besoin de voir ça. Sans doute souhaitent-ils faire un exemple de son cas pour retirer toute envie de s’enfuir à d’autres mais c’est une méthode qui me déplait.
 
Je détourne le regard. Le mur sur ma gauche me semble tout à coup très intéressant. Que tout soit terminé vite, ce sera le mieux pour tout le monde.
 
Rien ne se passe cependant jamais de façon simple, la preuve en est l’intervention de Guntram qui me fait détourner mon attention du mur. Je suis figé dans ma stupeur de le voir intervenir de cette façon mais ne dit-il pas ce que je pense tout bas ? N'ose-t-il pas là où moi je n'ose pas ? Oui, très clairement. Et il n'est pas le seul car d'autres ne tardent pas à prendre la parole et la tension monte d'un cran et c'est exactement pour cela que je n'ai rien dit : parce que  je sais que cela risque de dégénérer. D'ailleurs, les templiers se déploient et je commence à sentir le calme qui m'anime d'habitude s'estomper parce que je crains que la situation ne tourne à l'horreur si chacun pousse trop loin. Je regarde autour de moi quand tout bascule lorsqu'un templier et un mage en viennent aux mains. Je me faufile parmi la foule à pas lents : il faut arrêter ça. J'entends une voix s'élever et j'aperçois une jeune femme, cuisinière si je ne me trompe pas, son prénom m'échappe mais je vois Jain non loin d'elle et cela suffit à vraiment faire disparaître le peu de calme qu'il me restait parce que lui, je l’exècre : c'est comme ça. Sauf que mon attention est tout à coup éloignée de Jain quand la foudre frappe. Je ferme les yeux, place les coudes devant mon visage avant de chercher ensuite la provenance de cette manifestation soudaine de magie et mon cœur manque un battement quand je vois Emrys.

« Poussez-vous ! » je dis à ceux qui me barrent la route parce que je veux m'approcher d'elle et j'enrage intérieurement quand je vois Jain s'approcher d'elle. J'enrage davantage encore quand il se saisit d'elle : mon calme est vraiment mis à rude épreuve. Loués soient les mages expérimentés qui m'ont appris à maîtriser ma magie même sous le coup des émotions sinon, le blizzard aurait déjà immobilisé tous ceux qui sont autour de moi dans cette pièce. Lorsque j'arrive enfin à leur hauteur, mon bras enlace la taille d'Emrys avec fermeté et je la ramène le plus possible contre moi pour tenter de la réconforter et de la calmer.

« Je suis là. » je lui murmure tout bas avant de poser mon regard sur Jain qui la tient toujours. « Tu la lâches. Maintenant. » je dis à Jain d'une voix sifflante.

Et dire que je ne voulais pas que la situation dégénère : ça a l'air très mal parti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 20 Déc 2014 - 18:32

Le prix de la liberté
Boum. Tout avait explosé, presque littéralement. Autour, les gens s'étaient mis à gueuler, et pour la première fois, pour la première fois c'était moi qui bougeait pas, qui faisait pas un son. Autour c'était la tempête. Autour c'était la fin du monde. J'avais de la difficulté à comprendre ce qui se passait, pourquoi tout d'un coup les faibles fondations qui nous soutenaient avaient fini par céder. Un peu plus loin, Emrys céda à une crise et des éclairs se mirent à vrombir un peu partout dans la grande salle. Des vitraux faiblirent, mais aussitôt j'aperçus l'Aveugle et Ven se précipiter sur elle pour s'en occuper. J'avais envie de faire quelque chose, d'aider, mais qu'est-ce que je pouvais faire ? Engueuler tout le monde pour qu'on se remette à notre place ? Je l'aimais bien, Killian. Mais j'avais jamais voulu qu'on se mette tous à se battre. J'avais pas envie de me retrouver contre Edwin, contre tous les autres Templiers avec qui je m'entendais plutôt bien, moi. Mais c'était vrai qu'il était temps que les choses changent. Que je devais en quelque sorte ça à mes confrères. Sauf que si c'était dans le sang et dans la violence que ça devait avoir lieu, je fis le choix de refuser d'en faire partie. Une grande inspiration. C'était comme quand j'étais petite, quand on faisait des guerres de boue. Fallait juste penser comme ça. Comme si tout s'enrobait dans de la mélasse, mes pensées restèrent claires malgré le chaos. J'avais peur que ça dégénère, qu'il y ait un blessé. Ou pire.

Fallait sortir les enfants d'ici. Je comprenais pas pourquoi ils avaient été obligés d'assister à l'exécution à la base ― c'était gratuitement cruel, comme décision. Les écarter des potentiels débordements, ça serait un bon départ ; et puis j'avais l'impression que c'était mon boulot, ma responsabilité de les sortir d'ici. M'assurer qu'ils étaient hors de danger (et j'avais beau bien aimer Emrys, elle était présentement une source de danger). Je repérai un petit groupe de jeunes un peu à l'écart, pointant des yeux terrorisés sur les éclairs et les insultes qui fusaient. "Werlen ?" commandai-je à l'un d'entre eux. "Rassemble les autres. On s'en va."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Lun 22 Déc 2014 - 20:34





   
   
   


pay with blood and fire


« Ils feraient n'importe quoi pour asseoir leur autorité », répondit Sigrid à la question d'Emrys. Elle ne lui avait pas été adressé, mais elle avait trouvé là un prétexte pour dire ce qu'elle pensait.

Et soudain, un mage osa dire à voix haute ce que tous les autres pensaient tout bas. La tension déjà palpable se transforma instantanément en orage de colère, en accord avec les émotions de la jeune mage. Tout autour d'eux devient un capharnaüm saisissant de cris de protestations et de tintement de lourdes armures. Alors qu'un templier saisi un jeune mage par le col de sa robe, elle se jette sur lui, crocs et griffes dehors. Elle n'avait même pas présentit les prémisse d'une transformation. Elle était juste devenu louve aussi simplement que si elle avait dit "Ouf".

Il aurait été facile d'arracher la gorge du templier. Elle avait l'élément de surprise, et l'armure dévolait la chair tendre du cou. Elle pencha le museau vers la tête quand des éclairs frappèrent le sol puis le plafond.

Non, elle n'était pas une meurtrière... Aussi furieuse qu'elle était, elle s'empêcha de prendre la vie de celui qu'elle tenait sous ses pattes. Elle se contenta d'un grognement menaçant, tous crocs dehors. Elle recula ensuite, se penchant sur celui qui avait été maltraité. Son instint animal la poussait à proteger les mages les plus faibles, car ils faisaient partie de sa meute. Au fond de son âme, l'humaine ria de l'ironie de la pensée, elle qui avait toujours été solitaire. Mais la louve repris le dessus et elle se mit entre les enfants apeurés et les templiers un peu trop intéressés.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mar 30 Déc 2014 - 18:32

Le prix de la liberté
Le semblant d'ordre qui régnait jusque là à la Tour, imposé par la seule crainte d'une quelconque représailles, vient de voler en éclats. La fièvre de l'insurrection, attisée par les frasques magiques des apprentis Emrys et Sigrid, a frappé bon nombre de mages qui jusque là ne souhaitaient pas intervenir. Dans le hall, les Templiers, surpassés par les évènements, s'occupent tant des mages vindicatifs que de ceux qu'ils faut mettre en sûreté. Deux d'entre eux sont chargés de s'occuper des apprentis incontrôlables, annihilant leur magie pour les estourbir sans mal, tandis qu'un autre accompagne Dyllant pour mettre en sûreté les enfants. Même le Premier Enchanteur Balnir Kahrs peine à apaiser la colère de ses propres ouailles et ses mots se perdent dans le brouhaha général. Le bain de sang est à craindre, mais Cousland sait déjà qu'une telle mesure signerait la perte du Cercle des mages.

La peur. Elle est palpable, poisseuse, elle prend aux tripes. Certains la transforme en colère et d'autre en acceptation. Car au sein même des mages, la crainte de leur semblable est présente, à raison.

Dans le chaos des mages entassés, un poignard se lève et répand le sang. Il gicle jusque sur le sol tandis que les yeux du jeune mage se révulsent. Damien, apprentis de Killian depuis plusieurs longues années, s'était refusé de voir son maitre finir ainsi, quoi qu'il lui en coute. "Non !" hurle sa voisine, interrompue par l'onde de choc qui la propulse contre un mur voisin, emportant avec elle tous ceux à proximité. Le Voile est rompu, ils peuvent tous le sentir.

Au centre de cet espace nouvellement créé, Damien s'époumone de douleur, son corps se mue en une masse informe. Ses cris étranglés sont à glacer le sang. Quand le smog noir qui l'entoure se dissipe enfin, il est méconnaissable. Sur sa peau cireuse se dessinent de longues et sinueuses veinules noires; ce qui étaient autrefois ses lèvres est scellé d'une membrane de chair. Ses membres décharnés, déformés par des protubérances osseuses, lui donne l'apparence d'un monstre. Un monstre, il en est un. Dans ses yeux, on ne lit rien de plus que de la colère et de la soif de sang. Une abomination.
Damien n'est plus.

Informations
Ce tour de jeu durera jusqu'au 10 janvier. Vous pouvez poster autant de fois que vous le souhaitez, il n'y a pas d'ordre de poste. Vous pourrez faire intervenir des pnj dans vos rp si besoin est, tant que cela reste cohérent. On y va doucement dans le massacre. Dans la mesure du possible, essayez de privilégier des messages courts (entre 200 et 300 mots environ).

Pnj présents dans l'intrigue Briggs Cousland, Balnir Kahrs, Kilian, des Templiers, Guntram (mage confirmé de la Tour), Damien (abomination)

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emrys Morinstal, Jain, Rosélie, Sigrid.

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Mar 30 Déc 2014 - 19:17

Le prix de la liberté

Tout se déroulait bien trop vite, tout allait bien trop loin. Après avoir houspillé un templier, n’ayant que peu apprécié de le voir en venir aux mains, la rouquine n’avait pu s’empêcher de se sentir mal suite à ses propos, inquiète du sort de ses compagnons si elle incitait ainsi à la haine. Alors elle se tait, elle courbe l’échine, baissant les yeux en se mordant la lèvre inférieure en signe de regret. C’est peut-être pour cela que le templier n’insiste pas, à moins que ce ne soit à cause des éclairs aveuglants qui venaient désormais de jaillir à travers la salle, une magie qui semblait provenir d’Emrys. Un simple coup d’œil fut adressé à cette dernière, soucieux, craintif aussi. La cuisinière n’avait pu retenir un sursaut, ramenant ses doigts contre ses lèvres, surprise et mal à l’aise. Mal vis-à-vis de cette magie soudaine, mal vis-à-vis de la peur qui suintait de sa camarade. Eliana le savait : elle peinait à maîtriser sa magie et la situation ne devait pas être propice à un meilleur contrôle. Elle aurait voulu aider, mais elle ne pouvait pas, car elle ne s’y connaissait pas. De toute manière Jain s’était déjà dirigé vers elle, suivit d’un autre homme, ce dernier donnant l’impression de se battre pour la protection de la jeune femme. Deux mâles se battant pour un bout de viande, enfin, au fond elle espérait que Jain n’insisterait pas, qu’il se moquerait, que la protection d’Emrys n’était pas sa priorité. C’était égoïste mais après tout, si quelqu’un d’autre voulait prendre soin d’elle, autant qu’il le laisse faire, non ?

Déglutissant péniblement, l’attention de la servante fut attirée par un autre fait, bien plus prémédité, à savoir la transformation animale d’un mage. Un loup venait en effet de sauter à la gorge d’un templier, littéralement, et si le sang ne coule pas, la rouquine n’en reste pas moins choquée. Tout allait trop loin, bien trop loin. Les mages en paieraient le prix, elle n’en doutait pas, et elle s’inquiétait pour ceux qu’elle aimait. Et pourquoi diable s’attaquer aussi directement aux templiers ? L’animal, peu importe qui se trouvait derrière cette façade, était fou. Totalement. Dépassée par les évènements, la rouquine fut tentée d’accompagner ceux qui tentaient de préserver les enfants, mais elle n’en eut pas le temps, un autre problème s’ajoutant au chaos ambiant. La jeune femme ne le comprend que trop tard, ne daigne tourner les yeux que lorsqu’elle entend ce "non" hurlé à travers la pièce et perçant le brouhaha, une directive qui provient de très près, trop près. Elle voit finalement le couteau ensanglanté, tenu par un mage non loin d’elle et lorsque celle qui a remarqué le manège se voit expulsée par une onde de choc, Eliana se trouve pris dans ce sillage magique, violemment propulsée contre le mur derrière elle. Le cri qu’elle lâche, aigu et perçant, s’étouffe alors que sa tête heurte brutalement la pierre et qu’elle achève sa course à terre. Un grognement lui échappe, sourd, avant qu’elle ne porte d’instinct une main le long de son crâne pour ramener des doigts ensanglantés à son visage. Le choc a été rude, si bien qu’elle ne se relève pas tout de suite, soudainement trop occupée à frissonner, tremblante de dégoût et de peur alors que son regard capte désormais la silhouette de l’abomination qui se tient au milieu de la salle. C’est cette vision d’horreur, plus qu’autre chose, qui l’incite à se redresser, suffisamment pour s’asseoir tandis qu’elle se presse un peu plus contre le mur derrière elle, à l’image d’un animal pris au piège. Ce simple effort lui vrille le crâne. « Je souffre. » Mais non, elle n’est pas morte. Enfin ça, la bestiole au milieu de la salle peut toujours y remédier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jain
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
cercle d'orlaïs ∣ mage confirmé
InfosRACE : Elfe
AGE : Entre 25 et 26 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs
LOCALISATION : Cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie spirituelle
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage confirmé
CÉLÉBRITÉ : George Blagden
INSCRIPTION : 27/11/2014
MULTICOMPTES : Alaric & Khaani
MESSAGES : 169
PSEUDO : beulayte
© crédits : beulayte
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 3 Jan 2015 - 14:46

"Tu la lâches. Maintenant." un rictus hautain tordit ses lèvres. Il reconnaitrait cette voix entre milles : Venance, ce crétin finit. En voilà un qu'il aurait aimé voir partir avec les autres pendant le soulèvement, n'importe quoi qui ne l'oblige pas à cotoyer cet âne chaque jour que le Créateur faisait. "Sinon quoi." rétorqua-t-il, le ton moqueur, il avait juste envie de l'emmerder un peu. C'était physique. Après tout, qu'est-ce qu'il en avait à foutre de son idiote d'élève, pas capable de se contrôler un minimum dans une situation comme celle ci. A son âge, bordel ! toute candide, mièvre et gourde qu'elle voulait paraître, elle était loin d'être une gamine à qui on pouvait tout passer. Alors qu'il joue les héros, ce crétin de Venance, au fond il ne pouvait que se sentir merdeux d'avoir laissé Emrys salement foirer. Fort de ses "exploits", elle ne pouvait que craindre les ennuis maintenant. L'apaisement, peut-être. On ne pourrait pas dire qu'il n'avait pas essayé de l'aider.

Son regard inquisiteur braqué sur Venance, il leva les yeux au ciel, sifflant entre ses dents d'une arrogance nouvelle : "La prochaine fois, tâche surtout d'arriver à temps." Sans en dire d'avantage, il lâcha la jeune fille sans lui accorder la moindre attention, un sourire fendit ses lèvres. Il tourna les talons pour s'en éloigner.

Il n'avait pas fait deux pas quand des cris affolés résonnèrent derrière lui, et que l'explosion souffla une bonne partie des gens présents, lui avec. Affalé sur le sol, déboussolé, il releva les yeux vers la source de la détonation mais ne trouva qu'une lueur aveuglante comme il n'en avait jusque là jamais vu. "Merde merde !" Était-ce un démon ? une entité de l'Immatériel ? comment expliquer que le Voile soit si faible autrement. Tout le monde ici était en danger. "Eliana !" hurla-t-il, mais sa voix ne parvint pas à porter au dessus des cris effrayés de la foule. Bousculé par quelques-uns prompts à s'échapper d'ici, il cherchait la jeune femme d'un regard affolé mais ne parvint pas à l’apercevoir dans ce chaos complet. Serrant les dents, il pressa ses deux mains contre ses tempes, se maudissant de s'être un tant soit peu éloigné d'elle. Il ne pouvait rien faire, et elle, elle était peut-être blessée. Il était juste bon à rien. Putain d'infirmité.

A sa droite, il entendit Coustland sommer à ses hommes de mettre en sûreté les novices, et se préparer à combattre. Nul doute que lui et ses camarade de rang allaient devoir prêter main forte dans la bataille.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t317-jain-blblblbl-ce
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Sam 10 Jan 2015 - 6:49

Le prix de la liberté
Quelqu'un aurait dû le voir venir. J'veux dire, c'était tellement évident. C'était pas Killian le problème. Ça, tout le monde s'en doutait. Mais à mesure que je m'approchais du portail, suivie d'une vingtaine de gamins terrifiés dont certains avaient à peine un an plus jeune que moi, quelque chose me donnait des frissons dans le fond de la tête sans que je puisse mettre le doigt dessus. J'avais pas le temps d'y penser de toute façon ― si les choses devenaient trop laides et que des sorts ou flèches perdus filaient dans ma direction ou dans celle des morveux, j'avais pas la magie nécessaire pour l'arrêter. J'ferais juste regarder la catastrophe, au ralenti, avec les couleurs qui disparaissent. C'est ce qui arrive quand le mal tombe sur les gens, qu'y disait, Papi. Quand les Engeances viennent te prendre par les pieds pour t'emmener avec eux dans les Tréfonds (mais seulement si t'as pas été malin).

"Edwin ?" demandai-je d'une voix de souris à mon ami. "Si on nous voit errer dans la Tour maintenant, on se fera tirer à vue."

Le message était implicite mais clair. Le jeune homme ― mon très, très vieux protecteur ― acquiesça en silence. Je savais qu'il brûlait d'aller défendre ses frères, mais il n'allait pas me laisser prendre un risque aussi énorme. Parce que j'allais le faire, avec ma tête de cochon, ça n'était même pas un doute.

On partit pendant que les choses avaient l'air de se calmer (les gens faisaient juste se crier dessus mais c'était pas tant rare). Et là, l'explosion devint littérale.

Flash blanc.

Tout était mélangé.

J'avais eu mal jusque dans le nez.

Je me relevai de peine et misère. L'air entra dans mes poumons, mais difficilement, à petits goulots bruyants. Ma vue était brouillée et je comprenais pas ce qui s'était passé. Ils ont laissé Emrys craquer ? que je me demandai. Ils allaient la tuer si ça continuait comme ça. Ils comprenaient pas qu'elle était au même niveau que les huit ans, qu'elle saisissait pas encore comment ça fonctionnait. Ils allaient pas se servir du chaos pour la laisser éclater et utiliser ça comme prétexte d'Apaisement ?

Non, tu les connais. C'est pas des salauds. Pas autant qu'on veut te le faire croire.

Et puis c'est là que je vois Damien. Lui, un garçon qui a grandi en même temps que moi. Arrivé à peu près dans la même période. Mais c'était pas Damien.

"Créateur Nu," juré-je tout bas.

Pour la première fois, l'évidence me terrorisait.

Ce qui avait pris le corps de Damien me terrorisait.

Je voulais faire quelque chose, mais qu'est-ce que moi, Lentilleuse, pouvait faire contre cet ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Lun 9 Fév 2015 - 1:01

Le prix de la liberté
J'me donnai trente secondes. Trente secondes de peur totale, de panique désemparée, d'impuissance pure. Il me semblait que la lumière des torches et des chandelles avait faibli, absorbées d'un souffle par l'explosion causée par Damien. Combien étaient-ils ? De tous ceux qui avaient habité avec nous pendant si longtemps, combien étaient-ils à avoir accepté le sombre cadeau d'un démon ? Qui étaient les abominations auprès de ceux qui avaient joué les hypocrites si longtemps ? Trahie. C'était comment je me sentais. Trahie par tous ceux dans cette tour, des Templiers aux Mages aux Apprentis. Est-ce que Damien était seul ou nous aurions, bientôt, une nouvelle créature à craindre ? Nul doute que le Rite d'Annulation serait permis, maintenant. Thanks, motherfuckers. Et ça, c'était si on s'en sortait.

Ils nous tuaient tous à cause de leur faiblesse et de leur cupidité, et moi, ça me faisait mal dans le coeur.

J'essuyai une larme qui avait coulé sans que je m'en rende compte ― probablement rien que de la douleur quand mon coude avait percuté le tabouret près de moi. Sûre ? Non. Mais je voulais pas avoir l'air faible en ce moment. Les trente secondes étaient écoulées.

Fallait que je me souvienne de tout ce que j'ai appris, sinon j'allais mourir et les gamins aussi. Déjà, on entendait les réactions des gens (avec des explosions, des fois. je savais pas si c'étaient des grosses et si elles étaient en feu parce que j'étais trop petite et les autres trop nombreux et que c'était le fouillis, mais ça faisait quand même peur). D'abord, un bouclier : ça je savais faire. Pas très bon, qui tiendrait pas plus de dix secondes, mais au moins ça me ferait gagner un peu de temps. "Vous venez et tout de suite !" gueulai-je aux enfants. "Et aidez-moi, merde, vous savez bien que j'suis moins bonne que vous."

J'étais en train de redevenir Lentilleuse. Les batailles de boue, la pluie qui nous donnerait la grippe et donnerait une peur bleue à nos vieux ; avec un peu d'imagination (et j'en avais beaucoup), onn pouvait presque s'y croire. L'odeur de poil brûlé qui provenait de Damien en moins.

Les gens étaient devenus des facteurs, des variables ― importantes. Mes émotions étaient mises de côté pour faire place au sang-froid, dur et vide, qui nous permettrait de gagner la partie.

"Edwin, tu nous protèges des sorts perdus."

Honnêtement, il avait probablement déjà commencé à annuler toute magie qui s'approchait des plus jeunes, mais j'arrivais difficilement à me concentrer. Et je préférais regarder autour de nous avant.

"Maeve, tu penses que tu peux faire un flash de lumière derrière l'Abominable ? Attire son attention de l'autre côté comme si il se faisait attaquer."

Même moi je pouvais faire ça. Et pis si on était chanceux, ça attirerait l'attention de tout le monde aussi et on pourrait se tirer en douce comme des princesses.

Je lançai mon plus puissant cri de barbare dès que ce fût fait.

"UAAAAAAAAAAARGH."

On se dirigea, vite fait, en dehors de la grande salle. En courant comme si on était dans les Marais, avec des tableaux aux murs qui se décrochaient à chaque déflagration et même de la pierre qui se fissurait. Mais on continuait, le plus vite possible (mais pas trop, pour les plus petits). Edwin fermait la course pour eux, et il pouvait même empêcher d'autres sorts de nous atteindre maintenant que le bouclier était parti en fumée.

Je savais même plus où on était quand on arrêta de courir. Des dortoirs, probablement, mais de personne qui me disaient quelque chose. Les enfants pleuraient, pour la plupart. Moi aussi.

"On a laissé Emi derrière."

"Rickon aussi."

"Je pense que Jathan est mort."

Oui, je pleurais avec eux. Mais je leur fis signe de se rapprocher, serrant les plus proches dans mes bras.

"Mais on peut pas retourner. Je suis sûre que ça va bien se terminer, vous inquiétez pas. On sera tous en sécurité parce qu'Edwin et moi, on sait tous qu'ils sont assez forts pour renverser la situation, pas vrai ? Alors y'a rien à craindre."

Mais j'en croyais pas une miette. Heureusement que je mentais tout le temps.

Ce fut d'une grande aide pendant le long, long moment qui suivit où je tâchai de les distraire avec une des histoires de Papi, pendant qu'au fond de moi je faisais déjà mes adieux au reste du monde.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Andoral
fondateur ∣ maitre du jeu
fondateur ∣ maitre du jeu
InfosINSCRIPTION : 12/08/2014
MESSAGES : 579
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Lun 9 Fév 2015 - 9:08

Le prix de la liberté
Ils ont frôlé la catastrophe, encore. Une fois de plus. Ca aurait pu être la fin du Cercle d'Orlaïs, si les mages de rangs supérieurs n'avaient pas réussi à vaincre l'abomination avec l'aide des Templiers, rappelant alors la cohésion qu'il peut y avoir entre eux, rappelant que ce ne sont pas uniquement des groupes qui s'opposent, mais aussi des hommes et des femmes capables d’œuvrer dans la même direction. Bien sûr, ça ne change rien, personne n'oublie cette parodie de procès qui a failli avoir lieu, tout le monde a encore en tête les accusations qui ont fusées de part et autre et l'escalade de la violence rapide, bien trop rapide. Personne ne peut oublier que le Droit d'Oblitération a été envisagé par Briggs Cousland et que c'est grâce à Balnir que cette catastrophe a été évitée de justesse. Mais est-ce bien mieux, cette ambiance encore plus lourde qui plane sur la Tour ?

Les nouvelles règles sont plus dures qu'auparavant, mais la différence principale réside dans le fait que cette fois, Balnir et Briggs travaillent main dans la main. L'échec de la traque ne fait que renforcer l'idée que les mages doivent être surveillées, pour leur bien, pour le bien des autres. Les visites des proches sont interdites jusqu'à nouvel ordre, de même que les mages ne peuvent plus quitter la Tour même dans le cadre des recherches, les correspondances sont particulièrement contrôlées, et le mot d'ordre officiel est d'éviter tout contact entre templiers et mages. Le quotidien reprend peu à peu du terrain au Cercle, mais il reste que mages et templiers marchent sur des œufs afin d'éviter tout nouveau débordement.

Informations
Ce tour est celui de clôture de l'intrigue. Libre à vous de poster à la suite, afin de situer votre personnage vis à vis de l'ambiance au sein du Cercle et des nouvelles mesures rendant la vie de chacun plus compliquée au quotidien.

Pnj présents dans l'intrigue Briggs Cousland, Balnir Kahrs, Kilian, des Templiers, Guntram (mage confirmé de la Tour), Damien (abomination)

Personnages participant Dyllant, Eliana, Emrys Morinstal, Jain

Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté Lun 9 Fév 2015 - 21:28

Le prix de la liberté
On avait survécu, à la fin. Je savais pas vraiment comment, je savais pas vraiment pourquoi, mais on avait survécu. Ils disaient que c'était une dernière alliance entre les Senior et les Templiers, un accord entre le Premier Enchanteur et Cousland. Moi, je pensais que j'allais mourir. Merde, dans tous ceux qu'il y avait eu ce soir-là, j'étais celle qui aurait dû mourir. Mais non. Là où il y avait eu des morts, là où d'autres Apprentis avaient été grièvement blessés, moi, j'étais toujours là. C'était peut-être la chance. C'était peut-être le Créateur. Je savais juste que c'était bizarre, et que même si tout avait changé et qu'on le savait bien, en surface des jours qui suivirent, on avait l'impression que tout était pareil. Je continuais à faire l'abrutie. Je continuais à sécher les cours. Je continuais à raconter mes histoires. "Même que l'Empereur il est venu une fois à la Fin du Monde, et qu'il disait que c'était son auberge préférée !" Sauf que je bégayais un peu plus, je me perdais plus souvent dans mes pensées. Les autres sursautaient plus facilement, et même si les pertes avaient pas été monstrueuses, on entendait chaque soir quelqu'un pleurer. Parfois les mêmes, parfois des différents.

J'avais vraiment cru que tout allait bien se terminer, qu'on allait avoir de nouveaux droits de manière pacifique. J'avais vraiment cru qu'on pouvait régler ça de façon mature ― et c'était moi qui disait ça. Mais il avait fallu... Ugh. Qu'est-ce qu'il avait vraiment fallu ? À qui la faute ? C'était con d'essayer de la mettre sur la tête de quelqu'un. C'était arrivé, et on pouvait plus rien y faire.

Et là, un matin où il y avait l'une des pires tempêtes de neige depuis longtemps, juste après le petit-déjeuner, on avait entendu le bruit caractéristique d'un marteau contre un clou contre la pierre. Quand on est allés voir, il y avait des annonces un peu partout dans la Tour, des annonces qui nous avertissaient que les visites des proches étaient désormais suspendues. "C'est laid, Ma était supposée apporter des cadeaux de la part de..." Mais j'avais pas réussi à continuer. La seule chose à laquelle je pensais, c'était que Papi était rendu vieux et qu'il passerait peut-être pas l'hiver, et que moi j'étais coincée ici. "On peut dire adieu à ma proposition d'ajouter un jardin," marmonnai-je. Mais ça cachait autre chose. Ça cachait que j'avais l'impression que toutes ces mesures allaient empirer la situation, et que je perdais peu à peu ma conviction que tout irait pour le mieux. Je perdais ma confiance en les Templiers, et j'avais déjà perdu celle envers les autres Mages. Et maintenant, j'avais peur que ma famille m'oublie.

Les semaines qui suivirent furent les plus seules de ma vie.

J'avais attendu pour revoir Edwin, et les autres me détestaient pour ça. Ils disaient que je pactisais avec ceux qui nous faisaient ça, que j'étais une lèche-bottes et une traîtresse. Mais de toute façon, on nous laissa jamais nous voir. Au début, c'était "on se parlera demain". Puis "la semaine prochaine". Puis, ils nous empêchèrent même de se croiser dans les corridors.

Qu'est-ce qui s'était passé ? Qu'est-ce qui avait tout fait dégringoler aussi vite ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE 1 ☩ Le prix de la liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Rez-de-chaussée :: Hall d'entrée-