FORUM FERME

Partagez|
 

 Apprendre en s'amusant ⊹ Paiven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Apprendre en s'amusant ⊹ Paiven Ven 4 Sep 2015 - 18:05

Apprendre en s'amusant
Paiven ∞ Aerin


✥ Date, mois, année Wintermarch, 5:12 des Exaltés.  
✥ Lieu en forêt, entre Val Firmin et Val Forêt.
✥ Moment de la journée en début d'après-midi.
✥ Autre quelques jours après la veillée du clan.


C'était une belle journée, une énième parmi les dix précédentes. Les événements de Val Firmin étaient loin derrière eux, à présent et depuis cette fameuse soirée près du lac, les choses allaient en s'améliorant. Pour la jeune mage du moins, car elle ne savait absolument pas ce qu'il se passait à Thédas et elle était bien loin d'imaginer les projets obscurs qui se profilaient dans l'ombre. Quoique, des morts qui reviennent à la vie, était un signe non négligeable. Cela dit, elle n'avait pas envie d'y penser davantage ou de se laisser happer par de sombres pensées. Elle ne se préoccuperait que de l'instant présent, et si les problèmes revenaient les guetter, elle ferait en sorte de les surmonter plus férocement qu'elle ne l'eut fait jusqu'à maintenant. Elle ne pourra pas se protéger derrière le clan éternellement, ni laisser les autres prendre des risques à sa place, comme l'avait récemment fait Harand. Enfant, son rêve avait été de parcourir la forêt à dos de cheval, munie d'un arc et recouverte de peintures de guerre. Elfe de cité, elle ne rêvait que de vie sauvage et de nuits à la belle étoile, mais le sort en avait décidé autrement. Plutôt que de transpercer ses ennemis de flèches, elle avait appris à maîtriser les éléments. Et plutôt que de passer ses journées à observer la faune sauvage et à faire la cueillette pour ses baumes, elle lisait des livres et faisait appel à sa magie pour guérir les maux.

Aujourd'hui, elle voulait retrouver l'Aerin du bas-cloître. Elle possédait un arc à son arrivée dans le clan, et même si elle le laissait de côté, elle l'avait bel et bien gardé. Le ciel était parsemé de petits nuages ici et là, mais le soleil était au rendez-vous et on sentait bien la fin de l'hiver, même s'il continuait à faire frais. Elle était auprès des hahls, observant la jeune Elorill silencieusement, quand elle vit celui qu'elle cherchait des yeux depuis plusieurs minutes et qu'un grand sourire illumina son visage dès lors. Paiven. Si elle voulait retrouver l'Aerin de douze ans, elle frappait à la bonne porte. Elle quitta les majestueux cervidés et alla chercher son bon vieil arc de fortune, celui avec lequel elle avait bien failli blesser l'Archiviste, et grâce auquel tout avait commencé. Sans cet arc et sa maladresse, peut-être n'aurait-elle jamais croisé leur route, quand bien même elle croyait au destin. Elle s'approcha donc de Paiven en silence, dans l'espoir de l'effrayer un peu, comme lui la surprenait parfois.

« BOUH ! Elle rit doucement, qu'il ait eu peur ou non, et reprit aussitôt. Je te cherchais, t'es pas trop occupé ? »

Elle tourna autour de lui, comme une enfant qui cherchait à attirer l'attention, parce qu'elle était en sacré forme aujourd'hui. Même s'il était occupé, elle était déterminée à passer du temps avec lui et s'amuser comme elle ne l'avait plus fait depuis longtemps. Elle agitait l'arc sous son nez, toute joyeuse qu'elle était.

« Tu es plutôt fort toi, non ? Tu veux bien m'apprendre ? Je te montrerai des tours de magie en échange. Aller dis oui, s'il te plait ? »

Elle pensait surtout que ça pourrait être amusant de tirer à l'arc avec son ami, plus que pour réellement apprendre, car elle aurait pu aller voir Admael pour ça. Même si... elle n'irait certainement pas le déranger pour quelque chose qui ne lui servirait pas tant que ça, au final. Elle n'était pas chasseuse, elle ne partait pas non plus en éclaireuse, ni rien qui demandait un talent d'archère. Avant, elle pensait que tous les dalatiens étaient des archers, ou qu'ils étaient forcément doués avec un arc, mais ce n'était bien évidemment pas le cas. Cependant, elle avait toujours voulu apprendre, comme si ça la rendrait plus 'sauvage'. Même si elle était assez faiblarde et qu'elle restait aussi loin de l'action que possible, elle pouvait bien rêver d'un petit peu plus, de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Infos
Personnage

MessageSujet: Re: Apprendre en s'amusant ⊹ Paiven Jeu 22 Oct 2015 - 11:11

Apprendre en s'amusant
Paiven ∞ Aerin


J'ai attrapé un sale rhume depuis la veillée de la dernière fois. J'ai le nez qui coule comme une cascade et les narines toutes irritées à force de me moucher. Et puis, outre l'aspect vraiment pas pratique d'être malade, c'est aussi que je perds pas mal de mon capital séduction quand j'ai la morve qui pend et le museau plus rougeaud que celui d'un soûlard. Heureusement, aujourd'hui je me sens un peu mieux. Il faut croire que les mixtures bizarres que Pan m'a forcé à boire sont plutôt efficaces parce que maintenant je renifle beaucoup moins (et c'est tant mieux parce que j'ai horreur de renifler). Je suis donc occupé à faire un petit tri dans mon coffre à marchandises, pour m'assurer que tout est en ordre et fonctionne mais je l'avoue, ça ne me passionne pas vraiment aujourd'hui. Je sais pas si c'est parce que je suis malade ou quoi, mais j'ai envie de me distraire un peu, de faire des farces ou des choses comme ça, un peu comme à l'époque du bas cloître. Je referme donc la grosse caisse qui me sert de rangement et m'y appuie pour réfléchir un peu au sale coup que je pourrai faire, histoire de m'amuser un peu. J'ai beaucoup d'idées mais la plupart seraient totalement réprouvées par la moral et le bien commun donc je vais éviter. Après tout, j'ai juste envie de me changer les idées, pas de tuer quelqu'un ! Je pense que je vais prendre Pan comme cible, parce que c'est toujours drôle de la chercher et qu'elle démarre au quart de tour à chaque fois. J'en suis toujours à songer à la façon dont je vais en faire voire de toutes les couleurs à ma sœur quand tout d'un coup quelqu'un me hurle un grand BOUH ! dans les oreilles. Je sursaute comme un malade et me retourne pour me retrouver face à Aerin. Ho par les saintes fesses d'Andrasté, j'ai eu une de ses trouilles ! Je plaque une main contre mon cœur mais ne peux m'empêcher de rire : l'élève est en train de dépasser le maître apparemment, elle m'a bien eu ! Quand elle me demande si je suis occupé, je jette rapidement un coup d’œil en direction de mon coffre, puis de la tente de Panoriel et finis par me tourner vers Aerin en lui répondant :

« Nan, je suis tout à toi ma chère ! Tu voulais me dire quelque chose ? »

Je hausse un sourcil, impatient de savoir ce qu'elle me veut. Peut être qu'elle aussi a envie de se confier vis à vis de son amour brûlant et dévorant pour notre Archiviste préféré j'ai nommé le grand et ténébreux Harand ? Là, j'aurai tiré le gros lot : deux confessions en l'espace de quelques jours, je m'améliore vraiment ! Mais en voyant Aerin me tourner autour en agitant un arc sous mon nez, je devine que ce n'est pas du tout pour ça qu'elle est venue me voir. Elle finit par me demander de lui apprendre à tirer et me promet qu'en échange elle me montrera quelques tours de magie. Je me racle la gorge et me dresse de toute ma hauteur en lui répondant :

« Je t'ai jamais raconté la fois où j'ai chassé tout une horde de mercenaire avec un arc et UNE SEULE flèche ? Non ? C'est normal cette histoire n'existe pas mais je veux bien t'apprendre à te servir de ce noble instrument de combat si tu le souhaites ! »

J'en fais des caisses mais c'est surtout parce qu'elle va vite se rendre compte que je suis probablement aussi doué qu'elle avec toutes les armes possibles et imaginables de Thédas. L'art de la guerre c'est définitivement pas pour moi, j'ai toujours été plus à l'aise avec le baratin et la poudre d'escampette. Mais bon, ça promet d'être amusant si nous nous entraînons ensemble alors je tends mon bras à Aerin et l'entraîne dans la forêt, histoire de préserver la vie des autres membres du clan (une flèche perdue est si vite arrivée...)

Une fois que nous sommes assez loin, je me dirige vers un arbre et sors mon couteau de ma poche pour y graver une cible dans le tronc. Quand c'est fait, je retourne près de mon amie et lui dis :

« Bon, ton objectif du jour est de réussir à planter une de tes flèches dans la cible là bas et sans tuer quelqu'un. Si ma cible a l'air d'avoir la largeur d'une petite crotte de cochard, c'est normal, tu es loin. Si tu te rapprochais, tu constaterais probablement avec soulagement qu'en réalité elle a la taille d'une GROSSE crotte de cochard ce qui fait toute la différence tu en conviendras. Allez, maintenant imprègne toi de l'esprit du chasseur avisé, imagine que tu es Admaël mais en moins... en moins Admaël, encoche ta flèche, tend la corde, relève le coude et... lâche tout ! »
Revenir en haut Aller en bas

Apprendre en s'amusant ⊹ Paiven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques de Thédas :: Arrêt à la taverne :: Archives :: Archives rp :: Chapitre 3-