FORUM FERME

Partagez|
 

 INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Uther de Verchiel
royauté & noblesse ∣ chevalier
royauté & noblesse ∣ chevalier
InfosRACE : Humain
AGE : 35 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Verchiel
LOCALISATION : Verchiel
ARME/MAGIE : Épée et bouclier
MÉTIERS/OCCUPATION : Chevalier Orlésien & Baron de Verchiel
COULEUR RP : 0066ff
CÉLÉBRITÉ : Orlando Bloom
INSCRIPTION : 10/12/2014
MULTICOMPTES : Shay Howard & Gareth & Azénor & Rosélie
MESSAGES : 606
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Tatpotter (Blodbox)
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés Dim 27 Mar 2016 - 20:03

Uther n'était clairement pas à l'aise dans cette soirée, Célévina avait fait son apparition magique et cela avait apporté plus de questions que de réponses. Il se demandait si quelque chose allait réellement changer dans cet Empire ou si l'Enclin allait tout raser avant de remarquer qu'il fallait intervenir.

Des pensées noirs et pessimistes, mais c'était l'heure qui était propice à ce genre de choses. Il était ici pour défendre en priorité l'impératrice et son pouvoir. Rien ne devait perturber son règne en cette période sombre ou Orlaïs courrait à sa perte. Il fallait donc être à l’affût des moindres signes, concentrer sur chaque personnes présentes ce soir, sans oublier Verchiel et son risque d'être attaqué.

Il remarqua que le Baron de Kaflan s'approcha de lui. Il eu un sourire lorsque celui-ci lui adressa la parole en commençant par l'une de ses blagues. Il était bon d'avoir des hommes comme Yver dans la Noblesse, un homme dont le pouvoir lui importe peu.

« Yver, un plaisir partagé. Je vais aussi bien qu'on puisse aller avec l'enclin aux portes de sa cité. Et vous, comment se porte-t-on à Kaflan ?. »

Un échange courtois simple. Yver voulait certainement quelque chose, mais quoi ? Uther le saurait en attendant et en répondant le plus honnêtement possible au Baron.

_________________



Uther de Verchiel
Baron, Chevalier, Noble...
Aime le peuple, évite la foule.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t371-ser-uther http://dragon-age-rpg.forumactif.org/t521-uther-de-verchiel
avatar
Yver de Kaflan
royauté & noblesse ∣ baron
royauté & noblesse ∣ baron
InfosRACE : Humain
AGE : 28 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs, Duché de Combrelande
LOCALISATION : Quelque part en Orlaïs
ARME/MAGIE : L'arme technologique par excellence: l'arbalète! Belle, superbe, tant de bois et de métal entremélés en harmonie!
MÉTIERS/OCCUPATION : Inventeur... Noble aussi, mais inventeur d'abord!
HUMEUR : Raide dingue!
COULEUR RP : #990066
CÉLÉBRITÉ : Heath Ledger
INSCRIPTION : 06/04/2015
MULTICOMPTES : Heren
MESSAGES : 143
PSEUDO : MdA
© crédits : Destiny
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés Dim 3 Avr 2016 - 16:59

Yver se sentait plus à l'aise en présence d'Uther que de la très large majorité des nobles, et il s'était inquiété, aux premières nouvelles de l'Enclin, du sort de son ami et de ses gens.
Le fait de le voir en bonne santé, du moins autant qu'on puisse l'être dans de telles circonstances le rassurait... tout en le renforçant dans l'idée que beaucoup de ces fichus nobles devraient s'inquiéter du véritable danger actuel plutôt que faire dans les messes basses et les ambitions de charognards.

-Je comprends. La victoire de Lydès nous  a donné une bouffée d'air, mais cela n'est que temporaire, je le crains. Je n'ai pas l'intention de rester les bras croisés... et je travaille à quelques engins que les Engeances ne vont pas du tout apprécier.
La Baronnie de Kaflan va mal. Certes, l'Enclin n'est pas nos portes, mais la peur, l'inquiétude, les on-dit, la désespérance s'y répandent comme la neige en hiver.

Il parla ensuite d'un ton bien plus bas, de sorte à ce que seuls Uther et Heren puissent l'entendre:
-Rajoutez à cela les comploteurs qui y voient une opportunité de prendre le pouvoir et qui entretiennent de fausses rumeurs au sein de la population.
De fait, à cause d'une partie de ces comploteurs, je suis ici au lieu de travailler à ce qui me répugne, mais qui est nécessaire, cette fois-ci.


Yver n'aimait pas concevoir d'armes, c'était un fait connu. Il estimait que ses inventions étaient faites pour aider et faciliter la vie, pas pour tuer. De plus, il aurait attiré la convoitise et la peur sur lui en créant des outils de destruction, mais il n'avait pas le choix. Ce n'était pas des Humains, des Elfes ou des Nains, qui menaçaient Orlaïs et le monde vivant, c'étaient des horreurs indicibles qui ne feraient pas de quartiers et tueraient tout ce qui commettait l'erreur de respirer.
Pour les arrêter, il était prêt à faire fi de ses principes et générer d'autres horreurs.
Hélas, pour l'instant, il y avait des choses pires, tout aussi dangereuses que les Engeances: les nobles aux dents longues et aux scrupules nuls. Des Engeances parfumées aux belles manières... pires que des Engeances, d'ailleurs, car les Engeances, elles, ne cachent rien de leurs intentions néfastes.

 Leena apparut sur ces entrefaites, la mine sombre et, comble de l'impolitesse, interrompit les 2 nobles.
Mais la jeune Elfe n'avait pas le cœur à faire dans l'étiquette. Elle devait accomplir son devoir, même si ça lui coutait. Elle avait compris certains enjeux de ce qu'elle avait vu. Elle ne voulait pas faire de mal à Elenna, elle ferait tout pour ne pas l'impliquer, mais elle devait informer Yver des derniers événements.

-Ca a bougé, Baron. Je crains que certains tentent de tuer l'Ambassadeur de Tevinter. Murmura-t-elle, un noeud à l'estomac.

_________________


"Le temps qui viendra est celui qui expliquera scientifiquement la magie.
Le temps qui ne viendra jamais est celui qui expliquera magiquement la science."
Baron Yver de Kaflan. De l'analyse des forces naturelles dites magiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adamus Thyssen
noblesse ∣ magistère tévintide
noblesse ∣ magistère tévintide
InfosRACE : Homme
AGE : Quarante-huit ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Minrathie, Tévinter
LOCALISATION : Val Royaux
ARME/MAGIE : Magies qui tuent, et qui quand ne te tuent pas te rendent plus fort(e) !
MÉTIERS/OCCUPATION : Modeste représentant de Tévinter en Orlaïs ; légat du Magisterium
HUMEUR : Indisposé pour le moment ; laissez un message après l'esclave.
COULEUR RP : ff9933
CÉLÉBRITÉ : Rhys Ifans
INSCRIPTION : 19/10/2015
MULTICOMPTES : Je plaide non-coupable.
MESSAGES : 69
© crédits : Je plaide coupable.
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés Dim 5 Juin 2016 - 17:00



Après le départ de Lyrie, je fis tout mon possible pour tenter de me fondre dans la masse. Cela n'était pas une mince affaire au milieu de tous ces masques imposants, aux allures disproportionnées et aux grimaces terrifiantes et inhumaines, qui dansaient autours de moi, au dessus de robes jonchées de diamants et de pourpoints cousus d'or. Le luxe ostentatoire dans lequel les Orlésiens aimaient se blottir était pour moi, à ce moment, comme l'humiliation de la plus flagrante image de la grande déliquescence de ce monde.

Non sans mal, je parvenais tout de même à m'infiltrer dans le premier groupe de jeunes politiciens qui étaient curieux de connaître "mon avis sur la situation". Mais soit ; « Causons », comme ils disent ! Je dois quand même, entre chaque discours, subir les aberrants clichés sur les Tévintides que mes interlocuteurs ont le besoin de me servir pour se faire bien voir auprès de leurs semblables.

- Mais vous, les inquisiteurs tévintides ; vous pratiquez tous la magie du sang, non ?!

- Ha ! Certainement pas !, rétorquais-je avec un amusement presque exagéré. La magie du sang est prohibée, et comme en Orlaïs, Tévinter possède ses templiers qui veillent nuit et jour au bon usage de la Magie.

Je n'eus malheureusement pas l'occasion de conclure cet échange dans les formes. Elenna Laurelin, surgie de nul part, vint s'interposer entre nous. Lyrïe nous rejoignit dans les quelques secondes qui suivirent, se faufilant entre les ombres jusqu'à mon oreille pour me susurrer son rapport. Malgré le profond sentiment de gène qui m'envahit, je m'appliquais au mieux pour ne rien laisser paraître.

Je toisais Elenna. A quoi jouait-elle ? Était-ce ainsi qu'elle souhaitait me remercier ? En m'encombrant d'une nouvelle situation embarrassante ? Heureusement, j'étais un politicien, et je savais comment me sortir de ce genre de situations : en noyant le poisson.

- Je vous prie de m'excuser, dis-je à mes précédents interlocuteurs. J'attendais cette "servante" pour qu'elle me renseigne sur la teneur en sucre des aliments servis ce soir ; à mon âge, je dois commencer à faire attention à ma silhouette, vous comprenez ? Merci Lyrïe de me l'avoir ramenée. Messieurs, je ne serai pas long ; rassurez-vous !

Faisant alors quelques pas de côté, j'invitais Elenna et Lyrïe à me suivre. Discrètement, je les guidais jusqu'à une pièce abandonnée du palais où, arrivés à l'intérieur, je lanca un sort à Lyrïe pour lui offrir mon apparence. Une simple illusion, certes, mais suffisamment sophistiquée pour tromper ceux qui passeraient par le couloir conduisant à la salle dans laquelle nous étions enfermés.

- Va surveiller la porte, et veille à ce que personne ne sache qui tu es., ordonnais-je à celle qui portait mon illusion avant de me tourner en direction d'Elena.

Nous étions alors seuls, elle et moi. Elle se saisit d'une coupe de vin, et me reprocha de lui avoir envoyé Lyrïe dans les pattes. Mais, qu'attendait-elle de moi, réellement ?

- Je suis content de vous revoir, Elenna. Nous n'avons pas beaucoup de temps pour parler, mais j'aimerais tout de même comprendre ce qui motive votre imprudence. Avez-vous seulement conscience du risque que vous avez pris à m'approcher, et à m'adresser la parole dans la Grande Salle ?

Elenna ne m'avait jamais déçu jusqu'à présent. J'attendais d'elle de bonnes explications.
▬ Extrait de Mémoires, par Adamus Thyssen


_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1127-adamus-thyssen- http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1139-adamus-thyssen-et-les-cieux-trembleront-devant-ma-puissance
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés Jeu 21 Juil 2016 - 22:12


Une fois la porte close derrière eux Elenna déambula dans la pièce jaugeant les sculptures des mûrs, caressant même du bout des doigts un vase décoratif.
Les paroles d'Adamus résonnait dans la pièce telle une écho, la fête battait son plein de l'autre côté et derrière son masque, l'espionne fixait les fenêtres tout en buvant son vin.
Quand le silence fit son retour dans ce petit couloir, Elenna entreprit de répondre :

- Je suis moi aussi, heureuse de vous revoir mon ami, lançait-elle en souriant au mage. Veuillez excusez mon entrer fracassante mais, lorsque j'ai rencontré votre... apprenti...
Disons qu'il faut encore lui enseigner de ne pas user de sa magie contre n'importe qui.
- Elenna se tourna de nouveau vers les jardins ou elle pouvait voir les torches des gardes en patrouille, un sourire enfantin s'afficha sur ses lèvres roses - M'appelez servante devant les nobliaux étaient un stratagème ? Vous ignorez qu'aucun serviteur ne porte de masque ici ou même arbore les tenus de ma Dame ?

L'elfe reprit une gorgé de sa délicieuse cuvé avant de se retourner de nouveau vers Adamus qui était toujours élégant en toute circonstance.
La main droite posé sur son corset rouge broder de fil d'orée, Elenna se mit face au mage.

- Rassurez-vous, ces nobliaux stupides vous prenez déjà pour un animal de foire, critiquait la jeune femme sans cacher un rictus mauvais. Elenna n'avait rien contre l'humain, mais plutôt contre les nobles enfin certain et leur racisme des elfes ou des mages. -  Mon interruption avait un but et vous le savez. Ainsi j'ai pus me montrer à vos côtés et nos ennemis commun sans prendront à moi avant vous, étant donner que je suis supposé vous tuer. Je préfère détourner leur attention de vous le temps que j'en élimine le plus gros. Voilà pourquoi je n'ai pas juger bon d'en parler à votre tou... apprenti, je n'ai confiance en personne et vous le savez mon ami.

Elenna but d'un trait le reste de son verre oubliant ses bonnes manières et tous ses gestes surfait, peu lui importait car, elle en avait bien besoin.
Epoussetant son jupon, elle s'approcha un peu plus d'Adamus profitant d'imiter le même geste sur ses épaules, un réflexe qu'elle tenait de ses années d'esclavage sans doute.

- Mais ce n'est pas le plus important Adamus, finit-elle par dire d'une voix grave. Un contrat est sur vous pour causer des ennuies à l'Impératrice, vous n'êtes qu'un pion en Orlaïs. En revanche a Tevinter... - Elenna rejoignit ses mains contre son ventre plat - Alain veut votre mort, et il me l'a ordonné.


I



L'elfe se réveilla à cause d'une eau bien fraiche, glacial. Ne pouvant retenir une toux car de l'eau était rentrer dans son nez elle leva les yeux et aperçut la flamme d'une chandelle.
Dans l'ombre de celle-ci se tenait un homme sur une chaise, jambe croisé et se tenant droit, elle put voir ses iris la fixer bien que le noir régnait dans la pièce.

- Bien dormi ? lançait l'humain tout en s'appuyant sur ses genoux dévoilant son visage dans la lumière chaude du feu.

Elenna ne s'étonna pas à revoir cette tignasse blonde, coiffé proprement en arrière. Celle-ci continuait dans une barbe fine bien coiffé qui était surplomber par une moustache.
L'elfe afficha un sourire moqueur :

- A qui cherchez-vous de ressembler mage, crachait-elle en plongeant son regard marron dans le sien.  A votre père, ou bien au mage que vous rêvez d'être... qu'elle est son nom... Adamus Thys...

Ne pouvant terminer sa phrase, on donna un coup de fouet dans le dos de l'elfe qui grimaça mais ne laissa pas échapper un crie, elle ne lui donnerai pas ce plaisir.
Elenna n'était vêtue que d'une tunique déchiré, et recouverte de terre ou de boue son visage était marqué par la fatigue et les bleus des coups. Pied nue, les mains suspendu en l'air par des chaîne, seul ses genoux sur les pierres humide arrivaient à soulager son dos meurtri.

- Il ne me semble pas vous avoir autorisé à parler, lançait Alain d'une voix impassible. J'ai beaucoup travaillé sur moi même ma Dame, il vous faudra plus pour me mettre en colère.
Mais vous en revanche, vous avez de grande faille, ce que j'aime chez vous.

- Votre médecin n'aurez pas émit l'hypothèse de vous jeter d'un pont ?

Alain s'esclaffa de toux son souffle alors, le bourreau de frappa pas, pas cette fois du moins, mais l'elfe serrait les dents constamment.

- Lorsqu'il fut irrécupérable je l'ai juste, tué, s'amusait le mage en caressant sa moustache qui était plus fine et courte que celle d'Adamus. C'était la seul comparaison pour la jeune femme car au près de Gareth, peu de mercenaire portait cette moustache. - Mais nous nous égarons, j'ai une mission pour toi.

Le Tevintide ajusta son pourpoint décorer de broderie et dentelle qui allait à perfection avec le reste de sa tenue.

- Ca majesté Impériale d'Orlaïs organisera bientôt des "négociations" lors d'une somptueuse fête. Et notre, ami, commun s'y retrouvera. - S'affalant sur le dossier de son siège, le mage fixa le plafond avec un sourire narquois sur ses dents blanches. - Je vous demande, mon amour, de tuer Adamus Thyssen.

- Et bien, la magie du sang de vous réussis pas Alain.

- Je savais que vous diriez ça.

Le mage se dressa sur ses jambes et s'approcha de la porte de cellule, ont lui ouvrit et le bourreau détacha les liens de l'espionne qui s'écroula de tout son poids sur le sol froid.

- Ne l'abîmer pas, lançait Alain sans se retourner vers son serviteur.

Le garde releva doucement l'elfe en gardant une poigne ferme, une fois celle-ci sur pied il la poussa en avant profitant que le mage soit enfin sorti.
Mais il était difficile pour Elenna de marcher, ses membres engourdies ne l'aidait pas à avancer mais le bourreau derrière elle veillait au grain.
Elle trébucha plusieurs fois dans un couloir éclairer par des torches, tendant l'oreille elle pouvait entendre le bruit d'un ruisseau non loin et le vent dans les arbres.
Au bout, une autre pièce qui avait une odeur d'excrément et de chien mouillé, Alain se tenait la, main derrière le dos et un doux sourire sur ses lèvres.
On jeta la jeune femme dans la pièce en fermant derrière elle, le mage se tourna vers les grilles derrière lui. De sa main crépita des flammes qui allumèrent des torches de chaque coté, éclairant toute la cellule.
Au centre se tenait une femme ligoter sur une chaise, ses cheveux blond entourait son visage alors que son regard ne quittait pas celui d'Elenna. Elles semblaient se connaître ou du moins la prisonnière car l'espionne ne parvenait pas à se rappeler ses yeux bleus et ses rides... le visage de l'elfe devint blanc... la femme de l'aubergiste, Vlod.
Alain dégustait savoureusement cet instant en fixant les traits de sa captive qui se décomposaient déjà. Sur le côté s'ouvrit une plus petite grille qui aurait obligé un homme à s'accroupir pour passer.

- Dame Laurelin, suppliait la femme devant-elle.

- Laissez la partir Alain, finit par lâcher Elenna dent serré tout en fixant la grille.

- Chut, se contentait-il de répondre tout en passant dans le dos de l'elfe et ainsi avoir une vue dégager. Ignorez vous la loyauté de ce qu'on appel, les mabari ?

C'est alors qu'une bête sombre et massive passa la porte, la langue pendu et le nez dresser vers la femme au centre de la pièce, puis un autres suivis, celui-ci était plus clair et arborait des lignes rousse sur son flanc.
Elenna se jeta sur la grille et s'accrocha de toute ses forces tentant de secouer celle-ci encore et encore pour qu'elle cède.
Les molosses ne lui accordait aucun regard, commençant à roder autour de la femme paniqué et en pleure.

- Les elfes ont construit des grilles solide ma chère, ne vous fatiguez pas.

Elenna tenta d'appeler les chien et même de passer à travers les fins barreau, tous moyen étaient bon pour la sauver. Comment Alain avait-il put corrompre des mabari, ses êtres douée d'intelligence pouvaient-ils vraiment ? Il ne semblait pas en bonne état et surtout affamé, leurs maîtres devaient être ici... captif ou bourreau.
L'espionne se tourna vers Alain :

- J'vais l'faire ! Relâche là !

- Supplie moi.

Elenna sourcilla et tourna la tête vers les chiens qui étaient assis devant la femme, celle-ci fixait avec terreur l'elfe.

- Je t'en supplie, laisse la rejoindre son foyer, finit par dire la jeune femme d'une voix tremblante. Son regard pénétra celui d'Alain qui caressa sa joue taché de terre et de sang avec amour avant de rejoindre ses yeux.

- Non.

Les paupières d'Elenna s'écarquillait alors même que les bêtes lançaient de violents aboiements. A peine retourner l'elfe se jeta contre les barreaux alors que les cries strident de l'aubergiste raisonnait dans tous le cachot.
Telle des engeances, les mabaris dévoraient la femme vivante, arrachant des lambeaux de chair.
Elenna tomba sur ses genoux alors que le corps de la victime devant elle était secoué par les bêtes qui mangeait des membres arraché.
Un flot de larmes coulaient sur les joues blanches de l'espionne alors que son visage restait stoïque et son souffle inaudible.
Alain posa un genoux à terre et ses mains sur les épaules de sa prisonnière, ses plans fonctionnaient et il comptait la brisé mentalement.
S'approchant de son oreille il chuchota :

- Tu aurai pus éviter cela mais, ton orgueil la tuer. Si tu ne tiens pas ta parole, Gareth prendra sa place - Elenna se raidit et coupa son souffle -.

Le mage se redressa époussetant ses bottes comme si de rien était, il frappa à la porte et un garde ouvrit de nouveau. S'approchant d'Elenna il lui tendit la main :

- Ma Dame ?

L'espionne détourna son regard de la scène et sans même poser les yeux sur Alain, glissa sa main dans la sienne.




I




Elenna fixait le vide, en oubliant la présence d'Adamus devant-elle.
Se livrer au mage n'était pas simple mais il l'avait vus dans un état pire et elle voulait le faire comprendre l'étendu de la folie d'Alain.
Se raclant la gorge tout en reprenant ses esprits elle poursuivit son récit :

- D'après lui, je vous ai évité les chiens, - elle riait jaune, avant d'entremêler ses doigts comme une enfant -. Je reste l'objet de son obsession mais... vous en êtes une aussi; il veut vous voir mort, ou tacher votre réputation. Le pire étant que des hommes le soutienne, des Orlaïsiens qui veulent tuer l'Impératrice et des Tevintide qui vous accuses d'usurpateur. - Elenna se tourna de nouveau vers la fenêtre fessant claquer ses talons sur la marbre - Ou bien le pire est qu'il s'aide de la magie du sang et de démons... je ne pensais ne jamais en voir. - Agrippant la rose autour de son cou Elenna se permit quelque tremblement devant son vieil ami - Je ne le laisserai pas vous tuez Adamus, je donnerai ma vie pour vous.

Elenna se tourna vers le mage :

- Mais j'ai besoin de votre aide, je peux le tué mais il est entouré de démon. Il veut détruire Orlaïs, devenir un maître en Tevinter et ainsi autoriser la magie du sang.- Elenna dégluti mais ne voulait pas laisser le temps au mage de protester-  C'est pour ça que ce soir, je deviendrai la cible principal, pour un temps car Alain voudra me retrouver. Ma Dame, elle sait tout et se rangera du côté de l'Impératrice, je ne crains pas pour sa sécurité mais vous. Ne buvez rien, ne mangez rien, ne dansez avec personne car nombreux son les endroits pour cacher une lame. Votre magie est inutile ici, elle serait perçut comme un affront à la cour.

Elenna retira son masque et le tint dans sa main, laissant les mèches de son chignon tomber sur son visage porcelaine. Adamus était resté mué et l'avait laisser s'exprimer tout du long, elle avait oublié la patience et la sagesse du mage. L'idée qu'Alain puisse l'atteindre la brisait.
Dans un élan d'amour, l'elfe enlaça le Tevintide sans s'attendre à un retour d'étreinte elle huma une dernière fois son parfum et redevint le court d'un instant la jeune esclave de Tevinter.

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Yver de Kaflan
royauté & noblesse ∣ baron
royauté & noblesse ∣ baron
InfosRACE : Humain
AGE : 28 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs, Duché de Combrelande
LOCALISATION : Quelque part en Orlaïs
ARME/MAGIE : L'arme technologique par excellence: l'arbalète! Belle, superbe, tant de bois et de métal entremélés en harmonie!
MÉTIERS/OCCUPATION : Inventeur... Noble aussi, mais inventeur d'abord!
HUMEUR : Raide dingue!
COULEUR RP : #990066
CÉLÉBRITÉ : Heath Ledger
INSCRIPTION : 06/04/2015
MULTICOMPTES : Heren
MESSAGES : 143
PSEUDO : MdA
© crédits : Destiny
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés Mar 23 Aoû 2016 - 6:04

-Explique-toi, Leena. Ordonna Yver d'un ton sec, inquiet d'une telle nouvelle sur une tactique qu'il n'avait absolument pas prévue.
Finalement, ils allaient à l'encontre de toutes les possibilités calculées durant de longs jours. Des tonnes de cas de figure possibles, sauf celui-là. Il devait bien admettre qu'il s'était fait avoir.

La jeune fille fit son rapport, le rendez-vous d'Elenna, l'attaque perpétrée contre la secrétaire d'Adamus, l'apparente complicité entre les agresseurs et l'Elfe, le retournement de cette dernière, le fait que Lyrie était visiblement magicienne, ce qui ne semblait pas étonner outre mesure le noble de Combrelande.

Il chercha un indice sur cette Elenna lorsqu'elle commença à converser avec l'ambassadeur, mais rien dans son masque ne désignait pour quel noble elle pouvait bien travailler, bien que certains détails de sa robe trahissait un style apprécié à Jader.

D'un regard il embrassa l'entourage. Les nobles orlésiens savaient paraître, mais ce soir, il y avait une différence: la tension était presque palpable.
En Orlaïs, la noblesse aimait s'amuser. Ce fait était poussé à un tel point que même le concours de massacre qu'ils pratiquaient portait le nom de "Jeu".

Yver vit l'ambassadeur partir avec sa suite et l'Elfe en question. Où pouvaient-ils bien aller? Yver fit un signe discret. Un coin où se tenait un serviteur à qui était destiné le signe fut, quelques secondes après, vide.

Oui, la noblesse orlésienne aimait s'amuser. Mais ce soir, elle ne s'amusait pas du tout.
Enclin, désordres récurrents au sein de la plèbe, peur, complots: le désordre engendré ouvre des voies pour chacun afin de progresser dans le Jeu.
Bizarrement, Yver trouvait cela intéressant. Enfin de l'animation! Lorsque le chaos vit dans un monde bien ordonné, il est fade, mais là…

-Je ne comprends pas. Pourquoi vouloir assassiner l'Ambassadeur Tévintide? Demanda Heren. Qu'auraient-ils à y gagner?
-Surement pour déstabiliser l'Impératrice. L'Ambassadeur mort, elle serait obligée de se justifier auprès du Magistérium. Ca créerait un incident diplomatique sans précédent avec la deuxième puissance de Thédas et la déstabiliserait.
C'est futé. Risqué, mais futé.

-Et les Tévintides finiront le travail! Que sais-tu des traités de la Garde des Ombres, Yver?
-Je les ai étudié à l'université, pourquoi?
-le pacte de non-agression?
-Il stipule que tout pays ayant subi un Enclin ne peut être agressé par un autre pays dans les 15 ans qui suivent l'Enclin sous peine de voir la Garde des Ombres se retourner contre l'agresseur.
-Sauf si…?

Yver se souvint et resta bouche bée.
-Il faut parler à l'Ambassadeur.

Sur ces entrefaites, l'Ambassadeur revint, mais aussi le serviteur qui s'approcha respectueusement du Baron: l'Ambassadeur est entré dans une pièce privative avec l'Elfe et sa dame de compagnie, mais il est ressortit seul peu de temps après.

-Etrange façon de faire. murmura Yver.
Heren observait Adamus Thyssen avec insistance depuis quelques minutes. Quelque chose n'allait pas.
-Ce n'est pas lui.
-Pardon?
-C'est bien imité, même très bien, mais ce n'est pas lui. Tout colle: mimiques, attitudes, mais ça cloche: il y a une forme légère de délicatesse dans ses gestes qu'il n'avait pas avant. C'est subtil, mais j'ai l'habitude. On ne peut pas imiter parfaitement une personne. Ca, c'est quelqu'un qui est fort, très fort, mais ça reste une imitation.
-C'est impossible. Il a un jumeau, ou quoi? Demanda Leena.
-Non, il est mage. Répondit Yver d'un ton neutre.
-La magie peut faire ça?
-Je n'en sais rien, je ne connais pas les possibilités de la magie, qu'elle soit normale, ou de sang.
-Je croyais que Tévinter interdisait, comme Orlaïs, la magie de sang.
-Je t'ai dit que j'ignorais ce que la magie peut faire, peu importe laquelle. Mais bon... Petit cours, tout de même, sur les Tévintides, Leena: Adamus Thyssen est membre du Magistérium, comme tout ambassadeur. Et si, un jour, un Magistère te dit qu'il ne pratique pas la magie de sang, tu peux lui faire totalement confiance sur le fait… qu'il te ment!
Yver regarda son serviteur:
-Mène à la pièce où ils sont allés, puis préviens Angwa que celui-là est un faux.
-Bien, Baron! Par ici.

Yver, Heren et Leena suivirent le serviteur jusqu'à la porte de la pièce en question où le Baron tocqua après un:
-J'espère juste ne pas les déranger dans une position peu glorieuse.
Leena devint pivoine tandis que Heren eu un petit sourire discret à la plaisanterie.

_________________


"Le temps qui viendra est celui qui expliquera scientifiquement la magie.
Le temps qui ne viendra jamais est celui qui expliquera magiquement la science."
Baron Yver de Kaflan. De l'analyse des forces naturelles dites magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE 4 ☩ Lauriers empoisonnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Palais impérial-