FORUM FERME

Partagez|
 

 Une Fleur en Orlaïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Une Fleur en Orlaïs Dim 18 Oct 2015 - 8:57


Elenna Laurelin

NOM ☩ Laurelin PRÉNOM ☩ Elenna AGE ☩ 28 ans RACE ☩ Elfe PROVINCE DE NAISSANCE ☩ Férelden// Dénérim RAISON DE LA PRÉSENCE EN ORLAIS ☩ Recruté dans sa jeunesse par une noble Orlesienne, elle devient son espionne dans le Noble Jeu MÉTIER/RÔLE ☩ Espionne sous couverture : Responsable des servants RANG SOCIAL ? ☩ Peuple MAITRISE ☩ Elenna est douée pour le combat à deux mains mais est aussi agile à l'arc ALLÉGEANCE ☩ Elenna exécute les ordres de Dame Desfontaine et ne prête allégeance à personneAFFINITÉS AVEC LES AUTRES RACES/FACTIONS ☩ Elenna méprise les humains, avec un passé houleux avec cette race, elle ne s’intéresse aucunement à leur sort. Les elfes, elle reste indifférente considérant que son peuple l'a abandonner, ne portant pas de ce fait les Dalatien dans son cœur.
Quand au nain, elle apprécie ceux de la surface mais reste quelque peu perplexe devant les habitudes des nains sous terres. PRINCIPAUX TRAITS DE CARACTÈRE ☩ Elenna à le cœur sur la main, pouvant se sacrifier pour ceux qu'elle aime, têtue, joviale, mystérieuse, pragmatique, douce, rancunière, intuitive, loyale, courageuse, intélligente. Tuer ne l'atteint plus.

Tell me your story


ATTENTION !
Des scènes pourraient choquer les plus jeunes. Âme sensible s'abstenir. :)


Des cris raisonnaient partout autour d'elle, la jeune enfant se releva de son lit, marchant maladroitement sur sa robe de chambre brodés par les doigts fins de sa mère.
Le soleil passait maladroitement entre les fenêtres alors que les pieds de la petite fille descendaient les marches froides. Posant sa tête sur la rampe, elle aperçut la silhouette de sa mère à genoux sur le sol, berçant ce qui semblait être un corps livide tâché de sang.
Les cris de désespoir de la femme attira les voisins qui accouraient dans la petite boulangerie familiale, la lumière qui pénétra dans la pièce éclaira le visage livide du père d'Elenna, ses yeux ouverts affichaient une terreur inconnue à l'enfant qui ne put retenir un hoquet de stupeur.
Thalion, l'ancien du bacloître, enjamba les marches et attrapa la petite fille pour la détourner de la scène. Mais impossible pour l'enfant d'oublier l'image de son père baignant dans son propre sang, gorge tranchée et le regard vitreux, marqué à vie, la petite elfe ferma les yeux aussi fort que possible ne pouvant pas retenir les flots de larmes qui coulaient sur ses joues roses.

Âgée de 15 ans, 3 ans après le drame, Elenna prenait en charge la boulangerie, épuisée et ne pouvant remonter le moral à sa mère dépressive. La jeune elfe du grandir plus vite et apprendre d'avantage. L'ancien avait déjà prévue un mariage arrangé avec la famille Lutilienne, ce qui ne réjouissait en aucun cas Elenna qui préférait rester seule, mais ne voulant aucunement faire de peine à sa mère, elle se préparait comme elle pouvait.

Un soir, vêtue d'un beau chignon entouré de fleurs, d'une jolie robe verte, cousus avec soin par sa mère. Elenna était assise en bout de table, à côté de son futur époux, tout le bacloître festoyait en vue du mariage, un heureux évènement dans une vie si misérable.

Les cheveux blonds et les iris vertes du garçon lui donnait un certain charme, mais Elenna préférait contempler les étoiles, le ciel était si beau ce soir.
Son père aurait sans doute râler sur ce mariage arrangé, préférant voir sa fille libre et sereine, lui, était tombé amoureux de Nïne dès le premier regard. Chose qui n'arrivait pas pour sa progéniture qui préférait jouer avec sa fourchette dans son assiette.
La voix de Dagnir raisonna dans l'oreille gauche d'Elenna qui leva ses yeux chocolat vers le garçon. Lui, semblait plutôt heureux de se marier avec elle, âgé de trois ans de plus, il arborait un beau sourire.
Elenna se contenta de pincer les lèvres alors que le futur époux, l'emmenait déjà vers la piste sous les regards de leur congénère qui applaudissaient déjà.
Tous deux commençaient à danser ce qui redonna le sourire à l'elfe qui se prit au jeu et déambula avec grâce sur le bois.
Thalion, qui célèbrerait le mariage dès le lendemain admirait le couple, heureux que la jeunesse continue dans ce bacloître. Le grand arbre trônait au centre des maisons, de belles guirlandes avait été accrochées pour l'occasion, donnant l'impression que les dieux même veillaient sur eux.
Mais ce ne fut que de courte durée avant que l'un des musiciens prenne un coup dans la nuque, coupant net la musique.
Elenna se retourna et aperçut de grandes silhouettes massives s'approcher :

- Et bien ! On nous invite pas les oreilles pointues ! lançait l'un des humains qui portaient de beau habit de noble. Les cheveux longs attaché dans une queue de cheval, ses yeux bleus scrutaient chaque elfe autour de la table.

Accompagné de ses deux lourdauds en armure, le garçon s'approcha des futurs mariés.

- Alors, qu'est ce qu'on fête ?

- Un mariage mon seigneur, intervint l'ancien qui s'était levé de sa chaise. C'est une tradition de faire la fête avant la célébration.

-Ohh, et je ne suis pas convié ?

Le silence s'installa alors que le noble s'esclaffait avec ses gardes, Dagnir s'était placé devant Elenna comme pour la défendre, ce qui agaçait quelque peu la jeune elfe qui ne craignait en rien les hommes. Cette race si stupide et avide de pouvoir, elle rêvait de lui arracher sa langue et de la donner au premier mabari qu'elle croiserait.
Thalion fini par reconnaître Ser Brand, un ami de la famille du thiern qui aimait, lors de ses visites, se rendre dans le bacloître et prendre une des elfes, qui souvent ne revenait jamais.
Son dernier passage était la nuit où le père de Laurelin fut assassiner, ce qu'il s'abstint de dire à la famille

Dagnir tint sa posture, voyant qu'un elfe un peut trop ambitieux lui tenait tête, le noble se contenta de faire signe à l'un des gardes qui l'emmena l'oreille pointue un peu plus loin. Les parents de celui-ci furent retenu par les autres. Les coups retentissaient dans la ruelle arrière, et la mère de Dagnir s'effondra en larme en entendant les cris étouffés de son fils.
Le noble tout sourire jaugea la jeune elfe devant lui, plutôt jolie avec ses cheveux chocolats au doux reflet de bronze et son petit minois, un bon jouet à ramener dans sa chambre.
Elenna fixait le sol, sentant le regard de la foule sur elle, sa respiration se coupait à chaque fois que le cris de son futur époux retentissait.
Ser Brand saisit sa taille puis sa main, et commença à la faire tournoyer sur les rythmes des violons.
Le parfum du noble était tellement fort qu'il chatouillait le nez de la jeune elfe qui fixait les fils d'orée de ses vêtements.

- Vous semblez bien triste pour une mariée, souriez.

Voyant que l'elfe ne réagissait pas, il serra d'avantage sa fine main, lui écrasant presque les doigts.
Elenna grimaça et obéis, apercevant le regard azur de sa mère qui, la peur au ventre ne semblait plus respirer. La colère de l'elfe grimpa dans son ventre puis sa gorge, qui se serra.
Son regard croisa celui du noble qui humait ses cheveux, elle lui accorda un sourire narquois avant de lui cracher au visage.
Un geste que la jeune fille regretta lorsque la main du noble vint frapper son visage, si fort, qu'elle en chuta au sol.

- Ferme bien ta porte cette nuit sale catin !

Sur ses mots, l'humain la jeta de nouveau au sol avant de s'éloigner avec ses hommes.
Nïne courra vers sa fille qui restait inerte sur le plancher, découvrant sa lèvre taché de sang la mère ne put s'empêcher de pleurer.

- Mère je vais bien, soufflait Elenna la lèvre douloureuse.

- Ne fais plus jamais ça ! Par pitié.

Ce soir là, l'affront de la jeune elfe ne lui coûta rien.
Son futur époux lui, perdit la vie après avoir été battu à mort...


Elenna dormait dans sa chambre, la rayon de la lune traversait la fenêtre alors qu'elle se sentait être secouer dans tous les sens.
Encore sous le choc, elle s'apprêtait à crier et découvrit le visage de sa mère.

- Maman? Tout vas bien?

- Ma chérie lève toi, nous devons partir !

Encore endormi, l'elfe se redressa dans ses draps et découvrit le visage de sa mère tacher de sang, en vérité, ses vêtements entier l'étaient. D'abord inquiète, Elenna s'aperçut que le sang n'était pas celui de sa mère...

- Qu'est ce...

- Ne pose aucune question et prends le nécessaire.
Nïne attrapa un sac et commença à plonger des vêtements à l'intérieur, tous ce qui pouvait être utile était jeté dedans.
Voyant sa mère courir dans tous les sens, Elenna enfila un pantalon de cuir et attacha maladroitement ses cheveux, glissant sa chemise en lin à l'intérieur de la taille, elle attrapa un couteau qui était resté sous son oreiller.
Une fois celui-ci dans sa ceinture, elle attrapa sa cape et plaça son capuchon sur sa tête attrapant ses affaires elle rejoint sa mère au rez-de-chaussée qui fessait les provisions en eau et pain.
Dans une colère noire et aveugle, un groupe d'elfe mener par le père de Dagnir s'était rendu en secret au château du thiern. Ser Brand fut torturer et tué dans le plus grand silence. Nïne avait tué un homme ou du moins avait participé à cacher le corps, d'où les tâches de sang, mais dès le jour lever... La garde se rendrait dans le bacloître à la recherche des meurtriers...

- Nous quittons Dénérim.

- Quoi?! P...Pourquoi?!

- Je t'ai dis de ne pas poser de question ! Grondait sa mère en jetant un sac sur son épaule.
S'approchant de sa fille en posant ses mains sur ses épaules, un doux sourire s'afficha sur les traits fin de l'elfe.
Nous allons rejoindre les Dalatien.

- Les Dalatiens n'ont que faire de nous ! Ils ne cherche pas à nous aider ! Mère, qu'as-tu...

Elenna se tut en voyant la silhouette de Nïne dans le cadre de la porte, l'esprit de l'elfe sortait de la brume et elle comprit enfin.
Sans poser de question, sa main joint celle de sa mère, et dans le plus grand des secrets, mère et fille quittaient Dénérim.

Dans leur fuite, les deux elfes se rapprochaient de la Côte Orageuse, là où les vagues se brisaient contre la pierre.
Nïne tentait de rejoindre les terres du Nord, quittant pour de bon ce pays qui n'avait apporter à sa famille que malheurs.
Son plan aurait été parfait, sans la présence d'esclavagiste sur les rives.
Les deux femmes furent capturé et vendus à Tevinter...


Le soleil se levait doucement sur Tevinter, dehors la ville s'activait doucement, on pouvait déjà entendre les rires des enfants dans les rues rejoignant leurs cours de magie ou autre.

A genoux sur le sol encore humide, les larmes sur ses joues de l'elfe ne cessait de couler.
Devant elle se tenait une simple pierre, près du puits au cents roses, rien n'était noté, seules les fleurs représentaient Nïne. Un si beau jardin, qu'elle avait entretenue pendant deux ans.
La veille, la femme s'était éteinte, épuisée par le chagrin abandonnant sa fille aux mains de leurs maîtres.
Après leur capture dans les Terres du Sud, les deux furent achetées par une famille Tevintide.
Elenna était en cuisine alors que Nïne s'occupait de coudre et suivait chaque jour leur maîtresse.
La mère s'en était voulut, avoir emmenée sa fille loin des murs du bacloître était sans doute la plus grande erreur de sa vie.
Ce qui la rongea doucement. Elle tenta de la protéger chaque jour de la maltraitance des mages.
Mais un soir, les roses de Nïne ne fut pas arrosées.

Elle passa la nuit près des roses de sa mère, déposant une simple pierre au pied du puis.
N'ayant aucun corps sur lequel pleurer la jeune elfe se redressa et essuya ses larmes. La vie n'avait plus aucun sens. Obligé de servir des mages avides de pouvoir, elle retourna en cuisine avec les autres esclaves qui la regardait du coin de l'œil de peur de prendre des coups de fouet.
Toute la journée fut une torture et les jours suivant encore plus. Elenna n'avait plus assez de larme pour pleurer.

Un soir, après avoir servie le dîner, elle retourna dans sa chambre, de belle rose en main, elle les plongea dans un vase face à son lit. Ainsi, chaque soir, elle pouvait admirer ces belles couleurs.
Détachant ses longs cheveux chocolats, elle entreprit de se coucher pour enfin rêver, sa seule échappatoire et son seul droit.
Nettoyant son visage marquer par la fatigue, elle ne s'aperçut pas que la porte de sa chambre s'était ouverte.

- Bonsoir.

Elenna sursauta et se retourna renversant au passage le bol rempli d'eau.
Devant elle se tenait le jeune mage de la famille Hareth, Alain.
Cet humain se jouait des elfes les considérant comme des objets sexuelle, sa mère gardait le secret alors que son père... sans contre fichait
Tentant d'être la plus discrète possible, la main tremblante, Elenna saisit la dague dans sa ceinture.

- Que puis-je faire pour vous mon seigneur ? lançait-elle d'une voix fébrile.

- Je venais prendre de vos nouvelles, il est si triste que votre mère nous ait quitter. Si jeune...

- Merci mon seigneur.

Le mage referma la porte derrière lui, déambulant ensuite dans la chambre, ignorant le peu de place et la froideur de la pièce. Cela ne le gênait pas, lui, dans sa fourrure chaude d'ours des neiges. Ses cheveux d'orée et son regard noir trahissait ses attentions, Elenna coupait sa respiration prête à courir.
Personne ne viendrait la défendre ici, elle était seule, mais qu'avait-elle à perdre désormais...

- Aimez-vous la magie ?

- Je trouve ça jolie, soufflait la jeune femme tentant de ne pas vexé l'humain. Agée de seulement 22 ans, il tentait de sans donner d'avantage avec ses grands airs.

- Jolie, s'étonnait le mage reniflant les roses. La magie et puissante et remarquable et vous trouvez ça, jolie ?

- Je n'ai pas vraiment vus la pratique mon seigneur.


Alain se tourna de nouveau vers l'elfe, aussi jolie qu'une fleur elle paraissait si triste que cela aurait presque put l'atteindre, presque...

S'approchant doucement, Elenna recula d'un pas sentant le mur froid dans son dos, elle plaqua la lame le long de sa colonne vertébral.

- Je peux vous montrer.

- J'assisterai à votre cours demain si vous le permettez, rétorquait Elenna tentant de gagner du temps alors que le mage s'approchait d'avantage.

- Pourquoi pas ce soir.

- Il est t.. tard.

Alain se tenait aussi près d'Elenna que possible, pouvant sentir la vanille de ses cheveux.
Le souffle couper, l'elfe ferma les yeux alors que la main du mage caressait son cou avant de descendre vers les boutons de sa chemise.
Prit d'adrénaline, la jeune femme sortie sa lame et coupa le flanc de taille de l'humain qui poussa un cris de douleur.
Elenna courut vers la porte fessant tomber la dague au sol, d'un seul coup le bois gela brusquement. Brulant les mains fines de l'elfe qui évita de justesse Alain.
Attrapant le vase elle écrasa celui-ci sur la tête du mage qui s'écroula sonner sur le sol.
Tapant de toute ses forces contre la porte, elle ignora le sang qui coulait sur ses poignés.

- Ouvrez-moi! Par pitié !

Derrière la porte elle put entendre des gens s'agiter, les esclaves tentaient de passer mais visiblement, le fils du magister avait amené sa garde qui se tenait devant la porte.
Alain se précipita vers elle, la plaquant contre la porte le visage contre le gel.

- Chuut, sifflait-il. Tu es plus coriace que ta mère.

Elenna déglutie, sa mère...
Une rage folle atteint la jeune femme qui asséna un coup de coude dans les parties génital de l'humain qui manqua de s'étouffer.
Trop en colère, elle saisit la dague qui était encore au sol, mais contre un mage, l'elfe restait impuissante. Une onde de choc repoussa la jeune femme qui s'écrasa contre le mur de pierre. Elle le percuta si fort qu'elle ne put retenir un cris de douleur, une fois au sol.
Le mage, furieux, retira sa fourrure et se mit torse nue, l'humain n'était plus furie, son désirs de soumettre les elfes étaient une pathologie qui ne pouvait contrôler.
Elenna tenta de ramper sur le sol alors que chacun de ses membres la fessaient souffrir, Alain l'attrapa par la taille et la souleva telle une poupée, plaquant son dos contre son torse il l'obligea à lâcher la dague. Le bras plaquer dans son dos, la jeune femme était prête à mourir, tentant de se débattre encore et encore jusqu’à ce que le futur magister craque.

- Alex ! criait Alain brusquement.

Aucun bruit ne retentie avant qu'elle n'entende les hurlements des elfes de l'autre côté de la porte, puis une odeur de feu et de la chair brûler envahie la pièce.

- Bouge encore et je brulerai vif chacun des esclaves de cette maison.
La gorge d'Elenna se noua, elle pouvait encore entendre les cries raisonner de l'autre côté du couloir alors que certains elfe se fessait battre.

- D'accord ! s'écriait-elle.

- Alex !
Puis, plus rien.

Le silence régna de nouveau dans la pièce, Alain lâcha doucement sa prise et Elenna ne bougea pas, les larmes coulant sur ses joues. Elle n'était plus rien, juste un objet...
Le mage dégagea sa nuque de ses longs cheveux ondulés, glissant ses mains dans le décolleter de l'elfe. Elenna ferma les yeux et tenta de s'échapper de son corps.
Puis Alain la retourna brusquement :

- Ça, c'est pour mes bijoux.

Il cogna si fort sur le visage de l'elfe que sa tête tapa contre la pierre.
Le corps livide, il la rattrapa de justesse et la souleva d'un seul bras la jetant sur le couchage.
Il n'eut pas une minute ou Elenna ne cria pas à l'aide...


Six mois, six long mois...
L'elfe entreprit de nettoyer les verres avec l'une des plus jeunes servantes, elle devait être âgé de 12 ans à peine.
Les doigts fins d'Elenna inspectait la moindre trace du cristal quand brusquement, elle entendit le bruit d'un éclat au sol.
Toute la cuisine s'arrêta brusquement alors que l'enfant pleurait déjà, le verre briser en main.

- Non, non ! s'inquiétait Elenna en se précipitant vers elle. Tu n'as rien ?

- Elle va me battre.

En pleure la jeune elfe blonde n'était pas consolable, devinant que la référence à la cuisinière était faite, elle n'eut pas le temps de réagir que la porte s'ouvrait derrière son dos.

- Qui a fait ça ?! grondait la vieille humaine couverte de rides.

- Donne moi le verre, chuchotait Elenna et cache toi.
Toute les servantes se réunissaient cachant l'enfant derrière leur dos.

- C'est moi madame, lançait-elle prenant ce qui pouvait lui rester de courage.

La grosse femme regarda avec mépris l'elfe trop jolie à son goût, nul ignorait chez les nobles que c'était une catin qui profitait de son maître, sans doute lui avait-elle lancer un sort...
Dans ses pensées, la cuisinière attrapa son fouet, toujours accroché à la porte.

- Enlève ta robe, grondait elle en plaçant une mèche grise sur sa tête.
Alors qu'elle relevait ses manches, Elenna fronça les sourcils. Leur habitude de les mètres à nue pour les fouetter ne fonctionnait pas avec elle.

- Non.
Un hoquet vint désorienter la grosse cuisinière qui s'esclaffa brusquement.
Devenant toute rouge de colère, l'humaine s'avança, Elenna poussa la petite fille qui était toujours derrière son dos.

- Répète un peu sale catin.

- C'est le gras que vous avez dans les oreilles qui vous rends sourde ?
Les elfes derrières elles retint leur rire alors qu'un sourire narquois s'affichait sur les lèvres d'Elenna. Choquer, personne ne remarqua la silhouette qui se tenait à l'entrée de la pièce.

- Et bien, vos servantes ont du répondant ma chère.

La cuisinière se retourna brusquement, apercevant dans le cadre de la porte une femme haute en couleur, ses cheveux roses rendaient son visage si blanc quelque peu coloré et avec sa robe c'est à peine si elle passait la porte.

- Votre grâce, s'inclinait la cuisinière suivis par toutes les elfes.

- Votre nom.

- Made..., commençait la chef.

- Non pas vous, l'elfe.
Elenna sursauta, voyant derrière l'Orlaïsienne le regard menaçant de sa maîtresse.

- Elenna, Elenna Laurelin Noble Dame.

- Et bien ma chère, j'aime votre répondant.

Voyant que la situation lui échappait, la maîtresse de maison s'approcha de nouveau de son invité.
Ignorant son fils, qui, attiré par le bruit, pénétra à son tour dans la pièce.

- Un problème, lançait-il en jetant un coup d'oeil à Elenna qui resta de marbre.

- Oh mon chéri ! fanfaronnait l'hôtesse. Dame Desfontaine, je vous présente mon fils, Alain, un futur marié !

L'humaine jaugea en un coup d’œil le garçon qui portait une cape en cuir d'ours. Le reste de ses habits étaient crème et n'avait vraiment aucune originalité, mais, invité, Liliane se contenta de lui sourire après que celui-ci se soit incliné.
Madeleine, la cuisinière, activait les servantes pour qu'elle reprenne leurs corvées.

- A ce sujet mère, je désirai vous parlez. -Elenna ignorait les nobles et ramassait les morceaux de verre sur le sol.- Carmélia et moi aurions besoin d'un des esclaves, et ne désirant aucunement chercher. Carmélia souhaiterai emmener Elenna, êtes-vous d'accord ?

- Bien sûr !

Un hoquet de terreur vain secouer Elenna qui se trancha la main avec un morceau de cristal. Fessant mine de n'avoir rien vue, les autres servante plaignait déjà leur amie.
L'Orlésienne remarqua la blessure de la jeune elfe qui fixait le sol avec terreur alors que le sang coulait dans le creux de sa paume.
Ignorant l'elfe elle se tourna de nouveau vers son hôte, rester dans la cuisine l'épuisait déjà, qu'elle chaleur...
Dans le cadre de la porte, Liliane aperçut sa garde rapprocher et une fidèle amie.
Julie, habillé de son armure en argentite avec sa belle cape bleu, la jeune femme tentait de faire passer un message à sa grâce.
Liliane n'avait que faire des messages codé, c'est bien pour cela qu'elle avait des espions... morts depuis peu.
Voyant que la noble ne comprenait pas, Julie se permis de l'attirer un peu plus loin laissant les mages discuter du mariage.

- Votre grâce, nous ne pouvons la laisser ici.

- Qui ? s'étonnait Liliane en replaçant discrètement son corset.

- L'elfe.

- Laquelle ?
La chevalière secoua la tête et désigna du menton Elenna, qui avait plongé ses mains dans la vaisselle, le visage caché par les quelque mèche qui tombait de son chignon.

- Votre grâce, ne remarquez vous pas les traces dans son cou et sa réaction à la demande du fils.
La garde avait remarquer des traces de corde au poignet et au cou de la jeune femme. De plus, ses avants bras était marqué par des traces de brûlure.


- J'ai remarqué une odeur d'oignon, rétorquait Dame Desfontaines en remuant le bout de son nez.

- Si nous l'a laissons ici, elle mourra.

- C'est le lots des esclaves, chuchotait Liliane en jetant un coup d’œil à ses hôtes qui commençaient à s'impatienter.

Julie comprit que le temps leur échappait mais, le créateur l'avait envoyer ici pour sauver cette elfe.
Elle chuchota quelque mot à l'oreille de son employeur puis retourna à sa place.
Alain lui s'était éloigné croquant à pleine dent dans une pomme, un regard malsain caressant le dos de Elenna.

- Dame Hareth, lançait Liliane convaincu. Je tiens à vous faire une offre.

- Je vous écoute ? rétorquait l’intéresser un mouchoir sur son nez, ne supportant plus l'odeur de la cuisine.

- J'avoue être intrigué par ce mode de...- L'Orlésienne du ravaler sa fierté alors qu'elle complimentait une Tevintide- vie. J'aimerai faire un échange... une esclave contre l'une de mes créations.

La mage froissa sont mouchoir de soie et s'étouffa presque à la demande de son invités.
Bien que les tensions règnes entre les pays, les créations de la marquise fessait le tour du continent.
Dame Hareth avait déjà une robe en tête qu'elle soumis à son invité.
Liliane se retourna vers les elfes qui ne leur accordait aucune attention et à la demande de sa garde (trop croyante à son goût) elle pointa d'une doigt vers l'évier.

- Celle avec la jolie robe.

Alain manqua de s'étouffer alors qu'Elenna, l'oreille tendu, se figea sur place.

- Vendu ! s'exclamer la mage s'imaginant au prochain bal.

- Non !

Toute la pièce se figea alors que le fils venait de grillé sa pomme dans le creux de sa paume. Sa mère le fusilla du regard et afficha un sourire crispé :

- Carmélia se trouvera sa propre esclave, fils.
Alain s'approcha de sa mère bousculant au passage Liliane qui en resta sans voix, Julie n'avait peut être par tort...

- Elle ne quitte pas cette maison, soufflait Alain en se plongeant dans le regard de sa mère.
Furieuse et ne se laissant pas faire, Dame Hather chuchota à l'oreille de son fils :

- Un mot de plus mon garçon et j'en parle à ton père.

Imaginant la colère du magister, Alain bouillonna alors que sa mère le forçait à quitter la pièce accompagnée de son invitée.
Celle-ci ne jeta aucun coup d’œil à l'elfe, en revanche Julie s'inclina devant les servantes avant de fermer la porte derrière elle.
Elenna allait enfin quitter Tevinter.

Bien que parti dès le lendemain, Elenna aida les autres à nettoyer, elle pouvait entendre le dîner se terminer dans la pièce à côté.
Une chaleur agréable emplissait son torse alors qu'elle essuyait ses mains et saluait une dernière fois les autres.
S'éloignant des cuisines, l'elfe se surpris à rêver de Val Royaux, toutes ces couleurs, elle avait tant entendu de cette contrée si majestueuse.
Déambulant dans les couloirs pour rejoindre ses quartiers, elle ne remarqua pas Talis qui courrait derrière elle. Quand celle-ci tapa contre ses jambes et tomba les fesses par terre, Elenna ne put s'empêcher de rire, ce qu'elle n'avait pas fait depuis plusieurs mois.

- Va t'en, soufflait Talis à court de souffle. Elenna sourcilla avant d'entendre les cris et menace du mage. Visiblement, même sa mère tentait de le calmer mais en vint.
Elenna attrapa la main de l'enfant et la plaça dans un petit cellier.

- Ne fait pas de bruit.

Fermant tout de suite la porte, la voix d'Alain se fit plus clair et elle put entendre une porte claquer.

- Elenna !

La voix raisonna dans tous le couloir, effrayant la petite elfe qui s'enfonça dans les balais.
La mère ne reconnaissait pas son fils, qui était dans une telle colère que ses mains crépitaient de flammes.

- Alain, nous t'en trouve...

- La ferme.

Après avoir jeté sa mère au sol, les iris noir du mage croisaient celle d'Elenna qui n'osait bouger. Puis, alors que son instinct lui disait de courir, l'elfe attrapa sa robe et partie à toute vitesse.
Lourde et encombrante Elenna tentait tant bien que mal de soulever sa jupe alors qu'Alain accourait derrière elle. Empruntant une porte, elle descendit les marches aussi vite que ses jambes le lui permettaient.
Ne prenant pas le temps de se retourner, la jeune femme courrait à travers les pièces croisant parfois des esclaves qui ne comprenaient pas ce qui se passait.
Avant de prendre vers la droite, un froid vint chatouillé les oreilles pointues de l'elfe, voyant qu'Alain l'attaquait avec ça magie, Elenna redoubla d'effort pour atteindre ses quartiers avant le pire...
Avec les autres, Elenna avait mit au point de nouveau verrou sur sa porte, espérant atteindre sa chambre et s'enfermer le temps que le Magister revienne.
Le patriarche s'était absenté pour affaire, Alain prenait alors plaisir à prendre la place de son père. Elenna savait que son retour était imminent, ainsi il pourrait stopper son fils avant qu'il ne détruise toute la villa.
Les sous-sol étaient froid et humide mais des goûtes de sueur coulaient le long de la colonne vertébral de la jeune femme.
Sa porte n'était qu'un quelque mettre, centimètre... sa main fine agrippa la poignée et dans un geste vif elle claqua la porte. Fermant machinalement les verrous, elle s'approcha de sa commode et poussa celle-ci jusque devant la porte.
Aucune fenêtre comme échappatoire, à bout de souffle, l'elfe s'était condamner.
Un silence de mort régnait derrière la porte avant qu'elle n'entende toquer.

- Elenna, ouvrez la porte, lançait le fils d'une voix trop paisible.

Dans un réflexe qui lui parut stupide, elle plaça sa main sur sa bouche et s'enfonça dans coin de la pièce.

- Ouvre cette putain de porte !

Etouffant un cris de terreur en voyant la colère du mage, Elenna attendait la mort elle ne la craignait pas, mais ce qui pourrait arriver avant la terrifiait.
Derrière, Alain posa sa tête sur le bois tentant de reprendre ses esprits, mais impossible d'échapper à la colère.
Glissant ses doigts sur la poigné d'orée, sa main chauffa doucement et tous les verrous retrouvaient une forme liquide à la stupeur de l'elfe.
La porte s'entrouvrit alors doucement, le mage aperçut la commande mais pas son esclave qui s'était cachée dans la pièce.
D'un coup de pied violent le meuble se renversa et le futur magister put enfin pénétrer dans la chambre, à première vue rien avant qu'il n'aperçoive Elenna, son regard était si humide que les lumières des bougies se reflétaient dans ses iris marrons.
Le jeune Tevintide referma la porte derrière lui, l'elfe put voir les coins de la porte gelé, elle était condamné.

- Mon seign...

- Tais-toi, la coupait Alain en passant une main dans sa crinière blonde. Pourquoi ?

Les mains plaquées contre son ventre Elenna déglutie ne sachant pas quoi répondre, elle priait juste pour qu'il continue de lui parler le temps que le magister rentre.

- Je n'ai rien demandé mon seigneur. Je vous le jure.

- Je sais, finissait-il par avouer en appuyant son bras contre le mûr. Alain se retourna vers l'elfe qui ne le quittait pas des yeux sursautant à chacun de ses mouvements.
L'humain s'approcha de l'elfe qui se plaqua d'avantage contre le mûr, ses mains entouraient le visage de l'elfe avant qu'il n'écrase ses lèvres sur les siennes.

- Vous savoir si loin... je ne peux pas.

Elenna ne respirait plus, attendant la réaction  de son bourreau qui ne se fit pas attendre avant qu'il ne l'attrape et ne la jette sur son lit.
S'attendant à de nouveau être abusé l'elfe fut surpris en voyant le mage sortir une dague de sa ceinture.

- Si tu n'es pas à moi, tu ne seras à personne.



Dans ses quartiers, la marquise se répugnait de coucher ici, Julie restait devant la porte à épier les bruits extérieurs.

- Cessez donc de vous inquiétez pour cette elfe, lançait Liliane en prenant place sur sa coiffeuse.

- Le créateur me demande de veiller sur elle.

- Oh, comme il vous à demander de devenir templier et que vous avez échoué ma chère.
Julie ne releva et commença à trouver le silence quelque peu curieux.
Avant même qu'elle n'en parle à la marquise, on tambourina à la porte de la chambre. A une heure aussi tardive, la chevalière dégaina son arme et ouvra la porte.
Dame Hather était dans un état pitoyable et en larme balbutiant des mots incompréhensible.

- Ma Dame, calmez-vous, tentait de la rassurer Julie.

- J'ai perdu mon fils, sanglotait-elle.

- Pardon ? s'étonnait Liliane au fond de sa chambre.

- L'esclave que vous désirez acheter, elle a envoûter mon fils.

Julie sourcilla voyant que cette pauvre femme pensait à un démon. La dite "esclave" était tous ce qui avait de plus normal. Une créature de ce genre s'en serait prit directement au magister, pourquoi un fils ?

- Où est votre fils ?

- Parti tué l'elfe.

Julie tressaillis et se tourna brusquement vers la marquise qui avait la main posé sur sa poitrine.
En un regard les deux femmes partageaient la même idée. La garde sorti en courant arme en main en direction du quartier des esclaves.


Elenna percuta la pierre et tomba sur le sol.
L'acharnement du mage l'avait épuisé, à demi-consciente elle pouvait sentir un goût de rouille dans sa bouche alors qu'un liquide chaud s'écoulait de son crâne jusqu’à sa tempe.
Alain, à bout de souffle ramassa la dague et s'approcha d'Elenna, savourant une dernière fois sa belle silhouette et son bon visage déposa un baiser sur ses lèvres avant de placer la lame contre sa peau blanche.
Mais avant qu'il n'ait put faire le moindre geste il reçu un coup de pommeau sur la tête l'assommant un instant.
Julie l'écarta avec sa jambe et s'approchant du corps livide de l'esclave, à moitié nue, l'elfe ne répondait plus. La chevalière au cheveux de feu aperçut le corps d'Alain remuer sur le sol.
L'ancienne templière attrapa le col du garçon et le plaqua contre la porte qu'elle venait de briser à l'aide de sa lame.

- Il suffit !

Une voix rauque et dure retentit dans la pièce, Julie se tourna et aperçut le maître de maison.
Les sourcils broussailleux et ses cheveux gris s'accordaient parfaitement à sa moustache et son bouc. Alain se décomposa en voyant son père dans la pièce...
Le vieux Magister jaugea l'elfe étalé sur sol la doublure de sa robe couverte de sang, mais cela n'était en aucun cas le problème.
Visiblement, son fils s'était autorisé quelque liberté en son absence.
Julie lâcha le mage et s'approcha d'Elenna attrapant son bras pour la soulever, Elenna ne réagis à peine.
La marquise pénétra dans la chambre et vue la scène... le souffle couper son regard croisa celui de sa garde qui aidait l'elfe blessée à se redresser.
Liliane se tourna vers ses hôtes :

- J'emmène cette elfe en Orlaïs.

Sur ces mots, la marquise s'éloigna accompagné de Julie qui portait tant bien la futur maître espionne

Behind the screen
PSEUDO ☩ Elenna AGE ☩22 COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM ? ☩ Google est ton ami FRÉQUENCE DE CONNEXION ? ☩ Ayant des horaires variable au travail, je tenterai 5 fois dans la semaine CRÉDITS IMAGES ☩ ici

Code:
✥ [i]Natalie Portman[/i] - <span style="font-size: 10px;">[url=url du profil du personnage]ELENNA LAURELIN[/url]</span>



Dernière édition par Elenna Laurelin le Mer 28 Oct 2015 - 9:10, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Sohane
guilde ∣ corbeau
guilde ∣ corbeau
InfosRACE : ELFE.
AGE : TRENTE-ET-UN ANS
CONTRÉE D'ORIGINE : ANTIVA
LOCALISATION : ORLAÏS
ARME/MAGIE : Un sabre courbe dont la lame est à double tranchant, une multitude de dagues et de coutelas, à l'occasion une arbalète. Toutes ses lames et ses carreaux sont empoisonés.
MÉTIERS/OCCUPATION : Maitre Assassin chez les Corbeaux d'Antiva
HUMEUR : Mauvaise
COULEUR RP : #CC3333
CÉLÉBRITÉ : Mylène Jampanoï
INSCRIPTION : 26/08/2014
MULTICOMPTES : /
MESSAGES : 1759
PSEUDO : Sedna (Marion)
© crédits : Marleen
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Dim 18 Oct 2015 - 11:25

Bienvenue à toi sur le forum.
Avant que tu te lances dans ta fiche, je t'invite à lire le règlement du forum, et à rédiger ta pré-fiche, qui est l'étape qui précède la fiche.
Bon courage, et merci. :diego:

(je verrouille ta fiche en attendant que tu rédiges ta pré-fiche et qu'elle soit validée)

_________________



“Les femmes font ces choses. Mais Sohane le fait mieux.
Elle briserait les vœux des hommes pieux.”
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t157-sohane-and-death http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t236-sohane-and-all-i-am-is-a-bird-in-the-storm
avatar
Uther de Verchiel
royauté & noblesse ∣ chevalier
royauté & noblesse ∣ chevalier
InfosRACE : Humain
AGE : 35 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Verchiel
LOCALISATION : Verchiel
ARME/MAGIE : Épée et bouclier
MÉTIERS/OCCUPATION : Chevalier Orlésien & Baron de Verchiel
COULEUR RP : 0066ff
CÉLÉBRITÉ : Orlando Bloom
INSCRIPTION : 10/12/2014
MULTICOMPTES : Shay Howard & Gareth & Azénor & Rosélie
MESSAGES : 606
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Tatpotter (Blodbox)
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Lun 19 Oct 2015 - 18:46

Fiche déverrouillé !

Bon courage !

_________________



Uther de Verchiel
Baron, Chevalier, Noble...
Aime le peuple, évite la foule.
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t371-ser-uther http://dragon-age-rpg.forumactif.org/t521-uther-de-verchiel
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Lun 19 Oct 2015 - 22:17

Bon j'ai déjà poster un gros morceau... sur ce je vais dodo Bonne nuit :D

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Mar 20 Oct 2015 - 20:42

FINI !!

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Yver de Kaflan
royauté & noblesse ∣ baron
royauté & noblesse ∣ baron
InfosRACE : Humain
AGE : 28 Ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Orlaïs, Duché de Combrelande
LOCALISATION : Quelque part en Orlaïs
ARME/MAGIE : L'arme technologique par excellence: l'arbalète! Belle, superbe, tant de bois et de métal entremélés en harmonie!
MÉTIERS/OCCUPATION : Inventeur... Noble aussi, mais inventeur d'abord!
HUMEUR : Raide dingue!
COULEUR RP : #990066
CÉLÉBRITÉ : Heath Ledger
INSCRIPTION : 06/04/2015
MULTICOMPTES : Heren
MESSAGES : 143
PSEUDO : MdA
© crédits : Destiny
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Jeu 22 Oct 2015 - 5:16

Au fait, bienvenue à toi, barde elfe. :folie:

_________________


"Le temps qui viendra est celui qui expliquera scientifiquement la magie.
Le temps qui ne viendra jamais est celui qui expliquera magiquement la science."
Baron Yver de Kaflan. De l'analyse des forces naturelles dites magiques.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Jeu 22 Oct 2015 - 10:33

Merci :hihi:

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Gareth
peuple de thédas ∣ voyageur
InfosRACE : Humain
AGE : La trentaine
CONTRÉE D'ORIGINE : Terres du sud
LOCALISATION : Sur les routes
ARME/MAGIE : Une épée longue qu'il manie à deux mains.
MÉTIERS/OCCUPATION : Mercenaire
CÉLÉBRITÉ : Kit Haringthon
INSCRIPTION : 07/04/2015
MULTICOMPTES : Shay Howard & Uther de Verchiel & Azénor & Rosélie
MESSAGES : 144
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Valarielle
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Dim 25 Oct 2015 - 18:02

Je te valide le plus vite possible désolé du temps d'attente :)
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1096-gareth-et-les-c http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1104-gareth-et-les-chiens-de-guerres
avatar
Elenna Laurelin
peuple de thédas ∣ elfe citadin
InfosRACE : Elfe
AGE : 28
CONTRÉE D'ORIGINE : Terre du sud
LOCALISATION : Orlaïs
ARME/MAGIE : Dagues courbes
MÉTIERS/OCCUPATION : Espionne
HUMEUR : Je t'en pose des questions ?
COULEUR RP : Violet
CÉLÉBRITÉ : Natalie Portman
INSCRIPTION : 16/10/2015
MULTICOMPTES : Non
MESSAGES : 153
PSEUDO : Elenna
© crédits : ?
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Dim 25 Oct 2015 - 19:11

Pas de soucis :)

_________________





   
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1124-une-fleur-en-or
avatar
Rosélie
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
cercle d'orlaïs ∣ apprenti
InfosRACE : Elfe
AGE : 17 ans
CONTRÉE D'ORIGINE : Val-forêt
LOCALISATION : Tour du cercle de Montsimmard
ARME/MAGIE : Magie élémentaire
MÉTIERS/OCCUPATION : Mage
CÉLÉBRITÉ : Emilia Clarke
INSCRIPTION : 13/07/2015
MULTICOMPTES : Shay Howard & Uther de Verchiel & Azénor & Gareth
MESSAGES : 258
PSEUDO : Rémy le furtif
© crédits : Poison Ivy
Personnage

FICHE PERSONNAGE
☩ compétences:
☩ relations:
☩ inventaire:

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs Mar 27 Oct 2015 - 8:37


Félicitation tu es validé(e) !
Maintenant que ta fiche a été validée, le staff va se charger de te donner ta couleur et ton rang. Ton avatar sera recensé dans les plus bref délais dans le BOTTIN et ton personnage sera ajouté aux REGISTRES. Puisque nous ne somme pas à l'abri d'une erreur, merci de vérifier que ton personnage est bien recensé dans tous les sujets et possède la bonne couleur et le bon rang.

A présent tu peux t'occuper de ta FICHE DE LIENS et de ton ALMANACH DES RP.

Pour toute question le staff est à ta disposition par mp ou sur la box si l'un de nous est connecté. On te souhaite un bon amusement sur le forum ! À très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1016-roselie-en-appr http://chroniques-de-thedas.forumactif.org/t1025-roselie-apprentie-malgre-elle
Contenu sponsorisé
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Une Fleur en Orlaïs

Revenir en haut Aller en bas

Une Fleur en Orlaïs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Présentations validées-