FORUM FERME

Partagez|
 

 Bonnes nouvelles? - Sohane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Bonnes nouvelles? - Sohane Mer 12 Nov 2014 - 1:52


♫ La rumeur est partie d'ici
Non loin du village et puis du pays,
ɤ

« Dezial avait toujours été quelqu'un de jovial, d'assez souriant dans l'ensemble, qui essayait sans cesses de vouloir voir le bon côté des choses. Après tout, la vie ne semblait pas lui avoir sourit à sa naissance, pourtant, il finit par vivre comme un noble, être traité comme un fils et un frère par une grande famille, alors que lui, n'avait pas de nom, et n’était que le fils d'une servante. Grandissant dans ce monde qui n'aurait jamais dû être le sien, notre ami se mit à avoir des rêves, des buts dans sa vie, sans avoir à se soucier s'il aurait de quoi manger le lendemain. Du moins, lorsqu'il vécu au château. En effet, le bâtard prit la peine de faire un long voyage pour se forger une vraie expérience du combat, afin de pouvoir veiller aux mieux sur les siens. Malgré la difficulté de la vie d'aventurier, malgré la mort planant sans cesse sur nous, malgré la famine, Dezial garde de grands souvenirs de cette époque, tant par les rencontres qu'il fit, que ce qu'il devint : un barde. J'entends par-là les membres de la fameuse guilde, pas un simple ménestrel itinérant. Quoi de mieux pour veiller sur une noble famille que d'être dans une telle organisation ? Oui, notre ami avait appris à voir les bonnes choses, même lorsqu'il semblait ne pas y en avoir. Pour lui, une mauvaise nouvelle, pouvait, avec le temps devenir plutôt bonne. Une mauvaise expérience ne pouvait qu'être bénéfique avec le temps. Après tout, une mauvaise chose pour quelqu'un l'était-elle pour tout le monde ? Sûrement pas. Alors oui, le bâtard faisait ce qu'il pouvait pour relativiser en chaque occasion. Malgré tout, notre ami rencontra certaines situations qu'il ne sut pas vraiment comment interpréter. Était-ce une bonne chose ? Une mauvaise chose ? Des fois, celles-ci semblaient bonnes, mais, à tête reposée, il arrivait que tout ceci n'était pas si bon que ça. Laissez-moi vous conter l'une de celles-ci.

Cette journée avait commencée comme de nombreuses avant elle. Notre ami s'était levé au rythme des lointains chants de coqs. Il s'était préparé, et avait mangé un petit quelque chose pour tenir jusqu'au déjeuner, avant d'aller retrouver son apprentie pour parfaire sa formation. Une bonne partie de la matinée fut consacrée à la chose martiale. Le maître voulait que sa jeune protéger puisse devenir au moins aussi douée que lui dans l'art de l'épée. Chose qui, en soit était assez singulière lorsque l'on connaît la propension au jeune homme à se dévaloriser, cependant, il se reconnaissait un certain niveau dans cet art. La demoiselle avait eu une vie compliquée, avec d'horribles événements qui restèrent gravés dans sa mémoire à jamais. Dezial tenait absolument à ce que plus jamais pareille chose n'arrive, alors, chaque jour il l'entraînait, à l'épée, au pugilat ou encore à l'arc. Il voulait faire d'elle une redoutable combattante, et c'était le chemin que la belle prenait. L'après-midi fut lui, réservé à l'art musical, mais aussi à l'héraldique qu'elle se devait de connaître sur le bout des doigts, tout comme les arbres généalogiques des plus grandes familles. Cette partie-là, le bâtard en avait toujours eu horreur, mais il savait très bien à quel point cela était important.

Une fois cela terminé, le professeur laissa la jeune femme vaquer à ses occupations pour le reste de la journée, s'occupant lui-même un moment de détente. Non pas qu'il n'aimait pas ce qu'il faisait, bien au contraire. Son apprentie était attentive à ce qu'il se disait, était minutieuse et passionnée. C'était un bonheur que de lui enseigner tout ce qu'il savait. Malgré tout, le barde avait besoin de se relaxer de temps à autres, après tout, il n'était qu'un simple Homme, et, la plupart du temps, un beau décor accompagné de son luth lui faisait tout le bien du monde. La plupart du temps, le jeune homme se rendait dans les jardins du château, où tout ne semblait plus avoir d'importances. Il pouvait rester là des heures durant à jouer de son instrument -je parle bien de celui à cordes- se remémorant avec nostalgie ses nombreux voyages en compagnie d'Alaric, Äzghabâl ou encore Sohane. Car oui, même s'il appréciait plus que tout sa famille et qu'il était prêt à tout pour la protéger, les années où il fut sur les routes semblaient faire parti des meilleurs moments de sa vie, si bien qu'à chaque fois qu'il y pensait, l'homme avait un sourire béât, idiot même.

En ce jour, et une fois n'est pas coutume, un garde vint le déranger dans son petit nid. L'homme d'armes était accompagné d'une personne que le bâtard ne connaissait que trop bien : Sohane. Une amie qu'il avait rencontré presque dix ans auparavant. Une elfe à la beauté envoûtante aux côté de qui il avait risqué sa vie de nombreuses fois. Certes, de nombreuses fois ils s'étaient pris le bec pour tout et rien, mais, notre ami tenait profondément à cette assassine. Car oui, la nouvelle arrivée faisait partie des Corbeaux,et, aussi étrange que cela puisse paraître, il l'avait su. Mais, plus que tout cela, il arrivait, régulièrement, que les deux jeunes gens soient intimes. Sans doutes était-ce le plus solide des ciments quant à leur relation. Habituellement, l'elfe n'était pas souriante, mais là, elle semblait … Faire la gueule. Voire même être énervée. Avait-il fait quelque chose de mal ? Non, il ne pensait pas. Dans ce cas, quelle était la raison d'un tel visage ? Dezial resta perplexe quelques instants avant de congédier le garde avec les remerciements qu'il se devait, avant de se renseigner.

« Tiens donc, la belle Sohane, quelle surprise ! Tu … Ne sembles pas dans ton assiette … Aurais-je fais quelque chose pour te mettre en rogne ? Ou du moins … Puis-je t'aider à … Aller mieux ? »


Notre ami la connaissait suffisamment pour savoir que la conversation n'allait pas être tendre. Ainsi, il préférait prendre le plus de précaution possible, si bien qu'il posa son luth sur le banc et se leva pour se retrouver face à elle, souriant, espérant un tant soit peu la calmer, quoi qu'elle ait. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sohane
guilde ∣ corbeau
guilde ∣ corbeau
InfosRACE : ELFE.
AGE : TRENTE-ET-UN ANS
CONTRÉE D'ORIGINE : ANTIVA
LOCALISATION : ORLAÏS
ARME/MAGIE : Un sabre courbe dont la lame est à double tranchant, une multitude de dagues et de coutelas, à l'occasion une arbalète. Toutes ses lames et ses carreaux sont empoisonés.
MÉTIERS/OCCUPATION : Maitre Assassin chez les Corbeaux d'Antiva
HUMEUR : Mauvaise
COULEUR RP : #CC3333
CÉLÉBRITÉ : Mylène Jampanoï
INSCRIPTION : 26/08/2014
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 1759
PSEUDO : Sedna (Marion)
© crédits : Marleen
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Bonnes nouvelles? - Sohane Lun 17 Nov 2014 - 16:37



Dezial & Sohane

Bonnes nouvelles ?

Tu es furieuse, Sohane, furieuse depuis des mois et tu ne décolères pas. Jamais. Tu te lèves furieuses, tu avances furieuse, tu respires furieuse, tu te couches furieuse. C'est un braiser tout entier qui te consume et qui ravage tout en toi. Tu es furieuse et tu ne peux rien y faire.

Et c'est furieuse que tu as entrepris le voyage jusque Lydes. Péniblement.

Tu ne t'habitues pas à cette perte de mobilité, à cette fatigue latente, à tes humeurs changeantes. Et plus que tout, tu ne t'habitues pas à ce ventre rond qui clame ouvertement l'outrage. L'erreur.

Tu as longtemps réfléchis à ce que tu ferais une fois que ton… que le bébé serait là. Hors de questions que tu t'en occupes évidemment. Tu n'a pas l'instinct d'une mère, loin de là. A dire vrai, tu es même plutôt tétanisée à l'idée de l'accouchement. En toi se bousculent depuis trop longtemps maintenant autant de sentiments contraires qu'étrangers et inhabituels et tu ne sais pas comment gérer ces accès de tristesse qui te prennent sans aucuns signes avant-coureurs. Et en toi, toujours, cette colère qui ne te quitte jamais, que l'on retrouve dans le moindre de tes mots, la moindre mimique, le moindre geste, le moindre regard.

Tu es épuisée, Sohane. fatiguée de lutter contre cette personne qui n'est pas toi, qui n'est plus toi. Tu es fatiguée et surtout, déconcertée. Car cette grossesse te force à penser à toi d'une façon que tu n'as jamais envisagée auparavant. Car ta vie et ton équilibre sont liés à cet être qui grandit en ton sein et tu ne peux pas te permettre de merder avec l'un ou l'autre ; les répercussions seraient irrémédiables. Toi qui est toujours en mouvement, toi qui ne reste jamais longtemps au même endroit, te voilà démunie face à ce temps libre que tu ne sais apprivoiser.

Lorsque ta grossesse est devenue trop handicapante, tu as prévenu la Maison à Antiva. Ils ne t'envoient plus d'ordre de mission pour l'instant. Tout ce que tu as à faire, c'est penser à toi. Te reposer, manger, de détendre. Et toi qui n'a jamais eu cette chance, tu es perdue.

La seule chose dont tu es certaine, c'est que tu veux pas de cet enfant, que tu n'en as jamais voulu, que tu n'en voudras jamais. Pourtant, tu n'envisages pas de le laisser à un orphelinat. Tu les connais ces endroits, ceux d'Orlaïs ne sont pas franchement mieux que ceux d'Antiva.

Éclipse renâcle brutalement et te sors de tes pensées moroses. Tu arrives à Lydes et te dirige vers le domaine ducal, là où tu trouveras Dezial, tu le sais. Celui qui s'approche le plus d'un ami pour toi, la seule personne à qui tu envisages de laisser cet enfant. Son enfant. Tu ne peux pas savoir qui est le père, dans ton esprit, il est de Dezial et il n'y a pas de place au doute.

Arrivée devant l'entrée du domaine, tu descends de ton ta canasson et t'approche de cette démarche malaisée, lourde, des gardes qui surveillent l'accès à la demeure et filtrent qui entre et sort. « Je veux voir Dezial », déclares-tu froidement, braquant tes yeux glacials dans ceux d'un jeune homme qui ne comprendra sûrement pas les foudres qui s'abattent sur lui. Il balbutie quelque mot que tu n'as pas la patience d'écouter et dans ta main apparaît une larme courte que tu presses contre sa gorge. Et létale, tu lui murmures « Je veux voir Dezial. Fais ce que je te dis, ou je te donne une bonne raison à tes petits amis de me faire entrer ».

Il te guide à travers les jardins et lorsque tu aperçois enfin l'homme que tu es venu chercher, ton visage devient de marbre, tes yeux s'enflamme et ta mâchoire se serre. La colère t'enflamme à nouveau et tu te retiens de ne pas lui refaire le portrait alors qu'il prend la parole. Si ses mots ne le sont pas, tu les perçois comme condescendants et il te faut toute ta maîtrise de ta personne pour te pas l'égorger sur le champ -ce n'est pas pour ça que tu es venue jusqu'ici.

« Si tu peux faire quelque chose pour m'aider ? » répètes-tu, ta voix tremblante de rage. « Tu as un sérieux problème, Dezial, et tu vas devoir en assumer les conséquences à présent. » Ton accent habituellement si chantant n'est que promesse de mort. Ta cape de voyage, lourde et chaude cache encore ton ventre. Tu en écartes un pan, dévoilant ton énorme ventre. Ta honte. Sa honte. « C'est le tien. Et quand ça arrivera, il sera à toi. Je ne veux pas en entendre parler, je ne veux rien savoir à son sujet. Tu seras là, c'est tout ce qui importe. »

Et ta voix ne laisse aucune place aux négociations.
(c) crackle bones


_________________



“Les femmes font ces choses. Mais Sohane le fait mieux.
Elle briserait les vœux des hommes pieux.”
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t157-sohane-and-death http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t236-sohane-and-all-i-am-is-a-bird-in-the-storm
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Bonnes nouvelles? - Sohane Jeu 20 Nov 2014 - 2:40


♫ Elle s'est posée un jour ici au village
Pour conter une histoire, une pleine page,
ɤ

« Sohane était une amie de Dezial. Une bonne amie même. Il pouvait relativement lui faire confiance, du moins sur certaines choses. Pour vous donner un exemple, lorsqu'ils voyagèrent un petit moment ensemble, il lui faisait suffisamment confiance pour assurer ses arrières lorsqu'ils se retrouvaient dans une situation délicate. Dezial était relativement doué dans le maniement des armes, mais elle … Elle était à un tout autre niveau, s'en était effrayant que de la voir combattre. C'était un Corbeau. Cela il ne l'apprit que plus tard mais, à la voir se déplacer sur le champs de bataille et la voir combattre, cela n'avait rien d'étonnant en fin de compte. Oui, la belle était effrayante. Dangereuse en plus de s'énerver facilement, notre ami pesait chacun de ses mots en sa compagnie afin de ne pas subir sa colère. Oui, le barde avait peur de son amie. Il savait qu'elle l'appréciait, du moins c'est ce qu'il pensait, sinon, pourquoi se seraient-ils revus durant toute ses années ? Dans tous les cas, l'elfe n'était pas du genre à montrer ses sentiments, du moins ce genre de sentiments, si bien que lui ne sut jamais avec certitude, même si au fond de lui il en était persuadé. Après tout, serait-elle venue ce jour-là si ce n'était pas le cas ?

Comme à son habitude, la belle avait une mine renfrognée, quelque chose semblait l'énerver, mais cette fois-ci, encore plus que d'habitude. Qu'avait-elle ? Que voulait-elle ? Pourquoi venir le voir avec une telle allure ? Le bâtard n'en savait rien, et, cela l'effrayait assez. Un mot de travers et cela pourrait partir avec violence. Il tenta alors une première avancée, douce et lente, demandant s'il pouvait faire quelque chose pour l'aider. Malheureusement cela n'eut pas l'effet escompté. Du tout, du tout. En effet, l'assassine ne s'énerva que plus qu'elle ne semblait déjà l'être, expliquant qu'il avait un gros problème, un très gros problème et qu'il allait devoir assumer ce qu'il avait fait. De quoi parlait-elle ? Lui n'en avait aucune idée. Mais sa voix était glaciale, bien plus qu'il ne l'avait jamais entendue. Qu'avait-il donc bien pu faire pour la mettre dans cet état ?

Très vite, la femme en colère, ôta sa cape pour dévoiler un ventre rond. Enceinte, elle était enceinte. D'où sa colère. Dezial la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle n'avait absolument aucune envie d'avoir la moindre famille, la moindre attache. De fait, il commençait à comprendre la raison de sa colère, encore plus lorsqu'elle lui expliqua que le gosse était le sien. Il resta bouche bée quelques instants, si bien qu'il ne comprit que la moitié de ce qui se passa ensuite. Malgré tout l'idée était claire. Il le garderait, seul, et n'avait pas son mot à dire. Lui, père ? Le pouvait-il ? Mais surtout, que faire d'un enfant ? Comment l'éduquer, l'élever ? Il semblait perdu.

Une fois ses esprits repris, il tenta de reprendre le dialogue.

« Mais … Tu es sûre que c'est le mien ? Ça fait combien de temps qu'on ne s'est pas vu ? »


Le barde s'arrêta un bref instant pour compter sur ses doigts les mois qui séparait sa dernière visite et leurs derniers ébats. Il tenta de se remémorer ses activités passées durant les derniers mois, et, lorsque le compte s'arrêta à mi-chemin entre le cinq et le six, il resta figé un instant, regardant tour à tour le ventre et ses doigts, avant de s'exclamer …

« Oh putain … C'est le mien. Mais … Pourquoi … L'avoir gardé ? J'veux dire, tu prenais pas une potion ou je sais plus quoi avant ? Là c'est … Compliqué. »


L'homme soupira longuement, tentant de reprendre ses esprits et réfléchir calmement à la situation. Se frottant l'arrête du nez quelques instants il resta pensif, tentant de trouver une bonne idée, en vain.

« Oui, j'vais m'en occuper, il sera sûrement mieux ici dans un château que sur les routes mais … Fiouh … Je sais absolument pas quoi faire d'un gosse moi. Rowena pourra m'aider avec ça je pense, elle a eu une tripotée de frères et sœurs mais … Enfin, excuse-moi, je me suis jamais renseigné sur ça, mais … Ça donne quoi un demi-elfe ? Les oreilles ? La longévité ? Comment il va grandir le petit ? »


Oui, Dezial avait de grandes connaissances, mais, celles-ci s'arrêtaient aux humains, malgré ces nombreux voyages, il ne s'était jamais vraiment posé la question. En plus de quoi, étant donné son éducation bien plus martiale qu'autre chose, la chose ne lui était jamais arrivée jusqu'aux oreilles. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Bonnes nouvelles? - Sohane

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes nouvelles? - Sohane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Archives rp :: Chapitre I-