FORUM FERME

Partagez|
 

 adhémar de montfort ✥ the dawn will come.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Lun 19 Oct 2015 - 19:51


Adhémar de Montfort

NOM ☩ de Montfort. PRÉNOM ☩ Adhémar. AGE ☩ vingt-neuf ans. RACE ☩ humain.PROVINCE DE NAISSANCE ☩ Orlaïs, duché de Ghislain, comté de Montfort... bref. RAISON DE LA PRÉSENCE EN ORLAIS ☩ il est un noble d'Orlaïs, il n'a plus de raisons pour se trouver ailleurs. MÉTIER/RÔLE ☩ fils du comte de Montfort, prêt à tout pour disputer le droit d'héritage à son jumeau. RANG SOCIAL ? ☩ les de Montfort appartiennent à ce qu'on pourrait appeler la moyenne noblesse, ce n'est pas la famille la plus célèbre de l'empire, ni la plus redoutée, ni la plus aimée, mais ils ont bonne réputation et suffisamment d'argent pour s'offrir ce dont ils ont envie. MAITRISE ☩ l'épée longue dans la main droite, la dague dans la main gauche. Ainsi qu'un humour parfois douteux mais à toute épreuve. ALLÉGEANCE ☩ l'empire orlésien... et lui-même. AFFINITÉS AVEC LES AUTRES RACES/FACTIONS ☩ il est plutôt neutre envers les autres races. S'il a pu avoir des griefs avec un nain ou un elfe, il ne fait pas d'un cas d'une généralité. Concernant les elfes, si sa famille a à son service des serviteurs aux longues oreilles, Adhémar ne les méprise pas, sans pour autant s'intéresser à eux. Par ailleurs, il a tendance à se méfier des mages, et condamne la magie du sang. Certains templiers sont, à son avis, un peu trop dévoués à leur tâche et sans doutes aveuglés par des croyances qu'il partage sur quelques points mais qu'il n'irait sûrement pas appliquer. De plus, il a beaucoup de respect pour la garde des Ombres en tant qu'entité, cela veut-il dire qu'il en respecterait chaque membre ? PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTÈRE ☩ (-) cynique, ambitieux, calculateur, manipulateur pour parvenir à ses fins, très mauvais perdant, méfiant et constamment sur ses gardes (+) protecteur, ouvert, courtois, courageux, loyal envers ses amis, doté d'un humour à toute épreuve.

Tell me your story
Un air morne drapait le visage du jeune Adhémar, âgé de douze ans, tandis que les quelques paquetages de sa petite sœur s’entassaient dans la cour du château d’ordinaire si clair et si fébrile et en ce jour, si silencieux. Le ciel lui-même semblait s’être dénué de tout éclat pour se parer d’une couche nuageuse et ôter tout scintillement aux pierres grises de la demeure des de Montfort, comtes au service de la famille de Ghislain et émérites dresseurs de chevaux. Voilà que les serviteurs elfes de la noble maisonnée avaient terminé d’entasser les bagages de la petite Hélène, qui apparut alors dans l’encadrement profilé de la porte d’entrée, le visage livide et le regard empli des larmes qu’elle tentait de retenir. Et, tous alignés au bas des marches face à elle, le couple de Montfort et ses trois autres enfants s’étaient rassemblés pour faire ses adieux à l’enfant qui partait. Le don maléfique de la magie avait frappé leur famille en la personne d’Hélène, elle qui était si douce, elle qui était si fragile et en même temps toujours attentive au bien-être des autres. Elle avait ce sourire qui bénissait l’âme et ce regard d’azur qui levait les doutes. Et voilà qu’un jour, alors que son chaton bien-aimé avait chu du haut d’une fenêtre ayant eu le malheur d’être ouverte, les pattes brisées de l’animal s’étaient ressoudées sous la paume illuminée de la petite fille, provoquant la stupéfaction de tout un chacun, et par dessus tout le hoquet apeuré de leur mère. Non pas pour la magie. Mais pour ce que cela impliquerait. Tandis que les bagages d’Hélène étaient chargés à l’arrière d’une petite voiture hippomobile, le regard sombre d’Adhémar dériva sur les deux Templiers venus l’escorter jusqu’à la nouvelle demeure de sa sœur. Une demeure dont, paraissait-il, elle ne sortirait plus jamais. Cette pensée lui arracha un frisson, se demandant, avec le frêle espoir des enfants de son âge, si cela les empêcherait de se revoir un jour. Le garçon l’observa faire d’abord ses adieux à leurs parents, pouvant apercevoir qu’elle se mordillait fortement la joue lorsque le comte posa doucement sa main sur sa tête afin de la bénir et de lui donner courage. Puis devant Etienne, le frère jumeau d’Adhémar, ce dernier put voir les larmes scintillantes perler sur ses claires prunelles tandis qu’ils s’échangèrent quelques mots en guise d’au revoir. Ensuite, vint son tour à lui. Elle tomba dans ses bras en étouffant un sanglot, alors il la serra contre lui pour la calmer, caressant sa chevelure de jais pour amenuiser le tremblement qui s’était emparé de sa frêle sœur. « Je veux rester ici, avec vous. », murmura-t-elle entre deux hoquets. « Etre seule… ça me fait peur. », avoua-t-elle d’une petite voix. « Tu seras pas seule… il y aura sûrement des personnes avec qui tu pourras être amie. » « Oui mais c’est pas pareil… je vais faire quoi si ça me plait pas ? Et si on m’empêche de garder mon chat ? » Adhémar déglutit avec difficulté, remarquant alors un élan un peu impatient de la part des templiers. « Tout ira bien, Hélène… » « Promis ? » « Juré. Je t’écrirai. Et on se reverra pour à nouveau en faire voir de toutes les couleurs à Isette. » La fillette sourit à l’évocation de leur gouvernante, avant de se tourner vers leur dernière sœur, Clarisse, et de tourner difficilement les talons en direction de la calèche, prête à débuter une nouvelle existence au Cercle, dans la triste tour de Montsimmard. Adhémar resta immobile pendant tout ce temps, contemplant la voiture s’éloigner en cahotant sur le chemin parfois inégal, les mains refermées et serrées. Lorsqu’il se retrouva seul sur le parvis du château, il inspira comme s’il avait trop longtemps retenu sa respiration fébrile. Sa voix se brisa sur les cimes de la tristesse de cet au-revoir et de cette vérité : « Adieu… Hélène. »

Un éclat de rire résonna sur les marbres colorés de la maisonnée. « Allons Adhémar, pourquoi t’échines-tu à me courser ainsi ? Tu sais bien que c’est moi qui cours le plus vite ! » « Peut-être… mais je glisse plus vite encore ! » A ces mots, une silhouette fila à toute allure sur la rambarde de l’escalier pour dépasser Etienne qui dévalait les marches quatre à quatre. « Tricheur ! », s’exclama-t-il en souriant une fois arrivé au rez-de-chaussée. Adhémar lui rendit l’expression faciale, avec un air satisfait dans le regard et les poings sur ses hanches. « C’est le résultat qui compte. » Une tape sur l’épaule et voilà les jumeaux partis en direction de la salle de réception, accueillant déjà moult personnes masquées aux couleurs de hauts dignitaires de la capitale. Ils avaient vécu ces dernières années à Val Royaux, profitant de tous les enseignements que pouvait offrir une telle cité, et notamment de précepteurs reconnus ou de maîtres d’armes rompus à l’art de l’escrime. Tous les deux avaient profité de la même éducation, des mêmes savoirs, des mêmes impatiences, des mêmes échecs. En cela, Adhémar avait cru que leur père les testait, les mettait à l’épreuve pour savoir lequel des deux serait le plus apte à hériter du comté. Et force était de constater que le jeune homme avait tout fait pour surpasser son jumeau qui était né quelques minutes avant lui. La fête organisée ce soir là et dont on leur cachait le motif signait peut-être enfin le choix de leur paternel. Adhémar imita son frère et apposa son masque d’or et d’azur sur son visage avant d’entrer dans la salle, observant d’abord les tables alignées offrant des mets exquis et les groupes déjà formés en tous lieux, entamant des discussions de toutes sortes, mais toutes vraisemblablement empruntes du sceau de la flagornerie, de l’hypocrisie et des mots gorgés de poison. Le noble Jeu était une distraction plutôt amusante à observer, et Adhémar se demandait jusqu’à quel point il était intéressant de jouer, pourvu que l’on ne se prenne un malencontreux couteau dans le dos. Le jeune homme s’inséra dans un petit groupe de langues de vipères et écouta attentivement les piques lancées sous drapé de velours, tout en observant les gestuelles, jusqu’à ce que le comte de Montfort appelle au calme et à l’attention de chacun pour l’annonce qu’il avait à faire. Etienne se tenait à ses côtés, son masque semblant étinceler d’une certaine satisfaction. A moins que ce ne fut le jeu des lumières. Sous son propre faciès illusoire, Adhémar fronça doucement les sourcils, ne pouvant s’empêcher de s’attendre au pire. Son père tendit la main vers une jeune femme tout en appelant son nom, et la fit avancer vers lui, avant de poser les doigts de celle-ci sur la paume d’Etienne. Circonspect, Adhémar s’attendait à tout, sauf à ça, bien que cela annonçait bel et bien sa crainte : il ne serait jamais choisi. Il ne serait jamais l’héritier. Il ne serait jamais rien de plus que le frère jumeau du prochain comte, le deuxième né, il ne serait personne. Un malaise s’empara de lui, sa vision tourna, lui faisant perdre ses repères, l’obligeant à s’appuyer contre un rebord de table tout proche. Plus tard, Etienne le rejoignit et le jeune homme se força à le féliciter du bout des lèvres, ce à quoi son frère se sentit obligé d’ajouter : « Je suis désolé de ne pas avoir pu te le dire plus tôt. Père m’a fait promettre de garder le secret pour que la surprise soit entière. » Il manqua de s’étouffer. « Parce que tu étais au courant ? » Son jumeau leva les mains en signe d’impuissance. La mâchoire serrée à s’en faire mal aux dents, Adhémar haussa les épaules et tourna les talons, croisant dans la foule le regard pétillant de la future épousée.

Les doigts fins d’Adhémar effleurèrent le derme tiède qui reflétait la lumière chancelante de la bougie pleurant de cire sur le chevet, épousèrent le galbe des douces cambrures de la créature allongée à ses côtés. Alors invitée à séjourner dans la demeure de campagne des de Montfort pour l’été, Calienne, fiancée promise à Etienne, rendait de fréquentes et secrètes visites nocturnes au jeune noble. Pourquoi avoir jeté son dévolu sur lui, Adhémar l’ignorait, mais braver un tel interdit était tout à fait exquis. D’autant qu’elle s’était révélée être d’une conversation tout à fait passionnante, lui donnant d’innombrables conseils sur les rouages du noble jeu. Un comportement qui le laissait perplexe, et dont il ne comprenait pas la cause, ce à quoi elle lui avait alors répondu : « Je baigne dans le Jeu depuis toute petite déjà, j’ai grandi avec un masque sur le visage, avec le devoir d’opérer chaque geste d’une minutie extrême toujours pensée à l’avance. Avoir des amis, n’est qu’un terme illusoire et complaisant dans un monde où tu ne peux te fier à quiconque, où il vaut mieux te rapprocher de tes ennemis que de tes alliés. Je me suis constamment sentie seule au milieu de toutes ces robes, de tous ces costumes, de tous ces gens… Mais toi… toi… je crois que tu m’as apporté quelque chose de plus précieux que les pierreries et les bois laqués. Un sourire sincère sur mes lèvres. » « Comment puis-je savoir si tu dis vrai ? N’est-ce pas toi, après tout, qui m’a appris qu’on ne peut se fier à personne, pas même à son propre jugement ? » Les lèvres de la jeune femme s’était étirée en un sourire amusé, découvrant ses dents immaculées. « En effet. Je pourrais seulement flatter ton égo, ou te mettre à l’épreuve, tel le pauvre jouet que tu serais à mes yeux. Ou bien pourrais-je simplement tenter de trouver une réponse qui semblera valable à tes yeux, alors qu’il n’y en a aucune ? Pourquoi faudrait-il avoir des desseins cachés derrière nos agissements, des intentions derrière nos mots ? » Ces paroles énigmatiques hantaient parfois encore l’esprit du jeune homme, mais la longue chevelure qui cascada soudainement le long de l’épine dorsale qu’il caressait le sortit de ses pensées. Ses pupilles sombres rencontrèrent le regard vif et vert de Calienne, qui semblait l’observer depuis plusieurs secondes déjà. « On te dirait ailleurs. », murmura-t-elle d’un air taquin. « Ailleurs non, mais en un temps passé, oui. » Une lueur de curiosité brilla dans le regard de la jeune femme, à laquelle Adhémar répondit par un air de défi, restant mutin quant au contenu de ses réflexions. Un autre soir, il lui avait subtilement demandé si Etienne également profitait de ses… charmants enseignements, ce à quoi elle répondit par un petit rire cristallin tout en faisant pianoter ses doigts sur le torse du jeune homme en une mélodie silencieuse et connue d’elle seule. « Après tout, que puis-je avoir de plus que lui, alors que nous sommes si semblables ? » Un trait d’ironie qu’elle avait relevé aisément et qui la fit sourire de plus belle. « Vous êtes si différents, au contraire et vos qualités se complètent. Etienne est un homme posé sur ses acquis et qui pense que ses combats son gagnés d’avance, toi, tu as de l’ambition et es déterminé. Il est déjà emprunt de son rôle d’héritier ; tu es une personne accessible, à l’écoute. Il prend les choses très à cœur ; tu ne peux te départir de ton sourire. Il est un homme de parole ; toi, on ne sait jamais si c’est le sarcasme qui aiguise tes mots ou si tu es réellement sincère. Il est facile de comprendre Etienne, mais toi, tu es déstabilisant. » « Je crois que tu es la première personne extérieure à ma famille à avoir vu tout cela en si peu de temps… » Calienne esquissa un sourire enjôleur à son encontre. « A devoir observer à travers les masques, il m’est devenu facile de sonder ceux qui montrent leur vrai visage… quoique même ainsi, je ne saurais dire, en t’observant, ce que toi, tu as perçu de moi. »

Adhémar regardait du coin de l’œil son père tourner en rond tel un animal en cage autour d’une table ouvragée. Le pouce contre son menton, le jeune homme caressait pensivement sa barbe de trois jours finement taillée, riant intérieurement de la farce caustique qu’il avait montée de toute part à l’attention de son frère et de sa future belle-sœur. Les rumeurs s’étaient colportées avec aise, confirmant qu’il était si simple d’attirer les oreilles avec des ragots croustillants, pourvu que cela parlât de noirs secrets ou, dans son cas, de tromperies volubiles. Calienne, une fois qu’elle lui eût transmis tous les secrets dont elle avait bien voulu lui faire part, lui était devenue d’une inutilité considérable. Un poids dangereux si elle ne cessait pas immédiatement de lui rendre ses petites visites nocturnes. A croire qu’elle avait fini par s’attacher à Adhémar, à moins qu’elle ne l’eût convoité depuis le début mais qu’elle s’en cachait bien, et qu’elle ne pouvait plus s’en défaire. Le plan du jeune homme s’était déroulé à merveille, la surprise éclatant lors de leur anniversaire, à Etienne et lui, bien que l’on fêtât d’abord celui de l’héritier, d’après les mauvaises langues et les imbéciles. Et ce cadeau empoisonné éclaboussa de plein fouet son frère et sa fiancée, détruisant l’honneur de l’un et anéantissant la respectabilité de l’autre. L’unique personne qui se doutait à présent de quelque chose, en oubliant Calienne, qui devait sûrement être bien plus occupée à devoir démentir ces accusations certes calomnieuses mais vraies, à sa famille outragée, c’était son père. Qui tournait inlassablement en rond face à lui, à en donner le vertige à Adhémar. Lorsqu’il s’arrêta enfin, le jeune homme put contempler l’air maussade qui assombrissait le visage du comte. « Je ne sais de quelle manière tu peux être lié aux rumeurs qui ont frappé Etienne, et sans doutes vaut-il mieux que je ne le sache jamais, mais contrairement à lui qui n’y voit que du feu à tes jolies phrases rassurantes, je ne peux m’empêcher d’y voir anguille sous roche. Et cela me déçoit profondément. » Le jeune homme soutint le regard paternel, son expression restant de marbre, tandis qu’au fond de lui, ces mots lui faisaient l’effet d’un poignard dans la poitrine. Un poignard qui se transforma peu à peu en poison de haine et de ressentiment. « Contrairement à ce que son nom indique, le noble Jeu n’a rien de ludique. Il doit permettre à notre famille de s’élever parmi les autres nobles, de gagner des faveurs, de faire résonner notre nom avec respect, non de nous détruire ! » Tout respirait le détachement en Adhémar, lorsqu’il tenta de nier : « Je n’ai rien… » Mais la main du comte se leva brusquement pour le faire taire, l’empêcher de terminer. « J’admets que tu mens fort bien, mon fils, mais je ne peux croire que tu n’ais pas une quelconque implication dans cette affaire. Pas après avoir pu voir ton sourire vaguement satisfait après la soirée, alors que ton frère ne te regardait pas. » Le noble orlésien plissa légèrement les paupières, se maudissant alors de n’avoir fait davantage attention à son environnement. Il avait cru être seul avec son jumeau alors, mais force était de constater qu’il n’en était rien. Son père semblait avoir des yeux partout. Celui-ci lâcha par ailleurs un soupir contraint. « Je ne vois d’autre choix que de t’éloigner un temps… mais je ne peux me résoudre à faire encore plus de peine à Etienne… tu pourrais finalement être utile à ta famille, et à nos intérêts, Adhémar. Les de Montfort ont des liens fraternels en dehors d’Orlaïs, des cousins éloignés, et des alliés de longue date. Nous devrions leur réaffirmer notre amitié sincère, et quoi de plus précieux que la visite d’un fils de Montfort ? » C’en était peu de dire que tout s’effondrait autour du jeune homme. Partir, laisser le formidable Jeu derrière lui, et crapahuter sur les routes peu fiables et dangereuses de Thédas ? Une idée bien saugrenue, une manière de lui souhaiter une mort affreuse, un exil forcé sous couvert d’une noble mission. « Va, ambassadeur des comtes de Montfort. Et ne reparais pas devant moi avant d’avoir tiré toutes les leçons de ton inconscience. »

Lorsque les cimes étincelantes des tours de la Chantrie de Val-Royaux avaient apparu à l’horizon, annonçant par là la fin d’un long voyage initiatique, Adhémar s’avéra tiraillé par plusieurs sentiments contradictoires. D’une part, le jeune homme se sentait impatient de retrouver son chez lui, de retrouver les repères d’une vie plus stable physiquement mais tout aussi trépidante intellectuellement. D’autre part, les six années qui avaient passé l’avaient considérablement changé : il était devenu un homme marqué par ses voyages, enrichi de ses nombreuses rencontres, fortifié par ses combats. Il avait vu Antiva, puis les côtes bordant les Marches Libres, puis encore les Terres du Sud, mais sa curiosité ne l’avait pas poussé à s’approcher de l’empire Tévintide et des Marches Exaltées qui fondaient sur le territoire des magistères. Il avait fini par prendre goût à cette existence libérée de toute contrainte protocolaire, où, dans ses vêtements de voyage, on ne voyait pas en lui le fils cadet d’un comte, mais un voyageur comme un autre, certes aisé, mais dont le passé ou la destination importaient peu. Son entrée à la capitale orlésienne fut comme une nouvelle découverte, la vision d’un monde lointain qu’il avait en partie oublié et qui lui était désormais étranger. Au manoir des de Montfort, on le dévisagea avec une certaine incrédulité, lui qui arborait un simple pourpoint de cuir et dont la chevelure de jais se dressait par épis épars avec une négligence toute insolente. De même qu’Adhémar eut la surprise d’apercevoir une dame qui n’était pas Calienne, au bras de son frère. Il haussa un sourcil interrogateur et l’on eut vite fait de lui expliquer qu’après son départ, la famille de la jeune femme avait décidé de rompre les fiançailles afin de ne pas déshonorer encore davantage le comte, envoyant alors la renégate à la Chantrie, pour une existence méditative hors du monde des intrigues. « Je ne vois pas Clarisse… » La petite dernière, discrète de parole mais forte de cœur. « Elle est entrée dans les ordres pour y servir le Créateur et, s’Il le souhaite, devenir templier. » A cet instant, le jeune homme eut l’impression d’être devenu un étranger à sa propre famille, les repères de jadis ayant disparu et ne reconnaissant plus les siens… sauf Etienne, éblouissant d’orgueil d’une popularité à nouveau retrouvée. L’ombre terne qui l’avait enveloppé avait disparu avec Adhémar. Dommage. Parce qu’il n’avait pas dit son dernier mot, même s’il revenait de loin et qu’il lui fallait réapprendre à jouer. Il avait néanmoins suffisamment médité pour en conclure que dorénavant, méfiance était mère de sûreté, et que la prudence était de mise. Il devait agir sous couvert d’anonymat, tandis qu’aux yeux du monde, il soutiendrait son père et son frère. « Bon retour parmi nous, fils. » Son père s’était avancé vers lui, apparemment satisfait de ce changement d’allure, et sans doutes, également, des fréquents rapports ou nouvelles envoyés durant ses pérégrinations. Le jeune homme esquissa un bref sourire en le serrant dans ses bras, songeant que le paternel garderait sûrement un œil sur ses agissements. Soit, le noble avait aussi appris la patience, et s’il devait attendre des mois pour endormir la méfiance du comte, il attendrait. Ses pensées s’évanouirent lorsque son jumeau le prit par l’épaule pour l’emmener vers le salon confortable. « Cela fait si longtemps et tu nous as manqués, Adhémar. Que t’est-il arrivé pendant tout ce temps ? Je suis sûr que tu as croisé moult créatures dangereuses mettant en péril la vie de jolies demoiselles ! » Le voyageur éclata de rire. « Une fois, la jolie demoiselle en question s’avéra être un nain avare de remerciements. » « Raconte-nous tout. »

Malgré tous les efforts du monde, Adhémar ne parvenait à réduire le tremblement qui agitait ses mains. Les mots résonnaient encore dans son esprit, tranchants, impitoyables, insupportables. « Nous avons… une terrible nouvelle, votre seigneurie… Montsimmard vient de subir un terrible accident, une cruelle rébellion de mages et… votre fille, Hélène… elle n’est plus. Elle a péri comme tant d’autres qui n’avaient rien à voir dans cette histoire. » Sa mère s’était écroulée. Son père et son frère arboraient une expression choquée. Quant à lui… le temps s’était comme soudainement arrêté, et il n’était plus que l’ombre de lui-même, atterré par cette révélation. Quelques jours plus tard, après une brève cérémonie à la grande cathédrale en souvenir d’Hélène, alors que les siens étaient déjà sortis de l’enceinte sacrée, Adhémar errait sous une colonnade désertée, avant que ses genoux ne flanchent, ne parvenant toujours pas à accepter la disparition brutale de cette sœur dont il ne gardait que le souvenir d’une jeune enfant trop tôt enlevée à son foyer. Il croisa les bras contre son torse, cachant ses poings tremblants. Le jeune homme se laissa glisser contre la pierre froide, recroquevillé à terre tel un loup blessé, et le silence l’envahit, l’enveloppa de son rassurant linceul de sérénité, pour que la paix, enfin, puisse le trouver. Jusqu’au moment où une voix dure retentit derrière lui. « Finalement, je m’étais lourdement trompée sur ton compte, Adhémar. » Celui-ci redressa lentement la tête, ne voyant pas à qui appartenait cette voix mais la reconnaissant immédiatement. « Calienne. » Un sourire narquois étira ses lèvres, avant qu’il ne se relève et se retourne pour faire face à celle qui lui avait tant appris. Et contre qui il s’était retourné sournoisement. « Je peine à croire que tu te souviennes de moi. », cracha-t-elle d’un ton venimeux. Le noble la dévisagea lentement, son regard, empli d’une lueur sarcastique, s’arrêtant sur les courbes cachées dont il avait un souvenir encore relativement agréable. Une manière de la détailler qui ne sembla pas plaire à Calienne, au vu de ses lèvres pincées. « Allons, dans mon souvenir, tu étais bien plus mielleuse et aguichante que cette vipère que tu tentes d’être. » « Tu as finalement dévoilé ton vrai visage sous ton masque angélique. Ton cœur n’est ainsi qu’un amas de noirceur et de haine, un néant de loyauté, un roc de duperie et de mensonge. » « J’ai l’impression que tu ne vois plus que du noir dans ta pâle solitude. Mais après tout… nous avons joué… et tu as perdu. » Il leva les bras dans un geste dramatique. « Tu as perdu également, Adhémar le voyageur. Six années d’absence, à ramper dans la pègre, bien loin d’ici… dis-moi seulement quel goût cela avait, les ragoûts des auberges moisies ? De quoi as-tu dû te contenter alors que tu m’avais, moi ? J’espère que tu as regretté ce que tu as osé faire, lorsqu’il n’y avait que des paysannes crottées et pleines de poux à te mettre sous la dent ! » Le jeune homme haussa un sourcil méprisant, avant de la détailler, à nouveau, de haut en bas, ne se séparant pas de son sourire. « Détrompe-toi, sœur Calienne. Je suis revenu et ma partie n’est pas terminée. Toi en revanche… tu restes coincée ici. Quel triste sort. » Et il tourna les talons, lui tournant le dos en ignorant les vociférations de la jeune femme alors qu’il la laissait là. Avait-elle seulement jamais représenté quelque chose à ses yeux ? Une question qu’il éluda en quittant l’enceinte de la cathédrale, songeant par ailleurs à la prochaine étape de son plan. Il avait bien l’intention de faire en sorte de récupérer ce qui lui appartenait de même droit que son frère, et qu’il méritait bien plus. Et pour cela… tous les coups seraient permis. Même les pires.

Behind the screen
PSEUDO ☩ sophia. AGE ☩ vingt ans. COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? ☩ ça fait depuis son ouverture que je le zieute mais jusqu'à présent je ne connaissais que peu l'univers de DA... jusqu'à ce que mon copain me mette devant Inquisition, puis que je torche le 2 en une trentaine d'heures... (ouais j'fais jamais les trucs dans l'ordre, faut pas chercher) FRÉQUENCE DE CONNEXION ? ☩ 5/7. CRÉDITS IMAGES ☩ gritsou et tumblr (gif).

[/color]
Code:
✥ [i]tom riley[/i] - <span style="font-size: 10px;">[url=http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/u178]ADHEMAR DE MONTFORT[/url]</span>


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yver de Kaflan
royauté & noblesse ∣ baron
royauté & noblesse ∣ baron
InfosRACE : Humain
AGE : 28 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs, Duché de Combrelande
LOCALISATION : Quelque part en Orlaïs
ARME/MAGIE : L'arme technologique par excellence: l'arbalète! Belle, superbe, tant de bois et de métal entremélés en harmonie!
MÉTIERS/OCCUPATION : Inventeur... Noble aussi, mais inventeur d'abord!
HUMEUR : Raide dingue!
COULEUR RP : #990066
CÉLÉBRITÉ : Heath Ledger
INSCRIPTION : 06/04/2015
MULTICOMPTES : Heren
MESSAGES : 143
PSEUDO : MdA
© crédits : Destiny
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Jeu 22 Oct 2015 - 5:18

Bienvenue!
Que la Fiche soit avec toi!

_________________


"Le temps qui viendra est celui qui expliquera scientifiquement la magie.
Le temps qui ne viendra jamais est celui qui expliquera magiquement la science."
Baron Yver de Kaflan. De l'analyse des forces naturelles dites magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Ven 23 Oct 2015 - 13:02

Merci :3:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rosélie
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
InfosRACE : Elfe
AGE : 17 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Val-forêt
LOCALISATION : Tour du cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie élémentaire
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage
CÉLÉBRITÉ : Emilia Clarke
INSCRIPTION : 13/07/2015
MULTICOMPTES : Shay Howard & Uther de Verchiel & Azénor & Gareth
MESSAGES : 258
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Poison Ivy
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Ven 23 Oct 2015 - 13:06

Bienvenue sur le forum !! :D
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1016-roselie-en-appr http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1025-roselie-apprentie-malgre-elle
avatar
Elliara
membre d'honneur ∣ posteur flood
membre d'honneur ∣ posteur flood
InfosRACE : Humaine
AGE : 23 ans environ
CONTRÉE D'ORIGINE : Rivein
LOCALISATION : Quelque part au large de Orlaïs
ARME/MAGIE : Du poison, des bombes artisanales, parfois des dagues et éventuellement un arc
MÉTIERS/OCCUPATION : Pirate ; capitaine en second du Démon Aveugle
COULEUR RP : #999966
CÉLÉBRITÉ : Nathalie Emmanuel
INSCRIPTION : 06/06/2015
MULTICOMPTES : 0
MESSAGES : 161
PSEUDO : Voldemort
© crédits : what is past (Arté)
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Ven 23 Oct 2015 - 21:39

Welcome cat
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t950-elliara-ou-elli- http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t952-elliara-jeune-pirate-en-manque-de-vagues-sensationnelles
avatar
Rosélie
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
InfosRACE : Elfe
AGE : 17 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Val-forêt
LOCALISATION : Tour du cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie élémentaire
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage
CÉLÉBRITÉ : Emilia Clarke
INSCRIPTION : 13/07/2015
MULTICOMPTES : Shay Howard & Uther de Verchiel & Azénor & Gareth
MESSAGES : 258
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Poison Ivy
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Mer 28 Oct 2015 - 18:25

Salut salut !

L'équipe se charge de ta fiche dans la soirée :)
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1016-roselie-en-appr http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1025-roselie-apprentie-malgre-elle
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Mer 28 Oct 2015 - 18:59

Merci de l'info :love:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Mer 28 Oct 2015 - 19:02

Bientôt un petit RP :wahou:

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Sohane
guilde ∣ corbeau
guilde ∣ corbeau
InfosRACE : ELFE.
AGE : TRENTE-ET-UN ANS
CONTRÉE D'ORIGINE : ANTIVA
LOCALISATION : ORLAÏS
ARME/MAGIE : Un sabre courbe dont la lame est à double tranchant, une multitude de dagues et de coutelas, à l'occasion une arbalète. Toutes ses lames et ses carreaux sont empoisonés.
MÉTIERS/OCCUPATION : Maitre Assassin chez les Corbeaux d'Antiva
HUMEUR : Mauvaise
COULEUR RP : #CC3333
CÉLÉBRITÉ : Mylène Jampanoï
INSCRIPTION : 26/08/2014
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 1759
PSEUDO : Sedna (Marion)
© crédits : Marleen
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Mer 28 Oct 2015 - 19:27


Félicitation tu es validé(e) !
Très jolie fiche ! Merci de ta patience ! Je te valide sans soucis, bienvenue officiellement parmi nous. J'ai très hâte de te voir en jeu, et j'espère bien qu'on se trouvera un lien ♥

Maintenant que ta fiche a été validée, le staff va se charger de te donner ta couleur et ton rang. Ton avatar sera recensé dans les plus bref délais dans le BOTTIN et ton personnage sera ajouté aux REGISTRES. Puisque nous ne somme pas à l'abri d'une erreur, merci de vérifier que ton personnage est bien recensé dans tous les sujets et possède la bonne couleur et le bon rang.

A présent tu peux t'occuper de ta FICHE DE LIENS et de ton ALMANACH DES RP.

Pour toute question le staff est à ta disposition par mp ou sur la box si l'un de nous est connecté. On te souhaite un bon amusement sur le forum ! À très bientôt !

_________________



“Les femmes font ces choses. Mais Sohane le fait mieux.
Elle briserait les vœux des hommes pieux.”
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t157-sohane-and-death http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t236-sohane-and-all-i-am-is-a-bird-in-the-storm
avatar
Adamus Thyssen
noblesse ∣ magistère tévintide
noblesse ∣ magistère tévintide
InfosRACE : Homme
AGE : Quarante-huit ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Minrathie, Tévinter
LOCALISATION : Val Royaux
ARME/MAGIE : Magies qui tuent, et qui quand ne te tuent pas te rendent plus fort(e) !
MÉTIERS/OCCUPATION : Modeste représentant de Tévinter en Orlaïs ; légat du Magisterium
HUMEUR : Indisposé pour le moment ; laissez un message après l'esclave.
COULEUR RP : ff9933
CÉLÉBRITÉ : Rhys Ifans
INSCRIPTION : 19/10/2015
MULTICOMPTES : Je plaide non-coupable.
MESSAGES : 69
© crédits : Je plaide coupable.
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come. Jeu 29 Oct 2015 - 0:35

OUAIIIIS ! Il est des nôôôôtreuh !... :hola:

Ahem ahem.. Au plaisir de te voir souffrir, petit scarabé. :devil:

_________________




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1127-adamus-thyssen- http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1139-adamus-thyssen-et-les-cieux-trembleront-devant-ma-puissance
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: adhémar de montfort ✥ the dawn will come.

Revenir en haut Aller en bas

adhémar de montfort ✥ the dawn will come.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Archives fiches & personnages :: Archives fiches de présentation-